Visiter le pont du Gard

Visiter le pont du Gard : guide, informations et activités

Le Pont du Gard est l’un des lieux les plus touristiques de la région Occitanie, et ce n’est pas surprenant, puisque cet aqueduc romain à trois niveaux construit il y a 2000 ans, est un ouvrage spectaculaire qui est situé dans un site naturel d’une grande beauté. Il est situé sur la commune de Vers-Pont-du-Gard, à seulement 14 km d’Uzès, 24 km de Nîmes et 26 km d’Avignon, parmi les villes les plus importantes de Provence. C’est l’un des monuments français les plus visités avec la Tour Eiffel et Notre Dame de Paris ; Des touristes du monde entier viennent visiter le pont du Gard : une magnifique œuvre d’art du monde romain.

Pont du Gard : un peu d’histoire

Nîmes était l’une des villes les plus importantes de Gaule lorsqu’elle devint une colonie romaine en 45 avant notre ère. Son expansion fut rapide et sa population atteignit 20 000 habitants. Au premier siècle, la construction d’un aqueduc lui donnera la liberté de réaliser un grand projet urbain prestigieux grâce auquel fontaines, bains, réseaux d’égouts, monuments seront créés… acquérant ainsi le prestige auquel la ville aspirait.

L’aqueduc romain a été construit entre 40 et 60 de notre ère., sous les empires de Claude et de Néron, par environ un millier de personnes qui ont travaillé pendant environ 5 ans, afin d’amener l’eau de l’Eure à Nîmes par un aqueduc de 50 km.

Le tracé de l’aqueduc a été réalisé en fonction des possibilités physiques imposées par le terrain. Une différence de niveau de 12 mètres entre le début et la fin du canal a obligé les constructeurs à réaliser une prouesse technique incroyable en calculant une pente qui permettrait à l’eau de tomber par gravité.

Dans la majeure partie du tracé de l’aqueduc, la canalisation est enterrée. Les murs ont été réalisés avec des blocs de pierre locale (calcaire jaune) faciles à tailler et recouverts d’une couche de chaux qui réduit les fuites et empêche les racines de pénétrer.

Le Pont du Gard est un symbole de la puissance de la civilisation romaine et a été préservé au fil du temps, survivant aux guerres et aux problèmes climatiques. Il conserve les traces d’une organisation rationnelle des travaux : numérotation des pierres, points d’appui, etc.

Le Pont du Gard correspond à l’une des parties de l’aqueduc romain et constitue une véritable œuvre d’art. En plus d’être l’un des plus hauts aqueducs du monde romain (49 m), il est très bien conservé. Il se distingue des autres ponts-aqueducs par ses dimensions imposantes et l’ouverture de ses arches (la plus grande atteint 24,52 m). Il est composé de 3 niveaux d’arcades : 6 arches au premier niveau, 11 au deuxième et 47 au troisième.

visiter le pont du gard gratuitement

L’aqueduc romain a fonctionné aux 2ème et 3ème siècles de notre ère, une période où de grandioses thermes ont été construits à Nîmes et l’eau a joué un rôle majeur dans la vie quotidienne. Au 4ème siècle, faute de moyens, l’ouvrage ne fait pas l’objet d’un entretien régulier, la végétation se développe dans le canal et le débit est considérablement réduit. Vers le début du 6ème siècle, le pont du Gard est définitivement abandonné, à l’époque où les Wisigoths et les Francs se partagent la région couverte par l’aqueduc.

Un patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Pont du Gard a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en décembre 1985. Depuis le 16ème siècle, l’exceptionnelle architecture du Pont du Gard attire l’attention et fait l’objet de restaurations visant à sa conservation. Au 18ème siècle, les autorités de la région Languedoc demandent à l’ingénieur Henri Pitot de construire un pont au premier niveau de l’aqueduc romain afin de franchir le Gardon tout en protégeant l’ouvrage ancien. Au 19ème siècle, plus précisément en 1840, le Pont du Gard est inscrit sur la liste des grands monuments de la Commission des Monuments Historiques. A partir de ce moment il fut l’objet de nombreuses et importantes restaurations, au cours de ce siècle et du suivant.

En 1996, débute une opération de protection et de réhabilitation du site historique et écologique du Pont du Gard, un projet ambitieux qui sera réalisé en l’an 2000 : des structures d’accueil seront mises en place pour les nombreux touristes venus des quatre coins du monde pour le visiter, ils créeront des espaces de connaissance et de découverte de l’histoire de la construction de l’aqueduc de Nîmes, en plus d’organiser l’environnement.

Environnement naturel du pont du Gard

Le magnifique monument romain que l’on découvre lorsque l’on vient visiter le pont du Gard est encore plus majestueux grâce à l’environnement naturel dans lequel il se trouve. La magie du lieu réside dans l’aqueduc, mais aussi dans le Gardon et dans le paysage.

Sur la rive où la roche est plus présente, on trouve un paysage authentique de garrigue et d’anciennes terres agricoles réhabilitées, où sont cultivés des produits typiquement méditerranéens : vignes, céréales et oliviers. Sur la rive la plus humide, il y a une allée bordée d’arbres où l’on peut marcher et se rapprocher de l’eau, et peut-être prendre un bain.

rivière gardon

Sur les deux rives du Gardon, il y a des sentiers, à côté de l’aqueduc, à travers lesquels vous pouvez monter et atteindre une hauteur intéressante d’où vous pourrez admirer le pont.

pont du gard

Au 18ème siècle, un pont est construit sur le pont du Gard pour traverser la rivière. Attaché à lui, c’est aujourd’hui celui que l’on traverse pour aller d’un bord à l’autre.

Mémoires de Garrigue : parcours pédestre

Il s’agit d’une exposition en plein air des différents paysages que l’on peut trouver dans la garrigue sur 15 hectares de parcelles agricoles. “Mémoires de la Garrigue” vise à présenter l’évolution du paysage méditerranéen et à le préserver en même temps. Le long de cette promenade pédagogique (une boucle de 1,4 km), qui se situe sur la rive gauche du Gardon, à deux pas du pont du Gard, on croise les vestiges de l’aqueduc romain. Une équipe composée d’un agronome et botaniste, d’un scénographe et d’un paysagiste a défini les principes de cette visite muséale du paysage méditerranéen, qui dure d’une à deux heures selon le circuit choisi. Le visiteur est libre de choisir un itinéraire dans lequel il cheminera à travers céréales, vignes, oliviers, chênes, arbres fruitiers, buissons… Un panneau explicatif l’aidera à s’orienter.

  • Horaires : ouvert tous les jours de l’année. Accès libre et gratuit.
  • Visite : en été, tous les jours de 11h00 à 19h00, un guide vous attend dans le bosquet de chênes verts pour vous parler du paysage méditerranéen. La visite peut également être illustrée par un guide disponible à l’accueil qui parle de la garrigue, du climat, des terroirs, de l’agriculture et de l’évolution des paysages (4,00 €).

Le musée du pont du Gard

Le musée du pont du Gard s’articule autour de l’aqueduc romain, à découvrir au travers de maquettes, cartographies et images sur écrans multimédias (en quatre langues). Trois espaces de visite s’étendent sur 2 500 m2. Voir le site officiel.

=> La civilisation gallo-romaine de la ville et de l’eau :

C’est un spectacle aux écrans multiples et aux effets sonores qui nous plonge dans la vie quotidienne de Nîmes à cette époque, avec ses habitants vaquant à leurs occupations, parlant latin, les monuments antiques et aussi la Nîmes d’aujourd’hui. Dans cette section, l’eau est le protagoniste : les 30 000 m3 qui arrivent chaque jour aux fontaines publiques, bains, jardins, bassins… Il y a aussi une incroyable maquette de Domus de 500 m².

=> La construction de l’aqueduc romain et du pont du Gard :

Cette section est divisée en trois parties où sont représentés les aqueducs du monde romain. Une cinquantaine d’aqueducs construits par les Romains sont représentés sur une carte géante. Et dans un autre les travaux de l’aqueduc romain. On peut y voir des reproductions du canal et des deux arches du troisième étage du Pont du Gard. L’aqueduc de Nîmes est projeté sur écran géant où l’on peut voir la visite aérienne de l’aqueduc.

=> Le Pont du Gard à travers les siècles et ses représentations :

Dans cette section, le musée vous invite à découvrir les multiples représentations du pont du Gard, complétées par trois galeries d’étude : la galerie des sages (observations de chercheurs et d’historiens d’hier et d’aujourd’hui) ; la galerie des ingénieurs (lutte entre anciens et modernes au milieu du 19ème siècle à Nîmes sur la question de la révision du canal romain) ; et la galerie des architectes (panorama des réparations du Moyen Âge à nos jours).

=> L’espace “Ludo” pour les enfants :

C’est un univers ludique à vocation pédagogique destiné aux enfants de 5 à 12 ans. Ils y sont invités à emprunter différents parcours de découvertes et de jeux, et dans cet espace, l’enfant est acteur. Il y a quatre activités : voyager dans le passé (l’enfant devient écolier gallo-romain, marchand, paysan et agit comme les gens de l’époque) ; apprendre à manipuler et contrôler l’eau, élément essentiel à la vie ; chercher les traces du passé (l’enfant devient archéologue) ; et observer la nature (apprendre à reconnaître et à respecter l’environnement, découvrir les vrais habitants des lieux : les arbres et les animaux).

Visiter le pont du Gard : informations pratiques

  • Quand visiter le pont du Gard : vous pouvez visiter le pont du Gard toute l’année (l’aqueduc et l’espace “Mémoires de garrigue”).
  • Horaires : le site est ouvert tous les jours de 8h00 à 00h00. Pour les espaces muséographiques cela dépend de la période (voir sur cette page).
  • Parkings surveillés (ouverts de 08h00 à 00h00) : capacité de 800 places rive gauche et 600 places rive droite.
  • Restauration : il y a un restaurant face à l’aqueduc romain sur la rive droite. Et un bistrot sur la rive gauche, où l’on trouve du “fast food”. Même s’il vaut mieux prendre des sandwichs et pique-niquer n’importe où, au bord de la rivière face à l’aqueduc ou n’importe où dans l’espace “Mémoires de garrigue”, car c’est un privilège et un plaisir.
  • Autres services au pont du Gard : il y a une billetterie à l’accueil rive droite ; un distributeur automatique; une boîte aux lettres et même un endroit pour changer les bébés. Des services publics et gratuits se trouvent sur les deux rives.
  • Nos amis les bêtes sont autorisés sur le site s’ils sont tenus en laisse.
pont du gard plan du site

=> Tarif pour visiter le pont du Gard :

9 € par véhicule pour la journée, quel que soit le nombre de personne. En réalité, ce que vous payez, c’est le stationnement, car le reste, à l’exception du musée, est gratuit. Il y a donc aussi la possibilité de laisser la voiture un peu avant d’atteindre le Pont du Gard, en venant d’Uzès ; il y a un rond-point et il y a généralement des voitures garées autour. Ainsi, la visite du pont du Gard devient gratuite et très belle (mais avec un peu de marche).

L’entrée aux espaces de découverte (Musée, Ciné, Ludo et Exposition temporaire) est de 6€50 et est totalement gratuite pour les – de 18ans. Si vous ne voulez pas faire la queue en été, je vous conseille fortement d’acheter votre billet / vos billets en avance.

Il existe un abonnement annuel qui coûte 20€ (accès illimité au musée, au cinéma, à l’espace pour les enfants, au parcours “Mémoires de garrigue”, aux expositions temporaires, aux 7 km de circuits pédestres, aux aires de pique-nique, au parking gardé parcs, au bain de rivière surveillé en juillet et août et à une remise de 20% sur les spectacles et activités).

Pour les autres tarifs (musée, visite guidée, etc), allez voir sur cette page.

=> Visiter le pont du Gard gratuitement :

L’entrée de l’enceinte est totalement GRATUITE pour les piétons et les cyclistes, bien qu’il s’agisse d’une information “privilégiée” et que peu de personnes la connaissent.

La plupart des touristes arrivent en voiture et paient un ticket pour le véhicule pensant qu’il n’y a pas d’alternative. Vous pouvez donc arriver à pied et ne rien payer, mais pour cela il faut laisser la voiture à 1km ou plus, car c’est impossible dans les environs immédiats.

=> Pont du Gard rive droite ou rive gauche :

De nombreuses personnes se posent cette question avant de venir visiter le pont du Gard. Moi-même je suis allée faire la recherche sur internet avant notre venue. Mais selon moi, si c’est la première fois que vous venez sur le site cela n’a pas vraiment d’importance, vous irez sur les deux rives de toute façon et traverserez le pont de l’aqueduc à pied, forcément. Il y a un parking et un centre d’accueil sur les deux rives donc cela revient au même.

La question se pose plus pour les personnes qui viennent pour la deuxième ou troisième fois (ou plus) et qui connaissent donc déjà les lieux et savent où aller si c’est pour trouver le meilleure rive pour se baigner, faire de la randonnée ou explorer un coin en particulier !

pont du gard rive droite ou rive gauche

=> Où séjourner pour visiter le pont du Gard :

Aux alentours du pont du Gard se trouvent de petits hôtels provençaux avec peu de chambres et beaucoup de charme, certains dans des maisons traditionnelles appelées Mas. Il existe également des gîtes et des chambres d’hôtes, de très beaux endroits où séjourne non loin du pontr, où les propriétaires des maisons vous réserveront un accueil privilégié. Voir les disponibilités dans la ville de Vers-Pont-du-Gard et dans la ville de Remoulins.

Certains de ces lieux, bien qu’ils ne soient pas très grands, disposent d’une piscine et même d’un sauna. Vous pouvez aussi séjourner à Castillon du Gard, un village très charmant près du Pont du Gard, et qui se trouve au sommet d’une colline, il y a donc de très belles vues.

Visiter le pont du Gard : autres activités à faire sur place

Voici d’autres idées d’activités à faire si vous venez séjourner dans la région :

1. Balade en kayak

De nombreux touristes décident de faire une balade en kayak le long de la rivière Gardon, ce qui leur permet d’admirer le Pont du Gard depuis l’eau, de passer sous ses arches, d’admirer le paysage et, non loin de là, de parcourir les gorges, qui sont d’une grande beauté (elles sont à hauteur de Colliàs). Une fois sur place, vous pouvez louer des kayaks sur la rive gauche (on ne peut pas les manquer) et embarquer pour une promenade au fil de l’eau.

kayak pont du gard

2. Baignade et farniente

Si vous venez en été visiter le pont du Gard, n’oubliez pas d’apporter votre maillot de bain. De nombreuses personnes et familles sont présentes sur les deux rives pour passer un moment de détente et se baigner dans les eaux rafraichissantes du Gardon.

3. Randonnée

Si vous aimez la marche, plusieurs sentiers de randonnée s’offrent à vous, comme le sentier de l’aqueduc, 3,5 km de marche sur le site, le long du tracé de l’aqueduc, avec de belles vues depuis de nombreux belvédères. Il y a aussi le sentier “Mémoires de Garrigue” dont je vous ai déjà parlé et les promenades du pont du gard. Vous pouvez en savoir plus sur cette page.

Ne manquez pas également de prendre les sentiers qui montent vers les points de vue de chaque côté de la rivière, vous ne serez pas déçu ! Et prenez votre appareil photo !

sentier randonnée pont du gard

4. Mise en lumière

En été, à la tombée de la nuit, découvrez une sublime expérience dans une atmosphère inédite. Le pont du Gard s’habille de lumière pour offrir aux visiteurs un moment de contemplation.

5. « Garrigue en fête »

Le week-end de Pâques a lieu le festival Garrigue en fête, un festival qui se tient depuis 2002 et qui a pour protagoniste le paysage méditerranéen. Ceux qui vont visiter le pont du Gard ont de la chance s’il coïncide avec Pâques. A cette période, sur les bords du Gardon, en pleine nature, se déroule cette fête champêtre. Familles et amis se retrouvent pour manger et assister aux nombreux spectacles et démonstrations qui se déroulent au pied du magnifique aqueduc romain. Un grand marché de produits du terroir, des animations artistiques, des balades en calèche, le fameux « pique-nique du fermier »… Et de nombreuses surprises sont au programme « Garrigue en fête » tout au long du week-end.

Comme vous pouvez le voir, il y a de nombreuses choses à faire si vous venez visiter le pont du Gard. C’est un lieu magique !

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage