visiter peniscola

Visiter Peniscola : que voir

Vous avez l’intention de visiter Peníscola (Peñíscola) ? Soleil, plage, plats de riz, sentiers de randonnée, vieille ville médiévale et d’innombrables endroits incroyables vous attendent. Cette ville côtière de la province de Castellón est sans aucun doute l’une des plus belles villes d’Espagne. Et bien que la meilleure chose à faire à Peñíscola soit de se promener dans ses rues pavées qui se jettent dans la mer Méditerranée, il y a de nombreux endroits dans la ville que vous ne pouvez pas manquer et dont je vous parlerai plus en détail ci-dessous.

Ce village de pêcheurs regorge de gens en été, qui se rendent sur ses plages pour profiter du soleil et le soir flâner parmi les boutiques et les bars de sa vieille ville. En raison de ses températures douces, tout moment est bon pour visiter Peníscola.

Visiter Peníscola ne vous prendra pas plus d’une demi-journée, mais si vous voulez profiter de ses plages ou faire l’un des itinéraires de randonnée qu’offre la Sierra de Irta, je vous recommande d’y consacrer au moins un week-end complet (ou 2-3 jours).

Visiter Peníscola : les meilleurs endroits à découvrir

La première chose que vous devez savoir si vous arrivez en voiture pour visiter Peníscola est que vous ne pouvez pas traverser la vieille ville, vous devrez donc trouver un parking le plus près possible du mur. Bien que la zone urbanisée de Peñíscola s’étende sur environ 5 km le long de la côte, presque toutes ses attractions touristiques sont concentrées dans un tout petit point : la vieille ville, dominée par le Castillo del Papa Luna. Tout ce qu’il y a à voir à Peníscola sur le plan patrimonial est là, mais il ne faut pas oublier ses plages et ses criques.

1. Le château de Peníscola

Le château de Peniscola a été construit par les Templiers sur les vestiges d’une ancienne forteresse arabe, entre 1294 et 1307, bien qu’en 1411 il fut réformé pour devenir le siège pontifical de Benoît XIII d’Avignon, connu sous le nom de Papa Luna (Pedro Martínez de Luna ou Pierre de Lune) ou l’antipape. Cette forteresse est l’un des endroits les plus emblématiques de la ville qui a également servi de décor à de grands films tels que Le Cid et pour des séries telles que Game of Thrones (dans plusieurs endroits du centre historique).

Bien sûr, la grande attraction d’une visite à Peniscola est le château, connu sous le nom de château de Papa Luna. Le prix du billet comprend une brochure avec un plan et des explications, des visites guidées gratuites (en haute saison) et l’accès au parc de l’Artillerie. De plus, il existe des applications avec guides audio pour iOS et Android. A l’intérieur du château, plus de 20 espaces différents peuvent être explorés.

La première partie de la visite se compose de plusieurs salles qui correspondent à ses origines templières, tandis que dans la deuxième partie de la visite, nous pouvons voir les salles et les espaces liés à l’ère papale.

Dans la première zone, dès l’entrée, se détachent les écuries, la citerne, le corps de garde, la cave (plus tard la salle du Conclave) et le donjon. Comme dans la quasi-totalité de l’ensemble, la sobriété des espaces est saisissante, toujours recouverte de voûtes. Au-dessus de cette zone se trouve le Patio de Armas, qui servait de cloître à l’époque des Templiers. De là, vous pouvez accéder au reste des espaces et obtenir une vue magnifique sur la mer.

chateau peniscola salle du conclave

Le deuxième espace se compose de plusieurs salles et espaces construits ou adaptés à l’époque de Benoît XIII et de son successeur Clément VIII. Depuis le Patio de Armas, vous pouvez monter à la tour qui abrite les Dépendances Pontificales : la Chambre Principale, la Bibliothèque, le Bureau, sa salle attenante et d’autres pièces dans lesquelles Papa Luna a travaillé ou vécu. Dans cette zone, on peut voir quelques meubles et objets décoratifs qui recréent l’environnement dans lequel vivait le pontife.

Les dépendances de Papa Luna sont sur deux étages et à la sortie du dernier, on arrive à une zone de terrasses offrant une vue imprenable sur Peñíscola et la mer. Mais il faudra encore retourner au Patio de Armas pour terminer la visite et voir la majestueuse salle gothique, l’église, la sacristie, le garde-manger et la maison de la Cisterna.

  • Le prix d’entrée au château de Peníscola est de 5 euros.
  • Horaires : octobre à mars de 10h30 à 17h30 ; le reste de l’année de 9h30 à 21h30

2. Le centre historique

La vieille ville de Peñíscola a été construite à partir du 13ème siècle sur les vestiges de la citadelle arabe disparue. Au fil du temps, le complexe a été délimité par des murs de trois époques : médiévale, Renaissance et du 18ème siècle. La route touristique commence au Portal de Sant Pere, construit au 15ème siècle. De là, vous marcherez presque toujours au bord de la mer, en longeant les murs.

Le prochain point d’intérêt est El Bufador. Vous devrez regarder à votre gauche pour le voir. C’est un énorme trou dans les rochers, sous les maisons elles-mêmes, où la mer siffle habituellement (quand elle est agitée). En suivant la promenade en ligne droite, vous rencontrerez le Museu de la Mar. Il est petit et un peu démodé, mais il est gratuit et propose des expositions intéressantes sur la vie en mer. Ce musée propose une promenade à travers l’histoire maritime de la ville et de ses habitants, grâce à une abondante documentation et du matériel audiovisuel tels que des photographies, des dessins et des gravures, ainsi que des objets tels que des maquettes de navires, des ancres, des amphores et des casques.

Derrière le musée de la mer, commence la douce ascension vers le château du pape Lune. Mais en chemin, il faut faire deux petits arrêts. Le premier est de contempler la curieuse Casa de les Petxines, dont la façade est entièrement décorée de coquillages.

La maison des coquillages

La Casa de las Conchas ou de les Petxines, située dans la vieille ville, est l’un des bâtiments les plus surprenants à visiter à Peñíscola. Cette maison se caractérise par une façade entièrement recouverte de coquillages, et qui cache une curieuse histoire. Il y a plus de 50 ans, une famille locale, en hommage à l’amour qu’elle ressentait pour la mer, a recouvert sa façade de coquillages locaux, qu’elle acquérait en échangeant du tabac auprès de divers marins de la région. => Vous la trouverez dans la calle pharaones numéro 11.

peniscola maison coquillages

Et quelques rues plus haut, en montant quelques volées d’escaliers, vous trouverez le phare, construit en 1892. Il ne peut pas être visité, mais autour de lui, il y a plusieurs superbes points de vue. Bâti au cœur de la vieille ville et situé à proximité du château du pape Lune (Benoit XIII), ce phare est électrifié en 1929. La grande tour et la lanterne conservent leur aspect d’origine. Construit en maçonnerie, ses angles sont ornés de pierres de taille et ses deux niveaux rectangulaires communiquent entre eux par le biais d’un escalier en colimaçon.

Le prochain point d’intérêt de votre visite de Peniscola, juste derrière le phare, est le fameux Castillo del Papa Luna dont je vous ai déjà parlé. En sortant de la forteresse, sur la droite, il ne faut pas manquer l’imposante sculpture de Papa Luna réalisée en 2007 par feu Sergio Blanco, sculpteur et chanteur de “Mocedades” et “Sergio y Estíbaliz”.

sculpture papa luna

L’ermitage de la Vierge d’Ermitana (Virgen de la Ermitana)

À quelques pas du monument se trouve la Plaza de Armas, où vous pourrez visiter l’ermitage de la Vierge d’Ermitana, dans le style dit “baroque valencien”. Construit entre 1708 et 1714, en remplacement d’une ancienne chapelle, cet ermitage se caractérise par son style baroque, son clocher carré et par des motifs militaires sur la façade et les armoiries de Felipe V.

De là, en descendant le long de la Calle Santos Mártires, vous arrivez au parc de l’artillerie, auquel on peut accéder en présentant le billet d’entrée du château. Cet ancien fort militaire du 16ème siècle, avec tunnels, douves, etc., est aujourd’hui un jardin botanique qui invite à une agréable promenade et de belles vues sur la plage et le château.

parc de l'artillerie peniscola

Pour terminer le circuit, vous devez emprunter la Calle del Olvido et parcourir une petite section de la Calle Mayor jusqu’à ce que vous voyiez l’église de Santa María ou l’église paroissiale sur votre droite. Construite au 15ème siècle et agrandie au début du 18ème siècle, elle est connue pour abriter le trésor de Benoît XIII. Ensuite, vous devez traverser le Portal Fosc (16ème siècle) et descendre jusqu’à la Plaza de Santa María, un ancien bastion de 1754.

3. Le port de Peniscola

Se rendre au port de pêche dans l’après-midi pour voir les prises de chaque bateau du jour est une autre des activités les plus populaires à faire à Peniscola. Situé sous les murs du château et protégé des fortes vagues par un immense brise-lames, ce port est avec le tourisme l’un des grands moteurs économiques de la région et possède une importante flotte de bateaux de toutes tailles, ainsi qu’une zone pour les bateaux de plaisance.

port de peniscola

4. Les plages de Peñíscola

Une autre des meilleures choses à faire si vous venez visiter Peníscola est de prendre un bain relaxant et de bronzer à Playa Norte ou Playa Sur, situées des deux côtés du rocher. Playa Norte, avec plus de 5 kilomètres de long, est la plus fréquentée et a également des eaux cristallines, tous les services et une vue fantastique sur le château. Ne manquez pas de vous balader le long de sa promenade. Même si ce n’est pas l’été, cela vaut la peine d’y aller et de profiter de la vue sur la vieille ville de Peníscola depuis le sable. C’est une belle image !

L’autre plage, Playa Sur (ci-dessous à gauche, à droite c’est playa Norte), située à côté du port de pêche, possède 300 mètres de sable fin et des eaux calmes. Et si vous recherchez plus de tranquillité, l’idéal est de prendre votre voiture et de vous éloigner de quelques kilomètres de la ville pour atteindre les criques cachées du parc naturel de la Sierra d’Irta.

peniscola

Visiter Peníscola et ses environs : que voir dans les alentours

  • Morella : une ville médiévale impressionnante située à une heure de Peniscola et qui impressionne par son château. Les vues de là-haut sur la ville sont très belles.
  • Îles Columbretas : un ensemble d’îles magnifiques, situées à quelques kilomètres du port, et qui présentent une grande variété de flore et de faune.
  • Coves de Sant Josep : un système de grottes naturelles qui possède l’une des plus longues rivières souterraines navigables d’Europe. À ne pas manquer dans la région.
  • Aquarama : un grand parc aquatique pour passer une journée amusante.
  • Vilafamés : c’est une autre des villes à visiter dans les environs de Peníscola. Elle se trouve à 50 minutes en voiture. Vous pourrez y visiter le château, le curieux rocher de Grossa et de nombreux endroits très instagrammables.

=> Parc naturel de la Sierra d’Irta

Ce site a été déclaré parc naturel et réserve marine de la Sierra de Irta. Dans le parc naturel de la Sierra d’Irta, vous pouvez profiter de 13 km de côtes méditerranéennes préservées.

Le parc naturel et réserve marine de la Sierra de Irta, situé au sud de la ville et l’une des rares zones vierges de la côte levantine, est un autre des plus beaux endroits à voir à Peñíscola. Dans ce parc naturel protégé, vous pouvez emprunter plusieurs itinéraires de randonnée et de vélo qui vous mèneront vers des criques et des plages cachées entre les falaises et des bâtiments historiques tels que la tour Badum et les châteaux de Xibert et Pulpis.

Parmi les plus belles criques et plages se trouvent la plage d’Irta, la plage de Pebret avec la dune de Pebret, la crique d’Argilaga, la crique de Ribamar et la plage de Russo.

Avant de commencer tout itinéraire, que ce soit à vélo ou à pied, je vous recommande de passer par le Centre d’interprétation du Parc Naturel pour plus d’informations.

randonnée sierra d'irta

Où séjourner pour visiter Peniscola

À Peñíscola, vous trouverez de nombreux hôtels et appartements où séjourner. Si vous y allez en haute saison, je vous recommande de réserver bien à l’avance car en été, c’est généralement plein de touristes. Le plus beau quartier où séjourner à Peníscola est la vieille ville, car vous serez au centre de la ville et vous aurez de nombreux magasins et lieux à côté.

Si ce que vous recherchez est la plage, il peut être plus confortable pour vous de séjourner en dehors du centre historique. Voici quelques hôtels recommandés à Peníscola :

  • Hôtel RH Portocristo : situé le long de la playa Norte et avec une superbe vue sur le célèbre château Papa Luna. L’hôtel dispose d’une piscine extérieure avec bain à remous. Il y a aussi une terrasse avec une vue magnifique sur la mer.
  • Dios Está Bien : cette charmante maison d’hôte est située à seulement 50 m du château Papa Luna, au cœur de la vieille ville de Peñíscola, et à 300 m de la plage. C’est un bâtiment traditionnel avec des murs en pierre d’origine et un beau design.
  • Duna Hotel Boutique : à 80 mètres de la playa Norte et à 1 km du château.

Visiter Peñíscola : un peu d’histoire

Bien que Peñíscola ait été habitée par des Ibères, des Grecs, des Carthaginois, des Romains, des Byzantins et des Arabes, ses événements historiques les plus importants se sont produits à partir de 1233, après la reconquête de Jaime I. L’un d’eux était la construction du château des Templiers (achevé en 1307) par ordre du roi Berenguer de Cardona. Mais l’arrivée de Pedro Martínez de Luna en 1411 est bien plus importante encore.

Après le schisme d’Occident, les “antipapes” d’Avignon se disputent le pontificat de l’Église catholique avec les papes de Rome. Dans ce contexte, Benoît XIII (ou Papa Luna), a décidé de s’exiler dans le château de Peníscola. Déclaré hérétique en 1415, il ne renonça jamais à sa papauté et mourut en 1423 à l’âge de 94 ans. Plus tard, la construction de l’enceinte Renaissance (1578) et les sites subis pendant la guerre de Succession se distinguent.

peniscola

D’autres photos prises lors de notre visite de Peniscola

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage