visiter sartène

Pour un aperçu de la vie traditionnelle corse, dirigez-vous vers l’une des villes les plus charmantes de Corse, Sartène. Ses hautes maisons de granit semblent sortir de la haute crête qu’elle occupe depuis l’époque médiévale. Les toits orange et les pics en dents de scie créent une impression de conte de fées, et ses ruelles pavées invitent à la découverte. Cette partie de l’île est également susceptible d’intéresser les amateurs de vin, avec vingt hectares de vignobles répartis dans la campagne et la possibilité de goûter aux vins rouges locaux. Si vous souhaitez visiter Sartène, la suite de cet article est fait pour vous. Sartène se trouve dans le sud-ouest de la Corse, à quelques kilomètres des montagnes au sud-est de Propriano. La ville a une longue histoire de piraterie et de banditisme, mais fort heureusement, de nos jours, elle est beaucoup plus calme et pacifique.

Cette ville, aux rues étroites et pavées, s’accroche au bord de la vallée du Rizzanese. Sartene est la base idéale pour visiter la région environnante, qui comprend de superbes plages, des villes et villages intéressants et certains sites archéologiques importants.

Entre la mi-juillet et la mi-août, la Corse est envahie par les visiteurs. Les meilleurs moments pour éviter la foule sont le début et la fin de l’été. Pour une expérience plus culturelle, venez visiter Sartène au mois d’avril afin de découvrir la procession religieuse U Catenacciu. U Catenacciu, qui signifie littéralement « enchaîné », est une fête religieuse qui a lieu le vendredi saint et c’est une reconstitution nocturne de la marche du Christ vers le calvaire. La procession est menée par le Grand Pénitent, vêtu d’une robe rouge à capuche et pieds nus et enchainés, qui porte une lourde croix de bois à travers les rues de la ville.

Connaître un peu l’histoire de la ville de Sartène

La vieille ville de Sartè est bâtie sur le hameau médiéval de Solaro qui en 1551-1552 se transforme en cité fortifiée afin de faire face aux raids barbaresques ou aux attaques locales. Ils souhaitaient établir une sorte de refuge à l’intérieur des terres. De forts murs d’enceinte et des échauguettes ont été construits, mais en vain : en 1583, Hassan le Vénézien, le gouverneur ottoman de l’Algérie, a saccagé la ville et asservi environ 400 de ses résidents. Le plus ancien quartier est celui du Petraghju, élevé sur la roche même.

L’échauguette de Sartène, inscrite aux Monuments historiques, est le symbole de cette ville très pittoresque. Située place de Guardiola, elle date de la fin du 16ème siècle. Elle était le seul élément du bastion de défense constitué par le quartier du Petraghju.

echauguette sartene

Le vieux quartier du Petraghju semble glisser vers la vallée. Ici les maisons sont liées entre elles par des arcades. Séparées par d’étroites ruelles, elles montent vers la lumière, se transformant au fur et à mesure des étages, et des siècles : la pierre est différente entre le 1er et le 2ème niveau. Parfois, on tombe sur les ruines de l’ancien rempart.

ruelle sartene

Sartène se remit rapidement de ces assauts et entreprit dès 1630 des travaux sur un nouveau quartier, au sud de la place Porta. Cette place bordée d’arbres, rebaptisée Place de la Libération par De Gaulle lors de sa visite en 1945 (bien que les habitants se réfèrent encore à elle par son nom d’origine), est le véritable centre-ville, abritant l’Hôtel de Ville (dans une construction fortifiée du 16ème siècle abritant autrefois le gouverneur génois) et la belle église en granit du 18ème siècle de Sainte-Marie. Cette dernière possède un clocher à trois niveaux et une tour de l’horloge ainsi que de superbes décorations à l’intérieur. Cette place est le centre social de la ville, un lieu de rencontre où les habitants se retrouvent pour prendre un verre dans les cafés et les bars, pour dîner tard le soir et pour faire leurs achats au marché le samedi matin dans une ambiance conviviale.

Construites sur plusieurs niveaux, les rues de la partie la plus ancienne de la ville de Sartène sont reliées par un complexe de dédales de ruelles, d’arches et d’arcades, de mystérieuses volées de marches et de passages apparemment secrets, dont certains se terminent par de solides blocs de granit. Au début du 19ème siècle, ce labyrinthe fut le centre d’une sanglante querelle entre deux des familles les plus en vue de la ville. Nul doute que Prosper Mérimée avait en tête ces rues animées par la vendetta lorsqu’il écrivit sa description très citée de la ville de Sartène : « la plus corse des villes corses ».

ruelles sartène

Située à 300 mètres au-dessus du niveau de la mer, Sartène jouit d’une vue magnifique sur les collines et les montagnes du sud de la Corse. L’intérieur de l’île est aussi le le fier fournisseur de fromages alléchants, de charcuteries, de pains et de gâteaux à la farine de châtaignier et de nombreuses recettes ancestrales. Dans cette tradition, Sartène propose une excellente sélection de restaurants, boucheries, charcuteries et magasins de fruits et légumes. Il y a aussi du vin : la campagne environnante de Sartène abrite plus de 2 500 hectares de vignes produisant d’excellents millésimes d’appellation AOC. Aucune visite à Sartène n’est donc complète sans au moins deux gourmandises gastronomiques.

visiter sartène

Visiter Sartène : explorer la ville à pied

En arrivant par le sud de Sartène, la première chose que vous allez voir est la vue dégagée sur les montagnes environnantes et le golf de Valinco. Au lieu d’aller tout de suite dans le centre-ville, je vous suggère de monter la rue Jean ​​Nicoli (la route qui arrive de Bonifacio et qui suit la colline à l’ouest du centre-ville), vous passerez ainsi près d’un superbe point de vue de type belvédère où vous verrez la ville jusqu’à la Mer Méditerranée.

Continuez sur cette route, et à côté de l’église, tournez sur la route qui mène au vieux pont d’A Scaledda, il marque l’entrée de la vieille ville. C’est à partir de ce pont ou à proximité que sont prises toutes les magnifiques photographies de Sartène.

vieille ville sartène

De là, vous pouvez vous rendre en ville, sur la place de la Libération (anciennement Place Porta). C’est là que vous trouverez des cafés et le marché hebdomadaire, ainsi que de nouvelles vues sur la vallée et sur la plupart des monuments les plus importants de la ville. C’est très agréable de prendre un verre sur la place. Et tous les jeudis de juillet et août, il y a un marché nocturne et des concerts, toujours animés et pleins de monde.

place centre ville sartene

Pendant que vous êtes sur cette place, profitez-en pour aller admirer l’église Santa Maria Assunta et son clocher corse caractéristique. Elle contient la croix et la chaîne portées par un pénitent lors d’une longue procession à travers la ville chaque Pâques. C’est aussi sur cette place que se trouve la mairie (ancien palais des gouverneurs génois).

eglise sartène

Prenez ensuite le passage voûté près de la mairie, il vous conduira à la vieille ville où vous pourrez flâner dans les ruelles étroites et observer (ou photographier) les hautes maisons. Ces anciennes bâtisses sont reliées par des arches, des arcades et des allées. Cette partie de Sartène s’étend en bas de la colline, avec de nombreux escaliers et passages de plus en plus étroits offrant un aperçu fascinant de la « vieille » Corse.

hautes maisons corse

En dehors de la vieille ville, les rues intéressantes sont le cours Sœur Amélie où vous trouverez l’office du tourisme, ainsi que les rues adjacentes appelées rue Borgo et rue des Voutes. Si vous repartez de la place de la libération de la vieille ville par les marches à l’ouest, vous pourrez visiter un ancien moulin à huile d’olive, le moulin du Valinco.

moulin du valinco

La partie de la ville du 17ème siècle mérite également d’être explorée, notamment pour ses boutiques et le musée département de préhistoire et d’archéologie de Sartène. C’est un très chouette musée qui abrite une excellente collection de découvertes de sites archéologiques à proximité, notamment ceux de Cauria, Funtanaccia et Paddaghju.

musee prehistoire corse

D’autres photos prises lors de notre visite de Sartène

Visiter Sartène : que faire et que voir dans et autour de la ville

A Casa di Roccapina : ce lieu est le fruit d’une belle coopération entre le Conseil départemental de la Corse-du-Sud et le Conservatoire du littoral. C’est une ancienne maison cantonnière transformée à la fois en musée, en salle d’expos et de spectacles. Autour de l’histoire contée, vous découvrirez différents espaces thématiques : une évocation des bergers transhumants et des marchands, des cantonniers et des douaniers… Le phénomène de la taffonisation (désagrégation du granite lié à la cristallisation de solutions salines), les légendes, les corsaires et les naufrages autour de Roccapina, l’occupation humaine des abris sous roche du Mésolithique à nos jours…

que faire à sartène

Équitation : Fior di Lezza, une ferme équestre à Sartène, peut vous emmener en excursion équestre le long d’une magnifique plage sauvage ou à travers le maquis corse.

visiter sartène

Par naturel d’Olva : ici vous pourrez faire connaissance avec les plus belles essences d’arbres (oliviers sauvages, chênes-liège, lentisques, cistes, immortelles, etc) et les animaux domestiques de la Corse. Les animaux évoluent dans un cadre naturel de 30 hectares. Les ânes et les chevaux galopent en toute liberté ; dans la basse-cour, poules, canards vaquent à leurs affaires ; chèvres et boucs escaladent les amoncellements de rochers et dorment dans les grottes. Un petit parcours botanique serpente à travers le parc où chaque espèce est répertoriée. La visite s’effectue à pieds et peut être complétée par un baptême à poneys. Vous pouvez en savoir plus sur le site internet du parc.

cheval sartène

Vallée de l’Ortolo : Sartène se trouve dans la superbe vallée de l’Ortolo, c’est une destination prisée des amateurs de vins et de produits corses (et berceau des fameuses huiles essentielles Vitalba). N’hésitez pas à aller découvrir ses différents domaines.

Bains de Caldane : à 20 minutes de voiture, se trouvent les Bains de Caldane. C’est une source de soufre chaude naturelle avec une température de 38° dans le domaine Rosa de Caldane. En vous asseyant sur les bancs de pierre blanche de la piscine de 8 mètres sur 2 mètres, vous pourrez vous offrir un pur moment de détente dans ces eaux chaudes et légèrement sulfureuses dotées d’excellents pouvoirs de guérison, en particulier pour les problèmes de peau. Son débit de 8 mètres cubes par heure garantit une eau toujours propre. Mais il est conseillé de ne pas rester l’eau plus de 20 minutes, sinon les effets curatifs de ces eaux seront perdus ! Les bains de Caldane sont sur un domaine privé, vous devez donc payer un droit d’entrée d’environ 5 euros par personne. Mais si vous avez toujours rêvé de vous baigner dans un jacuzzi naturel, c’est l’endroit qu’il vous faut.

bains de caldane

Site archéologique de Cauria : à 10 km de Sartène, se trouvent les mégalithes de Cauria, accessibles après une courte marche. Le plus photographié est le Dolmen de Fontanaccia, connu localement sous le nom de Stazzona del Diavolu (Forge du diable). Il s’agit des vestiges d’une chambre funéraire néolithique datant d’environ 2 000 ans avant notre ère. L’Alignement de Renaggiu, une autre collection de 40 menhirs, est en partie caché par des arbres, à quelques centaines de mètres. Le but de ces menhirs, dont certains avec des sculptures représentant des visages, est inconnu. Au bout de la route, il y a le paisible village de pêcheurs de Tizzano, avec ses petites criques et plages abritées.

visiter sartène

Alignements de Palapaggiu : si vous allez au site archéologique de Cauria, allez voir ensuite les menhirs de Palaoaggiu. Reprenez la route vers Tizzano pendant 2 kilomètres, puis tournez à droite juste après le domaine Mosconi. Longez la résidence Stella di l’Aria et roulez environ 1 kilomètre. En observant bien sur votre droite, il y a un fléchage orange fluo sur une pierre : menhirs. Prenez le chemin, marchez environ cinq minutes et vous découvrirez les étonnants alignements de Palapaggiu, plus de 250 menhirs alignés.

visiter sartene

Sainte-Lucie-de-Tallano : au-dessus de la Vallée du Rizzanese, à environ 20 kilomètres de Sartène, se trouve la charmante ville de Sainte-Lucie-de-Tallano. Arrêtez-vous en chemin pour admirer le magnifique pont Spin’ a Cavallu du 13ème siècle. En vous promenant dans les rues désertes, dirigez-vous vers la Place des Monuments aux Morts et le bar-restaurant La Santa Lucia, à côté de la fontaine. Une petite promenade vous mènera au Couvent St-François, offrant une vue sur la ville et la campagne environnante.

sainte lucie de tallano

Les plages : Sartène en elle-même n’est pas en bord de mer, mais si vous venez visiter Sartène, sachez que cette région possède de superbes plages telles que Roccapina, Tizzano, Campomoro, Portigliolo, Capu Lauroso, Porto Pollo et Cupabia. Prévoyez donc un peu de temps pour aller nager ou pour vous étendre avec un livre sur le sable.

Avez-vous l’intention de visiter Sartène et ses environs ?

Booking.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici