les routes en sicile

Bien que je sois allée plusieurs fois en Italie, où cela klaxonne facilement, j’imaginais que conduire en Sicile était encore pire. Certes, la plupart de mes voyages en Italie ont été des escapades citadines mais j’ai eu l’occasion de voir à quel point les italiens peuvent être amoureux du klaxon au volant. Cependant, mon récent séjour en Sicile a été une révélation car en dehors des grosses agglomérations, les routes sont plutôt calmes, et les camions lents et les conducteurs plus rapides semblent coexister très sereinement. Oui, il y a des gens qui se retrouvent coincés derrière un camion ou une voiture de tourisme lente, mais ils attendent patiemment derrière le véhicule, puis doublent quand ils en ont l’opportunité. De ces observations, je suis arrivée à plusieurs conclusions, qui ont toutes été confirmées par nous moi-même et mon mari lorsque nous avons conduit en Sicile :

1. Les conducteurs sont prévisibles

À première vue, cela peut sembler erratique, mais vous pouvez vite repérer un modèle de conduite chez les conducteurs siciliens qui est cohérent et prévisible. Cela signifie que vous n’avez pas à vous soucier autant de ce que le conducteur pourrait faire ensuite.

2. Bien qu’ils collent au cul, ils ne sont jamais intimidants

En Italie, un conducteur qui vous talonne est un conducteur intimidant, qui, tôt ou tard, commencera à klaxonner ou à faire clignoter ses phares. Nous n’avons rien vu de tout cela en Sicile. OK, nous préférerions quand même qu’ils gardent leurs distances, mais ils ne s’attendaient pas à ce que nous changions notre façon de conduire à leur avantage.

3. Ils font (parfois) des dépassements parfois effrayants

J’espère ne jamais arriver au stade de la vie où je pense que ce serait OK d’essayer certaines des manœuvres de dépassement avec lesquelles certains conducteurs siciliens s’adonnent parfois. Néanmoins, ils semblent sortir indemnes la plupart du temps. Bien sûr, si cela ne va pas, c’est leur vie qui est en jeu, pas la vôtre. La chose principale dans tout cela est que vous devez simplement continuer à faire votre propre conduite. Cela reste des cas assez rares mais dans certains virages, les chauffeurs font peur parfois !

La seule mise en garde est d’essayer d’éviter les grandes villes telles que Catane, Messine et Palerme en journée. Certes, conduire à Catane la nuit est facile, mais en journée (voir ci-dessous), c’est assez embouteillé. Ce n’est pas que ce soit stressant, mais plutôt long.

conduire en sicile

Les routes en Sicile

Compte tenu de la taille de l’île, de sa population et du terrain (et de ce que j’ai lu sur des forums), j’ai trouvé que les routes étaient meilleures que ce à quoi je m’attendais. Bien sûr, certaines routes sont étroites et d’autres pas en parfait état, mais je n’ai pas trouvé cela pire que dans la campagne française. Étant montagneux, il y a beaucoup de routes avec des virages en épingle à cheveux, mais rien de trop extrême lors de notre voyage.

Péages : il y a deux routes à péage en Sicile, l’A20 de Palerme à Messine et l’A18 de Messine à Catane, où elle devient la E45. Nous avons utilisé cette dernière.

En théorie, l’utilisation des routes à péage est simple, lorsque vous entrez dans le péage, vous passez par n’importe quelle porte SAUF celle AVEC UN PANNEAU « TELEPASS ».

péage sicile

Une fois devant, la machine émettra un ticket et la barrière se lèvera. PRENEZ LE TICKET AVANT D’AVANCER. Je sais que ce serait beaucoup mieux si la barrière ne remontait qu’après que vous ayez sorti le ticket de la machine, mais ce n’est pas le cas.

Pour sortir, recherchez un péage qui accepte un mode de paiement que vous êtes prêt à utiliser : blanc pour les espèces ou bleu pour les cartes de débit / crédit. Présentez le ticket que vous avez pris en entrant sur la route à péage et payez le prix approprié. N’utilisez pas la voie Telepass : elle utilise un eTag pour débiter automatiquement le montant de votre compte TelePass lorsque vous passez devant.

Sachez que c’est presque toujours une fausse économie d’éviter les routes à péage, à la fois en termes de consommation de carburant et de temps passé. Notre principale préoccupation était que nous ne saurions pas comment faire aux péages. De toute évidence, cela était justifié, mais vous comprendrez vite. Il est certes plus facile de braver le péage que d’avoir les inconvénients qui résultent de leur contournement.

Pour ma part, j’ai trouvé que le réseau autoroutier en Sicile est plutôt en bon état. Faites toutefois attention aux travaux d’entretien qui provoquent souvent des rétrécissements de voies et des embouteillages. La limite de vitesse sur les autoroutes est de 130 km / h mais elle peut varier en fonction des conditions routières. La plupart des autoroutes ont des voies d’urgence, mais elles sont parfois restreintes et sans aucun téléphones SOS.

autoroute sicile

Chaînes à neige : apparemment, c’est la loi d’avoir des chaînes à neige ou des pneus neige dans la voiture de novembre à avril sur la plupart des routes de Sicile. Nous n’avons jamais eu à les utiliser car nous sommes venus en juin, mais c’est la loi, il faut le savoir.

Les dix commandements de la conduite en Sicile

  1. Les panneaux de signalisation sont principalement utilisés pour décorer les rues !
  2. Restez sur les autoroutes et les routes nationales !
  3. Les habitants ne savent généralement pas que leurs voitures ont des feux !
  4. Respectez les limites de vitesse !
  5. Ne vous attendez pas à ce que tous les Siciliens aient fréquenté une auto-école !
  6. Essayez d’éviter de conduire le week-end et les jours de fête !
  7. Évitez les heures de pointe ! (7h-9h et 18h-21h)
  8. Évitez les centres-villes historiques !
  9. Ne comptez pas sur les navigateurs dans les villes médiévales pittoresques !
  10. Restez cool et soyez patient !

Quelques conseils pour conduire en Sicile

La conduite en Sicile se fait sur la droite, comme en France. Les limites de vitesse sont de 130 km / h sur les autoroutes, 110 km / h sur les routes nationales et provinciales, 90 km / h sur les routes secondaires et locales et 50 km / h dans les zones urbaines.

route en sicile

La conduite avec facultés affaiblies est sanctionnée par de lourdes amendes. La police peut imposer des amendes sur place pour excès de vitesse.

Les ceintures de sécurité et les sièges d’auto pour enfants sont obligatoires.

Sachez que les autoroutes et les routes siciliennes ont de nombreux radars, alors n’allez pas trop vite. Les pénalités sont élevées, et si vous louez une voiture l’amende sera envoyée à votre location de voiture et ils vous la transmettront.

Les promenades en voiture le week-end et les jours de fête doivent être évitées autant que possible, car alors les habitants de l’arrière-pays se balancent dans leur train de roues et se dirigent vers la côte : les 3ème, 6ème et 10ème commandements entrent en vigueur.

Dans l’arrière-pays sicilien

L’arrière-pays est un endroit idéal pour conduire car il y a très peu de trafic. Mais vous pouvez être sûr que de temps en temps, les habitants de la campagne doivent aussi aller quelque part. Et là, le 10ème commandement entre en vigueur : patience ! Vous verrez des véhicules incroyables avec des conducteurs qui ne savent pas que leur voiture a une troisième vitesse, encore moins une quatrième, et qui se demandent depuis l’achat de la voiture la signification de tous les chiffres en haut du levier de vitesse. Ce qui aggrave les choses, c’est que de nombreuses voitures sont plus âgées que leurs propriétaires. L’excès de vitesse est également très populaire sur les routes de campagne siciliennes. Dans les villages, il faut également savoir que les Siciliens peuvent s’arrêter soudainement au milieu de la route et discuter avec quelqu’un assis dans un café.

Les routes secondaires sont parfois un peu endommagés, tout comme c’est le cas en France sur certaines routes de campagne, restez donc toujours vigilent !

route campagne sicile

La stationnement des voitures en Sicile

Vous êtes enfin arrivé dans un bel endroit et cherchez un endroit pour garer la voiture.

La science du stationnement adéquat en Sicile :

  1. Vous repérez un espace : ne vous contentez pas de vous garer et de sortir !
  2. Regardez d’abord attentivement le terrain.
  3. Les lignes sont-elles blanches, jaunes ou bleues ?
  4. Blanc : uniquement pour les résidents avec carte de stationnement.
  5. Jaune : uniquement pour le chargement et le déchargement.
  6. Bleu : ICI VOUS POUVEZ VOUS GARER !
  7. Mais vous devrez acheter un ticket de stationnement.
  8. Parfois, il y a des distributeurs de tickets – c’est super. Parfois non !
  9. Trouvez un tabac (tabacchino) vendant des tickets.
  10. Achetez un ticket au tabac et pouvez commencer à visiter : félicitations !

Le stationnement varie d’une ville à l’autre, mais est généralement limité dans les rues étroites des centres historiques aux véhicules locaux. Les zones signalées Zona Disco (zone disque) permettent un stationnement gratuit pendant des périodes limitées, mais vous devez afficher votre heure d’arrivée sur un disque ou une feuille de papier. Le Parcometro est courant dans les villes avec des machines qui fournissent un ticket que vous laissez sur le tableau de bord. En cas de doute, demandez aux habitants quoi faire.

les routes en sicile

Pour éviter du stress : laissez votre voiture au premier parking que vous apercevez !

Si vous souhaitez louer une voiture pour plus d’une journée, vous devrez vous demander où la laisser pendant la nuit. Si vous séjournez à Taormine ou dans un petit hôtel : assurez-vous que votre logement dispose d’un parking. Et vous devez également vous assurer que les frais sont bas ou gratuits. Les parkings publics de Taormine sont un peu chers, et certains hôtels facturent des frais allant jusqu’à 15,00 EUR ou plus par jour.

Soyons sérieux : conduire en Sicile n’est pas un problème

La plupart des routes sont en bon état, en dehors des heures de pointe et dans certaines villes (Catane, Palerme et Messine), le trafic est relativement faible et vous apprécierez vos visites touristiques en voiture. Le paysage est tellement beau : les temples grecs au sommet des collines, la côte et ses plages de sable doré, les citronniers et les orangers brillants, la mer bleue, les plantations d’amandiers et de pêchers en fleurs, les rochers de calcaire blanc et les oliviers aux reflets argentés. Faites comme les locaux : un automobiliste sicilien regarde ce que font les conducteurs avant et arrière et s’adapte.

routes sicile

Oh oui, j’ai presque oublié de vous dire que lorsque vous vous perdez et demandez le chemin à un local : les Siciliens sont toujours sympathiques et serviables. Ils vous expliqueront le chemin avec beaucoup de verbiage et de fierté, mais attention : ils vous enverront plutôt dans la mauvaise direction que d’admettre qu’ils ne connaissent pas le chemin ! Mais vous avez sans doute une carte routière, et un gps peut aussi être utile.

En conclusion : tout le monde sait que l’accès à un véhicule à moteur permet d’explorer quelque part d’une manière qu’aucun autre mode de transport ne permet. Si vous souhaitez explorer la Sicile, ne vous laissez pas décourager par la conduite en voiture. Vous vous habituerez rapidement à certaines des particularités des chauffeurs siciliens, puis vous tirerez le meilleur parti de votre exploration d’une île vraiment magnifique.

Gardez à l’esprit qu’avant vous, des milliers de touristes se sont déplacés en voiture en Sicile. Vous pouvez donc le faire aussi !

D’AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR EGALEMENT :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici