cathédrale d'amalfi

La cathédrale d’Amalfi (duomo di Amalfi), principal lieu de culte catholique de la ville du même nom, est une structure datant du 9ème siècle avec des caractéristiques architecturales allant du roman au baroque en passant par le rococo. La cathédrale est dédiée à l’apôtre Sant’Andrea. Principalement de style architectural roman arabo-normand, elle a été remodelée à plusieurs reprises, ajoutant des éléments romans, byzantins, gothiques et baroques. La cathédrale comprend la basilique attenante del Crocifisso datant également du 9ème siècle. En outre, vous pouvez y trouver la crypte de Sant’Andrea (Cripta di Sant’Andrea) et le célèbre cloître du paradis (Chiostro del Paradiso).

Informations pratiques

Adresse : piazza Duomo, 84011 Amalfi SA
Tel : +39089.871324
Office du tourisme d’Amalfi
Tarif : 3€ (gratuit pendant les offices religieux)

Heures d’ouverture de la cathédrale d’Amalfi :

  • Tous les jours de mars à juin de 9h00 à 18h45.
  • Tous les jours de juillet à septembre de 9h00 à 19h45.
  • Tous les jours de novembre à février de 10h00 à 13h00 et de 14h30 à 16h30.

Histoire de la cathédrale d’Amalfi

La cathédrale a été construite à côté de la basilique plus ancienne qui à son tour a été construite sur les ruines d’un temple, lorsque la République maritime a commencé à s’imposer comme une puissance commerciale. Elle a été entièrement rénovée en 1203, dans les formes arabo-normandes introduites par les conquérants. Remodelée vers 1570, elle fut également reconstruite après le 24 décembre 1861 : sous l’action d’un vent fort, une partie du couronnement de la façade, en mauvais état de conservation, tomba sur l’atrium sous-jacent. L’avis favorable de la restauration stylistique de la Giunta delle Belle Arti signifiait qu’en raison d’un léger dommage, les stratifications sur la façade (de la Renaissance, baroque, etc.) ont été annulées. La cathédrale a été reconstruite dans le style de l’architecte Lorenzo Casalbore , qui a démoli le célèbre portique, les chapiteaux, les corniches, le plâtre lui-même et les bases et pilastres du 18ème siècle.

la cathédrale d'amalfi

L’intérieur de la cathédrale

L’intérieur de la cathédrale, au plafond à caissons, est caractérisé par une nef centrale, caractérisée par le grand crucifix en bois du 18ème siècle; au-dessus, sur l’autel, il y a la toile du martyre de saint André; deux colonnes majestueuses de granit égyptien soutiennent l’arc de triomphe, plus loin, deux colonnes de torture et les deux chaires. Dans le bas-côté gauche se trouve la croix en nacre, apportée de Terre sainte par Mgr Marini, à côté du baptistère en porphyre rouge égyptien et, en descendant la nef, dans les chapelles latérales, des toiles de Silvestro Mirra et de ses élèves. Dans le bas-côté droit, nous trouvons le buste reliquaire de Saint-André du 16ème siècle et, sur la porte, une grande toile représentant S. Andrea et S. Matteo.

La crypte de la cathédrale d’Amalfi

À l’intérieur de la crypte se trouve le corps de Saint André, premier disciple de Jésus et saint patron d’Amalfi. Après le martyre de Saint-André, selon la tradition, ses reliques ont été déplacées de Patras à Constantinople. Les légendes locales disent que les reliques ont été vendues par les Romains. Elles y sont restées jusqu’en 1208 lorsque, lors de la quatrième croisade, les reliques ont été apportées à Amalfi par le cardinal Pietro Capuano, originaire d’Amalfi.

La crypte est maintenant présentée sous la forme baroque datée de 1600 avec des scènes de la Passion de Jésus, entourées de riches et élégantes décorations en stuc. L’autel central, en marbre précieux, est l’œuvre de Domenico Fontana. La grande statue en bronze est l’œuvre de Michelangelo Naccherino. A côté se trouvent les statues en marbre représentant San Lorenzo et Santo Stefano. Les reliques sacrées sont enfermées dans une urne en argent, placée sous l’autel central, œuvre de Domenico Fontana.

cathedrale amalfi crypte

L’extérieur de la cathédrale

Dominant la ville côtière, au sommet d’un escalier suggestif, se trouve la magnifique mosaïque, riche en formes et en couleurs vives, qui couvre la façade de la cathédrale et représente le Christ intronisé au milieu des évangélistes. La cathédrale possède un splendide clocher roman, achevé en 1276, recouvert de majolique en mosaïque et restauré en 1929. Au-delà du portique se trouve la porte d’entrée en bronze de la cathédrale, en provenance de Constantinople, offerte par un patricien originaire d’Amalfi.

D’AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR EGALEMENT :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici