voyage eco friendly

Depuis quelques années déjà, l’écologie est au centre des discussions. Nous sommes tous pointés du doigt : les industriels, les automobilistes, les sociétés de transport, les collectivités et depuis peu le secteur du tourisme. Effectivement, l’impact écologique d’une personne qui part en voyage peut être plus ou moins important, surtout si c’est une croisière en bateau. Aujourd’hui, il existe des alternatives pour les touristes qui veulent voyager sans polluer.

Utilisez les bons moyens de transport

Pour commencer, quand vous pouvez choisir de ne pas prendre l’avion, c’est le moment d’essayer le train. Ça va beaucoup moins vite, mais on a la chance de voir du paysage. De plus, on peut en profiter pour plancher sur le programme de son séjour. L’option du covoiturage est également intéressante pour les destinations françaises ou européennes. On trouve des chauffeurs sur des plateformes spécialisées ou tout simplement en levant le pouce sur le bord de la route. Ça coûte moins cher, et permet de faire des rencontres. Enfin, vous avez l’option 100 % écoresponsable qui consiste à essayer de faire un petit périple soit à pied, soit à vélo.

Choisir une destination écoresponsable

Depuis quelque temps déjà, les professionnels du tourisme ont compris les enjeux de l’écologie et proposent des concepts de restaurants, d’hôtels ou d’activités écoresponsables. Sur des plateformes spécialisées dans les destinations pour pratiquer le tourisme durable on trouve différents types de concepts. D’abord, vous trouverez des établissements qui proposent de la cuisine bio, avec des produits locaux, voire issus de leur propre potager, qui proposent des plats vegan. Ensuite, il y a des hôtels qui fonctionnent uniquement aux énergies vertes. D’autres encore vont se positionner sur l’emploi local et le commerce équitable, notamment dans les destinations à l’étranger. Enfin, il y a les hôtels et les restaurants qui souhaitent sensibiliser la clientèle au tri et au recyclage des déchets pour ne rien gaspiller.

Utilisez les transports en commun

Là encore, pour vos déplacements sur place, ne pensez pas tout de suite à louer une voiture, sauf si elle est électrique et dans les pays où il est fortement conseillé de le faire par le ministère des Affaires étrangères. Pour cela, rendez-vous sur la page du consulat du pays dans lequel vous souhaitez vous rendre et lisez bien les instructions. C’est une question de sécurité. Autrement, sur place, n’hésitez pas à prendre les transports en commun pour limiter votre impact sur l’environnement. Mieux encore, si vous allez dans une grande ville, utilisez les vélos disponibles à la location. Sinon renseignez-vous auprès de l’établissement qui vous héberge. Si vous avez trouvé ce dernier sur une plateforme spécialisée dans le tourisme écoresponsable, il est fort probable qu’il vous propose des vélos ou des moyens de transport verts.

Faites comme chez vous

Cette phrase doit être prise dans le bon sens du terme. Malheureusement, nous voyons encore beaucoup de touristes jeter des déchets dans les rues sur les lieux de vacances. La plupart ne le feraient pas chez eux. Commencez par vous renseigner sur la politique de l’État et des collectivités en matière de recyclage. Respectez les consignes de tri et surtout, au lieu de jeter un emballage vide, mettez-le dans votre sac jusqu’à trouver une poubelle. La nature vous remerciera.

Booking.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici