Les rochers sculptés de Rothéneuf

Les rochers sculptés de Rothéneuf (Saint-Malo)

Les rochers sculptés de Rothéneuf sont une œuvre d’art unique situés sur la commune de Saint-Malo, dans le quartier de Rothéneuf plus exactement : il s’agit de plus de 300 visages et monstres marins de différents types, sculptés dans les rochers de granit de la côte d’émeraude par Adolphe Julien Fouéré. L’Abbé Fouré (1839-1910), pseudonyme d’Adolphe Julien Fouéré, les a sculptés entre 1894 et 1907. Une visite insolite en Ile-et-Vilaine.

Le travail a une superficie d’environ 500 m2. Sur les rochers de Rothéneuf, l’Abbé Fouré a sculpté des animaux, des monstres, des démons et divers types de personnages (parfois mis en scène dans des situations cocasses), comme des pirates, des contrebandiers, des pêcheurs, des marins, des paysans, des charpentiers, des clowns, des guerriers, etc., outre les scènes religieuses. De nombreux personnages sont inspirés de la saga des Rothéneuf, une famille de pirates et de contrebandiers de Saint-Malo au 16ème siècle.

Les scènes religieuses sont largement inspirées de la vie de saint Budoc, patron de Rothéneuf, à qui une chapelle est dédiée sur le site. D’autres thèmes sont également inspirés des aventures de Jacques Cartier, le célèbre explorateur natif de Rothéneuf. Les scènes créées par Fouré sont divisées en deux “chapitres”, le Paradis et l’Enfer.

Les travaux ont été exécutés après que l’Abbé Fouré, qui avait occupé le sacerdoce à Paimpont, Guipry, Maxent et Langouët, fut frappé en 1893, à l’âge de 54 ans, d’un accident vasculaire cérébral qui le rendit peu à peu presque totalement sourd. Il a donc été plus ou moins contraint de se retirer comme prêtre à Rothéneuf en 1894. Il y vécut une vie solitaire, s’occupant de ses paroissiens. Probablement au cours de ses longues promenades le long des plages locales, il s’est inspiré des légendes transmises oralement sur la famille de pirates de Rothéneuf, décidant de les représenter et de les graver dans la pierre.

Visiter les rochers sculptés de Rothéneuf : infos pratiques

  • Accès : Rothéneuf se trouve à 5 km de la vieille ville de Saint-Malo, en direction de Cancale. Pour s’y rendre depuis le centre, prenez la route en direction du Mont Saint-Michel. Il y a un parking à proximité du site pour garer votre véhicule. Si vous n’avez pas de voiture, les lignes 4 et 6 du bus de Saint-Malo partent de la vieille ville et passent à Rothéneuf (l’arrête se trouve à seulement 600 mètres du site des rochers sculptés).
  • Randonnée : vous pouvez aussi faire une jolie randonnée au départ de la plage du Pont. La promenade de Rothéneuf (voir sur cette page) vous emmènera jusqu’au site en passant par de superbes beaux points de vue de la Côte d’Émeraude.
  • Adresse : chemin des rochers sculptés – Rothéneuf – Saint Malo.
  • Téléphone : 02 99 56 23 95.
  • Horaires : le site de Rothéneuf est ouvert toute l’année de 9h00 à 12h30 et de 14h à 17h30. Fermé le mercredi hors vacances scolaires.
  • Tarif : 2,50 € adulte, gratuit pour les enfants de moins de 10 ans. Un petit prix qui aide à sauvegarder ce patrimoine unique via une association locale.
  • À savoir : les rochers sculptés de Rothéneuf est une visite extérieure, sur les rochers de la côte d’émeraude, c’est un site escarpé et non accessible aux poussettes. Prévoyez également de bonnes chaussures de marche et de quoi vous couvrir si les températures sont fraîches ou que le crachin breton est de la partie !

rocher de rotheneuf

Histoire des rochers sculptés de Rothéneuf à Saint Malo

En 1879, dans le sud-est de la France, un facteur entreprit la construction d’un palais fantastique, qui dura 33 ans et qui porte aujourd’hui son nom, le Palais du Facteur Cheval.

Une quinzaine d’années plus tard, à l’autre bout du pays sur la côte bretonne, un prêtre connu sous le nom de l’Abbé Fouré se lance dans la création d’un tout aussi fantastique ensemble de sculptures de bord de mer, qui lui vaudra le surnom de “Facteur Cheval Breton”.

=> L’auteur de ce chef-d’œuvre insolite

Il s’appelait en fait Adolphe Julien Fouéré et il avait été ordonné prêtre en 1863. Il servit dans plusieurs paroisses jusqu’à ce qu’un problème vasculaire en 1894 lui fasse pratiquement perdre l’ouïe, l’obligeant à prendre sa retraite. Il se réfugie dans la petite ville de Rothéneuf (ville natale de l’explorateur Jacques Cartier), à environ 5 km au nord-est de Saint-Malo.

Là, sans avoir de connaissances artistiques préalables, il s’intéresse à la sculpture et entame un travail encadré par l’Art Brut naissant (art créé en dehors des limites de la culture officielle), l’intérêt pour le primitivisme et l’exotisme, et le naïf.

Entre 1894 et 1907, il crée de nombreuses sculptures en bois, que tout le monde pouvait voir en visitant sa maison, qu’il avait transformée en une sorte de musée. Il sculpte des totems aux personnages politiques de l’époque, des saints, des êtres mythologiques, des animaux, dont la forme est normalement adaptée à celle de la pièce de bois qu’il sculpte.

=> Sa plus grande œuvre

Mais son œuvre la plus célèbre est sans aucun doute les plus de 300 sculptures qu’il a sculptées directement sur les rochers de granit le long de la Côte d’Émeraude, une œuvre monumentale en plein air exposée à l’érosion marine.

L’ensemble comprend principalement des bas-reliefs, que Fouré a polychromés avec des couleurs vives (selon les propres écrits de l’auteur, la plupart en bleu, jaune clair, marron et chocolat), et dont il a souligné les traits en appliquant du goudron.

Elles représentent des figures fantastiques issues de son imaginaire, mais aussi de ses lectures d’histoire et de géographie, et de l’actualité lue dans les journaux. Ainsi, on retrouve des références au travail des missionnaires dans les colonies françaises, et des scènes qui évoquent des lieux reculés comme la Chine, la Russie ou le Japon.

=> De nombreux personnages sculptés

Parmi les personnages représentés figurent le légendaire Saint Budoc de Dol, qui termina ses jours dans le Finistère. Une autre source d’inspiration semble avoir été le légendaire Jacques Cartier, un explorateur français du 16ème siècle qui revendiquait la découverte du fleuve Saint-Laurent et fut également le premier Européen à cartographier le golfe du Saint-Laurent dans le Canada actuel. ; il est né ici à Rothéneuf et c’est ici qu’il est mort. Sa maison est aujourd’hui transformée en musée. Un personnage étonnant : du Canada il envoya en France deux navires chargés d’or et de diamants, qui en réalité n’étaient que de la pyrite et du quartz ! Dès lors, un proverbe est apparu : “faux comme diamants de Canada”.

Cléopâtre, Napoléon, l’empereur Faustino d’Haïti, la reine Béhanzin du Dahomey, la reine de Saba, la reine Victoria, Merlin ou Gargantua, sont quelques-uns des autres personnages identifiables dans les sculptures.

rochers sculptés rotheneuf

=> L’entretien des rochers sculptés de Rothéneuf

Chaque hiver, l’Abbé Fouré restaurait lui-même les sculptures, il les nettoyait et les repeignait afin qu’elles soient prêtes pour la prochaine vague de visiteurs en été. Les visiteurs étaient tellement nombreux qu’en 1896 la ville de Saint-Malo mit en place une ligne de tramway spécialement pour faire face à l’afflux important de touristes venus voir les rochers.

Une paralysie en 1907, qui affecte également sa parole, oblige l’Abbé Fouré à interrompre pratiquement toutes ses activités, y compris la sculpture malheureusement. Il mourut trois ans plus tard, le 10 février 1910, alors que le Facteur Cheval, auquel il avait été comparé, était encore à deux ans de l’achèvement de son célèbre palais idéal.

Au cours des années suivantes, son travail ne cesse de devenir populaire et de nombreux curieux affluent ici pour voir les étranges sculptures sur les rochers. En 1925, 80 000 visites annuelles sont recensées. En 2012, le lieu recevait encore environ 40 000 visites par an.

Au fil du temps les sculptures en bois ont disparu et aujourd’hui il n’en reste aucune. Les sculptures réalisées sur les rochers au bord de la mer ont également commencé à se détériorer, perdant toute leur polychromie. Peu à peu, l’eau de mer, le salpêtre et les intempéries les érodent au point qu’aujourd’hui ils risquent de disparaître.

Depuis 2010, l’association les amis de l’œuvre du Père Fouré s’efforce de préserver sa mémoire en organisant des expositions, des visites guidées et des travaux d’entretien des sculptures sur la côte.

les rochers sculptés saint malo

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage