visiter matala

Visiter Matala en Crète : la plage, les grottes et le village

“Life is today, tomorrow never comes” (La vie c’est aujourd’hui, demain n’arrive jamais) : c’est l’un des nombreux panneaux que vous pouvez lire lorsque vous arrivez à Matala, une destination populaire sur la côte sud plutôt isolée de la Crète. Une visite à Matala est l’une de ces choses que chaque livre de voyage dira que vous devez faire lorsque vous visitez la Crète. L’endroit est vraiment magnifique, et même une seule journée passée ici est suffisante pour ressentir son ambiance et se connecter avec le côté hippie de la Crète. Alors, découvrons quelles sont les meilleures choses à faire à Matala lors d’un séjour en Crète.

QUE FAIRE ET QUE VOIR À MATALA

Donc, une fois que vous êtes arrivé à Matala, vous pouvez explorer beaucoup de choses. Voyons quelles sont les meilleures choses à faire si vous venez visiter Matala :

1. Découvrez la plage de Matala

Une fois que vous êtes arrivé au village balnéaire, la première chose que vous trouverez est un cauchemar de stationnement, surtout en août, mais pas seulement. La plage est assez longue et large mais a tendance à être trop fréquentée presque à chaque saison. Matala est, en effet, l’une des destinations les plus populaires de l’île. Gardez cela à l’esprit pour éviter toute frustration inattendue.

La plage est un mélange de galets et dès que vous entrez dans la mer, la profondeur est assez rapide, ce que vous voudrez peut-être envisager si vous voyagez avec de jeunes enfants. Étant une baie assez profonde, et étant embrassée par des collines (les célèbres grottes dont nous parlerons ensuite), la plage de Matala est bien protégée des vents forts. Il y a aussi des courants marins alors soyez prudent. En un mot, la mer à Matala n’est ni calme ni peu profonde. Donc, si d’un côté, ce n’est pas idéal pour les jeunes enfants, de l’autre, c’est un endroit idéal pour les plongeurs et pour les expériences sous-marines.

2. Explorez les grottes de Matala

Différentes sources s’accordent à dire que les grottes de Matala sont l’œuvre d’hommes qui les ont creusées dans les falaises du côté nord de la plage, et qu’elles ont des milliers d’années. On pense que les grottes de Matala appartiennent à la période paléochrétienne (d’autres les croient encore plus anciennes, les considérant comme des tombes de l’époque romaine) mais il n’y a aucun fait prouvant ces spéculations.

Cependant, certaines d’entre elles ne sont pas simplement des grottes, elles ont des fenêtres, des porches et même des sièges et des lits sculptés. Pour beaucoup, les grottes de Matala ont été utilisées comme maisons il y a des milliers d’années.

Il est possible de visiter les grottes, mais il n’est pas permis d’y passer la nuit. Il y a une clôture de protection et une somme modique à payer.

3. Profitez du village hippie décontracté

La ville vit toujours de la renommée acquise au cours des années soixante.

À l’époque, des chanteurs de rock alternatifs tels que Cat Stevens et Joni Mitchell ont vécu dans les grottes pendant de longues périodes, composant et profitant de cette île isolée encore peu connue du tourisme de masse. Les hippies du monde entier sont passés à Matala dans les années 60 et 70, un lieu et une époque où ils pouvaient vivre une vie simple et naturelle, faite d’amour, de paix… et probablement d’autres ingrédients aussi !

Le village est coloré, il y a de jolis bars qui s’animent avec des concerts le soir, il y a aussi beaucoup de boutiques d’artisanat ainsi que quelques petites églises le long de la route principale. Les librairies sont d’autres endroits intéressants à visiter à Matala, dont la plupart vendent des livres curieux sur l’île ainsi que sur le passé glorieux de Matala et ses habitants célèbres. Certains vendent également des disques anciens et des CD classiques.

Si vous aimez les pantalons à patte d’éléphant, les sarongs et les tenues hippies, les sandales en cuir faites à la main et les sacs au crochet, il y a quelques endroits spéciaux pour faire des achats sur la place principale. Enfin, et pour les familles avec enfants (mais aussi pour l’enfant qui vit encore en vous), les routes colorées peintes par les visiteurs qui se rassemblent spécialement pour l’occasion sont vraiment amusantes.

Où manger à la plage de Matala

Les tavernes en bord de mer sont colorées, pittoresques et beaucoup d’entre elles sont très pratiques. En général, elles ne sont pas chères, ni vraiment mémorables, mais la qualité de la nourriture est bonne. Certains d’entre elles sont plutôt touristiques et servent des plats typiquement grecs… rien de vraiment spécial, mais de la bonne cuisine grecque.

Vous pouvez par exemple essayer le poulpe grillé et les dolmades (des feuilles de vigne farcies avec un mélange de riz, façonnées en petits rouleaux et bouillies) à la Taverna Eleni, juste sur la plage (avec une belle vue donc). La nourriture est plutôt bonne et les enfants mangent sans faire d’histoire. Pour le dessert, le shot habituel de tsikoudia est accompagné de grands loukoumades chauds avec des tonnes de miel local. Les prix sont abordables.

Dans l’ensemble, l’ambiance à Matala est agréable. Les magasins et les bars ont une touche bohème, il y a des librairies et des pubs partout. Tout est coloré, joyeux et stimulant !

C’est un petit village de pêcheurs où passer une ou plusieurs journées, à vous de décider.

Matala dans la mythologie grecque

Selon la mythologie grecque, Matala a joué un rôle clé dans le développement de l’histoire de la Crète. Le mythe révèle que Zeus a séduit la princesse Europa en prenant la forme d’un taureau blanc et que, plus tard, il a traversé la mer en l’amenant à la plage de Matala.

Une fois là-bas, il a changé sa forme de taureau blanc en aigle, l’a emmenée à Gortys où il a couché avec elle. Europa et Zeus ont eu trois fils, Minos, Rhadamanthus et Sarpedon. Plus tard, elle a épousé Asterios devenant la belle-mère de sa fille, Crete.

visite de matala

Que voir autour de Matala

Kommos, le village et les ruines archéologiques : Kommos vaut le détour et pas seulement pour trouver un hébergement pratique. Dans la région, vous pouvez visiter l’ancien Kommos. Malheureusement, le site archéologique de Kommos, qui a l’air assez grand, reste fermé au public, mais vous pouvez bien le voir depuis la clôture périphérique ou d’en haut. Les experts considèrent Kommos comme une ville portuaire minoenne (probablement le port principal de Festos ou Agia Triada). Il y a aussi une plage, un peu venteuse, mais très jolie.

La plage de sable rouge (Kokkini Ammos) : la plage rouge est lentement devenue une légende en Crète à la fois parmi les habitants et les visiteurs. Il n’y a plus de magie parce que… tout le monde veut marcher jusqu’à la plage rouge ! Célèbre pour être un endroit naturiste, le seul moyen d’atteindre cette baie isolée est de traverser les montagnes, vous devrez faire de la marche pour vous y rendre, mais vous serez certainement récompensé par la vue, à la fois sur la mer et à l’intérieur des terres. Comme son nom l’indique, elle possède du sable rouge-doré et les eaux sont limpides, c’est un bon endroit pour faire du snorkeling grâce aux fonds marins colorés. L’esprit hippie est un peu plus authentique ici !

Où séjourner près de la plage de Matala

Il est assez difficile de trouver un logement à Matala si vous vous présentez sans réservation, surtout en haute saison. Mais si vous prévoyez de réserver à l’avance, l’un des meilleurs endroits est Matala Cave Seafront Appartment, des appartements situés juste en face des légendaires grottes de Matala avec une vue magnifique sur la mer et la baie.

Non loin de Matala, il y a un bon endroit où passer la nuit si vous voulez éviter un hébergement trop cher à Matala. Kalamaki est une petite ville, avec beaucoup moins de touristes et encore moins de magasins. Si vous prévoyez d’y passer plus d’une nuit, optez pour une maison d’hôtes. L’atmosphère est plus détendue. La plage de sable est idéale pour les enfants et le magnifique paysage au loin comprend les magnifiques montagnes de Crète, ainsi que le village d’Agia Galini. C’est l’endroit idéal pour les photos de coucher de soleil. L’endroit était vraiment magique, puissant, silencieux et mémorable.

Beaucoup considèrent également Pitsidia comme une excellente alternative à Matala en termes de possibilités d’hébergement. L’endroit est à seulement 5 km de la plage et il y a, en fait, moins de monde. Le village est assez caractéristique et apprécié des jeunes voyageurs, de sorte que les options d’hébergement et de repas sont également assez abordables.

plage de matala

Ajouter un commentaire