Accueil LES ÎLES Corse Tour de la Castagna : tour génoise et anciens bâtiments militaires

Tour de la Castagna : tour génoise et anciens bâtiments militaires

tour de castagna

Repérable de loin, au sommet d’un promontoire au sud du Golfe d’Ajaccio, la tour de Castagna se trouve au bout de la pointe de la Punta di a castagna. Elle fait partie de la série de tours côtière construites à partir de 1530 en défense contre les incursions maritimes de l’île. Construite en 1587, sans doute à l’initiative de seigneurs locaux, elle dresse encore sur son promontoire sa silhouette caractéristique et bien conservée.

Cette tour génoise et son environnement proche, qui était il y a encore peu de temps un terrain militaire, constitue un étonnant patrimoine : un paysage de faux rochers dissimulant des dispositifs défensifs ponctue les abords de la tour de la Castagna.

Comment venir jusqu’à la tour de la Castagna

La tour est très simple à atteindre : on peut presque arriver à son pied en voiture (ou en moto). D’ajaccio, prenez la D155 en direction du sud pendant une trentaine de kilomètres, puis tournez sur votre droite en direction de la pointe de la Castagna, sur la D655. Suivez cette route jusqu’à arriver à un bâtiment à l’abandon près duquel il y 2-3 places pour se garer (je ne sais pas si on peut aller en voiture jusque là toute l’année mais au mois d’octobre nous n’avons eu aucun problème pour y aller et se garer).

panneau castagna

La tour de la Castagna se trouve juste au-dessus de ce vieux bâtiment : vous pouvez l’atteindre via un escalier sur votre gauche ou via un sentier sur votre droite.

tour de la castagna

Autre option si vous ne pouvez pas monter en voiture (je pense que c’était exceptionnel lors de notre passage, tout était ouvert) : lorsque vous vous approchez de la tour, garez-vous près des grosses poubelles au croisement des trois routes et montez jusqu’à la tour à pied. Dans ce cas, comptez environ 20 minutes de marche aller-retour.

tour genoise castagna

Longtemps interdite aux visites, la tour génoise est aujourd’hui accessible à pied mais est entourée d’un grillage (vous ne pourrez pas rentrer à l’intérieur). La pointe sur laquelle elle se trouve vous donne quelques petits points de vue sur la mer très agréables !

castagna pointe de la castagna

Les anciens bâtiments militaires

La tour est située sur un terrain militaire désaffecté. Je ne sais pas si cela restera longtemps ainsi, mais tous les bâtiments sont accessibles : exploration obligatoire !

Cette petite pointe stratégique pour la défense d’Ajaccio a été militarisée à la veille de la première guerre mondiale puis de nouveau à partir de la fin des années 1920, alors que les relations se tendent avec l’Italie de Mussolini. Le dispositif de la Castagna, inclus dans ce qu’on a appelé « la petite ligne Maginot », comprend, en 1939, quatre blockhaus dissimulés par des décors de faux rochers. Chacun dispose d’une batterie de 138 mm, de modèle 1893, auxquelles on a adjoint 2 batteries de 75 mm destinées à l’éclairage et pouvant être utilisées pour la défense aérienne. Ces batteries, comme l’ensemble des défenses en Corse, n’ont pas réellement été utilisées en 1940 lors de la « Drôle de Guerre » (période du début de la seconde guerre mondiale qui se situe entre la déclaration de guerre par le Royaume-Uni et la France à l’Allemagne nazie le 3 septembre 1939 et l’offensive allemande du 10 mai 1940 sur le théâtre européen du conflit).

batiment militaire castagna

Si les armes ont été aujourd’hui démontées, les faux rochers en fibro-céramique constituent un patrimoine tout-à-fait rare et exceptionnel : l’un d’eux a été réalisé par Pasquier, décorateur engagé par l’armée, concepteur, dans un tout autre domaine, de la première réplique de la grotte de Lascaux. La tour appartenait auparavant à la marine nationale (militaire donc) mais elle fait désormais partie du conservatoire du littoral.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici