visiter concarneau

Visiter Concarneau et alentours : que voir dans la Ville Bleue

Concarneau est une ville de pêcheurs située dans l’une des baies les plus spectaculaires de Bretagne. Pendant des siècles, c’était l’un des principaux ports sardiniers d’Europe et c’est aujourd’hui le premier port thonier européen. Si vous aimez vous lever tôt et que vous pouvez y assister, je vous conseille d’aller au port en tout début de matinée pour assister à la vente directe de poisson. L’expansion de la ville trouve son origine dans les environs de la cité médiévale fortifiée qui possède des murs impressionnants et est située sur un îlot rocheux. Connue sous le nom de Ville-Close, elle est actuellement l’un des lieux les plus visités de Bretagne. Visiter Concarneau est donc un incontournable du Finistère.

Pourquoi la ville de Concarneau est surnommée la “Ville Bleue” ? Oui, vous avez deviné, à cause de la couleur bleue : utilisée pour teindre les filets de pêche !

Visiter Concarneau : histoire des pêcheurs

Concarneau est une ville d’un peu plus de 20 000 habitants qui, grâce à sa vue directe sur l’océan Atlantique, a fait sa fortune avec la pêche. La position à l’intérieur de la baie (le nom breton de Konk-Kerne dériverait en fait de l’anse de Cornouaille) la rend automatiquement protégée des vents océaniques et parfaite pour préserver son port.

entrée port concarneau

Dans le passé, c’était la pêche à la sardine qui dominait avec la construction conséquente d’usines pour leur conservation. Avec la crise du début du 20ème siècle, les marins se sont convertis à la pêche au thon et aujourd’hui Concarneau est le troisième port de pêche de France et le premier d’Europe pour la pêche au thon.

Les informations historiques relatives à la ville remontent à 1050 lorsqu’elle apparaît comme une possession de l’abbaye de Landevennec ; ce n’était guère plus qu’une petite île / ville reliée par une digue au continent. A partir du 11ème siècle elle s’agrandit avec la construction de l’église dédiée à Saint Guénolé, au 13ème siècle les travaux de fortification débutent et au 15ème siècle elle peut être considérée comme entièrement murée, avec des travaux d’amélioration constants sur les remparts dont ceux de Vauban au 17ème siècle.

La ville subit au fil des années diverses attaques pour le contrôle du duché de Bretagne et jusqu’au 19ème siècle elle accueille des troupes militaires qui, après leur abandon, mettent en danger l’intégrité des murs et des remparts. Ce ne sera que grâce à l’intervention de quelques artistes qu’ils seront conservés, devenant Monument Historique en 1899.

De nos jours, la ville de Concarneau se consacre principalement au tourisme et à la pêche et accueille des milliers de visiteurs par an dans sa superbe Ville-Close.

Visiter Concarneau : que voir dans la Ville-Close

L’origine de Concarneau est une petite île entourée d’une baie, une protection naturelle pour ses habitants qui ont construit une enceinte autour d’elle entre le 13ème et le 14ème siècle, et qui a été renforcée par Vauban au 17ème siècle. Cette île fortifiée, à l’origine de la ville, s’appelle Ville-close. Sébastien Le Prestre (1633-1707), marquis de Vauban, était un maréchal de France et un ingénieur militaire célèbre pour avoir conçu des fortifications d’une grande influence mondiale. Certaines sont même inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’image de Concarneau ne saurait être plus pittoresque et plus belle ; un petit village de pêcheurs situé sur un îlot totalement protégé par des murs robustes, entouré de plages et d’un port de plaisance. Un endroit parfait pour une escapade, où en plus de contempler une belle ville, vous pourrez pratiquer de nombreuses activités nautiques.

La ville-close est petite, elle fait seulement 380 mètres de long sur environ 100 mètres de large. Mais ses jolies rues pavées abritent une multitude de restaurants et de boutiques, que je vous invite à découvrir à votre rythme, surtout en été lorsque la ville s’anime de fêtes et d’événements. Par exemple, le Carré des Larrons, situé au cœur des remparts de la cité fortifiée (rue de l’église), devient à la saison estivale un lieu important de concerts en tout genre, où groupes d’orchestres et folklore local égayent les soirées.

Il existe deux voies d’accès à la Ville-Close, le passage piéton de la rue Vauban qui part de la rue Jean Jaurès et la porte de Larrons qui est accessible par le Bac du Passage.

1. Le beffroi de Concarneau

En atteignant la ville fortifiée depuis le passage piéton, le premier élément qui se démarque est le beffroi qui conserve un cadran solaire en partie basse. C’est sans nul doute l’élément le plus célèbre de la ville. Samuel Billette de Villeroche (maire de la ville) décide de faire installer une horloge sur un campanile à l’entrée de la Ville Close en 1904. Le beffroi est achevé en août 1906 et devient progressivement le symbole de Concarneau.

beffroi de concarneau

2. La rue Vauban

Après avoir traversé le pont, on en trouve un autre et une autre porte d’entrée, par laquelle on accède à la rue Vauban, l’artère principale. La rue Vauban, sans surprise, est bordée de restaurants, de boutiques de souvenirs et de nombreuses confitures, chocolats et bonbons. Les magasins peuvent détourner votre attention de l’architecture des maisons : elles sont toutes très simples, à deux étages, mais franchement belles et bien entretenues.

Au début de la rue à gauche se trouve le Musée de la Pêche, fortement recommandé pour comprendre l’histoire de Concarneau et l’importance de la pêche et son évolution. Vous pouvez voir des maquettes, des reproductions et des petits bateaux et monter sur un bateau de pêche. Le Musée de la Pêche se trouve dans les anciennes casernes du port et il explique les techniques de pêche locales et l’histoire de la pêche en mer. Le musée se décrit comme un “conservatoire de l’histoire de la pêche et observatoire des techniques de pêche et de la construction navale contemporaine”. Il montre l’importance de la pêche dans la région et, avec un atelier de construction navale, il y a plus de 150 maquettes de navires, cartes, etc.

3. La Maison du Patrimoine

Située dans l’ancienne maison du gouverneur de Concarneau, la Maison du Patrimoine est un lieu de visite : vous y trouverez toutes les informations sur la programmation estivale de la ville (concerts, spectacles, visites guidées, animations et ateliers pour petits et grands).

L’édifice du 16ème siècle, aux portes de la ville fortifiée, est le point de départ de la découverte des fortifications médiévales de la ville. Des expositions sont présentées chaque année pour mieux comprendre et découvrir l’histoire et le patrimoine de Concarneau.

À proximité se trouve également la Tour du Gouverneur. Elle a été construite en 1450 mais a subi de nombreuses améliorations afin de la rendre résistante aux bombes et d’en faire des casemates pour la garnison. Après la guerre elle servit de dépôt tandis qu’à partir de 2005 elle devint Maison du Patrimoine et est entre autre la voie d’accès pour visiter les remparts.

4. La place Saint-Guénolé

Au bout de la rue Vauban s’ouvre la pittoresque place Saint-Guénolé, avec une belle fontaine au centre. C’est un endroit idéal pour faire un petit arrêt afin de prendre un café et de délicieux gâteaux pour le petit-déjeuner.

Autour de la place Saint Guénolé, vous trouverez de nombreuses boutiques de souvenirs, d’artisanat et de restaurants, et vous pourrez aller marcher le long des murs, pouvant faire un tour (presque) complet de la forteresse. Sur la gauche de la place, vous trouverez la Porte-aux-Vins. Celle-ci donne accès au port et c’est là que pendant des siècles, le vin de Bordeaux était débarqué, pour être ensuite envoyé vers d’autres ports européens.

Au-delà se trouve l’église Saint Guénolé, celle que l’on voit aujourd’hui date de 1830 et a remplacé le temple primitif qui était en très mauvais état.

5. Le chemin de ronde

Vous pouvez vous promener le long du chemin de ronde de la forteresse, l’accès est ouvert tous les jours, gratuitement. Il y a plusieurs accès. De là, on aperçoit la baie et l’autre côté de Concarneau. Vous ne pouvez pas faire le tour de toute la ville comme à Saint-Malo, mais il y a quelque chose de spécial à monter des escaliers et des murs qui ont une histoire d’armées tirant des flèches et plus tard tirant des canons.

Les remparts de Concarneau mesurent 980 mètres et comportent 9 tours. Parmi les points des fortifications les plus importantes, citons la Tour du Major datée de 1450 mais renforcée par la suite et de la Tour Neuve, l’une des constructions les plus récentes, également renforcée plus tard. La Tour Neuve mesure 24 mètres de haut, elle a été agrandie pour accueillir des munitions et a perdu au fil des années un étage au profit d’une terrasse.

Visiter Concarneau : que voir hors des murs

Après avoir quitté la forteresse, continuez votre visite de Concarneau et dirigez-vous vers l’autre partie de la ville. Avec la Révolution Industrielle Concarneau grandit hors les murs et au milieu du 19ème siècle apparaissent les premières conserveries spécialisées dans la sardine et le thon. Concarneau est aujourd’hui le premier port thonier d’Europe.

Découvrez aussi :
Visiter Huelgoat : une forêt enchantée en Bretagne

1. La place Jean Jaurès

Sur la place Jean Jaurès, située juste en face, il y a un marché le lundi et le vendredi matin, idéal pour acheter quelques produits locaux. Vous pouvez également aller aux Halles (17 commerçants locaux y sont présents tous les jours de 8H à 13H, et certains de 17H à 19H30) pour acheter du cidre breton et des fromages.

Le Petit Train (Celtic’Train) part de la place Jean Jaurès, juste en face du passage piéton vers la Ville-Close. En plus d’être parfait pour faire plaisir aux plus petits, le circuit en train est idéal pour prolonger la visite de la ville de Concarneau même avec peu de temps. Le parcours dure environ 35/40 minutes et s’étend jusqu’à la plage des Sables Blancs. Une promenade agréable qui vous permet de découvrir des anecdotes et l’histoire de la ville, ses pêcheurs…

2. La taverne des Korrigans

De la place Jean Jaurès, dirigez-vous vers le sud le long de l’avenue du Dr Pierre Nicolas. Le bâtiment de la Taverne des Korrigans attire immédiatement le regard car il se démarque des constructions voisines. Cette bâtisse a connu de nombreux propriétaires et s’est adaptée à divers usages avant de devenir une taverne. En 1857, elle servait pour les Douanes pour le contrôle des contrebandiers qui arrivent à Concarneau.

Il y a une autre maison intéressante dans cette même rue, au numéro 22. Surnommée “la maison de bois”, cette étonnante maison avec sa façade verte et rouge a été construite en 1885 et abrite aujourd’hui une galerie d’art. Si vous voulez en savoir plus, allez lire cette page.

concarneau la maison en bois

3. Le Marinarium

Après la taverne, marchez moins de 300 mètres pour arriver au Port de Plaisance.

Le Marinarium est la plus ancienne station maritime au monde encore en activité.

La station de biologie marine de Concarneau propose une visite d’environ 45 minutes pour découvrir la biodiversité marine locale, à travers un parcours jalonné d’aquariums, un bassin tactile pour les enfants, des expositions, des films et des environnements insolites, à la rencontre d’espèces aux caractéristiques surprenantes. Vous pourrez faire un voyage sous la surface de la mer, prendre conscience de la richesse du milieu marin et comprendre les menaces que les activités humaines font peser sur cet écosystème délicat.

4. La chapelle Sainte-Croix

Un peu plus loin se trouve la belle chapelle Sainte-Croix construite entre les 15ème et 16ème siècles et dédiée à Notre Dame de Bon Secours. Pendant la Révolution, le bâtiment a été transformé en corps de garde et est devenu plus tard un grenier à grains et même une menuiserie. N’ayant repris son rôle de lieu de culte qu’en 1851, la chapelle Sainte-Croix fut restaurée en 1854 et son clocher en 1989 suite à sa destruction par un ouragan.

chapelle Sainte-Croix concarneau

5. Le festival “Les Filets Bleus”

C’est une célébration qui a lieu chaque année en août depuis 1905. Ce festival, qui a maintenant plus de 100 ans, a commencé lorsque des temps difficiles ont frappé l’industrie de la pêche et que les habitants de la ville ont décidé qu’un festival aiderait. A l’époque, les quais de Concarneau étaient recouverts des filets bleus de la pêche à la sardine qui ont depuis donné leur nom à cette fête. Vous pouvez en savoir plus sur le site officiel.

Plus de 1 500 personnes en costume traditionnel breton participent à un défilé de rue avec des filets de pêche bleus tenus par des pêcheurs comme pièce maîtresse de Le Grande Parade. En plus du défilé, et du chant des Miss Filets Bleus, il y a de la danse, du poisson frais à la vente, du poisson au menu tous les jours et des démonstrations culinaires.

6. Le château de Kériolet

A seulement 5 minutes de la Ville-Close et classé monument historique, le Château de Keriolet est une demeure privée néo-gothique, dont les origines remontent au 13ème siècle : sa façade richement décorée met en valeur la beauté de l’architecture du 19ème siècle.

Ce magnifique manoir, agrémenté de splendides jardins, a gardé secret l’amour de la princesse impériale russe Zénaïde Narischkine avec un roturier, devenu plus tard noble.

Au 20ème siècle, le château a eu plusieurs propriétaires, dont l’arrière-petit-fils de la princesse, Félix Yusupov, célèbre pour avoir participé à l’assassinat de Raspoutine. À travers une visite guidée, vous connaîtrez tous les détails de cette épopée russe en pays breton.

7. Le quartier de Lanriec

Si vous recherchez un peu de tranquillité et de belles vues, vous pouvez emprunter une partie du sentier pédestre qui longe le promontoire à l’est de la Ville-Close.

Le chenal qui sépare le quartier de Lanriec de la Ville-Close est desservi par le Bac du Passage, un bac qui, en service continu en journée, transporte les passagers d’une rive à l’autre. Le Bac du Passage existe depuis le Moyen Age lorsqu’il était utilisé par les moines du Prieuré de Saint Guénolé, installés à la Ville-Close. Après avoir atteint la berge du canal, dirigez-vous vers le sud pour emprunter le sentier pédestre qui vous emmènera dans une agréable promenade le long de la côte. Au loin, vous pourrez admirer la Ville-Close tandis que le chemin serpente dans un quartier résidentiel parsemé de jolies maisons.

Sur la place Duquesne se trouve la statue d’Abrahm Duquesne, grand officier de marine français du 17ème siècle également connu pour avoir été le propriétaire du manoir de Moros et du château de Keriolet.

Visiter Concarneau : découvrir ses plages

Concarneau peut aussi se vanter de belles plages et étendues de rochers avec des criques. À l’ouest de la Ville-Close se trouvent la Plage des Dames, la Plage de Cornouaille et la Plage des Sables Blancs qui est aussi la plus grande. À l’est de la Ville-Close, un beau promontoire rocheux alterne criques et plages comme celles de Porzou et plus au sud de Cabellou.

1. La plage des Sables Blancs

Concarneau est également très célèbre pour ses belles plages. La plus connue est la plage des Sables Blancs, particulièrement adaptée aux familles. Bordée de quelques villas et située entre deux pointes rocheuses, cette plage de sable fin est un lieu propice à la baignade, constamment surveillée. Ici, vous trouverez également la possibilité de pratiquer de nombreux sports nautiques tels que la planche à voile et le kayak.

2. La plage des 4 sardines

La plage des 4 sardines est une des perles de Concarneau : grâce à son accès difficile, accessible uniquement à pied par un sentier, elle est restée intacte et peu fréquentée.

Cette crique profonde, intime et boisée enchante par son sable fin, son eau limpide et une vue enchanteresse sur la plage du Cap Coz jusqu’au promontoire de Beg-Meil. A tout cela s’ajoute son orientation sud-ouest, qui garantit une excellente exposition au soleil.

3. La plage De La Belle Étoile

Outre la plage des Sables Blancs et la plage de Kernous, la plage De La Belle Étoile est une alternative valable : ici, de petites dunes de sable fin et d’eaux cristallines vous attendent, où se rassemblent les amateurs de pêche à la crevette.

La plage est située sur la presqu’île du Cabellou et s’étend sur plus de 500 mètres.

Visiter Concarneau et ses alentours : que voir

  • Les îles Glénans : prenez une vedette pour aller découvrir cet archipel.
  • Le fort de Cabellou (à 7 km).
  • Le village de Tregunc (à moins de 8 km).
  • Pont-Aven (à 20 km).
  • Au sud-est, au-delà de Nevez qui se trouve à 14 km, dirigez-vous vers Les Chaumières de Kerascoet, village aux maisons typiquement bretonnes aux toits de chaume.
  • La Petite Cité de Caractère de Bénodet (à 20km).
  • Pont l’Abbé (à 30 km).
  • La dernière ville splendide non loin de là est Quimper à 28 km au nord. Une ville belle et animée célèbre pour sa porcelaine et qui possède une cathédrale spectaculaire.

Quimper place terre au duc

Où dormir pour visiter Concarneau ?

Pour ressentir toute l’atmosphère magnifique de la ville, qui le soir se drape de magie, je vous recommande de séjourner au moins une nuit pour visiter Concarneau.

Le meilleur endroit pour dormir est le quartier du port : ce quartier est proche de la Ville Close, le centre historique de Concarneau, un endroit où il fait bon se promener mais qui n’offre pas de belles possibilités d’hébergement.

Dans le quartier du port, en revanche, vous pourrez profiter d’une offre hôtelière complète, qui satisfera tout type de demande et s’adaptera à tous les budgets. Un autre quartier particulièrement intéressant est celui qui se développe derrière la plage des Sables Blancs : il regorge d’équipements, qui abritent souvent aussi des centres de thalassothérapie.

=> Cliquez ICI pour découvrir toutes les possibilités de logements à Concarneau !

Comme vous pouvez le voir, vous aurez beaucoup de choses à voir si vous venez visiter Concarneau, la belle Ville Bleue !

D’autres photos prises lors de ma visite de Concarneau

Ne manquez pas de visiter Concarneau, une ville charmante.

Visiter Concarneau c’est entrer dans un autre monde !

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage