Visiter Saint-Guilhem-le-Désert

Visiter Saint-Guilhem-le-Désert : que faire et que voir dans le village et aux alentours

Nous sommes dans le sud de la France depuis bientôt deux mois, dans la magnifique région Occitanie, et hier nous avons été visiter Saint-Guilhem-le-Désert. Un joli, que dis-je, superbe et magnifique village médiéval qui se situe à environ 40 km à l’ouest de Montpellier.

Le prestige de Saint-Guilhem-le-Désert est principalement dû à l’abbaye de Gellone, fondée par Guillaume Ier de Toulouse, duc d’Aquitaine et cousin de Charlemagne. Mais cette ville située sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle a bien plus à voir avec cela.

La ville n’est pas très grande, et il est très facile de visiter Saint Guilhem le Désert car c’est une grande rue qui, traversée de bas en haut (ou de haut en bas selon où vous garez votre véhicule), vous fait découvrir toute la ville. Et cela vaut la peine de le faire. Vous pourrez visiter l’Abbaye de Gellone, ainsi que toutes les petites boutiques artisanales.

Visiter Saint-Guilhem-le-Désert : un peu d’histoire

Guilhem de Gellone était un personnage loué par les troubadours au Moyen Âge, car il s’est distingué dans les campagnes militaires contre les Sarrasins. Il fut le héros de la conquête de Barcelone en 803, bien qu’il préféra plus tard déposer les armes pour devenir moine. En 804, guidé par saint Benoît d’Aniane, il fonda un monastère préroman dans la vallée solitaire de Gellone, instaurant ici le culte de la Vraie Croix, qui appartenait à Charlemagne.

Après sa mort, en l’an 812, ses actes furent loués par les troubadours et toute une légende se forgea autour de lui, en tant que grand seigneur féodal et en tant que saint à vénérer, ce qui a influencé le fait que le monastère était considéré comme l’un des lieux les plus importants du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle au Moyen Âge. Ainsi, au 11ème siècle, la ville se développe autour du monastère, sur la rive gauche du Verdus.

Au début du 11ème siècle, l’abbaye est reconstruite, constituant le premier art roman de la région. Elle est déclarée site du patrimoine mondial de l’UNESCO, dans le cadre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, ainsi que le Pont du Diable à proximité, l’un des plus anciens ponts médiévaux de France (11ème siècle) dont je vous reparle plus loin.

Visiter Saint-Guilhem-le-Désert : que voir

Vous l’aurez peut-être déjà deviné, l’objectif principal d’une visite à Saint-Guilhem-le-Désert est de découvrir son Abbaye. La visite de l’Abbaye de Gellone vous fera découvrir sa crypte préromane et son cloître. Ce beau cloître roman avait a l’origine deux étages mais malheureusement, comme cela s’est produit dans beaucoup de nos monastères, le dernier étage se trouve au musée des cloîtres de New York (vous pouvez en savoir plus ici)

Saint-Guilhem-le-Désert a été déclaré l’un des plus beaux villages de France, et ce n’est pas pour rien ! Visiter Saint Guilhem le Désert c’est un peu comme voyager dans le temps.

Il y a beaucoup de choses à voir à Saint-Guilhem-le-Désert, alors n’hésitez pas à vous y promener. Ses ruelles enchevêtrées s’étendent suivant les ondulations de la rivière Verdus et toutes montrent des traces de son passé en arcs, linteaux, fenêtres à meneaux…

le verdus

Je vous recommande de vous promener tranquillement afin d’explorer Saint-Guilhem-le-Désert, vous pourrez entrer dans de petits coins et recoins, qui vous inviteront à vous imprégner de toute l’histoire que cette ville fantastique a à offrir aux voyageurs.

Parmi les choses à voir à Saint-Guilhem-le-Désert vous découvrirez également le Château du Géant (ou ce qu’il en reste) d’origine probablement wisigothique, l’église romane Saint-Laurent du 11ème siècle et la Tour des Prisons, tour médiévale du 12ème siècle.

Regardez les portes de nombreuses maisons de Saint-Guilhem, vous verrez qu’elles ont une fleur très curieuse accrochée à leurs portes, qui s’appelle Cardabelle (Carlina acantifolia). C’est une plante semblable au chardon, qui pousse dans les régions montagneuses et dans cette région elle était recherchée et récoltée pour son aspect décoratif. Les fleurs peuvent être conservées au sec et sont souvent accrochées aux portes comme un appel à la chance et à la protection contre les tempêtes. Elle est en danger et est désormais protégée.

=> L’Abbaye de Gellone

L’entrée de l’abbaye se trouve sur la place de la Liberté (c’est gratuit), mais pour entrer dans le musée (où se trouvent les reliques de Saint Guilhem) il faut passer par une visite payante avec un audio guide (cela dure une quarantaine de minutes). Vous pourrez ainsi découvrir les reliques et le superbe cloître (voir sur cette page pour plus d’informations).

L’abbaye est une fondation bénédictine dédiée à Saint-Sauveur qui fut fondée en 806 par Guilhem de Gellone (Duc d’Aquitaine). La vie et l’histoire de cet homme sont entourées de mystère et de nombreuses légendes circulent à son sujet. C’était un cousin de Charlemagne, il occupait donc un poste important à sa cour. On dit qu’il était un grand guerrier et qu’il a consacré une grande partie de sa vie à maintenir les frontières méridionales du royaume franc. Bien qu’il ait été marié deux fois, à la fin de sa vie, il se retira à l’abbaye d’Aniane pour se consacrer à une vie de moine. C’est à cette époque qu’il décide de fonder sa propre abbaye, celle de Gellone (aujourd’hui appelée “Saint-Sauveur de Gellone”).

abbaye de gellone

Et si les origines de l’abbaye remontent au 9ème siècle, au cours du 11ème siècle, elle subit une profonde restructuration et est beaucoup agrandie. La décadence viendra plus tard, car elle a beaucoup souffert pendant les guerres de religion et, en 1790, pendant la Révolution française ses bâtiments ont été vendus et pillés. Ce qui est exposé aujourd’hui est une reconstruction, car nombre de ses colonnes d’origine (datées d’environ 1206) sont conservées au musée des cloîtres de New York, comme je vous l’ai déjà dit.

Avant sa mort, Charlemagne a donné à son cousin un reliquaire censé contenir des morceaux de la “Vraie Croix”. Il les laissa à son abbaye, où ils se trouvent encore aujourd’hui. Cette relique a toujours attiré des foules de pèlerins, faisant de l’abbaye un lieu de pèlerinage important sur le chemin de Saint-Jacques. En effet, le reliquaire, à l’occasion des festivités de Saint Guilhem (tous les 3 mai), est sorti en procession à travers la ville.

Le plus frappant de l’abbaye est son cloître de style roman, la crypte et un orgue de 1782 qui a l’honneur d’être le mieux conservé de ceux construits par Cavaillé.

=> La place de la Liberté

Pour visiter Saint-Guilhem-le-Désert, je vous conseille de commencer par une exploration des rues de la ville afin de découvrir toutes ses belles maisons en pierre, ses différents recoins, ses fontaines, ses boutiques artisanales et son musée du village d’antan.

Dirigez-vous ensuite vers la place de la Liberté pour visiter l’abbaye et son musée, et profitez ensuite de la place et de ses “bienfaits” : restaurants et bars présents ici sont idéaux pour une pause gourmande ou rafraichissante. Tout cela au pied d’un platane de plus de 150 ans (166 ans l’année où j’écris cet article) et d’une circonférence énorme de 6,70 mètres.

C’est également sur cette place que vous trouverez l’office de tourisme si vous souhaitez avoir des informations sur que voir à Saint Guilhem le Désert ou pour vous procurer un plan.

=> Faire de la randonnée à Saint-Guilhem-le-Désert

Tout en haut du village (près du grand parking), vous trouverez plusieurs départs de sentier pour faire de la randonnée à Saint-Guilhem-le-Désert, comme celle qui part sur la droite pour aller jusqu’à l’ermitage Notre Dame de Belle Grâce sur le GR74 (ça grimpe de ce côté). Cette randonnée passe sous le Château du Géant que l’on peut apercevoir d’en bas.

En effet, tout en haut de la montagne, sur la falaise, on aperçoit les vestiges de ce château d’origine wisigothique (c’est le Château du Géant). La légende raconte que ce château était la demeure d’un géant qui terrorisait les habitants, jusqu’au jour où il fut vaincu par Guillaume (Guilhem) au cours de combats acharnés. Il ne reste actuellement que des anciennes fortifications et une simple tour carrée crénelée (un sentier passe près de celle-ci).

chateau du géant saint guilhem

En continuant tout droit au lieu d’aller sur la droite, vous pouvez faire une randonnée facile d’environ 30 minutes pour atteindre le cirque de l’Infernet (ou du Bout du Monde).

Le Pont du Diable, un pont de légende

Une autre chose à voir à Saint-Guilhem-le-Désert se situe à 3 km de la commune. Il s’agit du Pont du Diable, au début de la vallée de l’Hérault, dans la zone la plus étroite des gorges.

Le pont a été construit entre 1028 et 1031 par les deux abbayes voisines d’Aniane et de Gellone, pour permettre le passage des pèlerins sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il est considéré comme l’un des plus anciens ponts médiévaux de France et son style typiquement lombard témoigne de l’introduction précoce de l’art roman dans la région. Mesurant 15 mètres de haut et environ 50 mètres de long, le pont du Diable se compose de deux arches principales et de deux ouvertures secondaires destinées à laisser place aux eaux de crue, auxquelles il a résisté pendant plus de mille ans.

pont du diable

Le nom de Pont du Diable, vient de la légende de sa construction. La légende veut que sa construction ait été longue et très difficile, car le diable ruinait les travaux effectués pendant la journée chaque nuit. Alors Guilhem fit un pacte avec le diable : il construirait le pont en trois jours et Guilhem lui offrirait l’âme de la première créature à traverser le pont.

Il termina donc le pont, et il ne restait plus à Guilhem qu’à payer. Ce qu’il a fait en envoyant un chien sur le pont. Le diable, irrité par la tromperie, tenta, sans résultat, de détruire son œuvre. Et de dégoût il se jeta dans les eaux, formant dans sa chute un puits noir et sans fond. Pour cette raison, au Moyen Âge, les pèlerins et les passants, en traversant le pont, jetaient des pierres dans la rivière dans l’espoir de laisser le Diable au fond.

La zone du Pont du Diable est très appréciée en été, comme zone de baignade et pour faire du canoë ou du kayak. Si vous venez visiter Saint-Guilhem-le-Désert en été, n’oubliez pas votre maillot de bain, car c’est un endroit très agréable pour piquer une tête.

Il existe plusieurs entreprises dans le charmant village de Saint-Guilhem-le-Désert qui se consacrent à la location de canoës (voir sur cette page), avec lesquelles vous pourrez faire une belle excursion à travers les impressionnantes Gorges de l’Hérault.

La Grotte de Clamouse

Et une autre des choses à voir à Saint-Guilhem-le-Désert est la Grotte de Clamouse. Les galeries de la Grotte de Clamouse s’ouvrent à une centaine de mètres du Pont du Diable.

La grotte a des millions d’années et est une merveille du monde souterrain. Aujourd’hui encore, le lent travail des eaux ne cesse d’augmenter ses charmes antiques. Cette grotte est célèbre pour sa beauté à travers la variété, l’abondance et la rareté de ses concrétions.

Il s’agit d’une grotte conditionnée depuis 1964, qui a été désignée comme site d’intérêt scientifique et pittoresque depuis 2005. C’est une grotte, dont la visite se fait par un guide, qui après avoir traversé la rivière souterraine montre les salles et galeries impressionnantes, dont plafonds, sols et murs sont ornés de belles concrétions de calcite et d’aragonite.

Dans l’une des salles impressionnantes de la grotte, il y a quelques petits aquariums dans lesquels vous pouvez voir des animaux curieux qui vivent ici : l’un est le Proteus anguinus, qui est le seul vertébré troglodytique en Europe, vivant actuellement dans le sous-sol des rivières de Slovénie et du nord de l’Italie. Il a un corps semblable à celui d’un serpent, avec quatre pattes sous-développées. Son nom commun est Holm, ce qui signifie petit dragon, car on croyait autrefois qu’il s’agissait de bébés dragons.

Et un autre des spécimens que l’on peut voir est l’Astyanax fasciatus mexicanus. C’est un poisson des cavernes d’eau douce, qui a un corps transparent.

La visite de la grotte dure une heure, et à la fin de celle-ci, vous pourrez profiter du spectacle magique son et lumière, appelé “Cathédrale du Temps”. Il ne faut pas oublier que dans la grotte, il y a une température de 16º toute l’année, il est donc important d’apporter quelque chose de chaud en été. Vous ne devez pas la manquer si vous venez visiter Saint Guilhem.

Où loger pour visiter Saint-Guilhem-le-Désert

Montpellier peut être une bonne option pour trouver un logement, puisque Saint-Guilhem-le-Désert est une petite ville et qu’il y a peu d’options d’hébergement (voir les possibilités ICI), c’est aussi une excursion fortement recommandée à faire depuis Montpellier.

A Montpellier vous avez de nombreuses possibilités d’hébergement, le Domaine de Verchant Relais & Châteaux est un bel hôtel de luxe avec spa installé dans une ancienne maison de maître, appartenant à la chaîne Relais & Châteaux, un gage de qualité.

Une autre option d’hébergement est l’Odalys City Montpellier Les Occitanes, un hôtel moins cher que le précédent, situé dans le centre historique de Montpellier, face à la gare.

Vous pouvez consulter la liste de tous les hôtels de Montpellier afin de pouvoir réserver celui qui vous intéresse le plus.

Si vous venez visiter Saint-Guilhem-le-Désert entre mai et septembre, vous pouvez laisser votre voiture dans un parking situé près du Pont du Diable. Il y a un service de bus gratuit, qui a deux arrêts, l’un au Pont du Diable et à la Grotte de Clamouse, et l’autre à Saint-Guilhem.

Le bus circule toute la journée de 10h à 23h en juillet et août, et de 11h à 19h les autres mois. Les coordonnées GPS dudit parking sont les suivantes : 43º42´10 ″ N et 3º33´50 ″ E.

Photos prises lors de notre visite de Saint Guilhem le Désert

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage