visiter corniglia

Visiter Corniglia : le village perché des Cinque Terre

Corniglia, l’une des perles des Cinque Terre, est un charmant village de Ligurie. Ses paysages vers la mer et la côte sont enchanteurs. Mais que voir si vous venez visiter Corniglia ?

Corniglia avec Vernazza, Monterosso al Mare, Manarola et Riomaggiore forment les Cinque Terre, l’une des zones touristiques balnéaires les plus belles et les plus célèbres d’Italie. En raison de sa valeur environnementale, historique et culturelle considérable, cette zone a été déclarée site du patrimoine mondial par l’UNESCO, y compris Porto Venere et les îles. Le village s’étend de la mer jusqu’à plus de 100 mètres d’altitude, et se trouve à 27 km de La Spezia. La fondation de Corniglia remonte à l’époque romaine : des sources historiques affirment que la famille Cornelia dominait ce territoire, d’où dérive le nom de la ville.

Le plus ancien des cinq villages

Située comme une perle au cœur des Cinque Terre, Corniglia est souvent ignorée pour sa réputation de ne pas avoir de plage, et peut-être l’escalier raide qu’il faut prendre pour atteindre le sommet de la colline et le centre historique, même s’il y a un mini-bus qui va et vient, transportant les moins enclins à la tâche ardue (je vous conseille de le prendre, il est gratuit avec votre billet de train des Cinque Terre, vous pourrez redescendre à pied) !

Certains artefacts découverts ici situent les origines de ce petit village caractéristique à l’époque romaine et les gravures trouvées sur certaines amphores en terre cuite ont même aidé les historiens à déduire les origines du nom, qui semble remonter aux mots “Gens Cornelia”, qui signifient “de la famille Cornelia”. On pense, en effet, que Corniglia était probablement une colonie d’esclaves qui a pris le nom de Corenila, du propriétaire d’esclaves qui les a libérés. À l’époque médiévale, toute la région passa sous la domination des comtes de Lavagna, qui furent plus tard remplacés par la famille Fieschi. En vous promenant dans la rue principale du village, vous vous rendrez compte que tout tourne autour de via Fieschi.

Le village de Corniglia n’a pas de port, c’est pourquoi son économie se concentre plus sur l’agriculture que sur la pêche, grâce aux travaux menés au fil des ans pour rendre les pentes escarpées et rocheuses de la colline qui l’héberge productives et cultivables. Des terrasses ont été créées (localement appelées “fasce”) où poussent aujourd’hui des vignobles, voués à la production de vin, devenu l’un des produits typiques de la ville. La spécialité de Corniglia est le célèbre vin blanc Vernaccia di Corniglia, connu même dès 1300 lorsque Boccaccio louait sa renommée dans son célèbre Decameron. La production de vin remonte probablement aux Romains, comme en témoignent les amphores mentionnées ci-dessus.

Visiter Corniglia : que faire et que voir

Si vous avez l’intention de prendre l’escalier jusqu’au sommet, sachez dès le début que vous serez récompensé par une vue unique et magnifique sur ce qui entoure ce village, y compris les eaux cristallines de la mer, les rues et les plages. Il n’y a pas énormément de choses à voir ici, en raison de sa petite taille, mais visiter Corniglia reste un incontournable des Cinque Terre. Voici toutes les choses à voir et à faire dans le village de Corniglia !

1. L’escalier “Lardarina”

Plus qu’à voir, c’est une activité à ne pas manquer ! Il y a un peu plus de 380 marches menant de la gare de Corniglia au centre historique, situé à 100 mètres d’altitude. Même s’il s’agit d’une montée assez exigeante, le spectacle qui vous attend vaut vraiment tous les efforts consentis; si vous n’en avez pas envie, mais que vous ne voulez toujours pas manquer la vue unique qu’offre cet endroit suggestif, il y a un mini-bus qui propose des trajets fréquents pour remonter et redescendre dans la vallée. Je vous conseille de prendre le bus pour monter au village et de redescendre à pied par l’escalier pour profiter de la vue ! Le mini-bus est gratuit pour ceux qui ont acheté la Cinque Terre Card !

En réalité, la montée est plus simple qu’il n’y paraît : la régularité des marches vous permet de garder l’effort sous contrôle et ensuite, si vous en ressentez le besoin, vous pouvez vous arrêter et vous reposer sur l’un des nombreux bancs en béton que l’on trouve en chemin.

2. Le centre historique

En atteignant le centre historique de Corniglia, vous vous trouvez à l’intersection de la via della Stazione avec la via Fieschi, où se crée la petite place Ciapara, dominée par un modeste supermarché. Sur votre droite, il y a une petite partie du centre historique, et sur la gauche la plus grande partie des maisons, des ruelles et des services commerciaux.

Comme dans les autres villages, ici les ruelles sont étroites et on se retrouve souvent à marcher au hasard comme dans un labyrinthe. Mais c’est ce qui fait le charme de ce village et il est très agréable de se laisser aller au hasard de ses ruelles !

Le centre historique est enchanteur, évidemment de structure très similaire à celle des autres villages, et abrite des édifices religieux qui valent la peine d’être visités. Vous les découvrirez parmi les ruelles à la structure labyrinthique avec les incontournables maisons colorées aux volets verts. Mais surtout vous aurez une belle vue sur la mer à certains endroits.

3. L’église de San Pietro

Situé sur la place principale de Corniglia, c’est un exemple d’architecture de style baroque avec des éléments gothiques et liguriens datant du 14ème siècle, distingués par des rosaces en marbre blanc de Carrare. Le saint patron de Corniglia est San Pietro, célébré le 29 juin avec des fêtes et des foires locales qui mettent en valeur certaines des spécialités de ce village, comme le gâteau de riz. Un autre délice qui vaut la peine d’être dégusté est le gâteau Fieschi, qui rend hommage au mariage du Fieschi datant du début des années 1200 : lors de la fête du saint patron, ce gâteau de mariage est préparé, dont la recette semble avoir été jalousement gardée et transmise de génération en génération; le gâteau de taille exceptionnelle est offert à tous les participants sur la place principale.

église san pietro corniglia

Ce sont les membres de la riche famille Fieschi qui ont décidé du style gothique à donner au bâtiment, bien qu’il soit aujourd’hui dans un style baroque typique, en particulier à l’intérieur, un style dû à des rénovations dans les années suivantes. La façade est en pierre locale, la rosace qui la domine est très particulière, entièrement réalisée en marbre de Carrare perforé, datant de 1351, réalisée par les maîtres Matteo et Pietro di Campiglio, originaires de Pistoia. À l’intérieur, l’église est divisée en trois nefs. Il est possible d’admirer des fonts baptismaux de 1100, un beau polyptyque et plusieurs fresques.

4. La place Largo Taragio

Largo Taragio est une petite place au cœur du centre historique de Corniglia, légèrement plus grande que la Piazza Cipara, où vous pouvez trouver de petits bars avec des tables à l’extérieur. C’est un coin que j’ai beaucoup aimé et que les habitants de Corniglia aiment aussi beaucoup car c’est leur coutume de se retrouver ici pour discuter autour d’un café.

Mais en restant ici, j’ai aussi remarqué une autre chose : les habitants de Corniglia ont aussi l’habitude de s’appeler et de bavarder depuis les balcons de leurs maisons respectives, toujours pleins de vêtements à sécher. Une autre image typique de la Ligurie.

Place Largo Taragio corniglia

5. L’oratoire des Disciples de Santa Caterina

Cet oratoire est situé sur la petite place Largo Taragio : il date du 18ème siècle, et ce qui le distingue le plus à l’intérieur est le plafond où se trouve une très belle fresque.

Sa construction remonte à 1700. Devant l’oratoire, il est possible d’admirer une statue en bronze, pour la commémoration des morts des guerres. À l’arrière, cependant, se cache le véritable trésor de ce lieu, une splendide terrasse, qui surplombe la mer et le panorama unique des Cinque Terre.

6. La terrasse panoramique de Santa Maria

Le point panoramique le plus célèbre de Corniglia, à ne pas manquer, est le Belvédère de la terrasse de Santa Maria qui se trouve au bout de la via Fieschi. De là, la vue sur la mer est à couper le souffle : vous pouvez voir toutes les Cinque Terre; si vous avez de la chance et venez dans cette région par temps très clair, la vue peut aller jusqu’aux côtes de la Corse.

Ce point hautement panoramique est accessible en marchant le long de la via Fieschi : pensez à vous munir de votre crème solaire et, bien sûr, de votre appareil photo, pour capturer la vue imprenable sur la mer entourant le village et les autres des Cinque Terre.

7. Les plages de Corniglia

Les eaux cristallines des Cinque Terre sont un peu moins visibles depuis Corniglia, mais non moins belles. On semble voir, du haut des points de vue, un plan d’eau en contrebas scintillant d’un million de nuances de bleu et de vert et s’étendant à l’infini à l’horizon… mais rappelez-vous qu’il faut d’abord pouvoir monter ici, ce qui signifie des marches à la fois aller et retour. Ou vous pouvez décider de louer un bateau et de vous arrêter non loin de la côte. Si vous avez envie d’un peu d’aventure, les deux meilleures plages de Corniglia sont :

Guvano : c’est probablement la plus célèbre car c’est une plage nudiste, mais elle est difficile à atteindre car elle nécessite une longue marche à travers un tunnel sombre, d’environ 1 km de long qui commence au bas des escaliers de Lardarina; Donc en plus d’une serviette, de la crème solaire et de l’eau, pensez aussi à apporter une lampe torche !

Spiaggione : cette plage est en fait le résultat d’un effet secondaire accidentel de la nouvelle ligne de chemin de fer et est située à proximité (sans compter les escaliers) de la gare. Remarque : attention à la marée haute, qui la rend parfois inaccessible.

8. Les sentiers de randonnée à Corniglia

Corniglia est au centre d’un dense réseau de sentiers qui vous permet d’explorer à pied les autres villages des Cinque Terre et ses environs. Parmi les sentiers qui traversent Corniglia, le plus connu est le fameux Sentiero Azzuro (sentier bleu), un sentier pédestre à la portée de tous qui relie les villages des Cinque Terre. Malheureusement, certaines sections sont actuellement fermées en raison de leur inaccessibilité : si vous êtes intéressé à le suivre, demandez au parc national des Cinque Terre des informations à jour sur l’état du sentier.

Si ce sentier est fermé, vous pouvez faire d’autres magnifiques itinéraires entre mer et montagne, entouré de verdure et de calme (vous pouvez par exemple atteindre le sanctuaire de Notre-Dame de la Grâce présenté ci-dessous). Il y a des sentiers pour tous les niveaux autour de Corniglia, des promenades faciles d’une heure environ aux itinéraires de randonnée difficiles réservés aux randonneurs experts. Même si vous choisissez un chemin facile, ne le prenez pas à la légère : portez des chaussures adaptées (pas ouvertes ou avec des semelles lisses), protégez-vous du soleil et apportez beaucoup d’eau avec vous.

9. Sanctuaire de Notre-Dame des Grâces

Le sanctuaire, construit au début des années 1900 sur le flanc de la montagne pour remplacer une chapelle datant de 1584, se dresse à 390 mètres d’altitude au-dessus de Corniglia. Une légende raconte que dans les années 1700, les habitants de Corniglia, qui se rendaient au bâtiment sacré pour restaurer un tableau de la Vierge, l’auraient trouvé miraculeusement intact et aux couleurs vives. La cérémonie du couronnement remonte à 1874. La messe est célébrée tous les samedis après-midi à 16 heures.

L’itinéraire commence au chemin SVA (ex n°2) en direction de Vernazza, juste à l’extérieur de la ville de Corniglia, près du parking. Une fois dans la localité de Prevo, prenez la route provinciale pendant un moment jusqu’à ce que vous atteigniez l’intersection avec le chemin 507 (ex n°7) où vous trouverez le sanctuaire à une courte distance. Devant l’entrée de l’église, il y a une fontaine. Remarques : temps de trajet environ 1h30, longueur environ 3 km.

Visiter Corniglia : comment venir

Si vous êtes en vacances en Toscane ou dans la région de Lunigiana près de La Spezia, vous pouvez arriver en voiture, même si cela est fortement déconseillé en raison du manque de parking. Prenez l’A12 et sortez à Santo Stefano di Magra en direction de La Spezia, puis suivez les panneaux pour Portovenere, sur la Litoranea, et sortez à Corniglia. L’accès à la ville et aux quelques parkings présents est réservé aux seuls résidents, qui disposent des autorisations appropriées et des places attribuées, ou pour le chargement et le déchargement des marchandises. Il existe cependant un espace dédié au déchargement des bagages des touristes à l’entrée du village, mais vous ne pouvez vous arrêter que 30 min.

Le meilleur moyen de se rendre à Corniglia est donc le train depuis La Spezia ou Levanto. Pour plus d’informations et de détails sur la façon d’atteindre les Cinque Terre, consultez mon article dédié. De Corniglia, en direction du sud, vous pouvez rejoindre Manarola, tandis qu’en direction du nord, vous trouverez Vernazza, ils sont tous les deux visibles depuis la terrasse panoramique de Santa Maria au centre du village de Corniglia.

gare de corniglia

Si vous avez peu de temps disponible pour visiter Corniglia et les autres villages des Cinque Terre, je vous recommande d’envisager de participer à des excursions guidées d’une journée qui incluent des transferts depuis les principales villes du nord et du centre, y compris : Milan, Florence , Pise, Lucques ou Montecatini Terme.

D’autres photos prises lors de notre visite de Corniglia

Ajouter un commentaire