visiter pigna

Visiter Pigna : le village des artisans et de la musique

Visiter Pigna c’est explorer un village perché enchanteur devenu un centre d’artistes et d’artisans. Ce petit village est considéré comme l’un des plus beaux de Corse et a su contrecarrer l’oubli et la décadence de nombreux villages de l’arrière-pays.

En effet, Pigna a su s’opposer au dépeuplement et reconstruire sa propre identité grâce aux initiatives des administrations et de ses habitants qui, au fil des années, ont attiré des artistes et artisans de toute la région pour venir y vivre : une coopérative a été créée qui est devenue une forge culturelle dynamique et ils ont eu plein d’idées pour attirer les visiteurs. Depuis lors, le village a été restauré et a retrouvé son ancienne gloire.

Avant même d’atteindre Pigna, vous aurez entrevu le village à travers les arbres, ce qui vous incitera très certainement à vous arrêter pour le prendre en photo avant d’aller le visiter. Le village de Pigna est entièrement piéton, vous devrez donc vous garer à l’extérieur : il y a de nombreuses places de parking gratuites le long de la route avant d’entrer dans le village de Pigna. Il y a également un parking payant au pied du village.

visite de pigna

Petite présentation de Pigna

En l’an 862 Consalvo, un des lieutenants du comte Guido Savelli envoyé par le Pape pour libérer la Corse des sarrasins, bâtit une tour nommée Pigna en souvenir de son quartier natal romain. Le village s’est construit autour de cette tour, il est aujourd’hui peuplé de 99 habitants. La volonté du village est de conserver l’originalité, l’authenticité, la spécificité de ce lieu classé : les volets à persiennes bleues et une architecture intégrée. Ici, l’art est omniprésent et s’exprime de diverses façons : l’artisanat et la musique y règne en maître.

Le village a été délaissé pendant de nombreuses années (au milieu du 20ème siècle), jusqu’à ce qu’une association coopérative (la Corsicada) soit formée dans les années 1960 pour rénover les maisons selon les techniques anciennes que les maçons se sont réappropriées : terre glaise alliée au tuf. Elle a aussi formé une communauté de musiciens et d’artistes. Cela a conduit à la rénovation de nombreuses maisons du village, et à une tradition musicale qui survit aujourd’hui autour des chants et de la musique polyphonique.

Les volets bleus de chaque bâtiment font écho aux bleus du ciel et de la mer au-delà.

Visiter Pigna : que faire et que voir dans le village

La première étape de votre visite de Pigna se fera sur la place principale, face à l’église paroissiale. L’église de l’Immaculée Conception est plutôt simple, avec quatre pilastres et deux clochetons à coupole qui surmontent sa façade. À l’intérieur de l’église, il y a une fresque dans l’abside réalisée par Toni Casalonga en 1971 et dans une niche vitrée, on peut apercevoir une toute petite statue de marbre blanc, de facture naïve, représentant la Vierge : son caractère original lui a valu d’être inscrite à l’inventaire du patrimoine.

église de pigna

De l’église, vous pouvez suivre le chemin à droite qui fait le tour du village. Le long des rues pavées, vous découvrirez quelques anciennes maisons traditionnelles. Les volets bleus sont également une caractéristique traditionnelle. À travers ces rues, vous pourrez découvrir les ateliers de potiers, flûtistes, luthiers, sculpteurs, peintres, graveurs et musiciens : en quelques mètres un condensé de créativité, de beauté et de culture.

Pendant la saison estivale, la municipalité organise des festivals et des revues musicales qui ont lieu à la fois à l’extérieur et à l’intérieur d’un auditorium avec une excellente acoustique. Non loin de l’église du village, l’auditorium se trouve dans une modeste construction de terre et possède pas moins de… 120 places ! Pourtant, rien d’illogique à cela, bien au contraire, il s’inscrit parfaitement dans le projet global de ce petit village. L’Auditorium c’est la création d’un espace musical totalement original sur le plan acoustique et scénographique. Il se veut être un lieu de recherche, d’expérimentation, de répétition et d’enregistrement pour les formations musicales et vocales traditionnelles de Corse et d’ailleurs, ensuite un espace de diffusion de ces travaux. L’Auditorium complète la palette des structures d’accueil et d’expression artistique déjà en place à Pigna.

auditorium de pigna

Juste après l’auditorium, un lieu intéressant à explorer est une zone ouverte entourée de murs de pierre appelée A Vaccaghja. C’est un ancien enclos à bétail transformé en amphithéâtre de 220 places qui accueille divers spectacles, concerts et pièces de théâtre, dont Festivoce, un festival de voix qui a lieu chaque année au mois de juillet.

Un peu plus loin dans le dédale de ruelles, deux jolies petites places sont à signaler : Piazza a l’Olmu (ci-dessous) et a Piazzarella avec de très belles vues sur la mer.

Après avoir visité Pigna vous serez de retour près de l’église où vous pourrez explorer le Museu Musica : un centre de recherche sur la formation et la diffusion de la culture musicale d’hier et d’aujourd’hui. C’est un lieu où l’on peut découvrir une collection de l’instrumentarium de Corse et d’ailleurs, ainsi qu’un espace de diffusion audiovisuelle de sa banque de données. Le musée est ouvert de 10H à 13H et de 16H à 20H (fermé le samedi). L’entrée du musée est de 3€ et est gratuite pour les enfants de -10 ans.

Museu Musica pigna

Après avoir profité de votre balade à Pigna, vous trouverez des bars et restaurants au centre du village et un café à côté du parking pour vous désaltérer avant de repartir ! Parmi ces restaurants figure le U Palazzu que vous aurez très certainement croisé lors de votre exploration de Pigna. Cette belle maison de maitres, demeure du 18ème siècle, bénéficie d’une vue panoramique sur la mer et les montagnes environnantes.

Que faire et que voir aux environs de Pigna

Si vous n’avez pas le temps de faire un grand tour des villages perchés de Balagne, je vous suggère de visiter Corbara, Pigna et Sant’Antonino : ces trois communes sont de bons exemples de villages typiquement corse et sont tous assez proches les uns des autres et à proximité de la route côtière de Calvi à l’Ile-Rousse qu’il faut également visiter.

Si vous aimez la marche, voici les principaux itinéraires autour de Pigna :

1. Tour du Monte Sant’Anghjulu : 3H30 pour plus de 470 mètres de dénivelé positif. Rando avec des paysages variés autour de ce sommet dominant l’Ile Rousse et la mer.

2. Boucle de Toru : 3H30 de marche et 500 mètres de dénivelé positif au départ du village de Pigna. Itinéraire vers le magnifique village perché de Sant’Antonino avec une petite boucle vers la plaine du Regino en passant par le lieu dit “Toru”.

3. Boucle de la Pieve d’Aregno : 6H00 de marche et 750 mètres de dénivelé positif au départ de Pigna en passant par Praoli. Randonnée autour des villages de Cateri, Lavatoggio, Aregno et Sant’Antonino et leur riche patrimoine, le tout en dominant la mer mais aussi la vallée du Regino au pied de la chaine du Monte Grosso.

4. Boucle Aregno – Pigna – Couvent de Corbara – Sant’Antonino : 3H00 de marche et 350 mètres de dénivelé positif. Patrimoine religieux et artisanat sont, entre autre, les principaux intérêts de cet itinéraire pédestre dans les environs de Pigna.

5. Boucle de San Ciprianu : 2H30 de marche et 250 mètres de dénivelé positif. Randonnée assez ombragée entre les Villages de Pigna et de Corbara, le lieu dit de San Ciprianu et les anciens jardins des Valli au pied des villages.

6. Liaison avec Algajola : 2H30 de marche depuis Pigna, compter 5H00 aller-retour avec 250 mètres de dénivelé positif. Liaison vers la mer en traversant la plaine d’Aregno.

7. Liaison avec L’Ile Rousse : 2H00 de marche et 4H00 de randonnée aller-retour pour un dénivelé positif de 400 mètres depuis Pigna en passant par Corbara.

D’autres photographies prises lors de ma visite de Pigna

Ajouter un commentaire