visiter maiori

Au cœur de la côte Amalfitaine, un endroit à ne pas manquer est Maiori. Si vous souhaitez visiter Maiori, voici ce qu’il faut voir et que faire dans la ville, entre histoire et nature.

La côte offre des vues uniques, dans toutes ses parties : ce n’est pas pour rien que l’ensemble du littoral est considéré comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, mais pour cette raison même, il est vraiment difficile de choisir quel endroit visiter.

Aujourd’hui, parmi les plus belles villes de la côte Amalfitaine, je vous accompagne à la découverte de Maiori : une petite et charmante station balnéaire, enclavée entre Capo d’Orso et le promontoire qui mène à Minori. Avec ses ambiances et paysages de contes de fées, Maiori a également fasciné Roberto Rossellini, qui l’a choisi comme décor pour nombre de ses films néoréalistes, dont Paisà, Miracolo et Viaggio in Italia.

Maiori : entre ancien et moderne

Maiori, dont le nom d’origine était Reghinna Majorha, a une atmosphère romantique, une oasis de paix pour l’âme où le temps ne s’arrête jamais. Vous verrez qu’elle vous enchantera par ses panoramas, ses monuments et sa plage, la plus longue du littoral.

Les fondateurs de la ville ne sont pas encore connus avec précision. Certains chercheurs affirment que c’étaient les Grecs, d’autres les Romains. Il y a même ceux qui soutiennent que la naissance de Maiori est due au prince lombard Siccardo.

Il y a beaucoup de choses à voir lors d’une visite à Maiori qui est l’une des plus grandes villes de la côte et accueille plusieurs hôtels balnéaires idéaux pour ceux qui veulent profiter de quelques jours sur la plage. Dans cet article, je vous indique les attractions les plus importantes à voir dans ce petit village si vous venez visiter la côte Amalfitaine.

Visiter Maiori : à la découverte des monuments

Bénéficiant d’une position panoramique enviable, l’abbaye de Santa Maria de Olearia est la première visite de Maiori pour ceux qui arrivent de Capo d’Orso. Témoignage de la vie monastique intense qui s’est développée dans la région depuis l’an 1000, le bâtiment est divisé en trois chapelles qui abritent de nombreuses fresques représentant des scènes de la vie de la Vierge et de divers saints : un intéressant aperçu de l’art médiéval.

que voir à maiori

Les autres monuments intéressants de Maiori sont situés au cœur du centre historique : dans le centre de Corso Regina se trouve le palazzo Mezzacapo (palais Mezzacapo), ancienne résidence du marquis Mezzacapo. Le Palazzo Mezzacapo, autrefois siège des bureaux municipaux, abrite actuellement la bibliothèque municipale, les archives historiques, le laboratoire culturel et certains bureaux de l’ancienne municipalité.

Italie, Maiori, Palazzo Mezzacapo sur le Corso Reginna

Vous entrez dans le palais par une porte en bois sculptée. Dans la cour intérieure, vous pouvez voir deux escaliers en marbre : à droite et à gauche, ils mènent aux étages supérieurs du bâtiment, qui est composé de nombreuses grandes pièces. Le palais a été construit dans la première moitié du 19ème siècle et a été entièrement rénové par la famille Mezzacapo. Lors d’une restauration il y a quelques années, les restaurateurs ont constaté que l’une des fresques avait été réalisée par le grand artiste Ludwig Richter.

A côté du palais se trouvent les jardins de Mezzacapo dont la disposition forme une croix de Malte : ils accueillent, chaque année, une crèche mise en place par des habitants de Maiori et accueillent, en été, des performances artistiques et des événements culturels.

que faire à maiori

Il y a d’autres monuments à découvrir sur la commune de Maiori, comme le Castello di San Nicola De Thoro-Plano. Cette immense structure à neuf tours semi-circulaires remonte au Moyen Âge et domine toute la ville, elle a été construite pour défendre la ville des assauts lombards. Le château (castello) est entouré de murs massifs et à l’intérieur se trouvent des entrepôts, des citernes et une petite église dédiée à Saint-Michel.

Actuellement, Mastro Crescenzo, le dernier gardien-conservateur du château, guide les visiteurs (gratuitement) à la découverte de ses secrets, capable de répondre à toutes vos curiosités. Avec sa position élevée, le Castello di San Nicola De Thoro-Plano offre également une vue panoramique fantastique sur la ville et ses environs.

Un autre monument célèbre pour sa taille est la Colleggiata di Santa Maria a Mare sur le Monte Torina. L’église date de 1529 mais a été restaurée à plusieurs reprises. Elle abrite la statue de la Vierge sauvée des eaux, elle a été retrouvée sur la plage de Maiori en 1204. Cet ouvrage a été volé à Constantinople et jeté à la mer pour alléger le chargement d’un navire. Aujourd’hui, la sculpture se trouve sur l’autel principal du sanctuaire et une procession est célébrée en son honneur tous les 15 août. Le beau plafond à caissons qui couvre la nef centrale a été réalisé par Alessandro De Fulco, un peintre napolitain.

La tour d’origine de la Rocca a été transformée au 14ème siècle en un clocher avec l’élévation d’une structure octogonale avec fenêtres et fenêtres à meneaux, surmontée d’une flèche-corniche avec des colonnes de marbre, où 11 cloches ont été installées.

Petite curiosité : les restes de San Clemente sont conservés dans la crypte. Et arrêtez-vous pour observer l’orgue polyphonique monumental construit par Zeno Fedeli.

Marcher sur le Sentiero dei Limoni sur la côte Amalfitaine

En laissant la Colleggiata derrière vous, vous pouvez emprunter l’historique Sentiero dei Limoni (sentier des citrons), qui relie Maiori à Minori en passant par le village de Torre. Un chemin qui traverse des cultures luxuriantes et parfumées du citron IGP ‘Côte Amalfitaine’ connu dans le monde entier. IGP signifiant indication géographique protégée.

Juste à côté de la Colleggiata commence un escalier qui vous permet d’accéder au sentier des citrons = ‘Sentiero dei Limoni’, une courte mais belle promenade qui vous permet d’atteindre Minori traversant diverses cultures de citrons qui, sur la côte Amalfitaine, sont appelées ‘terrazze’. C’est un chemin très facile d’environ 15 minutes qui vous permet d’observer Maiori et Minori d’en haut. Du sentier des Citrons, un chemin beaucoup plus compliqué mène à l’église de San Nicola puis à Ravello (la marche dure environ 90 minutes)

Les beautés de la côte et la grotte de Pandore

Les splendides côtes tyrrhéniennes, baignées par des eaux cristallines, sont certainement l’une des attractions les plus importantes de la région. Et sur la commune de Maiori vous avez l’embarras du choix. Il faut savoir qu’ici se trouve la plus longue baie de toute la côte Amalfitaine, près d’un kilomètre de sable fin et doré avec une quinzaine d’établissements balnéaires, pour un moment de détente au nom du confort et des services.

plage de maiori

Il y a aussi des lieux plus intimes comme la baie de Salicerchie et Cala Bellavaia. Badia et Capo d’orso méritent également une visite, traversés par des gorges et des rochers aux formes particulières. Je vous recommande de faire une excursion en bateau et de visiter la côte d’Amaldi (dont la grotte de Pandore). Vous serez surpris par sa mer d’un bleu profond et les nombreuses stalagmites et stalactites qui enrichissent ses murs millénaires.

Un autre lieu proche de Maiori, selon moi, mérite une mention : le village d’Erchie. C’est un petit hameau qui se trouve à 9 km du centre de Maiori et est pratiquement en bordure de Cetara. Il est caractérisé par quelques maisons, une tour et une magnifique plage. Ici, de plus, il y a une mer cristalline parmi les plus belles de toute la côte Amalfitaine.

Erchie

Que voir à Maiori ? La promenade et les tours

Maiori possède également une belle promenade qui accompagne la longue plage sur plus d’un kilomètre et vous mène à la découverte des tours défensives autrefois placées en garnison du territoire. Le tronçon qui mène jusqu’à la tour normande, à parcourir à pied ou à vélo, est particulièrement impressionnant et agréable avec de belles vues.

La Torre dell’Angolo ou delle Formicole est toujours conservée dans son intégralité, aujourd’hui incorrectement appelée la tour normande (Torre Normanna), construite en 1563. C’est un grand et imposant bastion, posé sur un éperon rocheux : autrefois équipé de deux canons avec les armoiries de la ville (transportés, en 1758, au Castel Sant’Elmo à Naples). Cette tour abrite actuellement un restaurant très apprécié des touristes.

De nombreuses séries de tours de guet côtières ont été érigées au cours du 16ème siècle. Elles faisaient partie du plan défensif conçu par le vice-roi de Naples, Don Pedro De Toledo, pour toute la côte sud. En partant du cap extrême ouest, à la frontière avec Minori, on trouve d’abord la tour Torricella ou Torre Mezzacapo surplombant la grotte d’Annunziata.

Elle a été radicalement transformée au 19ème siècle et est aujourd’hui connu sous le nom de castello Miramare de la famille Mezzacapo. Une tour supplémentaire a été placée pour défendre la plage, près de l’embouchure du ruisseau Reginna, à la hauteur du Corso.

D’AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR EGALEMENT :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici