histoire temple du Bouddha couché

L’histoire complète du temple du Bouddha couché de Thaïlande

La Thaïlande regorge de nombreux temples et sites culturels. Le temple du Bouddha couché est l’un des trésors culturels du pays autrefois appelé royaume de Siam. Pour les étrangers, ce temple est l’une des plus grandes attractions de la Thaïlande.

Des milliers de touristes s’y rendre chaque année pour non seulement le découvrir, mais aussi pour profiter des nombreux services qui y sont proposés. Quelle est l’histoire du temple du Bouddha couché de Thaïlande ? Vous aimeriez la connaitre ? Vous faites bien de tomber sur cet article.

Quelle est l’histoire du temple du Bouddha couché de Thaïlande ?

A Bangkok, précisément sur les rives de la rivière Chao Phraya, se situe un immense trésor de la Thaïlande. Il s’agit du temple du Bouddha couché ou Wat Pho ou encore Wat Phra Chetun. Derrière ce grand patrimoine culturel thaïlandais se cache une riche histoire. L’histoire du temple mythique du Wat Pho remonte à de nombreux siècles en arrière.

A son érection, le temple s’appelait Wat Photaram. C’est pendant le règne du Roi Phetracha que ce temple a été établi. La partie Sud du Wat Pho abritait un fort français que le roi a détruit après l’assiégement de Bangkok en 1688. Des années plus tard, avec l’arrivée au pouvoir du roi Taksin en 1767, le temple du Bouddha couché devint un monastère royal.

En effet, le roi Taksin a établi son palais à proximité du Wat Pho, ce qui a donné au temple un caractère royal et sacré. A son accession au trône en 1782, le roi Rama I a construit son palais à côté du Wat Pho. En 1788, le souverain d’alors, Rama I lance la reconstruction et la rénovation du Wat Pho. Les travaux de reconstruction du temple ont duré plus de sept ans.

Une fois les travaux terminés, le complexe de temples du Wat Pho a été renommé Phra Chetuphon Vimolmangklavas. Le roi Rama I en a fait son temple de prédilection. Les souverains qui se sont succédé à la tête du royaume ont opéré des changements. Ils avaient pour ambition de faire du Wat Pho un temple d’exception.

En 1832, le roi Rama III lance une série de travaux ayant duré plus de seize ans. Ces travaux consistaient à rénover et à agrandir le complexe de temples du Wat Pho. C’est pendant ces travaux que le Bouddha couché et sa chapelle ont été construits. D’autres édifices importants du Wat Pho ont été construits pendant cette période.

Enfin, sous le règne du roi Rama IV, quelques petites modifications ont été apportées au complexe du Wat Pho. La dernière restauration connue du temple du Wat Pho date de 1982. Aujourd’hui, le temple du Wat Pho est l’un des sites touristiques de grande envergure en Thaïlande. Certains le considèrent comme le temple bouddhiste le plus populaire du pays. Il attire chaque jour des milliers de visiteurs.

Description du Wat Pho

La structure du complexe du Wat Pho est atypique. Le centre comprend :

  • Une salle d’ordination ;
  • Des viharas ;
  • Des chedis ;
  • Des chapelles de prière ;
  • Des logements monastiques ;
  • Des galeries du cloître, etc.

Le temple du Bouddha couché s’étend sur une superficie de 80 152 m². C’est le plus grand temple de Bangkok. Il est particulier et mythique.

La statue du Bouddha couché


Dans le temple du Wat Pho, une chapelle abrite la statue du Bouddha couché. Elle a été construite en 1832 à base de plâtre. Elle est entièrement recouverte de feuilles d’or. Elle remplit presque la chapelle, car elle fait 46 mètres de long et 15 mètres de haut.

Elle est érigée en référence à Bouddha sur son lit de mort avant d’accéder au nirvana. Les pieds de la géante statue sont incrustés de nacre et représentent les 108 états de Bouddha. Un chacra ou point d’énergie est situé au centre de chacun des pieds de cette statue. Vous pouvez en savoir davantage sur les statues Bouddha ici.

Le Phra Ubosot

L’une des attractions du temple du Bouddha couché de Thaïlande, c’est le Phra Ubosot. En effet, le Phra Ubosot est la salle la plus sacrée du temple. C’est la salle d’ordination. Elle est utilisée pour les rituels bouddhistes.

Une statue de bouddha en alliage d’or et de cuivre se trouve dans l’enceinte du Phra Ubosot. Elle est surmontée par un piédestal à trois niveaux. Une balustrade extérieure entoure le Phra Ubosot. Autour de cette salle sacrée, on retrouve également un muret.

Le temple du Bouddha couché : le berceau du massage traditionnel thaïlandais


Le temple du Bouddha couché est considéré comme le berceau du massage traditionnel dans le pays. Le complexe du temple abrite le Wat Po. C’est la plus vieille école de médecine thaïlandaise. Elle a vu le jour en 1955 et est logée dans l’aile sud du temple.

Le massage traditionnel est enseigné et pratiqué dans cette école. Les étrangers peuvent se faire former au Wat Po. Les principaux cours de massage qui sont proposés dans cette école sont :

  • Le massage Thaï ;
  • Le massage thérapeutique ;
  • Le massage des pieds ;
  • Le massage du nourrisson et de l’enfant, etc.

Si ces cours sont trop complexes, les étrangers peuvent se faire masser par des apprentis à des coûts insignifiants. Cette école de massage et de médecine traditionnelle est un haut lieu de transmission du savoir.

En sus du massage, cette école offre aussi des cours de médecine thaïlandaise, de pharmacie thaïlandaise et de sage-femme thaïlandaise. Elle est accréditée par le gouvernement thaïlandais. Elle est aussi reconnue par l’UNESCO depuis 2011 et par de nombreuses personnes dans le monde.

Attraction des touristes


Le temple du Bouddha couché n’est pas seulement la propriété des Thaïlandais. C’est un site touristique mondial inscrit dans le patrimoine de l’UNESCO et qui accueille chaque jour un grand nombre de touristes.

Le temple du Bouddha couché de Thaïlande est l’une des destinations préférées des touristes qui débarquent dans le pays. Ceci, grâce à ses aspects historique, religieux et mythique, mais aussi à cause de sa structure qui suscite la curiosité.

1 commentaire

Booking.com
chasse voyage