Visiter Monterosso al mare

Visiter Monterosso : le plus grand village des Cinque Terre

Visiter Monterosso al Mare, c’est explorer le plus grand village des Cinque Terre, celui qui offre plus de services et avec une large plage de sable. La ville est divisée en deux par un promontoire avec un tunnel d’une centaine de mètres de long : d’un côté se trouve le quartier Fegina (quartier résidentiel, hôtel de grande qualité et gare ferroviaire), de l’autre le vieux port, le centre historique caractérisé par les ruelles typiques où vous trouverez des bars à vin, des restaurants, des focaccerias et des glaciers (cherchez les gelateria).

Origine et histoire du village : les origines du village de Monterosso al Mare remontent aussi loin que 643 lorsque, selon certaines sources historiques, il y avait déjà une colonie, appelée Albareto. Ici ont été trouvés des sépultures faites par les Ligures avant l’avènement de l’Empire romain qui, cette année-là, ont été détruites par les Lombards.

Visiter Monterosso al Mare : que faire et que voir

Monterosso, c’est l’histoire et la nature ensemble. Il conserve de ravissantes églises aux bandes noires et blanches, le style typique de la Ligurie et les traces des batailles navales passées. De Monterosso, il y a de beaux sentiers de randonnée tels que la célèbre Via dell’Amore. Le symbole d’identification de la ville est le célèbre Gigante (Géant), une statue originale de 14 mètres de haut représentant le dieu Neptune. Aussi pour admirer une vue incroyable, dans une position élevée il y a le Couvent des Capucins, à ne pas manquer.

1. L’église de San Giovanni Battista

Au début du vieux village, à gauche de la rue principale, se trouve l’église dédiée à San Giovanni Battista. La façade ne peut laisser indifférent, décorée de marbre noir et blanc dans le style gothique ligure-pisan, tandis qu’au sommet elle est dominée par une rosace très raffinée attribuée aux Pistoiens Matteo et Pietro da Campiglio.

L’église de San Giovanni Battista, de plan basilical à trois nefs, a été construite entre 1282 et 1307. À l’intérieur, et certainement digne de mention, on peut y voir un triptyque sur toile représentant la Vierge à l’Enfant entre deux saints, œuvre d’un auteur inconnu et attribuable à l’école de Giotto. Le clocher est crénelé avec une base quadrangulaire.

2. Le sanctuaire de Notre-Dame de Soviore

Dans la commune de Monterosso al Mare (à 6 km du centre-ville), le long de la route provinciale 38, dans la province de La Spezia, se dresse ce sanctuaire, l’un des plus anciens de la Ligurie. Lieu de culte catholique situé dans le parc national des Cinque Terre le long des pentes du mont Soviore entre bois et champs en terrasses près de la route qui relie Monterosso al Mare et Levanto. C’est un grand complexe dédié à l’hospitalité, entouré de verdure et surplombant la mer à 477 mètres.

Halte pour les randonneurs et carrefour de certains des sentiers les plus évocateurs du Parc, Soviore offre aux visiteurs une oasis de silence et de spiritualité avec des vues inédites allant de Monterosso à la vallée du Levanto et, par temps clair, de la Corse au Monviso !

Le Sanctuaire propose diverses solutions d’hébergement pour les familles et les amoureux de la nature : il y a une maison d’accueil et une auberge ainsi qu’un restaurant typique.

sanctuaire de Notre-Dame de Soviore

3. La plage de Fegina

Contrairement aux autres villages des Cinque Terre, à Monterosso il y a des grandes et belles plages de sable. La plus célèbre est celle de Fegina qui a été proclamée en 2007 par le magazine américain “Forbes” comme l’une des 25 plus sexy au monde.

Le long de la promenade du bord de mer, au-delà du château, la plage se trouve juste en face de l’ancien village. C’est une belle plage de sable doré avec un rivage de galets, qui surplombe une très belle mer turquoise et transparente, avec un fond marin en pente.

Tout autour de la plage de Fegina, le profil déchiqueté caractéristique de la côte rocheuse des Cinque Terre, avec des contreforts surplombant la mer ; la promenade est parsemée de kiosques et de boutiques. La plage est bien équipée avec des chaises longues et des parasols, mais il y a aussi une zone utilisée comme plage gratuite.

4. Le couvent des Frères Capucins

La petite église des frères capucins, avec un couvent attenant, est située dans une belle position élevée dans la ville qui domine toutes les Cinque Terre. Ce lieu offre des vues magnifiques que l’on peut admirer depuis les différentes fenêtres, loggias et passerelles.

Pour y accéder, vous pouvez choisir entre un chemin en montée ou un long escalier, tous deux avec vue panoramique.

L’église et le couvent conservent d’importantes peintures notamment de l’école génoise et une Crucifixion attribuée à Van Dick ou à ses élèves. Le monastère offre une atmosphère de paix, de silence et de spiritualité dans le pur style franciscain. Le couvent a été classé premier en Italie dans le recensement “Lieux de cœur 2014” du FAI – Fondo Ambiente Italiano.

5. L’oratoire de Santa Croce (ou dei Bianchi)

Petit et ravissant oratoire dans le centre historique. L’extérieur est typique de la Ligurie, avec des rayures noires et blanches avec une rosace centrale. À l’intérieur, on peut admirer un Crucifix orné, du genre utilisé pour les processions en l’honneur des saints patrons, un orgue du 19ème siècle de l’école de Pistoia et un chœur en bois avec parapet peint.

Il existe également de nombreux ex-voto en faveur ou laissés par les marins, comme en témoigne le petit vaisseau suspendu au centre de la nef.

L’oratoire a été construit au 18ème siècle, lors de la Contre-Réforme, lors de la fondation des confréries. Celle des “dei Bianchi” dirigeait l’hôpital de la ville et s’occupait des malades. Il doit son nom à la couleur de la robe utilisée par les frères lors des processions.

6. Punta Mesco

C’est le promontoire vert qui représente le mur de séparation naturel qui sépare Monterosso de Levanto. À une hauteur de 300 mètres au-dessus du niveau de la mer, il est composé de grès qui ont résisté à l’action érosive de la mer et des agents atmosphériques auxquels, à la place, les roches plus tendres ont cédé place, générant l’actuel promontoire.

La randonnée qui mène à Punta Mesco depuis Monterosso part de Figina et fait 2,5 km de long (plus ou moins une heure de marche). Il se déroule sur de bons sentiers bien balisés, il est donc assez simple et mérite d’être parcouru pour les beautés que vous rencontrez !

La période idéale est le printemps : la densité limitée de touristes permet d’apprécier pleinement et dans une solitude (presque) totale, la végétation luxuriante et sauvage, les senteurs du maquis, les fleurs de toutes les couleurs, les vues sur la mer et les sons.

Vous pouvez faire un arrêt à Podere Case Lovara, une ancienne ferme rurale surplombant la mer avec 45 hectares de terrain, géré par la FAI, et qui peut être visité. Non loin après la ferme, vous atteignez Punta Mesco; ici l’arrêt est incontournable pour le panorama.

vue depuis Punta Mesco
La vue depuis Punta Mesco

7. L’oratoire dei Neri

L’oratoire dei Neri de la confrérie des morts et de la prière (Mortis et Orationis) est le contre-autel de l’Oratoire de la Confrérie de Santa Croce ou dei Bianchi. De style baroque, il conserve à l’intérieur une statue de Sant’Antonio Abate, provenant du couvent disparu dédié au Saint, présent vers l’an 1000 sur le promontoire de Punta Mesco.

La construction de l’Oratoire remonte au 16ème siècle, à l’époque de la Contre-Réforme, époque au cours de laquelle se développent des associations de fidèles laïcs voués aux bonnes œuvres. Habituellement, chaque village abritait au moins deux confréries, comme le démontre précisément le cas de Monterosso. Le nom dérive de la couleur de la robe utilisée par les frères lors des processions (Neri signifiant noir).

8. Le parc littéraire Eugenio Montale

Né à l’occasion du 40ème anniversaire du prix Nobel de littérature au poète, le parc a pour but de faire revivre au visiteur les émotions intenses que le poète Montale a réussi à faire passer à travers les lignes de ses paroles.

Le symbole du parc est la maison Art Nouveau que le poète appelait “la pagode jaunâtre” et “la maison aux deux palmiers”, et où il passait les étés.

que faire à monterosso

Pour une expérience particulière et approfondie, il est possible de visiter le parc en participant à des visites organisées avec des guides qui conduisent les visiteurs parmi les terrasses surplombant la mer, les immergeant dans l’environnement qui a inspiré Montale. Au cours des promenades, les poèmes les plus liés à Monterosso (et aux Cinque Terre) contenus dans le recueil “Ossi di seppia” sont récités.

Montale a déclaré : “Monterosso a été une saison très formatrice, mais elle a aussi constitué le début de l’introversion, elle a conduit à un emprisonnement dans le cosmos”.

9. La statue du Géant (Gigante)

Vous ne pouvez pas visiter Monterosso sans voir l’imposante statue représentant le dieu des mers qui protège les lieux depuis 1910 et est devenu le symbole de la ville elle-même.

Au bout de la plage de Fegina, il y a une sculpture en béton armé et fer, œuvre d’Arrigo Minerbi de Ferrare et de l’ingénieur Levacher. Haute à l’origine de 14 mètres et pesant 1700 quintaux, la statue représentait Neptune avec une grande terrasse en forme de coquillage, et ornait la splendide Villa Pastine, demeure des époux Pastine, Giovanni et Juanita, monterossini de retour d’Argentine après avoir fait fortune.

La statue et la villa ont subi les bombardements de la Seconde Guerre mondiale et en 1966 ont également été endommagées par une forte tempête.

Le Géant, cependant, a fait preuve de force et d’endurance, et en fait, il est toujours là, déterminé à regarder la mer. Le dieu des mers n’en sort pas totalement indemne : il perd un bras, le trident et la structure en forme de coquillage. Mais la beauté du Géant réside précisément dans ses amputations, qui racontent comment le colosse intrépide de Monterosso a résisté à la fureur de la guerre et à la constance de la mer.

10. Le rocher de Monterosso

La “Gaggiata” est le rocher historique qui délimite la plage “tragagià” avec celle des bains municipaux, symbole du centre historique de la ville. A l’origine c’était un seul rocher qui fut ensuite divisé en deux par la violence des ondes de tempête.

C’est l’un des points les plus pittoresques et photographiés des Cinque Terre, pour le contraste entre sa couleur sombre, la lumière du sable et le bleu de l’eau de mer.

monterosso rocher

Sentiero Azzurro (sentier bleu) : de Monterosso à Vernazza

Cette promenade populaire suit le tracé d’un chemin séculaire reliant Monterosso à Vernazza. Court mais escarpé (par endroits), le sentier offre des paysages fabuleux, avec des vues sur des vignobles en terrasses et des oliveraies, des montagnes escarpées faisant face à des mers azurées et deux villages aux couleurs pastel. Si vous avez le temps pour une seule promenade dans les Cinque Terre, faites celle-ci.

Pour rejoindre le sentier, tournez à gauche en sortant de la gare de Monterosso. Vous traverserez le tunnel menant à la vieille ville. Après le tunnel, restez sur la route principale qui longe la plage. Continuez à suivre cette montée car elle se rétrécit et vous mène au bord de l’eau. Même avant d’atteindre le début officiel du sentier, vous aurez de belles vues : n’oubliez pas de vous retourner pour admirer la vue du village niché entre la plage et les collines.

À environ 400 mètres de la ville, vous atteindrez l’entrée du sentier, où vous devrez acheter un laissez-passer (en espèces uniquement) si vous ne l’avez pas déjà fait. L’ascension commence assez doucement, en passant par les vignobles à droite et à gauche. Bientôt, l’escalade commencera pour de bon alors que vous vous attaquerez à de nombreuses volées de marches (il y en a plus de 500 tout au long de la promenade). Gardez un œil sur le panneau annonçant Vétua, un petit vignoble familial de seulement 6000 mètres carrés. Ici, le bosco, l’albarola et le vermentino sont cultivés pour créer des variétés classiques de vin blanc des Cinque Terre DOC. Outre le raisin, Vétua cultive également des citrons, des artichauts, des câpres et des herbes aromatiques, le tout cultivé de manière durable.

Bien qu’il ne s’agisse que d’une marche de 3,4 km, ce sentier est ardu, avec de longues montées (montées de nombreux escaliers). Portez de bonnes chaussures de marche car le chemin peut être glissant par endroits à cause des rochers meubles ou des ruisseaux, et évitez de marcher par mauvais temps (vérifiez les prévisions avant de partir). Assurez-vous d’apporter de l’eau (il n’y en a pas le long du chemin) et portez un chapeau et de la crème solaire, car il n’y a pas d’ombre sur certaines parties de la promenade.

Visiter Monterosso al Mare en 1 jour : itinéraire

Prenez votre petit-déjeuner au Bar Lo Spuntino (3,00 €) puis rejoignez la plage de Figina, la plus belle et la plus spacieuse de Monterosso et des Cinque Terre en général. Le choix entre plage libre et établissement vous appartient. Pendant la matinée de détente n’oubliez pas d’admirer le Géant qui s’élève imposant au-dessus de votre tête.

Pour le déjeuner, rendez-vous à Il Massimo della Focaccia (tranche farcie + boisson 5,00 €). Après le déjeuner, allez faire une belle promenade jusqu’au rocher, qui est maintenant devenu le symbole de Monterosso. Laissez-le sur votre droite et entamez la montée vers le Couvent des Capucins ; en chemin, vous croiserez la statue de San Francesco avec le loup puis, une fois arrivé au sommet, profitez de la sérénité paisible des lieux, du panorama splendide et des belles œuvres conservées dans l’église.

Descendez ensuite au village et visitez la cathédrale avec sa façade typique à rayures noires et blanches, l’Oratorio dei Bianchi et celui dei Neri. Avant le dîner, détendez-vous en parcourant les petites boutiques vendant des produits artisanaux typiques.

Pour le dîner, je vous conseille le restaurant historique Ciak (40,00 €).

Que faire le soir après votre visite de Monterosso al Mare

Dans les petits villages des Cinque Terre, il n’y a pas de clubs ; il n’y a qu’à Monterosso qu’il y a quelques bars et pubs ouverts tard. Ici, il n’y a pas de vraie vie nocturne, mais dans les plus grandes villes de Ligurie, il y a du mouvement chaque nuit. Ainsi, les amoureux des fêtes nocturnes, pourront rejoindre les villes voisines pour des soirées plus animées.

La ville la plus proche (8 minutes en train) est le port de La Spezia, où se trouvent quelques discothèques et de nombreux bars ; mais aussi à Sestri Levante et Portofino il y a une bonne quantité de restaurants, bars et discothèques.

  • Fast Bar : très bel endroit avec un thème rock avec une musique d’ambiance. Cocktails, bière, vin, sandwichs savoureux et pizza. Adresse : via Roma, 13
  • Bar Colpi di Timone Monterosso : à la sortie de la gare, sur la gauche, il propose principalement des cocktails pour les jeunes et les touristes étrangers.
    Adresse : via Fegina, 46
  • Bar Giò 5 Terre : emplacement informel en bord de mer, parfait pour un apéritif sans prétention. Adresse : via Fegina, 92 (Itinéraire)

Monterosso de nuit

Planifiez votre séjour à Monterosso al Mare : informations

Comment s’y rendre : prendre la sortie Levanto – Carrodano sur l’autoroute A12 ; avant d’arriver dans la ville de Levanto, au 2ème rond-point, prendre direction Monterosso.

Le train est le moyen le plus pratique, en prenant la ligne La Spezia – Gênes.

Comment se déplacer : le meilleur moyen de s’y déplacer est à pied.

Où se garer : des parkings sont disponibles à la fois à Fegina (300 places) et dans la vieille ville (Loreto). Les deux 2,50 €/h en haute saison. Dans toutes les Cinque Terre la plupart des parkings sont réservés aux résidents et la possibilité de se garer est plutôt limitée.

Où dormir : Hôtels et B&B pour tous les budgets – voir les offres.

Que voir dans les environs : Vernazza, Manarola, Corniglia, Riomaggiore, Portovenere.

D’autres photos prises à Monterosso aux Cinque Terre

Ajouter un commentaire