randonnée cauria

Randonnée à Cauria : découverte des trois sites archéologiques

Dans les environs de Sartène, il y a un célèbre plateau où vous pouvez découvrir une belle concentration d’œuvres mégalithiques, parmi les plus impressionnantes d’Europe. Venir visiter Cauria, c’est comme plonger dans le passé d’il y a plus de 4000 ans lorsque les peuples qui vivaient dans le sud-ouest de la Corse ont commencé à placer les pierres gigantesques des dolmens et des menhirs pour célébrer leurs cultes funéraires.

Les Mégalithes de Cauria sont représentés par 3 sites principaux qui parsèment le plateau et qui donneront à coup sûr une touche magique à vos vacances, avec leur charge préhistorique imposante et suggestive. En raison de leur importance culturelle, ils ont été inscrits aux monuments historiques. Faire une randonnée à Cauria c’est comme remonter le temps.

Informations pratiques pour la randonnée à Cauria

Le plateau de Cauria est situé au sud de Sartène, à environ 10 kilomètres de la ville. Il y a un petit parking avant d’accéder au chemin et vous ne pouvez arriver qu’en voiture, il n’y a pas de transports en commun. Lorsque vous voyez le panneau ci-dessous sur votre droite, il y a un petit parking pour se garer à gauche. Laissez votre voiture et partez ensuite à pied là où se trouve le panneau. Cette piste descend jusqu’aux sites archéologiques.

site archéologique cauria

L’accès au site n’est pas réglementé par des horaires ou des billets d’entrée (c’est totalement gratuit), mais il est conseillé de s’y rendre avant le coucher du soleil. La randonnée sur le plateau de Cauria dure entre 1 heure et 2 heures selon votre rythme de marche et d’observation des sites, et le parcours est balisé de panneaux, il suffit de suivre les sentiers.

C’est juste en bas de la piste que ce n’est pas forcément évident (et là, pas de panneau), lorsque l’on arrive en bas du sentier, un chemin part à droite et un autre à gauche. Vous pouvez prendre les deux mais pour celui de droite il faudra tourner un peu plus loin à gauche, il n’est pas très évident je trouve. Je vous conseille donc plutôt de prendre à gauche lorsque vous arrivez à l’endroit ci-dessous. À partir de là c’est beaucoup plus intuitif, il suffit d’aller tout droit et vous allez arriver en une dizaine de minutes à l’alignement de Stantari. La suite de la boucle est bien indiquée par des panneaux : vous arriverez ensuite à l’alignement de Rinaghju, vous traverserez un bosquet de chêne et arriverez au dolmen de Funtanaccia.

sentier cauria

Le plateau de Cauria est très beau à parcourir, vous croiserez peut-être même des vaches en liberté, et la randonnée est vraiment très facile avec très peu de dénivelé.

Les trois sites archéologiques du plateau de Cauria

Le site archéologique le plus connu de Cauria est le Dolmen de Funtanaccia, une imposante juxtaposition de 6 dalles de roches granitiques avec la grande dalle supérieure qui doit peser plus de 3 tonnes. Selon la tradition populaire (et les légendes), on l’appelle le “Stazzona di u diavulu” (forge du diable) et le site a en fait une beauté vraiment inquiétante. Cependant, c’est l’un des sites archéologiques les plus importants de toute la Corse.

dolmen de Funtanaccia

Les dolmens sont des sépultures collectives construites dès la fin du Néolithique et utilisées parfois jusqu’au Haut Moyen-Age. On a inventorié une cinquantaine de dolmens en Corse, répartis principalement dans le sud de l’île. Le dolmen de Funtanaccia est situé à seulement 300 mètres de l’alignement de Stantari et à 400 mètres de celui de Rinaghju. Décrit par Prosper Mérimée en 1840, c’est le dolmen le plus emblématique de l’île. Classé monument historique depuis 1900, il appartient à la collectivité de Corse depuis 2006. Ici fut bâtie une nécropole d’au moins 3 dolmens dont seul subsiste celui-ci.

Non loin du dolmen, à environ 300 m au nord-est, se trouve l’alignement de Stantari, où des menhirs se succèdent dans une parade suggestive. Le site a été visité par Prosper Mérimée en 1839 mais c’est entre 1964 et 1968 que Roger Grosjean mit au jour et restitua cet alignement tel que vous le voyez aujourd’hui. Il dégage, redresse, replante des monolithes pour constituer 2 files parallèles orientées nord-sud de 11 menhirs, statues-menhirs et stèles.

Cet alignement est classé Monument Historique en 1975 et est acquis par la collectivité territoriale de Corse en 1992. Actuellement le site comporte plus d’une centaine de monolithes et fragments dont la majorité est couchée, sous la surface du sol.

Toujours à quelques centaines de mètres du dolmen, mais vers le sud-est il y a une deuxième rangée de menhirs, disposés en demi-cercle sur deux rangées : c’est l’alignement de Rinaghju. Cet ensemble de pierres dressées tel que vous le voyez aujourd’hui, d’aspect ruiniforme et apparemment désordonné, a subi plusieurs phases d’occupation, de construction, de destruction et d’abandon. Il comprend au moins 170 monolithes.

D’autres photos prises lors de notre rando à Cauria

L’alignement de Palaggiu (ou Palaghju)

L’alignement de Palaggiu est un autre site archéologique important lié aux mégalithes de Cauria, mais un peu plus éloigné : il se trouve à environ 8 km du dolmen de Funtanaccia. C’est l’un des sites archéologiques de menhirs les plus abondants de la Corse avec 258 mégalithes qui s’alignent dans une direction nord-sud, organisées en deux rangées parallèles d’environ 200 mètres de long chacune. Les menhirs atteignent dans certains cas une hauteur considérable de 3 mètres et sont constitués de roches granitiques. Les menhirs sont en partie sculptés, représentant une longue épée, symbole du guerrier.

alignement de Palaghju

Ajouter un commentaire