visiter avignon

Visiter Avignon et ses environs

Avignon et ses environs sont une excellente destination pour ceux qui aiment le sud de la France et la Provence en particulier, avec ses parfums et ses saveurs, le climat et les douces couleurs de la nature et des villes historiques. Et parmi ces villes, il faut visiter Avignon.

Ses murailles protègent les édifices et les travaux réalisés aussi mais pas seulement, pendant ce siècle presque entier où la ville fut le siège pontifical, jusqu’au schisme de 1377. Aujourd’hui, surplombant toujours le Rhône, elle offre de merveilleuses ruelles où se promener, de splendides hôtels particuliers et conserve de nombreux souvenirs et monuments remontant à son passé de siège papal, dans le magnifique Palais des Papes.

Visiter Avignon : que voir dans la ville

Ville d’une grande importance historique et capitale de la Provence, visiter Avignon vous fera voyager dans le temps grâce sa délicieuse atmosphère médiévale. Voici les choses à voir :

1. Le Palais des Papes

Le Palais des Papes d’Avignon est le plus grand édifice gothique d’Europe, une structure imposante et majestueuse, qui fut la résidence des rois pontificaux au 14ème siècle. Ses dimensions gigantesques et massives révèlent sa vraie nature : une forteresse imprenable pour les papes qui se sont réfugiés ici, fuyant les tensions de Rome. En fait, certains détails de construction d’une matrice défensive n’échapperont pas à un œil attentif, comme les créneaux qui bordent le bâtiment ou les fentes pour jeter de l’huile bouillante sur les ennemis ou les tours montantes depuis lesquelles surveiller toute la zone en dessous.

Le palais a été construit, agrandi et modifié à de nombreuses reprises, selon les besoins des papes qui lui ont succédé. Il se compose en fait de deux bâtiments adjacents, pour un total de 25 pièces à usages différents et d’une série de cours, cloîtres, salles de réception et chapelles. La structure se compose du Palais Vieux (premier palais pontifical), datant de 1335, caractérisé par la Tour du Pape qui surplombe la ville comme un donjon défensif et le Palais Neuf, avec les appartements papaux, la Chapelle Clémentine, une longue salle de 52 mètres et la Grande Chapelle à partir de laquelle vous accédez aux toits de l’immeuble pour avoir une belle vue sur l’ensemble du complexe et la ville. Il faut tout de même savoir que les intérieurs n’ont pas conservé le mobilier d’origine et sont assez dépouillés.

=> Différentes façons de visiter le Palais des Papes lors d’une visite à Avignon :

La tablette interactive Histopad est fournie avec le billet d’entrée : les visiteurs pourront s’immerger dans des ambiances historiques et découvrir, grâce à la technologie 3D, à la réalité augmentée et à un système de géolocalisation performant, comment vivaient les gens et comment était autrefois le bâtiment vieux de 800 ans. Un véritable saut dans l’histoire, ce palais est incontournable lors d’une visite d’Avignon.

Vous pouvez également participer à différentes visites guidées (côté décors, côté obscur et côté coulisses). Vous pouvez avoir plus d’informations sur le site officiel.

palais des papes intérieur

Un peu d’histoire : lorsque le pape Clément V fut contraint de fuir Rome en 1305, il se réfugia à Avignon. La petite ville provençale méconnue devient dès lors la nouvelle capitale du catholicisme. Mais avec le Pape et sa cour de prêtres, des hommes d’affaires, des marchands, des prostituées, des voleurs et des assassins arrivent à Avignon. Cette humanité variée s’articule autour du Palais des Papes construit en seulement 20 ans. Matteo Giovannetti, un peintre italien, a été appelé pour décorer et embellir le Palais des Papes. Bien que dépouillé de son mobilier au fil des siècles, le Palais des Papes reste une destination incontournable à Avignon. Ne manquez pas la salle du Consistoire et la Grande Chapelle.

2. Cathédrale Notre-Dame-des-Doms d’Avignon

Peut-être pour aucune autre église au monde, il n’y a autant d’hypothèses différentes sur l’origine du nom de la cathédrale Notre-Dame-des-Doms : on pense que Doms peut dériver de Domo Episcopali (Maison de l’évêque), des Doms (du rocher sur lequel il se dresse), de Domnis (Seigneur) ou peut-être de Dompjon (Tour en ancien français).

Pourtant, c’est l’église la plus importante d’Avignon, la cathédrale de la ville, construite au 12ème siècle où le Palais des Papes trouvera également sa place. Au sommet se trouve la statue de la Vierge (6 mètres et 4500 kilos) qui depuis 1859 bénit Avignon d’une main et la protège de l’autre. L’unicité de la statue (et de taille) réside dans l’absence de la figure de l’Enfant Jésus, mais ce n’est pas nouveau pour cette église. A l’intérieur se trouve également la statue de la Vierge Marie priant les mains jointes pour sauver Avignon de la peste de 1834. La statue qui donne son nom à l’église se trouve dans la deuxième chapelle à gauche : il s’agit de Notre-Dame des Doms, avec l’Enfant dans une main et dans l’autre un sceptre.

3. Le jardin du rocher des Doms

A côté de la cathédrale se trouve le jardin du rocher des Doms, le plus important espace vert et jardin public anglais d’Avignon pour admirer tout le paysage de la vallée du Rhône au Mont Ventoux. Le jardin du Rocher des Doms, à 30 mètres au dessus de la rivière, fut le berceau de la ville. Des études archéologiques attestent en effet d’une occupation humaine dès le néolithique, malgré le fait qu’un peu d’espace urbanisé soit resté au fil du temps.

Ce n’est qu’au 18ème siècle qu’il devient un lieu de promenade très prisé, et c’est ainsi qu’au 19ème siècle il se transforme en un véritable parc avec pelouse, arbres, fontaines et statues de personnages célèbres tout au long du parcours. En 1960, les parties hautes deviennent des terrasses qui abritent aujourd’hui un café et d’où l’on profite de superbes panoramas sur différents points de la ville. Vous pouvez entrer dans le jardin soit depuis le parvis du Palais des Papes, soit depuis l’escalier Sainte-Anne ou depuis les bords du Rhône. Et vous passerez aussi par le jardin si vous décidez de visiter Avignon à bord du petit train touristique.

jardin des doms

4. Le Musée du Petit-Palais

Au cœur du centre historique, sur la place du Palais des Papes, le Petit Palais d’Avignon n’est pas vraiment petit car il fait 3 000 m2. Mais il a été nommé pour le “respect” du plus grand et du plus important Palais des Papes. À ne pas manquer, si vous venez visiter Avignon.

Construit pendant la captivité d’Avignon (en savoir plus sur cette page), il fut le siège des archevêques à la suite du Pape, et il abrite aujourd’hui une extraordinaire collection d’art.

La collection Campana avec 300 œuvres d’art italien de 1300-1400 est particulièrement précieuse. Il y a des peintures de Carlo Crivelli, Cecco di Pietro, Lorenzo di Bicci, Sano di Pietro et bien d’autres. Le clou de la collection est une Vierge à l’Enfant de Sandro Botticelli.

5. Le Pont Saint-Bénézet à Avignon

Lorsqu’il était entier, le pont Saint-Bénézet (connu comme le pont d’Avignon) mesurait 900 mètres de long et comptait 22 arches. Il reliait Avignon à la ville de Villeneuve en traversant le Rhône. Sa construction est liée à une légende, celle du berger Bénézet, qui, appelé par un ange divin pour construire le pont, dut lutter durement pour convaincre l’évêque et les Avignonnais. Il l’a fait en soulevant un énorme rocher et en le jetant dans le Rhône.

Le rocher est toujours là, visible pour ceux qui croient aux légendes. Lors de sa construction, le pont était un véritable chef-d’œuvre d’ingénierie : près d’1 km de long et 22 arches qui ont survécu à la fureur du fleuve pendant des siècles, jusqu’à ce que deux crues (1644 et 1669) ne laissent debout que les 4 arches actuelles. Considéré comme un site du patrimoine mondial de l’Unesco, avec le Palais des Papes à proximité, le charme du pont est incontestable.

Le pont peut être visité avec un billet cumulatif avec le Palais des Papes. Le meilleur moment pour le visiter est au coucher du soleil, lorsque la lumière chaude éclaire sa pierre blanche et illumine la ville et l’île de la Barthelasse, la plus grande île fluviale de France.

Pour avoir cette superbe vue sur le pont et la ville en arrière plan, vous devez aller sur l’île de la Barthelasse en face. C’est assez facile d’accès, il y a quelques parkings et vous pouvez faire une agréable promenade au bord du Rhône tout en admirant les vues sur Avignon !

avignon

6. Le musée Angladon

Au musée Angladon se trouve la seule œuvre de Van Gogh (wagons de train) conservée en Provence des quelque 300 que le peintre a peints durant ses années entre Arles et St-Rémy. Cela justifierait déjà une visite lors de votre journée d’exploration à Avignon, mais ce petit musée cache d’autres chefs-d’œuvre des peintres les plus importants de 1700 à 1900 : Degas, Daumier, Manet, Forain, Sisley, Cézanne, Picasso et Modigliani.

Le musée, commandé par le riche industriel parisien Doucet, s’organise comme la demeure d’un riche amateur d’art, ainsi les tableaux sont placés dans un contexte typiquement domestique, entre un salon aux meubles anciens et une somptueuse chambre !

7. La place de l’Horloge

Si vous venez visiter Avignon, ne manquez pas cette place majestueuse et pleine de vie. Même si ces dernières années les tables des bars et restaurants, véritables pièges à touristes, ont pris un peu le dessus, réduisant les espaces et en faisant un lieu très commercial.

La place de l’Horloge est la place la plus importante d’Avignon et reste un point de passage obligé pour les touristes en visite à Avignon et les citoyens. Le carrousel à l’ancienne est l’un des sujets les plus photographiés d’Avignon. Cette place tire son nom de l’horloge située au sommet de l’Hôtel de Ville, et qui est en fait presque invisible depuis la place elle-même. La place de l’Horloge est le point central des manifestations du Festival d’Avignon (voir plus bas) et de tout autre événement plus ou moins important pour la ville.

carrousel avignon

 

8. La place Pie et la Tour Saint Jean

Une autre place importante d’Avignon est la place Pie, littéralement assiégée par les panneaux d’affichage des représentations théâtrales, notamment en raison des nombreux restaurants où les gens s’arrêtent généralement pour manger quelque chose au déjeuner.

Le marché des halles donne également sur la place Pie, à l’intérieur d’un bâtiment recouvert de verdure et dans lequel vous pourrez découvrir des spécialités gastronomiques provençales et françaises. Le marché est ouvert tous les matins sauf le lundi. La végétation qui recouvre les halles est connue sous le nom de mur végétal pour ses dimensions généreuses : 30 mètres de large sur près de 12 mètres de haut. C’est une véritable institution dans la ville et c’est le bon endroit pour déguster les délices provençaux de la région, prendre son petit déjeuner ou acheter le nécessaire pour un repas rapide : non seulement des fruits et légumes mais aussi des assiettes d’huîtres et coquillages pour un délicieux apéritif, des canapés d’olives noires de Nyons et de tapenade, anchoïade, aïoli et pistou…

Quelques églises dominent également la place telles que l’église Renaissance Saint-Pierre et la chapelle Sainte-Claire, où le poète Francesco Petrarca a rencontré pour la première fois sa bien-aimée Laura.

Au centre de la Place Pie à Avignon se trouve la Tour Saint Jean, autrefois à cinq étages, aujourd’hui à quatre étages. La tour a été construite au 16ème siècle pour la confrérie de Saint-Jean de Jérusalem. Initialement cette tour séparait la place du quartier juif, mais déjà au 19ème siècle les bâtiments de la confrérie qui bordaient la tour avaient été démolis. La tour fut à la place renforcée et équipée d’une horloge installée sur sa façade.

tour saint jean avignon

9. Le musée Calvet

Dans un élégant hôtel particulier du 18ème siècle, classé monument historique, le musée Calvet est l’un des lieux incontournables d’Avignon. Le musée est dédié à l’archéologie, à l’ethnographie et aux beaux-arts et abrite plusieurs collections intéressantes dont la collection de peintures et sculptures de la période du 15ème au 20ème siècle, la collection de dessins et celle égyptienne. Le musée Calvet célèbre également l’École d’Avignon avec un panorama de la création artistique avignonnaise de la Renaissance à la Révolution française.

Si vous venez visiter Avignon en 2 jours ou plus, je vous conseille de visiter ce musée et le musée du Petit-Palais !

Découvrez aussi :
Visite de la région de Marseille en van aménagé : Quels sont les points essentiels à voir ?

10. Le centre historique d’Avignon

Après avoir visité les principaux monuments, parc et musées qui se concentrent autour du Palais des Papes, prenez le temps de flâner dans le centre historique de la ville sans destination précise. Il est agréable de flâner dans les rues et les ruelles pavées et les charmantes petites places lorsque l’on vient visiter Avignon pour la première fois.

Admirez l’Opéra d’Avignon sur la belle place de l’Horloge, et la place des Carmes où se trouve le clocher d’un ancien couvent de 1261. Longez les remparts romains qui protègent le centre historique, puis empruntez la rue des Teinturiers, ruelle pittoresque traversée par un canal, typique de la Provence et du sud de la France. Si vous souhaitez en savoir plus sur la culture, les traditions et l’art provençaux, visitez le Palais du Roure, installé dans l’ancien Hôtel de Baroncelli-Javon. Et continuez ainsi dans les autres rues de la cité antique !

11. Les luminescences d’Avignon

Il n’est malheureusement actif que du 15 août à fin septembre, mais le spectacle vaut vraiment le détour si vous venez visiter Avignon à cette période.

C’est un spectacle en 3D qui se projette sur les pierres du Palais des Papes, pour raconter, en sons et en images, l’histoire d’Avignon, des gloires, aux chutes, à aujourd’hui.

Une manière très innovante de transmettre la connaissance d’un lieu. Le spectacle dure 45 minutes et la narration est en français, mais vous pouvez en profiter même sans connaître un seul mot de cette langue ! Un spectacle incontournable pour petits et grands.

12. Le Festival d’Avignon

Il n’y a que deux possibilités : soit vous connaissez le Festival d’Avignon et souhaitez vous y rendre, alors il est temps de réserver un hôtel tout de suite car sinon vous n’en trouverez plus. Ou vous ne connaissez pas le Festival d’Avignon et venez visiter Avignon en juillet où vous constaterez que vous aviez manqué un grand spectacle jusqu’à présent.

Si vous êtes dans la ville entre juillet et août, vous ne pouvez pas manquer le Festival d’Avignon, un événement qui attire de nombreux visiteurs pour assister au théâtre, à la musique et aux artistes de rue. En effet, le Festival d’Avignon est l’un des plus grands événements mondiaux dédiés aux arts contemporains et voit chaque année la participation de milliers de spectateurs du monde entier, qui dépassent les 130 000 entrées avec plus de 40 œuvres de théâtre, de danse, d’arts plastiques et de musique.

C’est une occasion unique de vivre une ambiance inédite : Avignon se transforme en effet en ville-théâtre, décor idéal pour rendre les représentations encore plus spectaculaires. Le cœur de l’événement est la cour d’honneur du Palais des Papes, un lieu magique où se déroulent la plupart des spectacles et qui peut donner des soirées d’émotions très fortes, dans lesquelles le contemporain se mêle au charme de l’histoire.

Mais les spectacles se déroulent aussi en pleine ville : théâtres, monuments historiques, rues et églises deviennent partie intégrante de l’événement. De plus, en même temps que le festival officiel, vous pourrez assister à un événement parallèle, le Festival Off, sorte de festival alternatif, moins cher et nettement plus expérimental !

Pour visiter Avignon pendant le Festival, il est nécessaire de réserver son hébergement et ses billets pour l’événement bien à l’avance pour éviter les ruptures de stock !

Le Festival dure 3 semaines et le programme complet est toujours disponible avant le mois de mai précédent sur le site officiel.

13. La basilique Saint-Pierre

Sur la place Saint-Pierre, à seulement trois minutes à pied de la place Pie, se trouve la basilique Saint-Pierre d’Avignon. Nous arrivons devant l’entrée, sur une place assez suggestive qui semble presque cachée. Ici, on ne peut qu’être frappé par la grande façade de style gothique, ornée de deux petites tours pointues sur les côtés.

La basilique Saint-Pierre a été construite au 14ème siècle sur les vestiges d’une église du 7ème siècle détruite par les Sarrasins. Initialement un presbytère et un petit cloître furent construits, n’existant plus aujourd’hui, mais au fil des siècles d’autres parties furent progressivement ajoutées. Au 15ème siècle, la nef est dotée de chapelles et le cimetière et le clocher sont construits. Les décorations massives de la façade commencèrent au début du siècle suivant. A l’intérieur de la basilique Saint-Pierre d’Avignon se trouve une nef centrale de près de 26 mètres de long et près de 10 mètres de large. La hauteur totale est de 15 mètres et le toit voûté repose sur des tablettes latérales en forme de chapiteau.

L’intérieur conserve un ensemble d’œuvres d’art important, dont le beau retable sculpté par Imbert Boachon en 1524. Le chœur en bois doré, qui donne un air baroque à cet édifice gothique, a été dessiné par François de Royers de la Valfenière en 1659.

Visiter Avignon en bateau

Avignon est une ville à découvrir même à bord d’une croisière. Embarquez pour une promenade en bateau qui en une heure de visite vous fera découvrir les merveilles d’Avignon, de l’île de la Barthelasse et de Villeneuve au fil de l’eau. Les sorties se déroulent de mai à septembre (plus d’informations sur cette page). Il y a également des croisières avec repas (déjeuner ou dîner) qui partent pour des escapades différentes.

Aussi, si vous avez le temps, prenez la navette fluviale gratuite qui part au pied du Rocher des Doms et vous arriverez à l’île de la Barthelasse, une île de 700 hectares de calme et de nature à quelques minutes du centre d’Avignon. Parfait pour une journée détente en famille.

Alternativement, vous pouvez opter pour une sortie un peu plus sportive et découvrir le Rhône en kayak. Idéal si vous venez visiter Avignon avec des enfants ou des adolescents !

Avignon City Pass

Une bonne solution pour visiter les nombreuses attractions et monuments lorsque l’on veut visiter Avignon est d’acheter l’Avignon City Pass (voir ici).

D’une durée de 24 ou 48 heures, le pass permet d’accéder gratuitement au Palais des Papes, au Pont d’Avignon, au Musée Angladon, aux nombreux monuments de Villeneuve lez Avignon et aux visites guidées de la ville proposées par l’Office de Tourisme d’Avignon.

Visiter Avignon à pied : différents itinéraires

L’office de tourisme d’Avignon propose à ses visiteurs 3 itinéraires pédestres à travers la ville, pour découvrir ses incroyables merveilles, souvent cachées aux touristes pressés. Les itinéraires durent de une à trois heures, suivant des itinéraires colorés qui traversent la ville :

  1. La balade “des papes” : départ Pont Saint-Bénézet – durée 1h
  2. La balade “musées et hôtels particuliers” : départ Office de tourisme – durée 2h
  3. La balade “au fil des rues d’antan” : départ Office de tourisme – durée 3h

Pour plus d’informations, je vous conseille de passer par l’office de tourisme de la ville pour récupérer un plan.

visiter avignon

Où dormir pour visiter Avignon

Une excellente tradition touristique fait d’Avignon une ville hospitalière, avec une belle offre d’hôtels, de chambres d’hôtes et de chambres à louer. Les tarifs pour une chambre double commencent à 80 euros la nuit dans un hôtel 3 étoiles du centre.

Grâce au climat provençal, agréable presque toute l’année, Avignon est une destination animée à tout moment de l’année. Au printemps et en été, le pic de la présence touristique est atteint, notamment en juillet pendant les trois semaines du Festival d’Avignon. Si vous souhaitez venir pendant cette période, il est donc préférable de réserver à l’avance.

Si vous recherchez un hôtel pour visiter Avignon en 2 jours ou plus, je vous propose de choisir parmi ceux proposés par Booking.com. Il y a environ 80 hôtels avec des prix, des photos et des commentaires des clients qui y ont déjà séjourné. Allez sur Booking.com.

Visiter Avignon en 1 jour : les incontournables

  • Palais des Papes
  • Cathédrale Notre-Dame des Doms
  • Jardin des Doms
  • Pont d’Avignon
  • Musée du Petit Palais
  • Musée Calvet
  • Centre historique d’Avignon

visite d'avignon

Visiter Avignon et ses environs : que voir aux alentours ?

Les merveilleux paysages qui entourent Avignon sont incontournables : ce territoire, appelé Vaucluse, englobe les environs d’Avignon, le Luberon et les reliefs du Mont Ventoux. C’est un triomphe de champs fleuris de tournesols et de coquelicots, de villages perchés sur les rochers, de places aux fontaines bouillonnantes à l’ombre de platanes centenaires, de rangées de vignes, d’oliviers et de magnifiques étendues lilas de lavande.

Non loin de la cité des papes se trouve une petite zone montagneuse de calcaire recouverte d’oliveraies appelée Les Alpilles, où se cachent des villages d’une rare beauté, dont Les Baux de Provence, une campagne encadrée de pins maritimes et de la coulée placide du Rhône.

A ne pas manquer : une balade au milieu des oliviers de Nyons, un plongeon dans les eaux de la source de Fontaine de Vaucluse et une halte au marché sur l’eau de l’Isle sur la Sorgue.

=> Villeneuve-lez-Avignon

Villeneuve-lez-Avignon est une charmante ville occitane face à Avignon de l’autre côté du Rhône. Le fort Saint-André et d’autres sites touristiques se situent à Villeneuve-lez-Avignon.

Par exemple, la Certosa, un monastère médiéval, l’un des plus grands de France, classé monument historique qui abrite une chapelle aux fresques de Giovannetti à ne pas manquer. La chartreuse possède également trois cloîtres et jardins enchanteurs. Visitez ensuite les merveilleux jardins de l’abbaye Saint-André, où vous pourrez flâner parmi les oliviers et les arbres de toutes sortes, jusqu’aux terrasses d’où contempler le Palais des Papes. Entrez ensuite dans la Collégiale Notre-Dame, une église gothique du 14ème siècle qui possède un beau cloître. Et terminez à la tour Philippe le Bel qui contrôlait l’accès au célèbre Pont.

=> Fort Saint-André

A une demi-heure du centre historique d’Avignon se trouve le Fort Saint-André, une impressionnante forteresse construite au 14ème siècle qui était censée défendre le royaume de France d’éventuelles attaques ennemies. Le fort protégeait l’abbaye Saint-André, dont les jardins se visitent, et l’ancien village de Saint-André dont subsiste la chapelle romane Notre-Dame de Belvezet. Le fort Saint-André servait aussi de cour de justice et de prison. Il reste aujourd’hui le témoin de l’architecture militaire médiévale d’où l’on peut admirer une vue imprenable sur toute la ville d’Avignon et la vallée du Rhône.

=> Pont du Gard

A 30 minutes en voiture d’Avignon se trouve le Pont du Gard, un aqueduc romain monumental vieux de 2000 ans, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. D’une stature impressionnante, c’est le pont antique le plus haut du monde, construit en seulement 5 ans pour alimenter Nîmes en eau. Choisissez l’un des cols pour visiter le pont, ou si cela ne vous dérange pas de marcher un peu, garez-vous à Saint-Bonnet du Gard, en direction de la Commune ou de la Place de la Fontaine, et de là empruntez un chemin qui vous mènera au pont. L’accès est totalement gratuit pour les randonneurs, profitez-en !

Pont du Gard

=> En route pour la lavande

Avignon est tout près des champs de lavande, l’or bleu de Provence, qui fleurit de fin mai à août. Il suffit de se rendre à l’office de tourisme d’Avignon et de choisir l’un des nombreux circuits de 4/5 heures qui vous emmèneront dans ces paysages de carte postale. Vous vous plongerez dans un univers de violette entre champs de fleurs, distilleries et musées du parfum pour tout découvrir sur la lavande aux mille vertus.

=> Arles

À 37 kilomètres d’Avignon, Arles est une autre ville de la région Provence Alpes Côtes d’Azur à ne pas manquer. Le centre historique est assez compact pour être exploré à pied. Il est aussi agréable de se promener le long des rives du Rhône, qui entourent la partie ouest du centre historique. La grande importance de la ville est étroitement liée à son fleuve, ce qui a permis à cette ville de prospérer grâce à la maîtrise de ses eaux.

arles

L’histoire d’Avignon en bref

L’histoire d’Avignon remonte à plusieurs siècles : déjà vers 3000 ans avant JC, au Paléolithique, une communauté s’y est installée et s’est progressivement agrandie. Le nom d’Avignon, en revanche, lui aurait été donné au 6ème siècle avant JC, même si l’origine n’est pas claire : “seigneur du fleuve”, “ville aux vents violents”, “marais côtier” ne sont que quelques-unes des hypothèses.

Conquise par les Romains, elle devient, en 1129, une commune indépendante présidée par l’évêque local. Les remparts, qui servaient à fortifier la ville, furent plusieurs fois détruits et reconstruits, même lorsqu’en 1226 Avignon fut conquise par le roi Louis VIII.

Au 14ème siècle, la ville commence à briller, grâce au choix du pape Jean XXII d’en faire le siège pontifical, faisant construire le célèbre palais des papes. Huit autres papes ont choisi Avignon comme siège de l’église, augmentant progressivement son prestige. Lorsque la ville fut abandonnée par les papes, elle continua d’appartenir au royaume papal, bénéficiant ainsi d’avantages considérables tant sur le plan commercial que financier.

L’annexion à la France a eu lieu au plus fort de la Révolution française, lorsqu’en 1791 la ville a été occupée militairement et a voté pour l’annexion à l’État français. Malgré son histoire mouvementée et ses sites remarquables d’importance historique, la vocation touristique d’Avignon ne se concrétise qu’en 1947, lorsque débute la revue théâtrale du festival.

Tous ces faits historiques ne sont que quelques bonnes raisons de visiter Avignon et ses environs ! Vous ne serez pas déçu !

D’autres photos prises lors de notre visite d’Avignon

 

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage