PARTAGER

Petite-Terre, une réserve naturelle, est un archipel de micro-coraux situé entre La Désirade et Les Saintes, composé de deux îles, Terre de Bas et Terre de Haut.

Petit paradis habité par seulement deux ou trois gardes et des iguanes, Petite Terre est accessible depuis Saint François via des excursions en mer qu’il faudra réserver car le nombre de place chaque jour est limité afin de protéger le site. Les îles de Petite-Terre sont classées comme une réserve naturelle protégée. Elles sont propices à la découverte de la faune marine et terrestre et de la flore des Caraïbes. Vous découvrirez sur l’île de Terre de Bas, la seule partie de la réserve où l’activité humaine est tolérée, un magnifique coin de détente, de calme et de loisirs.

Cet archipel est situé à environ dix kilomètres au sud-est de la Pointe des Châteaux à Saint-François. Protégées par une réserve naturelle couvrant à la fois la mer et la terre, les îles de Petite-Terre, entourées d’une barrière de corail, abritent des trésors naturels étonnants. La faune locale comprend des iguanes antillais, des lézards, des oiseaux sédentaires et migrateurs, des tortues de mer et une grande variété d’espèces de poissons, tandis que la flore se compose de gaïac, d’agave, de violet ! Pour en savoir plus sur ce patrimoine préservé, dirigez-vous vers le phare de Terre-de-Bas, surnommé le phare du bout du monde, qui abrite un musée de la faune et de la flore.

petite terre vue du ciel

Bien que l’île de Terre-de-Bas soit accessible par bateau depuis Saint-François, l’accès public à l’île Terre-de-Haut est strictement interdit, car seuls les scientifiques et les gardiens de réserves naturelles y sont autorisés pour des raisons de conservation.

Histoire de Petite-Terre en Guadeloupe

Ce minuscule archipel est constitué de deux îlots non-habités : Terre-de-Bas, le plus grand, couvrant 1,5 km2 et Terre-de-Haut. L’ancien phare situé sur Terre-de-Bas et communément appelé « le phare au bout du monde », a été transformé en un musée d’histoire naturelle (faune et flore) et culmine à 35 mètres d’altitude. Les îlots de Petite Terre sont considérés administrativement comme faisant partie de la paroisse de La Désirade. Les Arawaks et les Indiens caraïbes occupaient l’archipel entre 600 et 1 500. L’économie, à l’époque, tournait autour de l’élevage, de la pêche, du commerce et de la culture du coton. Redécouverts par Christophe Colomb en 1493, les îlots ne furent occupés par la suite qu’à partir du 18ème siècle, à cause de l’absence d’eau potable.

phare petite terre

Lorsque la pêche et le commerce maritime se sont intensifiés, le besoin de balisage et de signalisation des terres est devenu prioritaire. C’est la raison pour laquelle le phare a été construit en 1840 : c’était le premier phare Guadeloupéen. En 1998, Petite terre devient une réserve naturelle marine et terrestre. C’est donc l’ONF (Office National des Forêts) qui gère dorénavant l’équilibre fragile qui règne dans ce petit coin de paradis.

Se rendre sur les îles de Petite-Terre

Depuis 1998, les deux îles de Petite Terre sont protégées en tant que réserve naturelle marine et terrestre. Une île (Terre-de-haut) n’est même pas accessible aux personnes afin de préserver l’équilibre de la faune et de la flore. C’est surtout un lieu de vie idéal pour les tortues et une race spéciale d’iguanes : les iguanes de Petites-Antilles. Il y en aurait plus de 10 000, soit environ le tiers de la population mondiale des iguanes antillais.

Terre-de-bas est accessible aux personnes dans le respect de la faune et de la flore. Des gardes locaux y sont stationnés toute l’année. Petite-Terre peut être atteint en catamaran (1h30) ou en bateau rapide (moins d’une heure). Mais seuls quelques bateaux et sont autorisés à organiser des visites dans ces îles alors pensez à réserver le plus tôt possible.

bateaux petite terre

Selon que vous choisissez le catamaran ou le bateau rapide, votre départ sera prévu dans la marina de St François entre 7h et 8h30. Nous avions opté pour le bateau rapide et somme partis à 8h30. À savoir : la mer était calme mais les bateaux ne sont pas très grands alors ça secoue un peu quand même. J’étais placée à l’avant du bateau et j’ai reçu des seaux d’eau tout le trajet, pour autant ce n’était pas désagréable car l’eau est tellement bonne. La compagnie prêtait des k-way pour rester plus au sec.

Une croisière d’une journée (trajet en bateau, déjeuner et boissons, matériel de plongée) avec différentes options de bateau (bateau rapide, bateau de croisière, catamaran, voilier) coûte plus ou moins 90€ / pers. Allez sur ce site pour obtenir des informations.

Découvrir les îles de Petite-Terre

Nous avons débarqué du bateau directement sur la plage (ou presque) et avons longé la plage pour nous installer sur une des tables disponibles : d’autres groupes étaient déjà présents et installés sur les tables voisines. Pendant que le déjeuner était en train d’être préparé par nos deux accompagnateurs, nous sommes allés nous promener pour découvrir le phare et observer les iguanes présents un peu partout autour de nous. Si vous les cherchez, ils sont faciles à repérer sur les arbres ou absorbant la chaleur sur les roches. Ils viennent même parfois dire bonjour sur la plage. Les iguanes antillais sont végétariens (ils affectionnent les feuilles de bois noir et de bois couleuvre) et peuvent atteindre 1m60 de long ! Petite-Terre est l’un des derniers sanctuaires de l’iguane antilais dans le monde. Pensez-y au cours de votre excursion et respectez son environnement.

iguane petite terre

Nous avons ensuite enfilé nos masques, nos tubas et nos palmes (prêtés par la compagnie) pour aller observer les fonds marins de Petite-Terre. Certains espaces réservés aux tortues sont interdits mais il suffit de nager près de ces espaces pour vite découvrir de belles tortues. C’est vraiment très impressionant et elles sont assez nombreuses pour être sûr d’en voir plusieurs. La même chose peut se dire des requins citrons que l’on voit régulièrement passer au bord de la plage ou non loin de nos pieds.

De novembre à avril, on peut avoir la chance de rencontrer des baleines et des cachalots sur le trajet. On peut également parfois naviguer avec les dauphins !

Nous avons ensuite rejoint notre groupe à table pour un apéros et repas local préparé par Jean-François et Sarah avant de retourner dans l’eau observer la faune et la flore. Petite Terre a une barrière de corail facile à atteindre depuis la plage. Là, nous avons observé de nombreux poissons colorés et transparents, ce fut une expérience inoubliable : des poissons-anges, des poissons-perroquets, des barracudas et des tortues imbriqués, et même des requins citron se joignent à la fête. Certains ont même vu des dauphins !

tortue petite terre

Nous sommes repartis vers 16h pour arriver à Saint-François vers 16h45. Cette journée à Petite-Terre restera un de nos plus beaux souvenirs de Guadeloupe !

D’autres photographies de notre excursion à Petite-Terre

snorkeling petite terre

poisson petite terre

requin citron petite terre

tortue imbriqué petite terre

petite terre en guadeloupe

petite terre guadeloupe

grillade petite terre

snorkeling petite terre

iguane petite terre

PARTAGER