visiter quimper

Visiter Quimper : un musée médiéval à ciel ouvert

Quimper est l’une des villes les plus charmantes de la Bretagne. Au-delà de la cathédrale, elle possède l’un des plus grands centres historiques piétonniers de la région. En fait, pour être exact, il faudrait parler de trois centres historiques : celui de la cité épiscopale (autour de la cathédrale), celui de la cité ducale (autour de la place du marché) et celui de l’ancien noyau romain. Les gens viennent visiter Quimper pour voir des maisons à pans de bois, découvrir ses monuments (notamment la magnifique cathédrale) et s’imprégner de l’atmosphère typiquement bretonne de l’ancienne capitale de la Cornouailles. Découvrez toutes les choses qu’il y a à faire et à voir à Quimper en continuant votre lecture ci-dessous !

Pourquoi y a-t-il tant de choses à voir ? Eh bien, parce que cette ville a eu, dans ses deux millénaires d’histoire, un rôle clé en Bretagne. Sa position au fond d’un estuaire a conduit les Romains à y construire un port de commerce. Au Moyen Âge, son centre s’est déplacé vers le confluent stratégique (pour des raisons défensives) du Steïr et de l’Odet. C’était la capitale de la Cornouailles et la résidence de ses puissants comtes. Sans oublier le siège de l’évêché fondé, selon la légende, par Saint-Corentin, l’un des saints les plus vénérés des terres bretonnes et qui donne son nom à sa grande cathédrale.

LE SAVIEZ-VOUS : Kemper en breton signifie confluent, d’où “Quimper”, au confluent des deux rivières. La ville a eu, au fil du temps, plusieurs noms. Aquilonia (e port romain), Kemper, Kimper, Confluentia, Quemper, Quimper, et encore Kemper, Kimper et Quimpercorentin. Avec la Révolution française, elle perd définitivement le religieux “Corentin” (le nom du saint fondateur) et redevient Quimper.

Visiter Quimper : que faire et que voir dans la ville

Quimper est la plus grande ville de la région de Cornouailles et l’une des plus belles villes de Bretagne, malgré une rude concurrence. Bien qu’elle ne soit pas très connue, vous serez surpris par la quantité de choses à voir à Quimper. En plus de préserver une partie du système de murailles, vous pouvez voir des maisons traditionnelles à pans de bois, d’agréables jardins, des ponts romantiques décorés de fleurs à côté de la rivière et d’autres attractions. Accompagnez-moi pour arpenter ses ruelles pavées médiévales :

1. La cathédrale Saint-Corentin

Selon la tradition populaire bretonne, Quimper aurait été fondée au 5ème-6ème siècle par le légendaire roi Gradlon et Saint-Corentin, l’ermite, son protégé, qui nommera le premier évêque de la ville. Les reliques du saint, l’un des sept fondateurs légendaires de la Bretagne, ont fait de Quimper un haut lieu de pèlerinage au Moyen Âge.

cathédrale de quimper

Bien que les reliques “aient quitté” Quimper au 9ème siècle, avec les invasions normandes, le lieu où mourut le saint méritait une cathédrale digne de lui. En 1239, une grande cathédrale gothique de granit fut édifiée sur une précédente construction romane. Une cathédrale achevée au 15ème siècle et améliorée au 19ème avec ces deux flèches visibles de toute la ville. Entre les deux flèches, la statue de Gradlon, avec les clés de la ville autour du cou.

C’est sans nul doute l’une des cathédrales gothiques les plus spectaculaires de Bretagne. Si, lorsque vous entrez, il y a quelque chose qui vous semble étrange, c’est que l’axe du chœur est dévié de celui de la nef. Il existe différentes théories pour expliquer pourquoi, je vous laisse les découvrir lors de votre venue. Bien que la Révolution française ait détruit la quasi-totalité de la décoration d’origine, on y trouve des tombes et quelques vitraux du 15ème.

Les voûtes sont peintes avec des lignes de chaux blanche pour simuler un plafond en briques. Il y aurait ainsi 11 km de lignes blanches.

Il est possible de participer à des visites de la flèche sud de la cathédrale pour voir Quimper d’en haut. Vous trouverez plus d’informations sur la page officielle du tourisme de la ville.

2. La place de la cathédrale et la statue de René Laënnec

En sortant de la cathédrale de Quimper, passez un moment sur sa place : la place Saint-Corentin. Son deuxième bâtiment le plus important est l’hôtel de ville du 19ème siècle.

Mais le plus curieux de la place Saint-Corentin, c’est une statue. Non pas à cause de son style, mais à cause du personnage qu’il représente : René Laënnec. Qui est cet homme ? Eh bien, le docteur de Quimper qui, en 1816, inventa le stéthoscope.

En quittant un peu la place, arrêtez-vous également aux vestiges du cloître de la cathédrale, avec ses originaux bars contemporains. Le palais épiscopal, ancienne résidence des évêques de Cornouailles, abrite aujourd’hui le musée départemental breton.

3. Les rues et maisons du centre historique

Vers la fin du Moyen Âge, les corporations commencent à s’installer autour de la cathédrale et près du seul pont qui enjambe l’Odet à cette époque, formant le noyau de la cité épiscopale de Quimper. Le tracé des ruelles de cette vieille ville médiévale est encore intact et vous pourrez tout voir en peu de temps. Promenez-vous donc dans chacune de ses rues.

Sur votre chemin, vous trouverez quelques arrêts obligatoires, comme l’église des Jésuites, du 17ème siècle. Il ne faut pas non plus manquer l’Hôtel de Boisbilly, du même siècle, aujourd’hui Maison du Patrimoine et ancienne maison du chanoine (le toit d’ardoise était à l’origine en chaume). Dans ce bâtiment historique de trois étages, le seul de la vieille ville avec un jardin, cinq familles vivaient dans les années 1950. Personne, à cette époque, ne voulait vivre dans une vieille maison sans parking, alors ils l’ont abandonnée. Dans les années 70, la mairie l’a acheté pour l’équivalent en francs de 1 000 euros !

que voir à quimper

A proximité de cette maison, je vous proposons une autre halte : la place au Beurre.

La place au Beurre se nomme ainsi car c’est là qu’on vendait autrefois le “vieux beurre” : le beurre au sel typique de la région. Dans d’autres endroits, les fromages étaient fabriqués pour tirer parti du lait, tandis qu’ici, où il n’y avait pas de taxes sur le sel, on produisait du beurre salé. Désormais autour de la place il n’y a pas moins de 10 crêperies ! Quoi de mieux pour le beurre breton qu’une bonne crêpe au caramel au beurre salé ?

que faire à quimper

4. La rue Kéréon : maisons à pans de bois et vue sur la cathédrale

Le cœur de la cité épiscopale regorge de coins charmants entre pierres et colombages. L’une de ses plus belles rues, avec son sol pavé et l’une des plus belles vues sur les flèches de la cathédrale, est la rue Kéréon. Au Moyen Âge, c’était la rue de la corporation des cordonniers (kéréon en breton) et plus tard elle fut “occupée” par les marchands, les nobles et le clergé qui construisaient leurs grandes maisons. Si vous les observez de plus près, beaucoup de ses bâtiments sont décorés de petites statues en bois, liées à la fonction originale du bâtiment.

Quimper rue kereon de nuit

Quimper a une vieille ville très bien conservée (Vieux Quimper), avec d’innombrables maisons à pans de bois. Comme dans d’autres villes comme Vannes, nombre d’entre elles ont été restaurées dans le but d’attirer le tourisme. Dans les rues du centre historique, vous trouverez des confiseries, des restaurants et des boutiques de souvenirs où vous pourrez parcourir et acheter un cadeau. La rue des Boucheries et la rue de Kéréon sont deux des rues où l’on peut voir le plus grand nombre de maisons à pans de bois.

Passez par la pâtisserie Les macarons de Philomène : leurs macarons sont célèbres à Quimper. Sur sa façade se trouve une sculpture en bois très caractéristique : celle d’une paysanne dans ses vêtements typiquement bretons. Bien sûr, elle ne porte pas de macarons, mais de la dentelle. Pourquoi ? Car jusqu’à la Seconde Guerre mondiale il y avait une boutique de dentelles qui s’appelait À la Brodeuse Bretonne. La statue a été dédiée par le propriétaire à sa meilleure brodeuse, Philomène. D’où le nom de l’entreprise actuelle.

les macarons de philomène quimper

5. Les remparts et les tours médiévales

L’enceinte de Quimper fut érigée au 12ème siècle par les ducs de Bretagne Jean I et Jean II, et elle fut agrandie au cours des deux siècles suivants pour former une enceinte défensive de 1 500 mètres de diamètre. En plus de ces murs imposants, la ville était fortement défendue par un immense fossé de 15 mètres de large et plusieurs tours de défense.

Aujourd’hui, les remparts ont presque complètement disparu, mais il reste encore quelques petites sections du mur et une tour, la Tour Nevet.

Les deux meilleurs endroits pour les voir sont, d’un côté, au bout de la rue Kéréon, à côté de la passerelle privée qui traverse la rivière Steïr, et, de l’autre, du Jardin de la Retraite. Dans cette section, annexée au Jardin de la Retraite, vous pouvez accéder à la partie supérieure des murs et contempler les vues depuis les hauteurs.

En parlant du Jardin de la Retraite, ce jardin botanique caché situé à l’arrière des murs, est un beau coin, magnifiquement orné et organisé en trois zones. Il doit son nom à un séminaire de religieuses de l’ordre de Les Dames de la Retraite, qui occupa le site jusqu’en 1977. Dans les différents espaces séparés par des marches, on peut voir de beaux palmiers et autres plantes tropicales. Enfin, un espace dédié aux plantes terrestres comme l’aloe vera, le yucca et l’agave a également été aménagé. A quelques mètres, vous avez également l’église des Jésuites du 17ème siècle. => Découvrez tous les jardins de Quimper sur cette page !

6. Le marché des Halles

Le marché des Halles Saint François est un autre des lieux incontournables de toute visite à Quimper. Ce marché animé propose quotidiennement des produits de qualité supérieure provenant d’agriculteurs et d’éleveurs locaux tels que des légumes, des fromages et des viandes depuis près de deux siècles. De plus, le mercredi, il y a aussi des étals de marchands ambulants et le dimanche, le marché de Braden est organisé place Victor Schoelcher, où en plus des produits alimentaires, vous pouvez également acheter des vêtements. Bref, une bonne adresse pour faire le plein des meilleures gourmandises de Bretagne.

7. La place Terre-au-Duc et la cité des Ducs de Bretagne

En traversant le Steïr par un pont-levis, vous quittez l’ancienne enceinte fortifiée pour rejoindre “l’autre vieille ville”, celle de la cité des Ducs de Bretagne. Voici trois arrêts incontournables. L’un est l’église Saint-Mathieu, avec ses jolis vitraux. Le deuxième est le marché couvert de Saint François, ou Halles de Cornouaille, inauguré au milieu du 19ème siècle à l’emplacement de l’ancien couvent de Saint François. Et enfin les maisons à pans de bois des 16ème et 17ème siècles de la rue Saint-Mathieu et de la place Terre-au-Duc.

Bien qu’il soit difficile de choisir un seul lieu à voir au sein de la vieille ville de Quimper, la Place Terre-au-Duc en prendra probablement la gloire. Cette petite place pleine de charme restera sûrement dans votre mémoire pour ses maisons à pans de bois. Constructions colorées de plus de 300 ans autour d’une fontaine aux motifs décoratifs typiques de la ville. Un coin captivant idéal pour en profiter sur l’une des terrasses de la cafétéria.

Quimper place terre au duc

Cette place, très animée, est l’un des plus beaux coins de Quimper. Autrefois ici s’élevaient le marché, le tribunal et la prison : c’était le centre du pouvoir séculier de la ville devant le religieux de la place Saint-Corentin, d’où la “cité des ducs de Bretagne” et la “cité épiscopale”.

8. Les ponts de l’Odet

Le Steïr et l’Odet traversent Quimper et étaient autrefois une défense naturelle de la ville. Aujourd’hui, c’est une autre attraction, avec ses ponts romantiques qui se succèdent le long de des rivières comme un concours de compositions florales. Chacun d’eux est soigneusement orné de bacs à fleurs, ce qui en fait une agréable promenade le long de la rivière.

Visiter Quimper : d’autres choses à faire

Si vous disposez d’un peu de temps supplémentaire, vous pouvez envisager de visiter certains des musées de la ville de Quimper. Le plus important est bien évidemment le Musée des Beaux-Arts, l’une des galeries d’art les plus riches de Bretagne, avec des œuvres d’auteurs de la stature de Rubens, bien que sa collection la plus emblématique soit celle des peintres impressionnistes et de l’école de Pont-Aven qui représentaient des paysages et des scènes de la vie quotidienne de Quimper et de la Bretagne du 19ème siècle.

Dans le quartier de Locmaria (en traversant l’Odet, ne manquez pas ses quais fleuris) vous serez dans le premier noyau de la ville. Au pied du Mont Frugy (71 mètres, mais il y a un beau point de vue), c’est là que les Romains fondèrent Aquilonia au 1er siècle. Il ne reste rien de cette époque, bien qu’il existe une église d’origine romane, Notre-Dame de Locmaria.

Quimper est célèbre dans toute la France pour sa faïence, fabriquée à partir d’argile extraite des gisements de la rivière Odet depuis la fin du 17ème siècle. Les artisans faïenciers étaient situés dans la zone de Locmaria. Aujourd’hui, vous y trouverez encore le musée de la Faïence, juste à côté d’une fabrique de faïence que l’on peut visiter, celle d’Henriot-Quimper.

faience quimper

Le festival de Cornouaille : cet impressionnant festival est dédié à la culture bretonne et accueille chaque fin juillet plus de 200 représentations musicales, groupes de danse, théâtre de rue et autres spectacles. De plus, autour de la vieille ville, il y a aussi des marchés du livre et des ateliers d’artisanat traditionnel. La plupart des événements sont gratuits. Vous pouvez consulter les dates exactes et le programme annuel sur le site du festival.

Visiter Quimper : que voir aux alentours

À proximité de Quimper se trouvent trois des plus beaux villages de Bretagne selon moi : Concarneau, avec sa Ville-Close à 30 minutes en voiture, Locronan à 20 minutes et Pont-Aven à 25 minutes. Si vous avez l’occasion de passer par les deux, n’hésitez pas.

Vous pouvez également aller visiter Bénodet, Fouesnant, Douarnenez ou encore Audierne, toutes de belles villes à explorer !

Où séjourner pour visiter Quimper ?

Il est vrai que vous pouvez visiter les lieux incontournables de Quimper en une journée, mais je vous suggère d’y passer au moins une nuit pour profiter de l’ambiance de ses rues l’après-midi et dîner dans l’un de ses restaurants animés le soir. Voici deux hébergements avec parking et bien situés, avec toutes les choses à voir à Quimper à deux pas :

  • Appart’hôtel Terres de France : appartements pratiques à 7 minutes à pied du centre historique, avec tout le nécessaire pour cuisiner. Parking privé pour seulement 7 €.
  • Hôtel de la Gare : hôtel d’un bon rapport qualité/prix situé à côté de la gare. Chambres modernes et parking privé pour 8 €. Réservation avec annulation gratuite ICI.

quimper hotel de la gare

Une histoire des plus intenses, une cathédrale gothique, des maisons à pans de bois, de nombreuses crêperies, que demander de plus à une ville bretonne ? Vous ne devez pas manquer de visiter Quimper !

D’autres photos prises lors de ma visite de Quimper

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage