Accueil LES ÎLES Corse Visiter Erbalunga : un charmant village du Cap Corse

Visiter Erbalunga : un charmant village du Cap Corse

visiter erbalunga

Erbalunga est un ancien village de Corse situé dans la commune de Brando, dans le département de la Haute-Corse, au Cap Corse plus exactement. La ville est occupée depuis la préhistoire. Si vous venez visiter Erbalunga, vous ne devez pas manquer le charmant petit port et la Tour d’Erbalunga, une tour génoise du 16ème siècle. Erbalunga est un très bon point de départ pour visiter le Cap Corse en une journée (ou plus).

L’église Saint-Érasme (protecteur des marins) a une façade baroque. Un environnement charmant avec en arrière plan l’église Saint-Érasme (saint patron des marins) à la façade baroque, qui s’élève à l’entrée du village et abrite les croix portées par les pénitents de la semaine sainte. La procession se tient chaque année le 2 ou le 3 juin lors de la fête de la Saint-Érasme avec une bénédiction de la mer et des bateaux qui longe les maisons anciennes jusqu’au petit port de pêche.

Pour en savoir un peu plus : histoire du village d’Erbalunga

Avant la construction de la jetée en 1911, Erbalunga était autrefois un simple scalu, c’est-à-dire un endroit où un bateau pouvait faire escale, comme l’était aussi Lavasina et la quasi-totalité des marines de Corse. Cela n’empêcha pas les habitants des deux vallées de Brando de s’adonner au commerce maritime qui leur assura une certaine prospérité pendant de nombreux siècles. Brando comptait au début du 17ème siècle la première flotte insulaire avec une vingtaine de bateaux de faible tonnage. Longs de 8 à 15 m pour les plus gros (ces derniers n’étaient généralement pas tirés à terre mais ancrés), ils permettaient la navigation sur les côtes de l’île mais aussi la traversée vers la Sardaigne, Gênes, Livourne et Rome où leur faible tirant d’eau leur permettait la navigation fluviale en remontant le Tibre. Des difficultés économiques, les guerres du milieu du 18ème siècle et la concurrence du port voisin de Bastia entraînèrent la fin progressive de la marine de commerce basée à Brando. Au début du 19ème siècle, on ne comptait plus que quelques petites embarcations assurant le cabotage vers Bastia et ses environs.

Les barques de pêche, jusqu’alors en minorité, prirent possession des lieux, et les patrons pêcheurs furent particulièrement nombreux jusqu’au début du 20ème siècle.

La création de la confrérie d’Erbalunga en 1817 est liée à l’évolution démographique du village. Bien que protégé par un château et une tour de guet (encore existante), le village est détruit pendant les terribles guerres du 16ème siècle et totalement reconstruit en 1561. La population s’élève à 151 habitants en 1646 ; Erbalunga est alors le troisième hameau de Brando, après ceux de Pozzo et Poretto (196 et 277 habitants). En 1764, il est toujours entouré de murailles, côté terre ; la place principale conduisant au port est dénommée Pian di Fora car elle se situait juste à l’extérieur des fortifications.

Malgré son espace restreint, Erbalunga devient au milieu du 18ème siècle le 1er hameau de la commune : 230 habitants sont recensés en 1770, 415 en 1818, 523 en 1846.

Les constructions débordent alors vers l’ouest avec l’urbanisation de Pian di Fora et le long de la route, percée entre 1830 et 1850. De vrais immeubles et plusieurs villas y sont édifiés. Le pic de population est atteint en 1866 avec 717 habitants !

erbalunga 1920
Les immeubles construits entre la route et la place Pian Di Fora (vers 1920)

En plus des métiers liés à la marine et à la pêche, les habitants du village d’Erbalunga exercent dans la deuxième moitié du 19ème siècle et au début du 20ème siècle une multitude d’autres activités : ils sont meuniers, cordonniers, menuisiers, charpentiers de marine, forgerons, tailleurs de pierre, maçons, terrassiers, charretiers, voituriers, chauffeurs, cochers, mécaniciens, bûcherons, boulangers, bouchers, épiciers et épicières, buvetiers, cabaretiers, fabricants de pâtes, jardiniers et bien évidemment cultivateurs (on cultive par exemple le géranium rosat ou Pelargonium graveolens dont est extraite une essence expédiée aux parfumeries de Grasse). Ils sont aussi tailleurs, employés de commerce, journaliers, domestiques, médecins, architectes, juges de paix, notaires, huissiers, greffiers, percepteurs, employés des postes et des douanes, gendarmes, instituteurs et institutrices, cantonniers, guetteurs au sémaphore de Sagro (après sa construction vers 1870). On compte même un publiciste en 1921 !

Avec les premiers visiteurs et touristes, un restaurant ouvre ses portes vers 1860. Les bergers sont peu nombreux à résider au village ; ils y passent parfois avec leurs troupeaux. Les femmes exercent souvent les professions de couturières et surtout de blanchisseuses ; de nombreux notables de la ville de Bastia et de plusieurs villages du Cap Corse envoient leur linge à Erbalunga, longtemps transporté par barque.

Visiter Erbalunga au Cap Corse : que faire et que voir

Le village d’Erbalunga est traversé par la D80, c’est par cette route que vous allez arriver. Si vous arrivez du sud (Bastia) cherchez le parking sur votre gauche au centre du village. Si vous arrivez du nord et donc du cap Corse, cherchez ce même parking sur votre droite, il est facilement accessible de la D80. Ce parking est bien situé car il est proche du petit port tellement charmant. Regardez sur la photo ci-dessous, on voit les voitures sur le parking en haut à gauche et en face, lorsque l’on traverse la rue, on arrive au port.

visiter erbalunga

Vous pouvez en premier lieu suivre la D80 dans un sens ou dans l’autre, en allant vers le sud vous aurez de belles vues sur la mer et sur la petite péninsule d’Erbalunga avec sa célèbre tour génoise. Vous passerez aussi devant l’église Saint Erasme et sa belle façade baroque jaune. En vous dirigeant ensuite vers le nord vous découvrirez la plage d’Erbalunga, une plage de galet (les plages de sable sont rares au Cap Corse).

eglise st erasme erbalunga

Engagez-vous ensuite dans les petites ruelles face au parking (de l’autre côté de la route), nul doute que vous serez charmés par ce dédale de maisons typiques. Cette partie du village consiste en un petit groupe de maisons enchevêtrées les unes à côté des autres sur une pointe rocheuse faisant saillie dans la mer, avec une tour génoise en ruine à l’extrémité (Torra d’Erbalunga en corse) : un monument historique classé qui existe depuis 1488. La tour a été détruite lors des invasions de 1553 et reconstruite un peu plus tard. Elle fait partie du réseau de défense mis en place par la République de Gênes. La meilleure vue pour la prendre en photo est au bout de la jetée du port. Vous pouvez également vous approcher de la tour par une autre ruelle pour la voir de plus près, n’hésitez pas à explorer toutes les ruelles, c’est un petit village facile à découvrir à pied.

tour genoise erbalunga

Bien que petit, visiter le village d’Erbalunga lui-même est un véritable plaisir, avec des maisons de village traditionnelles bordant les rues anciennes, des ruelles étroites et des passages ornées de sols pavés et décorés de cactus, de plantes et de jasmins parfumés.

visite erbalunga

Les façades des bâtiments sont plutôt grises et en mauvais état et semblent prêtes pour une nouvelle couche de peinture, mais c’est aussi ce qui fait le charme des vieux villages de Corse ! Sur la place du petit port, allez voir de plus près la fontaine jaune (qui mériterait aussi un bon coup de peinture), elle date de février 1891 et l’eau qui y coule est potable. Elle est également bien fraiche car elle arrive tout droit du Monte Stello, un des plus hauts sommets du Cap Corse (1307 m) que vous pouvez voir au loin.

fontaine erbalunga

Une fois que vous avez fini de visiter Erbalunga, prenez le temps de vous arrêtez boire un verre ou manger une glace artisanale sur la charmante place du petit port. Vous y trouverez un certain nombre de cafés et de restaurants pour satisfaire toutes vos envies.

place du port erbalunga

Rire et musique : les festivals à découvrir à Erbalunga

Erbalunga propose plusieurs festivals en saison. Depuis quelques années se tient Cap sur le du Rire, un rendez-vous humoristique créé par des jeunes du village ayant lieu mi-juillet. Vient ensuite les nuits du piano (fin juillet – début août), puis mi-août, se déroule le festival de musique d’Erbalunga qui accueille depuis 1989 les grands noms de la musique française. Ces deux festivals de musique d’Erbalunga ont lieu dans le Théâtre de Verdure, un cadre exceptionnel pour accueillir les événements ouverts au public.

visiter erbalunga

Agréable le temps d’une soirée

Le port d’Erbalunga est également très agréable pour passer une soirée, il y a quelques restaurants et bars très sympas avec une belle vue sur le port. Le restaurant Le Pirate au bord de l’eau est relativement cher (+ ou – 90€ le menu il me semble) mais les restaurants un peu plus haut ont des tarifs très accessibles et les deux bars du port sont fréquentés en été, ce qui en fait un endroit très agréable pour un apéritif ou un dîner (ou les deux). De plus, la tour génoise est éclairée le soir et est également très belle vue de nuit !

tour genoise erbalunga nuit

Que voir à proximité d’Erbalunga

Si vous avez aimé visiter Erbalunga, je vous conseille un autre petit village avec une tour génoise et une petite plage de galets à Miomo, à quelques kilomètres au sud d’Erbalunga.

tour de miomo
La tour génoise (16ème siècle) de Miomo.

Partez ensuite à l’intérieur des terres du Cap Corse à travers les collines couvertes de maquis et découvrez un château en ruine, le château de Castello-Brando (U Castellu), à 3 kilomètres au-dessus du village d’ Erbalunga : le hameau est beaucoup plus petit qu’Erbalunga mais est également plein de charme et propice à la photographie et à la balade. On dit que le château est hanté ! Une chapelle du 11ème siècle, la chapelle Notre-Dame des Neiges, non loin de là, abrite également des fresques du 14ème siècle.

castello brando
Le hameau de Castello avec la ruine du château au-dessus.

En se dirigeant vers le nord, une grande plage de sable se trouve à quelques kilomètres, à la marine de Pietracorbara. Il y a également une autre tour génoise non loin de la plage : en ruine depuis les années 1940, ce monument historique, datant du 16 siècle, est actuellement en travaux pour devenir une tour de surveillance pour la baignade.

marine de Pietracorbara
La marine de Pietracorbara et sa plage.

D’autres photographies de notre visite à Erbalunga

visiter erbalunga visite erbalunga erbalunga tour genoise erbalunga port erbalunga erbalunga vue du ciel village erbalunga cap corse erbalunga ruelle erbalunga port erbalunga port erbalunga village erbalunga visiter erbalunga voir erbalunga tour genoise d'erbalunga village d'erbalunga port d'erbalunga erbalunga port torre d'erbalunga maison erbalunga maisons erbalunga maison d'erbalunga village erbalunga place erbalunga visiter erbalunga cote erbalunga place d'erbalunga

Avez-vous eu l’occasion de visiter Erbalunga lors de votre voyage en Corse ?

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici