visiter castelsardo

Voici un charmant village panoramique fait de maisons colorées : si vous venez en vacances dans le nord de la Sardaigne, vous ne devez pas manquer de visiter Castelsardo. Voici ce qu’il faut voir et faire à Castelsardo, la perle du nord de la Sardaigne.

Inscrit sur la liste des plus beaux villages d’Italie, le centre historique de Castelsardo est un village authentique, perché sur une colline, avec des paniers en osier reposant sur des escaliers en pierre, des fleurs sur les balcons, des tables de restaurant le long des ruelles.

Histoire du village

L’histoire du village de Castelsardo est inévitablement liée à sa position, superbe mais surtout stratégique. Des découvertes datant de l’époque nuragique ont été trouvées et il est certain que les anciens Romains ont également construit des maisons ici; mais le centre historique plus ou moins tel que nous le connaissons aujourd’hui remonte à 1102, date à laquelle il a été fondé par la famille génoise des Dorias qui régnait dans ces lieux à l’époque (dans la partie centrale de la côte nord de la Sardaigne il y a plusieurs témoignages). A cette époque, comme il se doit, le village s’appelle Castel Genovese; les Dorias l’utilisèrent pendant longtemps comme lieu de débarquement naturel et comme forteresse pour défendre les routes commerciales qui reliaient l’île à Gênes.

Puis la Sardaigne passa aux mains des Espagnols : avec la conquête des Aragonais, en 1448 le village changea de nom en… devinez ? Castel Aragonese. Enfin Castelsardo a obtenu son nom actuel au milieu des années 1700 avec l’avènement de la Maison de Savoir et du roi du Piémont-Sardaigne Carlo Emanuele III.

Dans la province de Sassari et sur le territoire historique d’Anglona, ​​Castelsardo est aujourd’hui un village enchanteur sur la Costa Paradiso, construit sur un promontoire surplombant la mer du golfe d’Asinara, se développant jusqu’à plus de 100 mètres d’altitude. Dominé par le château sur le point culminant, le village est un agréable mélange d’histoire, de traditions et d’ouverture au tourisme, mais un tourisme lent et conscient (quoique omniprésent). Ici on peut souvent voir des femmes fabriquer les paniers typiques sur le pas de leur porte, des pêcheurs assis sur des chaises en bois en train de démêler les filets et construire des casiers à homard, des chats solitaires qui se cachent entre les maisons étroites colorées. C’est la Sardaigne authentique et splendide.

Visiter Castelsardo : que voir

Castelsardo est l’un de ces villages qui demandent un peu d’effort, mais qui est payant avec des vues uniques et à couper le souffle (ok, vous aurez déjà le souffle coupé pour les ascensions… mais c’est une autre histoire). Vous pouvez évidemment vous promener, et il n’y a pas d’itinéraires particulier à suivre : le grand centre historique est petit et tout se trouve facilement. Si vous venez en visite à Castelsardo, voici ce qu’il faut voir !

Castello dei Doria (Château de Doria)

Castelsardo serait bien différent sans le profil de la forteresse qui se dresse au point culminant du village, solide et imposant. C’est agréable à regarder de tous les points de vue, mais c’est encore plus beau d’en profiter : se promener sur la plateforme en haut est un excellent moyen de profiter de l’air marin et de belles vues sur la côte et le large.

chateau doria castelsardo

Le château de Castelsardo a dominé non seulement le village pittoresque de Castelsardo pendant des siècles, mais aussi cette partie de la côte, donnant au paysage une apparence très caractéristique. La construction de ce bâtiment est traditionnellement datée de 1102, bien qu’en vérité les documents ne la mentionnent qu’à la fin de 1200.

Le château de Doria est le principal site touristique de la ville. Il abrite le Museo dell’Intreccio del Mediterraneo, un musée de la vannerie, activité importante de l’artisanat local. L’attrait principal de ce château (3€ / pers), cependant, est sa terrasse surplombant la ville, le long de la côte, avec vue sur la mer, sur le golfe de l’Asinara et la Corse.

L’art de la vannerie est typique de la Sardaigne et de plusieurs autres régions de la Méditerranée; la tradition ancienne implique l’entrelacement de fibres et de feuilles de plantes pour la création de nombreux objets différents pour un usage quotidien; non seulement les paneri, les paniers typiques de toutes formes que vous trouverez par centaines également dans les boutiques de souvenirs et autour du village. Le musée étant à l’intérieur du château, vous faites donc deux choses ensemble : vous découvrez davantage cette tradition ancienne et manuelle et, en même temps, vous explorez les différents espaces et l’histoire du château de Doria, symbole du village.

Cattedrale di Sant’Antonio Abate (Cathédrale)

Avez-vous déjà entendu parler du Maestro di Castelsardo ? Ici, de ce peintre mystérieux, vous trouverez une belle peinture de la Vierge intronisée sur le maître-autel de l’église de Sant’Antonio Abate, en haut de la liste de ce qu’il faut voir à Castelsardo.

Le campanile a été construit à l’époque de la famille Doria et conçue pour être un phare. Il a ensuite été utilisé comme clocher lors de la première reconstruction de la cathédrale. Le dôme est recouvert de carreaux de majolique polychrome datant de 1600.

clocher cathedrale castelsardo
L’horloge y fut placée plus tard.

Datant du début des années 1500 et construit dans un style qui est un mélange de gothique catalan et de classicisme de la Renaissance, ce lieu de culte vaut également le détour pour d’autres raisons; la première d’entre elles est sûrement le dôme du clocher, entièrement recouvert de tuiles de majolique colorées du 17ème siècle qui brillent au soleil. Ensuite, il y a aussi l’orgue du 18ème siècle et le musée diocésain / musée Maestro de Castelsardo, développé à l’intérieur de la crypte souterraine, où vous serez accompagné pour une courte visite parmi des squelettes, des anecdotes et le trésor de la cathédrale.

La raison la plus frappante est son emplacement : cette cocathédrale est située sur le promontoire qui se jette dans la mer ouverte, et la vue d’ici est un vrai spectacle !

Juste à côté du campanile, ne manquez pas la Chiesetta Purgatorio (l’église du Purgatoire); connu par les habitants comme « Ossaia », des rites funéraires y étaient autrefois célébrés et les restes des défunts y étaient préservés.

Promenade côtière

De la terrasse près de la cathédrale, vous pourrez admirer les pentes verdoyantes descendant au-delà des fortifications et allant vers le bord de mer rocheux. Des sentiers et des marches ont été aménagés sur ces pentes, c’est un bel endroit à explorer à pied, ou pour descendre jusqu’à la mer, avec des endroits où s’asseoir et profiter de la vue.

promenade castelsardo

Chiesa di Santa Maria delle Grazie (Église)

C’est une église médiévale un peu particulière, car elle n’a pas de véritable façade : vous entrez par une entrée latérale qui donne sur la petite Piazza della Misericordia.

Piazza della Misericordia castelsardo

L’intérieur est également inhabituel : une seule nef construite en pierre et trachyte, avec de nombreux détails appartenant à différents styles, du gothique à la Renaissance. Jetez au moins un coup d’œil au Christ qui est dans la niche du mur en face de l’entrée; en bois de genévrier avec lequel il a été fabriqué au début du 13ème siècle, il est devenu de plus en plus sombre avec le temps, transformant ce Christ noir (Lu Cristu Nieddu) en un objet de grande vénération; à tel point qu’il a été de plus en plus porté en procession dans les occasions les plus dangereuses pour le village : famines, pestes, invasions, etc.

Santa Maria castelsardo

C’est également sur cette place que vous trouverez l’entrée du Museo delle Origini Genovesi que vous pouvez explorer après avoir visité le château (l’entrée est comprise).

Une promenade sans but et des bâtiments historiques

Que voir à Castelsardo… sinon ses ruelles ? Comme tout village pittoresque qui se respecte, Castelsardo est composé de rues étroites et d’escaliers raides qui n’attendent que vous pour des promenades  sans but ! Perdez-vous et flânez dans ses ruelles et profitez des détails à découvrir un peu partout. À chaque coin s’ouvre une nouvelle allée pleine de plantes et de fleurs, ou de maisons étroites, ou de panoramas.

Marcher ici et là est certainement un excellent moyen de découvrir l’architecture civile et les beaux bâtiments historiques de Castelsardo, tels que le Palazzo Loggia (siège de la mairie), le Palazzo dei Doria et le Palazzo di Eleonora di Arborea. Enfin, plusieurs expositions temporaires sont organisées au Palazzo Episcopale, en plus de celle permanente consacrée à la magie, à la sorcellerie et à la Sainte Inquisition.

Piazza del Novecentenario et la partie inférieure

Même si la partie supérieure du village est certainement la plus suggestive, cela vaut la peine de faire une petite promenade également dans la partie inférieure; ici, le principal lieu de rencontre est la Piazza del Novecentenario, qui surplombe la mer. Dans les environs, il y a de nombreux clubs, boutiques de souvenirs et boutiques d’artisanat.

que voir à castelsardo

Porto Frigianu et ses environs

Une autre belle promenade est celle à faire le long de Porto Frigianu, le port touristique situé dans la partie ouest de Castelsardo. Étant loin du centre historique, ce quartier accueille peu de touristes et est calme pour se promener parmi les bateaux amarrés aux quais. Et c’est un lieu idéal pour photographier le village surplombé par le château !

Arrêtez-vous également à la plage de Torre di Frigianu, une tour de 13 mètres construite de l’autre côté du port comme avant-poste défensif sous la domination espagnole; de là, la vue sur les maisons et le château du village est vraiment l’une des plus belles qui soient.

Torre di Frigianu castelsardo

Visiter Castelsardo : que faire / évènements

Hormis les fêtes traditionnelles à l’occasion de Noël, du Nouvel An et de Pâques (parmi les rites de la Semaine Sainte le plus important est celui de Lunissanti, c’est-à-dire le Lundi Saint), c’est pendant les mois d’été que Castelsardo prend vie… comme prévu.

La fête de San Giovanni a lieu en juin et la procession de la Madonna dei Pescatori en août, ainsi que toute une série de concerts, de fêtes traditionnelles et d’événements culturels.

Les plages de Castelsardo et des environs

Pas trop loin du port il y a la petite plage de Marina di Castelsardo (ci-dessous), souvent bondée mais très proches du village. En quelques minutes en voiture, vous pouvez rejoindre la plus célèbre Lu Bagnu, une longue bande de sable beige avec de nombreux rochers plats parfaits pour se coucher au soleil. En particulier, la plage de la Madonnina (un tronçon de Lu Bagnu) est également équipée et avec de nombreux services à proximité.

marina castelsardo

D’autres belles plages que je vous recommande dans les environs de Castelsardo sont Cala Ostina (elle est un peu fatigante à atteindre mais elle est vraiment magnifique), Punta La Capra (pour les amateurs de voile et de planche à voile), Punta Li Paddimi (un mélange de sable et de rochers parfait pour la plongée en apnée / snorkeling et pêche sous-marine), Cala La Vignaccia, Punta Tramontana, Cantareddi et Pedraladda.

Visiter Castelsardo et ses alentours

Castelsardo mérite une journée complète de détente et de plaisir (le soir, si vous pouvez rester, le village devient super caractéristique et romantique) mais, si vous voulez faire un tour dans les environs, voici quelques attractions intéressantes !

Roccia dell’elefante (Rocher de l’éléphant)

Désormais très célèbre et photographiée chaque jour par de nombreux touristes, c’est une roche érodée par le temps et qui a pris l’apparence d’un éléphant. C’est le savant Edoardo Benetti, en 1914, qui a appelé le rocher ainsi pour la première fois; jusque-là, les habitants le connaissaient comme sa pedra pertunta (la pierre pleine de trous).

rocher elephant castelsardo

Cependant, il semble que la roche ait aussi une certaine importance d’un point de vue archéologique : à l’intérieur, en fait, deux domus de janas datant de l’époque pré-nuragique ont été retrouvées; en plus de la photo, jetez donc un œil aussi à l’intérieur !

Hypogée de Scala Coperta, Nuraghe Paddaggiu et autres

Non loin de Castelsardo (dans la localité d’Eni), il y a ce qui est peut-être le plus suggestif des nuraghi de la région : le Nuraghe Paddaggiu (ou Paddaju), avec une tour principale presque parfaitement conservée. À Pedra Sciolta, vous pouvez visiter l’hypogée de Scala Coperta, une domus de janas en forme de croix datant de la préhistoire.

Nuraghe Paddaggiu

Dans les environs de Castelsardo, les murs mégalithiques pré-nuragiques de Monte Ossoni valent également le détour. Il y a vraiment beaucoup de nuraghi dans la région : Colti, Monti la Rodda, Tovaru, Calcinaggiu, Franzesu, Fugoi et bien d’autres.

Basilica di Nostra Signora di Tergu (Basilique)

Un détour qui en vaut la peine est certainement celui de Tergu, une petite ville à environ 8 km de Castelsardo. Aux abords de la ville, à la campagne, se trouve l’église Notre-Dame, construite au 12ème siècle par probablement des maîtres pisiers et lombards. Ayant un intérieur très simple avec un toit en treillis, la façade est pourtant très particulière, avec des décorations en calcaire, des arcades rondes et une rosace.

Nostra Signora di Tergu 1 Nostra Signora di Tergu 1

Informations pratiques pour visiter Castelsardo

Castello et Museo dell’Intreccio Mediterraneo : les espaces sont ouverts tous les jours de l’année, à des heures différentes selon la saison (en hiver de 10h30 à 16h30; en période de Pâques et en octobre-novembre de 09h00 à 19h00; mai / juin / Septembre jusqu’à 21h00, juillet jusqu’à 24h00, août jusqu’à 01h00). L’entrée a un coût de 3/2 €.

Musée diocésain : d’octobre à avril, le musée est ouvert sur réservation ou pour des événements spéciaux. Mai : 10h00-13h00 et 15h30-19h30 (sauf mercredi); Juin / juillet / août : 10h00-14h00 et 15h00-21h00; Septembre : 10h00 à 13h30 et 15h00 à 20h00.

Rocher de l’éléphant : il est situé à Multeddu, aux alentours du kilomètre 4 de la SS134, qui relie Castelsardo à Sedini. Vous vous garez directement sur le bord de la route donc, surtout s’il y a beaucoup de monde, il vaudrait mieux ne pas rester trop longtemps.

Où se garer à Castelsardo : il n’est pas du tout facile de trouver des parkings à Castelsardo, surtout en été et les jours les plus fréquentés. Dans la zone Est, vous pouvez jeter un œil aux parkings le long de la Via Sedini (plus ou moins près du cimetière) ou dans les rues autour de la Piazza del Novecenteario; à l’est, sur le Lungomare Anglona près de la plage de La Marina ou près du port. Inutile de dire que les parkings sont pratiquement tous payants, du moins en semaine (même les week-ends et jours fériés en été, de juin à septembre). Il est tout aussi évident que, puisqu’il s’agit d’un village perché et fait de ruelles et d’escaliers, la partie supérieure est fermée à la circulation : il faudra chercher un parking dans la partie basse / moyenne puis monter à pied.

Où manger à Castelsardo : mais surtout quoi ? Ne manquez pas le poisson qui, dans ces régions, est toujours frais et savoureux. Tout premier ou deuxième plat à base de poisson conviendra, mais je vous recommande de goûter la soupe de poisson castellanese (un mélange de poisson avec une sauce tomate et piment) et le homard alla castellanese; un plat typique de Castelsardo dans lequel le précieux crustacé est bouilli et servi avec une sauce tomate, des oignons, de l’ail, du piment, du persil, du citron et des œufs de homard. Un de mes restaurants préférés est situé dans la partie inférieure du village; ça s’appelle Il Cormorano, les prix sont un peu élevés mais les plats en valent vraiment la peine ! Dans le centre historique, j’ai aussi aimé Il Castello, qui dispose également d’une belle terrasse extérieure pour profiter de la vue sur les ruelles du village.

D’autres photos prises lors de notre visite de Castelsardo

D’AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR EGALEMENT :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici