visiter speloncato

Visiter Speloncato : que faire et que voir dans et autour du village

Après une dizaine de kilomètres de route en montée, entre de nombreux virages et tournants, vous atteignez l’un des plus beaux villages de Corse, Speloncato. Ce petit mais caractéristique village perché sur un éperon rocheux à une altitude de 570 mètres de hauteur, tire son nom du fait qu’il est bâti sur des grottes (spelonche en corse) creusées dans le sous-sol. Avec son charme, il enchante les visiteurs en quête de beauté qui s’émerveillent en admirant ses rues anciennes, la petite place où l’on sirote du vin et joue aux cartes et l’église romane. Un vrai coin de paix contrairement aux plages bondées de la côte.

Speloncato se trouve sur la “Route des Sens Authentiques” (Strada di i sensi) de la Balagne :

  • Huile d’olive au lieu-dit Regino
  • Fromage de chèvre au lieu-dit Domaltu
  • Vins du Clos Petra Rossa (A.O.C. Calvi et VDN) au lieu-dit Panicale

Histoire de Speloncato

Les premières traces de l’occupation de ce territoire remonte à la période néolithique, comme en témoigne un grand nombre de vestiges sur plusieurs sites de la ville. Une plaine s’étendant au nord du village était déjà partiellement utilisée pour les cultures à cette époque. C’est à proximité de cet endroit que la vie de village s’est développée, pendant un temps de paix, en particulier dans un endroit appelé Guistiniani. Dans ce lieu, un village s’est développé dès l’âge du bronze, mais également à l’époque romaine pendant laquelle un un bain thermal a vu le jour dans un lieu appelé “I Bagni” (signifiant les bains).

La fin de l’époque romaine a été témoin de troubles persistants en Corse, et depuis lors, le village perché de Speloncato s’est progressivement développé. Village perché défensif mais également plaine fertile pour les cultures, cette coexistance va durer jusqu’au 16ème siècle.

Le 16ème siècle fut très difficile pour l’île (guerres, peste, etc) et les villageois du lieu-dit Giustiniani montèrent petit à petit se réfugier à Speloncato, délaissant ainsi leur étendue fertile. Mais ils conservèrent leur église, c’est pourquoi de nos jours, Speloncato possède encore deux belles bâtisses religieuses. Du 17ème au 19ème siècle, Speloncato a continué à grandir, avec une économie qui reposait essentiellement sur le blé et les olives pour la rendre florissante. Au début de ce siècle, le village comptait plus de 1 000 habitants.

Hélas, le village s’est peu à peu vidé, tout d’abord à cause de la première guerre mondiale, puis en raison des contraintes de la vie moderne, dans les années 60 il ne restait plus qu’une centaine d’occupants sur la commune.

De nos jours, fort heureusement, Speloncato se redéveloppe petit à petit avec le tourisme mais aussi grâce à la recrudescence de l’agriculture identitaire, et son nombre d’habitants s’est plus ou moins stabilisé à 280 âmes vivants ici à l’année. (source)

speloncato

Comment venir à Speloncato

Pour rejoindre Speloncato, vous devrez le faire avec votre propre véhicule. De l’île Rousse il na fait que 30 minutes pour arriver au village : il faut prendre la D63 en direction de Monticello puis continuer ensuite sur cette même route pendant encore quelques kilomètres avant d’arriver au village. Speloncato est très bine indiqué par des panneaux (quand ils ne sont pas criblés de balles !), il suffit donc de les suivre.

N’hésitez pas à mettre votre GPS en route, il suffit d’entrer “Speloncato” et il vous emmènera tout droit là-haut (enfin presque car vu le nombre de virages, la route ne sera pas droite) !

Visiter Speloncato : explorer le village à pied

Une fois que vous avez trouvé une place où vous garer, pas toujours évident à Speloncato, partez explorer le village à pied. Vous commencerez très certainement par la petit place au centre du village, lieu de rendez-vous des habitants et endroit idéal pour siroter un verre après votre visite de Speloncato et l’exploration de ses ruelles.

Sur la place, près de la fontaine (datant de 1879), vous ne pourrez pas manquer l’ancienne église piévane Santa Catalina du 11ème siècle. Elle abrite aujourd’hui la confrérie Saint-Antoine-Abbé (Sant’Antone Abbate) et possède un autel classé Monument Historique, un tabernacle du 18ème siècle et son reliquaire en argent sur le bois St Roch (classé).

Empruntez ensuite une des ruelles sur la droite, derrière l’église et continuez votre visite du Speloncato. Après avoir vu quelques belles anciennes bâtisses, vous tomberez rapidement sur la collégiale Santa-Maria Assunta (Notre-Dame de l’Assomption) qui est le siège de l’Oratoire de la Confrérie Santa Croce. D’origine romane, cette église date de 1509. Elle a été promue collégiale par le pape Benoit XIV en 1749, confirmé par le pape Clément XIII en 1766. Restaurée en 1970, cette église paroissiale renferme des œuvres remarquables, telles qu’un tabernacle en colonnettes torses, bois marqueté et vernis du 18ème siècle, de nombreuses toiles dont “la dernière communion d’un Saint Roi” datant du 17ème siècle, une tribune (1821) signée Anto Giuseppe Saladini né à Speloncato et un orgue historique Crudeli (1810).

collégiale Santa-Maria Assunta speloncato

Continuez ensuite votre exploration en prenant le plus de ruelles possibles, le village est plein de belles surprises telles que la petite place A Cima qui mène ensuite à un point de vue extraordinaire sur la vallée : vous ne devez pas manquer cet endroit lors de votre visite !

Une fois que vous avez profité du panoramas, revenez tranquillement vers la place du village tout en prenant le temps de savourer l’ancienne architecture des maisons : certaines sont construites à même la roche. Ce village est plein de charme avec ses voûtes, ses allées, ses fours à pain et ses ruelles pavées, tout y est pour une visite inoubliable !

Que faire et que voir autour de Speloncato

Speloncato est un village plein de charme, mais il y a d’autres villages perchés à visiter en Balagne qui ne sont pas très loin d’ici. Je pense notamment à Sant’Antonino, le plus beau village perché de Balagne selon moi, qui se trouve une petite demie heure de là. D’ailleurs à certains endroits de Speloncato, on peut apercevoir le village de Sant’Antonino au loin.

sant antonino

À également 30 minutes de route, se trouve un autre village magnifique qui vaut largement une visite. Pigna est un village d’artisans et de musique qui est assez rapide à visiter mais qui est enchanteur. Ce petit village est considéré comme l’un des plus beaux de Corse et a su contrecarrer l’oubli et la décadence de nombreux villages de l’arrière-pays.

maison en pierre

Un autre trajet de 30 minutes vous mènera au village de Corbara. Il y a plusieurs petites églises et chapelles à voir ici, et en suivant les panneaux indiquant la Chapelle de Notre-Dame des Sept Douleurs on arrive à un point de vue magnifique. Cette chapelle a été construite au 18ème siècle sur l’emplacement d’un “castel”du 14ème siècle. Entrez à l’intérieur, c’est une minuscule chapelle qui ne peut accueillir qu’une vingtaine de personnes sur quatre bancs en bois, et il y a une statue de la Vierge à l’enfant du 15ème siècle.

corbara

Un peu plus proche avec seulement 20 minutes de route, le village de Belgodère cache également quelques belles surprises. L’enceinte constituée par les façades des maisons accolées ne peut être franchie que par trois passages sous voûtes. De là, des petites ruelles conduisent à la “Torra a la Cima” où subsistent quelques vestiges de constructions anciennes dont une vieille bâtisse fortifiée. L’attrait de ce site est le point de vue que l’on y découvre.

belgodere

Si vous avez du temps, sur la route qui mène de Speloncato à Sant’Antonino se trouvent d’autres petits villages. Ils ne sont pas aussi originaux que les autres mentionnés ci-dessus mais ont chacun leur attrait. Ce sont les villages de Nessa, Feliceto (ci-dessous à gauche), Muro (l’église rien qu’à elle seule vaut l’arrêt ici, l’intérieur est vraiment superbe : photo ci-dessous à droite), Cateri et Aregno (le petit centre de ce village est plein de charme).

Si vous êtes monté au point de vue en haut du village de Speloncato dont je vous ai parlé plus haut, vous avez très certainement vu le lac de Codole. C’est un lac de barrage où il est agréable de faire une promenade au bord de l’eau. Il ne vous faudra qu’une vingtaine de minutes pour arriver au lac. C’est un très bel endroit pour la photographie si tout comme moi vous aimez ça. Pour vous faire une idée des lieux, allez voir mon article sur le lac de Codole.

cascade barrage codole

De speloncato, vous pouvez également aller découvrir la forêt de Tartagine en passant par le col de Battaglia (1103 mètres). En sortant du village, vous passerez près de l’ancien couvent de Speloncato à proximité du cimetière. Il a été construit par les capucins en 1621. Il a été délaissé et est tombé en ruines puis a finalement été restauré en tant qu’habitation. Ce couvent était célèbre pour ses eaux de Carignelli excellentes pour soigner les maux de calculs. Une des sources était captée et alimentait en eau le couvent.

À partir de là, la route sinueuse va monter pour aller vers le col, je vous conseille de faire une pause ou deux une fois que vous aurez pris un peu de hauteur sur cette route. Il y a quelques points de vue sympathiques sur le village de Speloncato, idéal pour une photo.

speloncato

Reprenez ensuite votre route pour rejoindre la maison forestière dans la forêt de Tartagine, la route après le col est également très belle à parcourir pour arriver jusqu’à la maison forestière. Il y a un parking pour vous garer et plusieurs sentiers de randonnées à explorer. Avec mon “namoureux”, nous avons pris le sentier de découverte qui nous a permis d’avoir de très belles vues sur la région et de faire de très belles photos au bord de la rivière !

tartagine rivière

D’autres photos prises lors de notre visite de Speloncato

point de vue speloncato

Ajouter un commentaire