corsica linea bateau

La compagnie Corsica Linea est la nouvelle compagnie qui relie la Corse au port de Marseille. Présente depuis 3 ans en remplacement de l’ancienne compagnie historique, la compagnie aux bateaux rouges est devenue un acteur majeur du transport de passagers et fret en Méditerranée. On le sait moins, mais en plus des lignes quotidiennes vers la Corse, la compagnie permet de rejoindre la Tunisie et l’Algérie en ferry depuis Marseille.

La transition énergétique des ferry pour la Corse

Corsica Linea s’est engagé à améliorer la performance environnementale de ses navires. La compagnie cherche à changer le comportement des consommateurs conformément à l’engagement de l’entreprise à opérer de manière respectueuse de l’environnement, en développant par exemple le branchement électrique des navires à quai. L’accent est mis sur la réduction de la consommation de carburant, la réduction de l’empreinte sur le milieu terrestre la réduction des rejets dans l’atmosphère et dans le milieu marin, et la protection de la biodiversité. Entre 2016 et 2018, la compagnie Corsica Linea a diminué son impact environnemental de 20%, répondant ainsi à l’échéance internationale MARPOL 2020, qui limite les émissions de soufre des navires à 0.5 % à compter de 2020.

Qu’est-ce que la convention MARPOL ?

MARPOL (acronyme de l’anglais Marine Pollution : pollution marine) désigne la Convention internationale pour la prévention de la pollution marine par les navires, élaborée par l’OMI (Organisation maritime internationale) et qui porte sur tout type de pollution marine causée par les navires (le pétrole, les liquides et solides toxiques, les déchets, les gaz d’échappement, etc.) qu’elle soit accidentelle ou fonctionnelle, volontaire ou involontaire.

Depuis le 1er janvier 2015, la directive de l’Union européenne et de l’OMI impose aux compagnies de ferry de réduire le pourcentage de soufre dans le carburant de 1% à 0,1%.

Cela signifie que les entreprises concernées seront légalement tenues de réduire leur empreinte carbone, en améliorant le carburant qu’elles brûlent et en améliorant la technologie qu’elles utilisent pour naviguer. Les entreprises de ferry autres navires disposent de plusieurs options, telles que le passage à des carburants à teneur réduite en soufre plus chers ou le passage à des systèmes de carburant au gaz naturel liquéfié.

La politique environnementale de Corsica Linea

La compagnie de ferry Corsica Linea va encore plus loin et affiche un double objectif, qui va au-delà de la réglementation existante et consiste à anticiper :

  • toute nouvelle règlementation maritime comme le classement de la zone Méditerranée en zones SECA et NECA (respectivement zones de contrôle des émissions de soufre et d’oxyde d’azote, dont les démarches viennent d’être initiées par la France) ;
  • toute nouvelle réglementation européenne ou nationale concernant les émissions de polluants atmosphériques dans les ports.

Outre le branchement électrique des navires à quai pour éviter de brûler du combustible, la compagnie a décidé d’équiper de système de traitement des fumées tous les navires de sa flotte en capacité de l’être. Ces équipements seront faits pour rejeter moins de 0,1% S à l’allure maximum des moteurs, ce qui sera mieux que la réglementation qui sera en vigueur au 1er janvier 2020. Ils auront donc anticipés et seront prêts pour la future zone ECA (Emission Control Area) Méditerranée. En effet, la réglementation SOx et les zones SECA sont couvertes par l’Annexe VI de la Convention MARPOL qui prévoit qu’au 1er janvier 2020, tous les navires devront utiliser un combustible avec une teneur en soufre maximum de 0,5 %. Corsica Linea est donc bien en-dessous avec moins de 0,1 %.

Un navire propulsé au Gaz Naturel Liquéfié (GNL)

Le GNL est du gaz naturel qui a été refroidi à -124 degrés, moment auquel il est condensé en un liquide incolore, inodore, non toxique et non corrosif. Sous sa forme liquéfiée, il occupe 1 / 640e de son volume d’origine, ce qui facilite son transport et son stockage.

Le GNL est le combustible fossile le plus propre à brûler, réduisant les émissions d’oxydes d’azote, de dioxydes de carbone, d’oxydes de soufre et de particules afin de respecter les réglementations environnementales actuelles et à venir. Corsica Linea a annoncé la construction de son premier navire neuf propulsé au Gaz Naturel Liquéfié. Un navire à passagers qui devrait rejoindre la flotte en 2022 et qui sera donc beaucoup plus respectueux de l’environnement : aucune émission de soufre et de particules fines, réduction de 90% des émissions d’oxyde d’azote et de 25% des émissions de CO2.

Et la technologie du GNL n’est pas tout ce qui a avancé pour ce futur navire qui sera également doté de chaudières et de groupes électrogènes fonctionnant également au Gaz Naturel Liquéfié : donc aucun rejet d’oxyde de soufre, ni de particules fines.

Booking.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici