Château de Xivert

Château de Xivert (ou Chivert) : visite en territoire templier

Le château de Xivert (ou Chivert), situé sur la commune d’Alcalá de Xivert, se trouve au cœur de la Sierra d’Irta. Il a été construit par les musulmans au 11ème siècle pour être plus tard remanié et devenir le principal bastion de l’Ordre du Temple dans cette région.

Il conserve de nombreux éléments de sa structure, comme l’enceinte et la majeure partie du donjon, distinguant encore parfaitement sa partie musulmane et chrétienne. On peut aussi contempler les ruines de la vieille ville, comme les maisons et la citerne.

Comment venir au château de Xivert

Le château de Xivert est situé à l’extrémité sud du parc naturel de la Sierra d’Irta, à 381 mètres d’altitude. Vous pouvez vous y rendre en voiture, mais l’accès n’est pas goudronné. La route est étroite, la majeure partie de la section ne peut contenir qu’une seule voiture mais l’asphalte (là où il y en a : certaines parties sont des pistes de cailloux) est en bon état. Hors saison pas de problème pour y monter en voiture, mais en juillet-août cela peut être plus problématique avec le nombre de véhicules présents ! D’autant plus que le parking n’est pas très grand une fois là-haut. Une fois garé, vous êtes à 5-10 minutes de marche du château !

Une autre option est de garer votre véhicule en bas de la piste et de monter à pied : comptez plus ou moins 1h30 selon votre niveau. La piste grimpe, mais relativement en douceur. Si vous aimez la marche, vous pouvez aussi faire une boucle de 8 kilomètres en vous garant près de la route N-340 (allez voir sur cette page pour plus d’informations).

randonnée chateau de xivert

Jacques Ier et ses relations avec l’Ordre du Temple

Mais qui étaient vraiment les Templiers et quelle relation avaient-ils avec Jacques Ier ?

=> Jacques Ier D’Aragon

Jacques Ier est né à Montpellier. Fils de Marie, dame de Montpellier, et de Pierre ll le Catholique, roi chrétien mort à la bataille de Muret en 1213 lors d’une croisade pour défendre ses vassaux cathares. À l’âge de 5 ans, il devient orphelin de père et de mère : étant également un enfant unique, celui en charge de sa tutelle était l’Ordre du Temple.

Il a donc été élevé par les Templiers dans le château de Monzón (Huesca). Jacques Ier d’Aragon (Jaime​ I de Aragón el Conquistador) se sent tellement reconnaissant envers cet Ordre que plusieurs de ses conquêtes lui ont été confiées en signe de gratitude.

=> L’ordre du Temple

L’Ordre du Temple des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, pour abréger, l’Ordre du Temple, était l’un des ordres militaires chrétiens les plus puissants du Moyen Âge. Fondé en France en 1118 par neuf Templiers, sa mission était de protéger la vie des chrétiens qui effectuaient un pèlerinage à Jérusalem après sa conquête. En 1312, ils disparaissent et c’est précisément leur pouvoir qui a conduit à leur disparition. Il existe de nombreuses légendes sur cette disparition (vous pouvez en savoir plus sur cette page).

territoire templier

=> Histoire du château d’Alcalá de Xivert

Situé dans la Sierra d’Irta, le château a donné son nom à la municipalité dans laquelle il se trouve (Alcalá signifie château et Xivert, colline) et c’est là que surgissent les premiers établissements de population avant d’arriver à ce qui est aujourd’hui la ville.

Des vestiges archéologiques de la période ibérique et les restes d’une ville pré-ibérique du 14ème siècle avant JC ont été trouvés. Ici, les habitants se consacraient à l’élevage de bétail. On retrouve trois grandes citernes et un grand réservoir pour récupérer l’eau de pluie afin d’abreuver les animaux, entre autres. Sur les vestiges de cette ville au 10ème siècle, les musulmans ont construit le château. En 1234 arriva Jacques Ier qui le conquit et le livra à l’ordre du Temple. Il sera gouverné par eux jusqu’à la disparition de l’ordre en 1312.

Entre 1234 et 1294, les parties principales du nouveau château ont été construites sur les structures préexistantes de l’ancienne forteresse musulmane.

Au 14ème siècle, la population chrétienne a commencé à descendre du château et s’est installée dans l’actuelle commune d’Alcalá de Xivert, à l’époque de la construction de la muraille. Le château fut habité jusqu’en 1609. La population musulmane a continué à y résider malgré la conquête de Jacques Ier, mais en 1609 ils ont été expulsés par ordre de Felipe III, partant en bateau par le port de Vinaroz vers l’Afrique du Nord.

Après sa dissolution, l’héritage des Templiers a été transmis à l’Ordre de Montesa, qui est resté au pouvoir jusqu’au déclin du château au 15ème siècle. Dénué d’intérêt stratégique, le château de Xivert est abandonné au tournant du 17ème siècle.

Visite du château de Xivert : que verrez-vous ?

L’espace total du château de Xivert construit est d’environ 8000 mètres carrés et il est divisé en trois zones : la citadelle (dans la partie la plus haute du complexe), l’albacar (enclos fortifié où la population et leur bétail se réfugiaient en cas de menace) et l’aljama ou ville, sur le versant sud-est de la montagne qui était également murée.

=> La ville ou ALJAMA

Cette ville fortifiée était située à flanc de colline (il faut descendre du château pour la voir), ils firent donc une terrasse avec une rue principale d’où sortaient des ruelles. En plus des maisons, il y avait des citernes et une mosquée. Cette ville à son époque de splendeur maximale était estimée à une population d’environ 500 habitants.

Les bâtiments de cette ville étaient très pauvres, généralement d’une seule unité, car ils était utilisés pour dormir et stocker de la nourriture. Il y a une maison reconstruite qui peut être visitée afin d’avoir une meilleure idée de ce à quoi elles ressemblaient.

xivert almaja

=> Le mur d’ALAFIA

Ce tronçon des fortifications du château de Xivert est un exemple clair de l’évolution architecturale complexe subie par ces murs, qui ont défendu la place forte andalouse du 10ème au 13ème siècle. Les remparts sont construits sur un puissant mur de maçonnerie. La dernière étape de construction, la face extérieure, se distingue par l’utilisation de pisé décoré de mortier calcaire pour lui donner l’aspect de pierre de taille. Cependant, c’est l’inscription arabe sur l’une des fausses pierres de taille, qui rend le mur important dans l’architecture islamique en Espagne continentale. Elle remonte au 13ème siècle, peu de temps avant la reddition des troupes féodales, et comprend la phrase suivante d’un verset du Coran : al-fatih Allah, qui tend à être interprété comme “c’est Allah qui accorde la victoire”.

=> Les TOURS JUMELLES

Les tours jumelles ont été construites au 13ème siècle sur ordre des Templiers et sont en maçonnerie de pierre de taille de haute qualité. Dans le mur entre les tours, vous verrez une différence notable dans les matériaux utilisés pour leur construction.

La partie inférieure en pierres de taille où l’on peut voir même des marques de taille de pierre et la partie supérieure en maçonnerie. C’est parce qu’à cette époque, les Templiers ont acheté la ville de Peñíscola et ont utilisé toutes leurs ressources économiques pour construire son château. Ils ont donc fini le château de Xivert, mais pas avec la même qualité.

chateau de xivert tours jumelles

=> Le CHÂTEAU

On retrouve une nette différence entre les constructions musulmanes et les constructions chrétiennes de l’époque templière, où la pierre est travaillée et sculptée.

La partie musulmane comprend l’enceinte fortifiée externe des 10ème et 11ème siècles. Et du côté des Templiers, on trouve la forteresse, qui possède une chapelle, des pièces spacieuses, des écuries, les deux tours circulaires et le mur de pierre sculpté, ainsi qu’une grande citerne pour alimenter en eau le château.

=> La CHAPELLE

La chapelle a été construite à l’époque des Templiers, en même temps que les tours jumelles, et est rattachée à la tour Celoquia, qui a des origines mauresques. N’oublions pas que l’Ordre du Temple et l’Ordre de Montesa sont des moines guerriers qui ont besoin d’un lieu de culte. La zone de l’abside est située dans les tours jumelles.

L’une des tours abrite même la sacristie dont l’entrée est encore conservée. Le toit de la chapelle était en bois, reposant sur les arcs en saillie construits dans le mur mauresque d’un côté et sur le mur en pierre de taille de l’autre.

chateau de xivert chapelle

=> La CITERNE Templière

Une autre construction à souligner est la citerne d’eau, en raison de son importance et de son excellent état de conservation. Selon une clause du pacte de reddition, les Templiers ont juré de construire une citerne d’eau dans la forteresse.

Ladite citerne d’eau a une capacité d’environ 300 m3. Taillée dans la roche naturelle, elle constitue un gisement d’eau de pluie et était recouverte d’une voûte en berceau en blocs de calcaire local. Au 19ème, pendant les guerres civiles, cette solide construction fut à nouveau utilisée dans le camp militaire installé par les troupes carlistes dans le parc supérieur du château. Vous pouvez cliquer sur la photo ci-dessous à gauche pour voir son emplacement.

=> Et les VUES

De nombreux endroits du château vous aurez de superbes vues sur l’environnement : le parc naturel de la Sierra d’Irta, la vallée, mais aussi la ville d’Alcalà de Xivert.

alcala de xivert

Visiter le château de Xivert

Actuellement (2021), vous pouvez visiter le château librement (et gratuitement) ou participer à un parcours théâtral (pour le réserver ou pour plus d’informations c’est auprès de l’Office de Tourisme d’Alcalá de Xivert : 964 412 205 ou turismo@alcossebre.org).

D’autres photos prises lors de notre visite du château

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage