Camping en Corse : tout ce qu’il faut savoir

camping en bord de mer à Farinole en Corse

Une île enchanteresse en Méditerranée, connue pour sa nature incroyable, ses eaux cristallines, ses plages immaculées et ses paysages montagneux. Voilà ce qui caractérise la Corse – un endroit idéal pour les amateurs de randonnée et de sports nautiques. Et le camping est l’un des modes de vacances les plus populaires pour de nombreuses familles qui viennent sur l’île de Beauté.

La Corse compte des dizaines de campings situés à proximité de la mer, des montagnes, des rivières et des lacs. C’est une excellente occasion de profiter des paysages de la Corse et de se reconnecter avec la nature. Dans cet article, découvrez les secrets d’un séjour camping en Corse.

Campings officiels en Corse

La plupart des campings officiels disposent d’emplacements aménagés pour installer des tentes ou stationner des camping-cars. Vous y trouverez des emplacements plats avec un revêtement dur ou en herbe, souvent équipés de prises électriques pour l’éclairage et le chargement des appareils. Certains campings locaux proposent également la location de tentes déjà installées, de bungalows ou de mobil-homes avec différents niveaux de confort.

L’avantage des campings officiels est l’approvisionnement centralisé en eau potable et en électricité. Les blocs sanitaires sont équipés de douches avec eau chaude, de toilettes et de lavabos. Pour le confort des vacanciers, des machines à laver et des sèche-linges sont prévus.

Sur le terrain de ces campings, il y a des magasins qui vendent de la nourriture, des boissons et d’autres produits de première nécessité. Certains campings ont également leurs propres bars et restaurants où l’on peut manger un bon repas et se détendre dans une atmosphère confortable.

Les prix des campings officiels en Corse peuvent varier selon la saison et l’emplacement. En moyenne, une nuitée dans un camping officiel coûte entre 20 et 50 euros par personne.

YouTube video

Les meilleurs campings en Corse sont les suivants :

  • Camping Arinella Bianca (Bastia);
  • Camping La Pinède (Calvi);
  • Camping U Farniente (Porto-Vecchio);
  • Camping Les Oliviers (Marsiglia);
  • Camping Cupulatta (Porto-Vecchio);
  • Camping San Damiano (Biguglia);
  • Camping Benista (Ajaccio);
  • Camping Acqua e Sole (Aléria);
  • Camping A Stella (Lecci);
  • Camping Merendella (Bonifacio).

Le camping sauvage en Corse

Le camping sauvage, bien que séduisant pour de nombreux vacanciers souhaitant profiter de la beauté naturelle de la Corse, est strictement interdit sur l’île. Cette pratique consiste à planter sa tente ou garer son camping-car ou son van en dehors des zones désignées, généralement de 22 heures à 6 heures. Les autorités locales, notamment le Conservatoire du littoral, veillent à l’application de cette interdiction pour protéger l’environnement, et cela pourrait vous coûter cher.

Les dangers du camping sauvage sont multiples. Il menace la biodiversité en perturbant les habitats naturels, notamment la nuit, période essentielle pour la faune locale. De plus, il contribue à la dégradation des sites naturels par les déchets laissés sur place et les dommages causés par les piétinements. Les infractions peuvent entraîner des amendes allant de 135 à 1 500 euros.

Les forces de l’ordre et les agents du Conservatoire du littoral travaillent activement pour sensibiliser le public et prévenir ces comportements. Des opérations de sensibilisation sont menées, particulièrement en été, pour informer les randonneurs des règles à respecter et des conséquences de leurs actes sur l’environnement. Vous pouvez en savoir plus sur Corse Net Infos !

Le camping sauvage, malgré son attrait apparent, pose des risques sérieux pour la préservation des sites naturels corses et nécessite une vigilance constante de la part des autorités.

camping sauvage en Corse

Règles pour profiter du camping en Corse :

Profiter des paysages tout en respectant l’environnement nécessite de suivre des règles. Voici les recommandations pour camper légalement et de manière responsable sur l’île de beauté :

  1. Utiliser les campings officiels : la Corse offre de nombreux campings officiels, sur toute l’île, proposant divers niveaux de confort et de services, allant des campings nature aux campings avec de nombreuses activités. Il est fortement conseillé de séjourner dans ces espaces aménagés pour éviter les sanctions et contribuer à préserver l’environnement​.
  2. Interdiction du camping sauvage : comme je vous l’ai déjà mentionné, le camping sauvage est strictement interdit sur toute l’île de Corse. Cette interdiction s’applique de 22 heures à 6 heures du matin, et les contrevenants risquent des amendes allant de 135 à 1 500 euros​.
  3. Respecter les consignes locales : chaque commune peut avoir ses propres règlements concernant le camping et le stationnement des camping-cars. Renseignez-vous auprès des autorités locales ou des offices de tourisme pour connaître les règles spécifiques​.
  4. Éviter les zones protégées : certaines zones sont particulièrement sensibles et protégées, comme les réserves naturelles et les sites appartenant au Conservatoire du littoral. Camper dans ces zones est strictement interdit pour protéger les habitats naturels et la faune locale​.
  5. Gestion des déchets : il est impératif de gérer ses déchets de manière responsable. Utilisez les poubelles et les points de collecte prévus à cet effet. Laisser des déchets sur place nuit gravement à l’environnement et peut attirer des animaux indésirables​.

En suivant ces règles, vous contribuerez à la préservation des paysages exceptionnels de la Corse et pourrez profiter pleinement de votre séjour en toute sérénité. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter les ressources locales et les sites dédiés au tourisme en Corse.

Comment s’y rendre ?

Lorsque l’on choisit son moyen de transport, il faut prendre en compte ses priorités : rapidité, confort, budget ou flexibilité de déplacement sur l’île. Le moyen le plus économique pour se rendre en Corse depuis Paris est de combiner bus et ferry. Les compagnies de bus proposent des itinéraires de Paris vers les villes portuaires, puis une traversée en ferry vers l’île. 

Pour les personnes qui préfèrent voyager avec leur propre voiture, il est également possible de prendre le ferry depuis la côte de Nice, Toulon ou Marseille jusqu’en Corse (Bastia, Calvi ou Ajaccio). C’est avantageux pour ceux qui prévoient d’explorer l’île et ses spécificités. 

Mais l’avion reste le moyen le plus rapide et le plus pratique de s’y rendre. Des vols Paris-Corse sont assurés depuis les principaux aéroports parisiens, Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle, vers les aéroports d’Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari. Le temps de vol est d’environ 1h30 à 2 heures. L’avion présente également l’avantage de pouvoir atteindre différentes parties de l’île.

Indépendamment de votre préférence pour le confort des campings officiels ou pour la recherche d’une communion avec la nature dans les campings sauvages, la Corse a quelque chose à offrir à chacun. L’essentiel est de respecter les règles, de respecter la nature de la Corse et les autres vacanciers. Votre voyage se transformera alors en une aventure inoubliable.

Laisser un commentaire