visiter vauvert

Visiter Vauvert et ses environs

Se trouvant au sud du département du Gard, au centre d’un triangle formé Montpellier, Nîmes et Arles, la ville de Vauvert occupe une position stratégique au cœur de la Camargue gardoise et du vignoble des Costières de Nîmes. Visiter Vauvert ne prend pas beaucoup de temps, comptez une demi journée pour découvrir ses quelques attractions intéressantes et ses environs. Continuez la lecture de cet article pour découvrir les choses à voir à Vauvert.

Les habitants de Vauvert se nomment les Vauverdois et les Vauverdoises. Mais ils sont aussi appelés “li roula code” (les pierres qui roulent), car ici, lors des fortes pluies, des galets (fortement présents sur les Costières) sont entraînés par l’écoulement des eaux dans les rues de la ville. Il s’agit d’un des nombreux surnoms utilisés dans les villages du sud.

Vauvert : un peu d’histoire

La colline du Castellas, sur laquelle est construite la ville (vous pouvez aller tout en haut, je vous en reparle), a été occupée par les hommes dès la fin du néolithique. En 1858, la découverte de la pierre d’un autel dédié à Jupiter témoigne du passage des romains sur le site. À l’époque médiévale, un château est édifié sur ce promotoire. Il est rasé en 1628 sur ordre du Duc de Rohan, lors des guerres de religions qui opposent catholique et protestants.

C’est vers l’an mil, période troublée, qu’une communauté s’installe véritablement sur le territoire mentionné sous le nom de Posquières. L’insécurité obligeant les hommes à gagner les hauteurs, la première bourgade se constitue sur les flancs de la colline du Castellas au haut moyen âge. Appelée “Motte Foussat” à l’époque, le puech du Castellas jouit d’une situation remarquable, très tôt un château est construit sur ce promontoire.

Non loin de la “Motte Foussat”, au sud de Posquières, un vallon abrite, dès le 9ème siècle, le sanctuaire de Notre Dame de la Vallée Verte. Haut lieu de pèlerinage, il recevra la visite de Saint-Louis et du roi d’Aragon, Jacques le Conquérant et sera rasé par les protestants en 1559. Le nom de Vauvert, vient de cette appellation de “Vallée Verte (“vallis viridis” en latin). Au fil des-siècles, la communauté de Posquières s’étend, jusqu’à rejoindre les bâtiments attenants au sanctuaire de la Vallée Verte : les deux pôles forment alors un seul village.

Posquières reste le nom du fief jusqu’au début du 14ème siècle, date à laquelle Posquières et Vauvert deviennent des noms concurrents. Enfin au 15ème siècle, le premier nom s’efface finalement devant Vauvert.

Visiter Vauvert : que voir dans la ville

Vauvert, selon moi, n’est pas une destination incontournable de l’Occitanie, mais cette ville mérite tout de même une visite pour découvrir les attractions ci-dessous :

1. L’église Notre Dame

Commencez votre visite de Vauvert au cœur de la ville (le centre historique), avec cette imposante église. L’église dédiée à Notre Damé a été construite en l’an 1688. Le 6 mars 1712 Joseph Louis, marquis de Montcalm de Saint Véran y fut baptisé. Originaire de la région (son château natal se trouve à l’entrée de la ville), Louis Joseph était un général français. Commandant des troupes de Nouvelle-France, il fut tué en 1756 lors du siège de la ville de Québec par les anglais au cours de la guerre pour la possession du Canada.

Ce sanctuaire a été honoré de la visite de personnages importants, Saint Louis, Charles IX, François 1er, Pierre d’Aragan et le pape Clément V. L’intérieur de l’église est assez austère mais mérite une visite qui vous surprendra par son acoustique, la résonance ici est somptueuse. S’il y a un concert de prévu lors de votre visite de Vauvert, n’hésitez pas à y aller ça doit être génial. Et si comme nous, il n’y a strictement personne dans l’église le jour de votre passage lancez-vous à la chansonnette, c’est vraiment impressionnant !

église de vauvert

2. La tour de l’horloge

Juste à côté de l’église, également sur la place Gambetta, vous découvrirez la tour de l’horloge. C’est une ancienne porte d’accès à l’enceinte de Posquières qui a été construite en 1604, et reconstruire en 1848. Passez sous la tour pour continuer votre visite de la ville.

3. La colline du Castellas et son parc

Non loin du beffroi (la belle tour de l’horloge), vous trouverez un escalier qui mène au petit parc public “Le Castellas” en haut de la colline. Allez-y, grimpez ! Vous ne serez pas déçu.

Le parc public Le Castellas est ouvert tous les jours de 8h00 à 20h00 du 1er mars au 31 octobre, et de 8h30 à 12h00 / 13h30 à 17h30 du 1er novembre au 28 février (il est fermé en cas de grand vent). Si vous venez visiter Vauvert, vous ne devez pas manquer de monter les escaliers qui mènent à ce petit parc : vous y aurez de belles vues sur les toits de la ville et sur les environs. Il y a une table d’orientation pour repérer les lieux importants de la ville.

vauvert

Cet espace boisé de 300 mètres carrés est également idéal pour une petite promenade en plein air, et il y a aussi un parcours de santé avec des équipements sportifs en libre accès.

4. Le Grand Temple

Ce bâtiment fut construit entre 1819 et 1823. On y pénètre par un portique orné de colonne. La bâtisse est une vaste rotonde éclairée par une seule ouverture circulaire. Le Grand Temple protestant est inscrit au titre des Monuments Historiques.

5. La porte Saint-Louis

Cette porte datant du 17ème siècle se trouve à l’intersection de la rue Carnot et de la rue des Juifs (près de la maison de la porte Saint Louis). C’est la seule chose qui reste d’un ancien hôpital qui a certainement dû héberger de célèbres personnages de cette époque.

vauvert porte saint louis

6. La mairie

La mairie de la ville, construite sur l’emplacement d’un ancien cimetière converti en promenade publique, a été inaugurée en 1859. La façade est vraiment très belle et vous ne devez pas la manquer si vous venez visiter Vauvert et ses environs.

7. Le temple de l’Oratoire

Ce temple, situé rue de l’oratoire près des arènes, date du 19ème siècle. Un puissant mouvement religieux, appelé le Réveil, apparut dans la première moitié du 19ème siècle : il rétablit les fondements de la foi chrétienne et créa les grandes œuvres du Protestantisme évangélique. Les Églises connurent alors des dissidences, certains membres conservant la tendance rationaliste (libérale), d’autres préférant la tendance orthodoxe (évangélique). La séparation fut inévitable, et à partir de 1864, il se constitua des Églises Réformées indépendantes dans le sud et le sud-ouest de la France. C’est pourquoi à Vauvert, après 2 ans de tentatives pour que les deux tendances continuent de coexister, l’Église Réformée ne fut pas épargnée et la séparation eut lieu en avril 1867. Vous pouvez en savoir plus ici.

Les membres évangéliques de l’Église de la ville ouvrirent donc un lieu de culte le 28 avril 1867. Beaucoup de personnes étaient présentes le jour de l’ouverture, et le premier local situé au début de la route de Nîmes fut rapidement trop petit pour accueillir la population de plus en plus nombreuse et il fut donc décidé de construire le temple de l’Oratoire.

vauvert temple de l'oratoire

8. Les spectacles taurins

Dans cette ville, les traditions taurines sont enracinées dans la culture locale depuis plus de sept siècles. Déjà au 13ème siècle, les vauverdois possédaient des manades de taureaux à demi-sauvages. Vauvert a compté jusqu’à deux arènes simultanément : les arènes Valentins adossées au flanc nord du Castellas et le Plan du jeu de Ballon où l’on dressait des “théâtres” pour les grandes festivités. En 1962, des arènes sont construites sur l’emplacement de l’ancien jardin public Paul Allier. De nouvelles arènes voient le jour en 2004, au même lieu.

De mi-mars à fin octobre, des courses camarguaises se déroulent dans les arènes de Vauvert. Cette course met à l’honneur le taureau où un cocardier (taureau expérimenté) et un raseteur (homme) s’affrontent. Le raseteur doit tenter d’attraper des “attributs” entre les cornes du taureau : une cocarde, deux glands et deux ficelles.

La fête votive, temps fort de ces traditions camarguaises, a lieu en été (semaine du 15 août). Il y a beaucoup d’animation pendant toute une une semaine : déjeuners au prés, abrivado (escorte des taureaux par les gardians depuis les prés jusqu’aux arènes), bandido (retour des taureaux le soir dans leurs pâturages), etc. C’est un moment très festif pour Vauvert qui permet de créer une réelle convivialité entre les habitants et qui est très apprécié par les touristes et amateurs régionaux de fêtes. Vous pouvez en savoir plus sur cette page.

Autre évènement important de la saison à Vauvert, mais rien à voir avec les taureaux : un festival de jazz a lieu début juillet !

9. Les vins

Commencée au début de l’ère chrétienne, l’aventure de la vigne fait partie de l’histoire et de la vie locale. Aujourd’hui encore, Vauvert vit au rythme de la culture du cep de vigne, des vendanges et de la vinification. Outre les propriétaires indépendants, deux caves coopératives (Vauvert et Gallician) assurent la renommée de la production viticole, notamment sous l’appellation de “Costières de Nîmes“. Ne manquez pas de les découvrir.

Visiter Vauvert et ses environs : que voir dans les alentours

Si vous venez visiter Vauvert, cela ne devrait vous prendre qu’une heure ou deux, vous pouvez ensuite explorer un peu ses environs comme Aimargues, avec son château bâti sur une ancienne forteresse romaine, et l’ancienne église reconvertie en halle. Saint-Gilles, à la frontière du Languedoc, avec ses bâtiments et son église abbatiale. Et Saint Laurent d’Aigouze, petit village historique, avec sa place ronde avec son arène accolé à l’église.

=> La Réserve Naturelle Régionale du Scamandre

La réserve naturelle du Scamandre s’étend sur 215 hectares ! En son centre, on peut accéder à un centre de découverte en plein air d’où il est possible d’observer les divers milieux naturels camarguais : étangs, roselières, prairies humides, lagunes, sansouïres et massifs dunaires. Vous pourrez suivre des parcours aménagés afin de découvrir cette nature fragile et la vie des animaux lagunaires. Il existe plusieurs sentiers de 500 mètres à 4 kilomètres au-dessus des marais. Des zones d’observation, belvédère, plate-forme flottante vous permettent de ressentir les ambiances de la réserve et de profiter de l’intimité de la nature au fil des saisons ! Vous pouvez en savoir plus sur la réserve naturelle du Scamandre ici.

=> Le Cailar

Le rond point par lequel vous devriez arriver au Cailar est tout un symbole car 3 taureaux y sont présents : une petite sculpture en acier sur le rond point, une belle peinture aux abords du rond point et la tombe du Sanglier (un célèbre taureau de la région mort en 1933), aussi aux abords du rond point. La fête votive est également ici une institution. Le village est typique avec placette ombragée, ruelles circulaires et arènes classées.

En vous promenant dans le centre historique vous verrez certainement de drôles de dessins sur l’encadrement des portes (ou ailleurs : portes de garage, bas de maison, etc). Autrefois, les conscrits passaient de maison en maison pour récolter de l’argent. Pour remercier le donateur, l’orchestre jouait un morceau et le signe de l’année était dessiné sur sa façade. Une tradition perpétuée par les jeunes organisateurs des fêtes locales. Chaque année, un signe est choisi et peint au pochoir sur les façades avec le millésime et les lettres VLJ (Vive La Jeunesse). Certains de ces dessins encore présents ont plus de 100 ans !

=> La tour Carbonnière

Si vous allez à Saint Laurent d’Aigouze, allez ensuite voir la tour Carbonnière (elle est indiquée de puis la ville). Cette grande tour carrée, commanditée par Louis IX, était une barrière de péage. Aigues-Mortes était le dernier accès avant la mer, et une petite garnison avait pour mission de récolter le droit de passage des bateaux sur le canal. Ce qui rendit la ville très riche. Vous pouvez vous garer sur un parking proche de la tour et monter (gratuitement) jusqu’en haut pour avoir une vue panoramique sur les environs !

Et si ce n’est pas déjà fait, en plus de visiter Vauvert, ne manquez pas de visiter Aigues-Mortes et Les Saintes Maries de la Mer !

Visiter Vauvert : carte des différents lieux proposés ci-dessus

D’autres photos prises lors de notre visite de Vauvert

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage