Parc des Monstres en Italie

Parc des Monstres en Italie : les jardins de Bomarzo

Dans la province de Viterbe, au cœur de la Tuscia Laziale se trouve le Sacro Bosco di Bomarzo, mieux connu sous le nom de Parco dei Mostri (parc des monstres en français) : un authentique trésor caché à découvrir ! Dans cet article, vous trouverez toutes les informations utiles pour visiter le Parc, que voir et comment s’y rendre !

À l’intérieur de ce bois, vous serez catapulté dans un monde fantastique, peuplé d’animaux mythologiques et de gigantesques monstres de pierre qui depuis plus de 500 ans inspirent peur, surprise et émerveillement à chaque visiteur qui le traverse.

Le parc a pris vie en 1552 et il est le seul dans ce genre au monde. La légende dit que Pier Francesco Orsini, un homme noble qui a gouverné la région et qui était propriétaire du parc, a ordonné la création de cet étrange parc à l’amour de sa femme bien-aimée perdue. Il se dit que, dévasté par sa mort, il a mis tous ses chagrins dans la naissance de ces jardins sacrés. Un célèbre architecte de la Renaissance, Pirro Ligorio a conçu toutes les créatures magiques et les monuments qui se trouvent dans le parc. Chacun d’entre eux sont sculptés dans le roc. Mais après la mort de Pier Francesco Orsini, le parc a été oublié pendant 400 ans, jusqu’à ce que, en 1954, Giovanni Bettini achète le terrain et restaure les statues à leur ancienne gloire. Au cours de ces années, la nature a suivi son cours et a fusionné avec les monuments, en ajoutant plus d’occulte à l’endroit.

Le mystère du parc des monstres en Italie

Parmi les érudits, artistes et intellectuels de tous âges, nombreux sont ceux qui remettent en question les véritables intentions d’Orsini et les significations cachées dans le parc.

Ses attraits, en fait, sont pleins de symbolisme, avec des références continues à la mythologie et au monde fantastique. Ici, le visiteur est conduit à travers un chemin composé de grandes statues et d’inscriptions qui le surprennent et le déroutent.

Ce n’est pas un hasard si le parc s’appelle aussi Bosco Sacro (Bois Sacré) ou Bosco Iniziatico (Bois Initiatique) et il est très probable que l’intention était justement de créer une sorte de chemin initiatique, où, reprenant les paroles d’Orsini lui-même, il était possible de “ventiler le cœur”, mais aussi d’étonner les yeux des invités.

Un royaume de rêve, dans lequel stimuler l’intelligence et la culture du visiteur, grâce à un jeu continu de références mythologiques et d’énigmes, comprenant des statues de sirène, de monstre marin, de tortue géante, de satyre, de sphinx, de dragon, de masque, etc.

Au-delà des véritables intentions du noble Orsini, il est certain que l’ensemble des lieux  est une grande célébration de l’amour pour sa femme Giulia Farnese. En fait, le Tempietto (ci-dessous) lui est dédié, qui se trouve sur une petite colline entourée d’un grand espace vert où vous pouvez également vous arrêter pour une pause pique-nique.

Tempietto bomarzo

Après la mort d’Orsini, les héritiers ont abandonné le parc, et seulement après 400 ans, la famille Bettini a retrouvé ce que l’on peut admirer aujourd’hui avec des restaurations et des travaux. À l’intérieur du temple, il y a une plaque dédiée à Tina Severi Bettini.

Ce parc aux merveilles a été redécouvert et réévalué au fil du temps grâce à l’intérêt de nombreux artistes, dont Salvador Dalì. Le peintre a été tant impressionné par la visite du parc qu’il a trouvé l’inspiration pour l’une de ses œuvres : Le Tentazioni di Sant’Antonio.

On peut lire cette inscription sur l’un des deux sphinx à l’entrée du parc :

“Voi che entrate qui, considerate ciò che vedete e poi ditemi se tante meraviglie sono fatte per l’inganno o per l’arte” (Vous qui entrez ici, considérez ce que vous voyez et dites-moi si tant de merveilles sont faites pour la tromperie ou pour l’art).

Plus de 25 œuvres d’art se trouvent dans le parc des monstres en Italie : des formes mythologiques étranges et des regards effrayants. des ornements énormes et mystérieux, une maison penchée (construite comme cela délibérément, contrairement à la Tour de Pise), et de nombreuses créatures bizarres. Proteus (le fils du dieu de la mer Neptune), Orcus (un dieu de la pègre), Cerberus (un chien à trois têtes) et Aphrodite (la déesse grecque de l’amour) ne sont que quelques-unes des sculptures du parc…

Visiter le parc des monstres à Bomarzo

En franchissant le seuil d’entrée et en passant les deux sphinx, l’une des premières grandes œuvres que vous rencontrerez est la tête colossale d’un monstre marin : c’est Proteo-Glauco, le pêcheur devenu un dieu de la mer après avoir mangé une herbe magique. Plus loin, vous vous retrouverez devant une scène qui dépeint un combat entre géants : c’est la statue d’Hercule et Cacus. Hercule, le héros mythologique tue Cacus, le fils du dieu Vulcain, en l’écartelant à mains nues. C’est une des plus grandes sculptures.

Hercule et Cacus bomarzo

Les œuvres contenues dans le parc sont assez nombreuses. Après avoir acheté votre billet, vous recevrez une carte sur laquelle sont indiqués 36 points d’intérêt. Mon conseil est de la suivre à la lettre point par point pour ne rien rater des merveilles.

Parmi les plus évocateurs et importants que vous rencontrerez, il y a sans aucun doute la sculpture de la tortue et du pégase ailé, mais aussi l’éléphant et le dieu Neptune.

En poursuivant votre chemin, vous rencontrerez un bâtiment vraiment unique. Il s’agit de la Casa Pendente (maison penchée), une maison construite sur un rocher incliné et pouvant être visitée grâce à un petit pont qui la relie au mur extérieur.

Entrez mais soyez prudent… dès que vous franchissez le seuil, la perspective vous trompera jusqu’à ce que vous perdiez l’équilibre. Une expérience sensorielle troublante !

A proximité se trouvent également la statue du Dragon attaqué par un chien et un lion, le Géant, le Sorcier et l’inquiétant et immense Ogre avec la bouche grande ouverte, à l’intérieur de laquelle se trouve une table en pierre avec des chaises.

Sur la bouche de l’Ogre, les mots “Lasciate ogni pensiero voi che entrate” (Laissez toute pensée vous qui entrez) vous invite à abandonner vos certitudes rationnelles pour rejoindre votre part la plus instinctive et authentique afin de vous retrouver enfin.

visiter bomarzo

Est-ce peut-être le sens du message que Orsini voulait communiquer à ses invités ?

Les attraits de ce fantastique parc des monstres ne s’arrêtent pas là, il y a d’autres sculptures. Mais je vous laisse à découvrir le reste par vous-même, en espérant vous avoir incité à venir le visiter. Je suis sûre que vous vivrez une merveilleuse expérience dans ce jardin magique, dont il n’y a pas d’égal dans le monde. Et si vous avez des enfants, je vous recommande de les emmener avec vous… ils passeront un bon moment !

Informations pratiques pour visiter les jardins de Bomarzo

  • Le parc des monstres (jardins de Bomarzo) est ouvert toute l’année à partir de 8h00 jusqu’au coucher du soleil. Les horaires peuvent varier selon les mois.
  • Tarifs : adultes 11€, enfants de 4 à 13 ans 8€, enfants de – 4 ans gratuit.
  • Les animaux de compagnie ne sont pas acceptés. Seuls les chiens-guides pour les aveugles peuvent entrer dans le parc. Tous les autres animaux (comme les lions, les ours, les boas, les lapins ou les moutons) ne peuvent pas entrer dans le parc.
  • Numéro de téléphone +39761924029.
  • Site internet : www.sacrobosco.it

Adresse  : 01020 Bomarzo (Viterbo) Via Madonna della Valle n ° 101

Bomarzo est assez difficile à atteindre par les transports publics.

Cependant, vous pouvez utiliser le train de Rome jusqu’à la gare de :

  • Orte Scalo, puis prendre le bus pour Bomarzo
  • Viterbo, puis prendre le bus pour Bomarzo

Il y a un très grand parking (gratuit) sur place pour garer votre véhicule !

D’autres photos prises dans les jardins de Bomarzo

Ajouter un commentaire