visiter lens

Visiter Lens et ses environs : que voir (les incontournables)

Réputée pour son antenne du musée du Louvre, son intense histoire minière et son équipe de football, Lens, avec ses façades art déco, se trouve au cœur d’une région culturellement forte. Si vous venez visiter Lens et ses environs, vous découvrirez aussi ses habitants, connus pour leur convivialité et leur amour du foot, ils font partie des “meilleurs publics de France”.

Visiter Lens et ses environs : que faire et que voir

Située dans le nord de la France, cette cité minière compte 34 190 habitants. Lens a dû s’adapter à son époque après un passé éminemment industriel. L’inauguration en 2012 du Musée du Louvre-Lens a apporté un souffle nouveau à la ville. C’est un espace culturel moderne, qui a permis à la région d’être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Voici toutes les choses à voir et à faire si vous venez visiter Lens et ses alentours :

1. Les belles bâtisses art déco

A la fin de la Première Guerre mondiale, Lens a été détruite à 90% donc tout a dû être reconstruit. Le nouveau mouvement architectural de l’époque est l’Art déco. Né dans les années 1910 et diffusé mondialement à la suite de l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de 1925 à Paris, le style Art déco est utilisé dans toute la ville de Lens. Cet art se compose de lignes simples, de formes géométriques et de motifs floraux stylisés qui séduisent les propriétaires et les architectes de l’entre-deux-guerres.

visiter lens et ses environs

La gare de Lens s’inscrit dans le style Art déco et est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Le bâtiment de la gare ressemble à une locomotive à vapeur. A l’intérieur on peut voir différentes mosaïques représentant la vie des mineurs à l’époque.

Dans le centre-ville de Lens, la place Jean Jaurès regorge de maisons de style Art Déco. Cherchez ! Vous verrez ces sculptures et mosaïques. L’Office de Tourisme, l’université Jean Perrin ou la Maison Syndicale du Mineur sont également décorés dans le style art déco. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’Office de Tourisme de Lens-Liévin.

lens batiments art deco

2. Le musée du Louvre-Lens

Le Musée du Louvre-Lens est un incontournable si vous venez visiter Lens ! Il a été inauguré le 4 décembre 2012, jour de la Sainte Barbe, fête patronale des mineurs. C’est le 2ème musée le plus visité de la région. avec une moyenne de 450 000 visiteurs par an.

Ce musée a été construit sur le site d’une ancienne mine de charbon : moderne et innovant, il possède beaucoup d’âme malgré sa jeunesse. Les expositions vont de l’ancien au contemporain et vous pouvez vous promener et vous rapprocher très près des œuvres.

=> La Galerie du Temps : la star du musée

L’élément le plus impressionnant de la collection du Louvre est la galerie du Temps. La Galerie du Temps présente plus de 200 chefs-d’œuvre prêtés par les collections du Louvre Paris. Cette galerie propose un parcours, de l’invention de l’écriture en Mésopotamie au 4ème millénaire avant notre ère, à la révolution industrielle au milieu du 19ème siècle. Chaque année, environ 10% des œuvres de la Galerie du Temps sont renouvelées. Ainsi, vous pouvez revenir et voir quelque chose de nouveau à chaque fois.

=> Les expositions temporaires

Chaque année, le Louvre-Lens organise deux grandes expositions. Les thèmes sont variés, il peut s’agir d’une époque précise, d’un artiste ou d’une civilisation. Une exposition sur Rome avait lieu cet été et à partir de fin septembre, ce sera sur les hiéroglyphes : pour le 200ème anniversaire du déchiffrement des hiéroglyphes, et pour célébrer son 10ème anniversaire, le musée organise une grande exposition dédiée à l’un des phénomènes majeurs et des plus fascinants de la civilisation égyptienne : les hiéroglyphes. Pour plus d’infos, voir le site !

Il y a également des activités, des ateliers et des visites guidées : vérifiez l’agenda !

3. L’église Notre-Dame des Mines

Avant la Première Guerre mondiale, la ville de Lens était l’une des rares cités minières à ne pas posséder d’église. Lors de la reconstruction, après la Grande Guerre, la Société des Mines de Lens décide de la doter d’une chapelle. La chapelle, dédiée à Saint-Wulgan, est inaugurée le 1er novembre 1921. Saint Wulgan est un évangélisateur anglais du 7ème siècle qui aurait traversé la Manche pour “semer la bonne parole” dans le nord de la France.

En 1935, Marc Montaigne, sculpteur, offre à la paroisse une statue de Notre-Dame des Mines. Il ajouta sur le socle de la statue des bas-reliefs représentant des mineurs au travail. Au fil des ans, la chapelle est devenue trop étroite pour le nombre de fidèles qui venaient en masse. Ainsi, en 1959, les familles de mineurs démolissent la chapelle et construisent une nouvelle église, grâce à de généreuses donations qui affluent de partout : de Lourdes, de la Côte d’Azur ou encore de Bretagne et de Tahiti. Même le général de Gaulle a participé.

église Notre-Dame des Mines à lens

L’architecte Fernand Pentel réalise un édifice qui fait preuve d’audace. La construction a commencé le 26 mars 1961 (les mineurs ont participé). Les vitraux faits de dalles de verre jointes par du ciment sont l’une des particularités de l’église qui possède 13 vitraux décorant les murs des fonts baptismaux et les 36 autres décorant les murs de la nef. Un grand vitrail circulaire installé au plafond offre une lumière splendide lorsque le soleil illumine le chœur.

La nouvelle église de la ville de Lens est inaugurée et bénie le 11 mars 1962.

4. Le stade Bollaert-Delelis

Le stade Bollaert-Delelis est l’un des stades de football les plus populaires de France. Inauguré en 1932, le stade Bollaert a été rénové deux fois ces dernières années. C’est aujourd’hui l’un des stades les plus modernes d’Europe avec une capacité de 38 058 places.

Le Racing Club de Lens est le nom de l’équipe de football locale. Son surnom est “le sang et l’or” qui vient de ses couleurs traditionnelles : le Rouge et l’or. A chaque match, les supporters entonnent la chanson “Au Nord, c’était les Corons…!” Le RC Lens joue à Lens toutes les deux semaines, vous aurez donc l’occasion de l’entendre et de chanter avec eux.

Vous pouvez également visiter le stade. Les visites guidées sont organisées par le club et l’office de tourisme. Le guide vous racontera les plus grands moments de football qui se sont déroulés dans ce stade. La visite permet d’accéder aux quatre tribunes de l’enceinte et donc au célèbre kop lensois, ainsi qu’aux vestiaires, au tunnel et enfin à la salle de presse. Si vous êtes fan du RC Lens et que vous souhaitez voir jouer l’équipe de football ou vous rendre aux vestiaires ou à la salle de presse, n’hésitez plus et rendez-vous au Stade Bollaert Delelis.

stade Bollaert-Delelis

5. Les terrils du Nord

Le Bassin Minier compte plus de 340 terrils. Mais qu’est-ce qu’un terril (ne prononcez pas le L final) ? Un terril est une colline artificielle constituée de sous-produits de l’exploitation minière (les stériles), essentiellement des schistes, des grès et des restes de charbon.

Les deux grands terrils de Loos-en-Gohelle, surnommés les terrils jumeaux, sont un témoignage du patrimoine minier de la région. Ce sont les plus hauts d’Europe (186 mètres) et font partie des terrils de la fosse 11-19. Les terrils de la fosse 11-19 sont inscrits à l’Unesco. Les chiffres font référence aux numéros de puits de l’ancienne mine, 11 pour le chevalement métallique des années 1920 et 19 pour la tour de concentration en béton de 1960.

Les terrils de la fosse 11-19 offrent une faune et une flore abondantes : 159 espèces animales et 190 espèces végétales. Toute l’année, une association locale organise des visites guidées pour expliquer le développement de cette faune et de cette flore sur les terrils jumeaux. Chaque année sur ces terrils, des courses sont également organisées : le trail des pyramides noires, la course des terrils et le Terril Trail Arena à Noyelles-sous-Lens.

Découvrez aussi :
Visiter Liévin : que voir

Vous pouvez également vous promener ou faire des randonnées en famille. L’accès aux terrils est gratuit. Si vous voulez voir ces collines charbonnières et grimper sur ces terrils typiques du Nord de la France, allez aux terrils jumeaux de Loos en Gohelle.

6. La nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette

Le nord de la France regorge de sites de la Première Guerre mondiale. C’est l’occasion d’en savoir plus sur les soldats qui ont combattu sur le front nord.

Notre-Dame-de-Lorette est le lieu de sépulture des corps de 42 000 soldats français morts pendant la Première Guerre mondiale. La nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette est aujourd’hui le plus grand cimetière militaire français. Depuis 2014, l’Anneau de la Mémoire rassemble les noms de près de 580 000 soldats tombés au sol dans le Nord-Pas de Calais entre 1914 et 1918 pour se souvenir et rendre hommage à toutes ces vies.

Le centre d’histoire du Mémorial 14-18 Notre-Dame-de-Lorette se trouve ici. Objets, images d’archives et cartes dynamiques s’y retrouvent pour comprendre comment s’est déroulé le conflit dans le Nord-Pas de Calais et les conditions de vie des soldats pendant la Première Guerre mondiale. Au milieu d’un paysage dégagé, le bâtiment se distingue par son architecture sobre et impressionnante faite de cubes noirs en béton, rappel aux blockhaus.

7. Le mémorial canadien de Vimy

Le Mémorial canadien se compose de deux colonnes de pierre blanche symbolisant la France et le Canada et les nombreux soldats morts pendant la Grande Guerre.

Le centre d’interprétation, situé à côté du Mémorial, propose une visite des tunnels souterrains et des tranchées reconstituées, pour imaginer les conditions de vie et de guerre dans ces lieux. Pour le monument, dans les tranchées ou sous terre, les visites sont guidées par des étudiants canadiens, en France pour quelques mois. Vous pouvez en savoir plus ICI.

memorial de vimy

8. Faire du vélo autour de Lens

4 circuits vélo sont proposés par l’Office de Tourisme de Lens. L’un est un circuit autour du musée du Louvre-Lens, il vous emmène à la découverte des sites les plus emblématiques de Lens et des terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle dont je vous ai parlés ci-dessus.

Un autre, de 10 à 15 km, passe autour des principaux sites commémoratifs de la Première Guerre mondiale, les paysages sont magnifiques mais préparez-vous, c’est un bon entraînement ! Avec un dénivelé positif entre 280 et 420m, cette balade en vélo s’adresse au cycliste confirmé, ou… à ceux équipés d’un vélo électrique.

En faisant le tour des villes minières, vous verrez comment ce territoire est passé du noir au vert. Prenez le temps de grimper au sommet du terril 110 d’Oignies ! Ce parcours de 17 km, vous emmène au centre-ville de Carvin Enfin La Véloroute traverse le territoire sur un parcours de 10 km, sans dénivelé, et vous mène du Parc des Iles à Hénin-Beaumont jusqu’à Lens (ou l’inverse), où vous pourrez rattraper le circuit “Autour du Louvre -Lens”.

Si vous souhaitez faire une balade à vélo dans la ville de Lens et ses environs, consultez le site de l’Office de Tourisme de Lens-Liévin.

9. Le centre historique minier Lewarde

En 1982, la fosse Delloye (classée Monument Historique) située à Lewarde, près de Douai, à 30 minutes de Lens, est choisie pour devenir le Centre Historique Minier.

Ce musée vous permet de découvrir le monde de la mine à travers sept grandes expositions thématiques. Les thèmes sont variés, il peut s’agir de la vie quotidienne des mineurs et de leurs familles, de l’histoire de l’exploitation du charbon ou de la place des loisirs dans les villes. Il est possible de descendre au cœur de la mine grâce à une visite guidée des galeries et d’assister à une rencontre avec un ancien mineur.

Lors de la visite de cette fosse, vous découvrirez les différentes pièces de la cité minière comme la salle de bain, la lampisterie ou encore les écuries.

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’exploitation minière et les conditions de travail des mineurs, visitez le centre minier historique de Lewarde. Et, croyez-moi, il ne faut pas s’attendre aux mêmes conditions de travail qu’aujourd’hui !

10. Le parc des berges de la Souchez

Ce parc est accessible depuis les rives de la rivière Souchez du nom d’une commune du Pas de Calais appelée Souchez. Dans cette commune, la rivière Souchez passe et l’on peut admirer une jolie cascade. Vous pourrez également vous promener dans le Marais de la Galance de Noyelles-Sous-Lens. Si vous souhaitez vous promener et profiter de la quiétude de cette rivière, alors allez découvrir le parc des Berges de la Souchez.

Visiter Lens et ses environs : Arras et Lille

La superbe ville d’Arras est à un court trajet en voiture (20 minutes) et vaut vraiment le coup (voir mon article pour visiter Arras). Avec ses deux belles places, ses musées, ses boutiques et ses sites commémoratifs de guerre, il y a beaucoup de choses à voir. Les immanquables sont les Boves (tunnels de craie souterrains qui passent sous la ville), le beffroi avec des vues formidables sur la ville et ses environs et le bâtiment de l’hôtel de ville historique.

La charmante ville de Lille est à 30 minutes de Lens. Découvrez la vieille ville (le Vieux Lille) avec ses grandes places, ses boutiques, ses musées et ses nombreux restaurants.

Lille

Où manger si vous venez visiter Lens et ses alentours

Vous trouverez de nombreux bars et restaurants sur la place Jean-Jaurès, la place centrale de la ville. Beaucoup de restos ici ont un air d’antan et donnent un peu l’impression de manger chez grand-mère. Et il y a de bons plats locaux à essayer. Pensez aussi à acheter du Maroilles, le fromage local très fort et puant. à la fromagerie Philippe Olivier par exemple.

L’étiquette (118 bd Basly) est un bar à vin et propose une carte de plats traditionnels faits maison comme le potjevleesch (poulet, lapin, porc et veau en gelée) servi froid.

L’Atelier de Marc Meurin est un restaurant gastronomique au Louvre-Lens avec une salle lumineuse et des tables extérieures. Il propose et une cuisine de saison et locale.

Estaminet : Le Pain de la Bouche (41 Rue de la Gare) à deux minutes à pied de la gare.

Le Pain de la Bouche est un estaminet typique du Nord. Dans une ambiance chaleureuse, vous pourrez déguster de délicieux plats régionaux, comme la faluche gratinée (un pain rond recouvert de fromage, lardons, oignons, etc.) ou la carbonnade flamande (bœuf bourguignon à la bière). le tout accompagné d’une bonne bière fraiche et locale !

Je vous conseille vraiment d’y aller, vous allez vous régaler ! Si vous souhaitez manger un repas typique du Nord, dans un Estaminet, et que vous venez visiter Lens et ses environs en hiver c’est la période idéale pour savourer ce type de plats traditionnels !

J’espère que ma liste de choses à faire à Lens et dans les environs, vous donnera envie de venir visiter cette ville ! Le nord de la France est l’endroit idéal pour un road trip.

Visiter Lens et ses alentours à travers d’autres photographies

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage