visiter arras

Visiter Arras et ses environs : que voir (les incontournables)

A environ une heure et demie de Boulogne-sur-Mer et une heure de Saint-Omer se trouve la ville d’Arras. Capitale du département du Pas de Calais, visiter Arras et ses environs, ville pleine de charme, vaut vraiment le coup. Vous voulez savoir ce que vous pouvez voir à Arras et dans ses alentours ? Continuez votre lecture pour le découvrir…

Arras, une ville chargée d’histoire

Arras est devenue une destination touristique populaire en raison de ses vieux quartiers et de plus de 200 monuments historiques.

Connue à l’origine sous le nom de Nemetacum ou Nemetocenna, cette ville était à l’origine colonisée par les Atrébates, une tribu celtique qui vivait entre la Grande-Bretagne et la Gaule, avant l’expansion des Romains. Avant 1654, elle était constamment disputée entre la France et les Pays-Bas, en raison de sa situation à la frontière entre les deux pays.

Au moment de la Première Guerre mondiale, elle représentait l’un des principaux fronts de bataille, tandis qu’au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle souffrait de l’occupation allemande, ainsi que d’un déclin économique notable.

Ce n’est qu’au 20ème siècle qu’elle a pu se redresser financièrement, avec l’arrivée du chemin de fer et l’implantation de sa principale université.

Visiter Arras : une ville faite pour tous

Pour un week-end ou un court séjour, Arras a quelque chose pour tout le monde quelle que soit la période de l’année. Célèbre pour ses places jumelles créées au 14ème siècle pour accueillir des foires commerciales : la Grand Place et la Place des Héros sont bordées de maisons à pignons, de fabuleuses boutiques et de restaurants.

À l’origine un lieu où les marchands médiévaux de toute l’Europe vendaient leurs marchandises (peu de choses ont changé) c’est toujours un endroit pour faire du shopping et les marchés hebdomadaires du mercredi et du samedi matin ont lieu sur les pavés de la place des Héros comme c’est le cas depuis des siècles.

Les maisons à pignons ne sont pas toutes des originales du Moyen Âge : beaucoup ont été détruites pendant la Première Guerre mondiale, mais elles ont été reconstruites “brique par brique”t. En fait, il est impossible de distinguer les maisons reconstruites des originales.

maisons à pignon arras

Où séjourner pour visiter Arras et ses environs

Pour être au cœur de la ville : Grand Place Hôtel “Boutique et Appart’hôtel” est un endroit chic installé dans un bâtiment historique sur l’une des places les plus célèbres de la ville. Les chambres chics et aérées fusionnent le style citadin avec beaucoup de charme. Imprégnez-vous de vues magnifiques, dégustez des plats fabuleux dans l’excellent restaurant Anagram et partez à la découverte des nombreuses merveilles de la ville, juste à votre porte. Avec des suites et un loft accueillant de 4 à 6 personnes, c’est idéal pour les groupes ou les familles.

Pour un appartement ou une maison de vacances : si vous préférez séjourner dans un appartement ou une maison privée, découvrez-en sur cette page de booking.com : il suffit de cocher appartements et maisons de vacances dans la colonne de gauche.

Visiter Arras : que voir dans la ville

Bien que cette ville possède des lieux de divertissement tels que des bars, des restaurants et des cafés, ce qui frappe le plus ici, ce sont les bâtiments historiques.

Voici toutes choses à voir et à faire absolument si vous venez visiter Arras :

1. L’Office de Tourisme de l’Hôtel de Ville

Commencez votre visite d’Arras à l’Office de Tourisme de l’Hôtel de Ville sur la Place des Héros : vous ne pouvez pas manquer ce magnifique bâtiment avec ses ornements d’or, ses gargouilles et sa tour Beffroi surplombant la ville. Le personnel est très sympathique, serviable et compétent. Ils sont également extrêmement fiers de leur ville et vous aideront à tirer le meilleur parti de votre visite avec des guides, des dépliants et des informations.

façade office de tourisme arras

Pendant que vous y êtes, vous pouvez faire une visite de l’hôtel de ville qui est lui-même une attraction touristique. Après les sanglantes batailles de la Première Guerre mondiale, la ville était déterminée à retrouver son ancienne gloire architecturale. L’hôtel de ville a été construit par des artisans locaux et le design reflète les tendances art déco de l’époque.

Des sculptures en bois détaillées et exquises, des peintures murales plus grandes que nature avec une touche art déco distinctive dans des couleurs claires, des abat-jour et des ferrures de porte fabuleux (un monument approprié pour une ville qui avait pratiquement été détruite). Dans la salle, les “géants” locaux, vous pouvez voir Colas, sa femme Jacqueline et son bébé Dédé résident lorsqu’ils ne sont pas en vedette dans les festivals.

2. Le Beffroi d’Arras

La première étape de notre visite d’Arras est ce symbole identitaire de la région et authentique balcon sur la ville. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette tour de 55 mètres de haut offre un panorama magique sur la vieille ville.

Pour accéder au Beffroi il faut se rendre à l’office de tourisme de l’hôtel de ville; de là vous accédez à l’ascenseur qui vous amènera au niveau des cloches. Ensuite, vous devrez gravir quelques marches (43) pour profiter de la vue.

Il est impressionnant de voir les rues du centre converties en miniatures et d’observer leur géométrie et leurs façades baroques. Incontournable si vous venez visiter Arras !

arras place des héros

La visite du Beffroi est pleine d’anecdotes. Par exemple, le carillon est composé de 37 cloches. Toutes les heures, vous pouvez entendre la mélodie d’une célèbre chanson régionale qui tire ses racines d’un air populaire du 16ème siècle. Pour les demi-heures, vous pourrez entendre l’air de l’opéra Fra Diavolo de Daniel-François Auber.

  • Durée de la visite : 15-20 minutes.
  • Tarifs : à partir de 2,90€/personne (réductions importantes pour les groupes de 2 à 5 personnes ou avec le Pass Émotion / Évasion).
  • Horaires: du lundi au dimanche de 10h à 11h30 et de 14h à 17h30.
  • Déconseillée aux personnes sensibles au vertige.

3. Les Boves

La troisième étape de cette visite d’Arras a le même point de départ que la précédente : l’office de tourisme dans la mairie. Si vous êtes monté quelques mètres au-dessus de la Grand’Place avec le Beffroi, visiter Les Boves vous emmènera 12 mètres sous terre.

Cette promenade originale dans les entrailles de la ville vous permettra de découvrir les anciennes carrières de pierre calcaire, reconverties en véritable labyrinthe souterrain. Les carrières ont été creusées dès le 9ème siècle pour construire des édifices religieux ainsi que la première enceinte de la ville. A partir du 12ème siècle, avec le développement du marché, d’autres sites d’extraction sont privilégiés et Les Boves deviennent des entrepôts de stockage pour les marchands, qui y déposent leurs marchandises entre la participation à un marché et un autre, et évitent ainsi de payer à répétition des tarifs d’accès vers la ville.

Cependant, c’est son utilisation la plus récente qui intéresse le plus les visiteurs. Ces galeries furent utilisées par les soldats du Commonwealth avant l’assaut de la célèbre bataille d’Arras le 9 avril 1917. Près de 24 000 soldats séjournèrent plusieurs jours dans ces galeries ! Photos et cartes témoignent de cette bataille, l’une des plus meurtrières de la 1ère Guerre mondiale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce sont les habitants d’Arras qui ont trouvé refuge dans ces tunnels pour se protéger des bombardements. Une visite étonnante, que vous pourrez prolonger avec la Carrière Wellington (dont je vous parlerai plus bas).

Si vous voulez un conseil, couvrez-vous bien avant d’entrer aux Boves : la température est constante à environ 11° toute l’année, sans compter 80% d’humidité…

  • Durée : 40 minutes de visite guidée en groupe.
  • Tarifs : à partir de 24€/personne (réductions importantes pour les groupes de 2 à 8 personnes ou avec le Pass Émotion / Évasion)
  • Horaires : départs réguliers tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h.
  • Prévoir un vêtement chaud et des chaussures adaptées.
  • Déconseillé aux personnes souffrant de claustrophobie.
  • Déconseillé au personnes ayant des difficultés à se déplacer.

4. Les places d’Arras

L’une des principales attractions de la ville d’Arras sont ses places. La Grand’Place et la place des Héros, dite la “petite place”, ne ressemblent à aucune autre en Europe du Nord. On y admire les rangées de maisons baroques de style flamand, aux toits à pignon. On dirait un décor de cinéma, et il n’y a ni plus ni moins 155 façades parsemées de 345 colonnes. L’harmonie qui règne est en grande partie due à un édit émis en 1538 par le roi Felipe II.

place des héros arras
La place de Héros surnommée la “petite place”

En grande partie détruits par les bombardements de la Première Guerre mondiale, elles ont été reconstruites à partir des années 1940 à l’identique des originales.

5. Un voyage dans le temps

Un voyage dans le passé vous tente ? Grâce à la réalité virtuelle de Timescope, situé à l’angle de la rue de la Housse, vous pourrez découvrir le centre d’Arras tel qu’il était au Moyen Âge.

Il est étonnant de voir apparaître sous vos yeux la Chapelle de la Sainte-Chandelle et la Maison Rouge, deux bâtiments historiques aujourd’hui disparus. La meilleure chose à propos de cette expérience immersive est qu’elle est entièrement gratuite.

Si vous voulez vous faire une idée, regardez cette vidéo promotionnelle :

6. Le vieux quartier

Si vous venez visiter Arras et ses environs; vous ne devez pas manquer les rues de la vieille ville. Bien sûr, vous pourrez flâner à votre guise, observer les belles façades, découvrir les porcelaines décorées dans la riche couleur bleue d’Arras ou goûter aux andouillettes typiques. Mais si les itinéraires et les énigmes sont votre truc, je vous propose un circuit à travers le centre-ville. Idéal si vous souhaitez visiter Arras et voir son patrimoine.

Circuit “cœur de ville: la Place des Héros… mais de quels héros parle-t-on ? Et la rue de la Taillerie ? Il y a une vingtaine de mystérieux points d’interrogation disséminés dans le centre de la ville d’Arras. En suivant pas à pas les clous de chaussée, vous arriverez aux panneaux qui vous aideront à découvrir les réponses à ces questions.

Grâce à ce circuit dans le centre historique de la ville, vous apprendrez, entre autres, que l’église Saint-Jean-Baptiste abrite une descente de croix de Rubens, ou encore que c’est Napoléon lui-même qui a élevé l’abbaye de Saint-Vaast au rang de cathédrale.

L’église Saint-Jean-Baptiste a un charme ancien qui vous captivera. Elle a été érigée en 1584 et a survécu à la Révolution, elle a été transformée en Temple de la Déesse Raison pendant cette période. Elle comporte une nef à bas-côtés et un beau clocher situé au premier étage. En 1719, la tour s’effondre mais est reconstruite dans un style classique en 1723.

Au départ de l’Office de Tourisme, en suivant le parcours clouté et en une heure environ, vous aurez dissipé tous les mystères. Et vous découvrirez par vous-même qui sont ces héros célèbres, ce qu’est la Taillerie et qui se cache derrière les Trois Luppars…

visite à arras

7. La cathédrale d’Arras

La cathédrale Saint-Vaast d’origine était située dans le nord de la France et a été construite entre 1030 et 1396. Pendant la Révolution française, la cathédrale a été détruite mais elle a été reconstruite après la guerre. Aujourd’hui, elle est considérée comme l’une des structures gothiques les plus admirables. De plus, la cathédrale présente de magnifiques peintures qui sont également agréables à admirer. Voir les horaires d’ouverture sur cette page.

Découvrez aussi :
Visiter Béthune et ses environs

L’ensemble architectural que la cathédrale forme avec le palais Saint Vaast est l’un des plus grandioses qu’ait réalisé l’architecture monastique du 18ème siècle. Elle forme un tout Avec le “Palais saint Vaast”, qui la jouxte au sud. Découvrez son histoire sur cette page.

8. Le musée des Beaux-Arts

Parmi tous les bâtiments historiques qui se rassemblent dans cette magnifique ville, se distingue le superbe Musée des Beaux-Arts, installé dans la haute abbaye de San Vaast, qui était auparavant habitée par des moines bénédictins.

Au rez-de-chaussée, on accède à une vaste collection de pièces relatives au Moyen Âge et à l’archéologie, tandis que le premier étage abrite des peintures datant du 17ème siècle, explorant les courants flamand, hollandais et français. Le dernier étage du musée culmine avec une exposition de céramiques et de porcelaines, ainsi que de peinture historique, qui dépeint les plus beaux paysages de la France au 19ème siècle.

9. La maison de Robespierre

Découvrez la maison de Robespierre : ce personnage historique notoire est né et a vécu à Arras. Il habita dans cette maison avec sa sœur Charlotte et son frère Augustin, de 1787 jusqu’en avril 1789 et son départ pour Versailles. Acquise par la ville en 1989 et depuis restaurée, la maison ne consacre qu’une faible place à celui qui la rendit célèbre (mais cela devrait changer dans les années à venir). C’est maintenant un musée dédié aux corporations et aux marchands ambulants.

  • Horaires : vendredi, samedi, dimanche et jours fériés de 15h à 18h.
  • Tarif : gratuit.
  • Site officiel : les amis de Robespierre.

10. La citadelle d’Arras

La citadelle d’Arras a été conçue par Vauban : le grand architecte de Louis XIV a créé plusieurs de ces forteresses en forme d’étoile, mais c’est l’une de ses plus belles.

La Citadelle d’Arras a donc été construite selon les plans de Vauban entre 1668 et 1672. Sa tâche première était de protéger le royaume des attaques des armées des Pays-Bas espagnols mais l’importance décroissante d’Arras en tant que site stratégique l’a rapidement fait redondante et elle est devenue connue sous le nom de La Belle Inutile : Jolie (mais) inutile. L’une des raisons pour lesquelles Vauban a choisi cette position particulière est la proximité de la rivière Crinchon qui pouvait servir à la fois de source d’eau pour la garnison mais aussi en période de troubles comme mode de comblement des douves.

Lors de la bataille d’Arras en 1917, les douves servirent à un moment de parking pour les chars. Jusqu’en juillet 2009, la citadelle servait encore de garnison militaire et abritait les Arrageois : 601ème Régiment de Circulation Routière. Dans le cadre de la nouvelle politique militaire du président Sarkozy, le régiment a été dissous en juillet 2009 et la citadelle vendue. De nos jours, elle se visite, profitez-en pour aller l’explorer !

=> Accrobranche : au cœur de la Citadelle d’Arras, vous trouverez un terrain d’aventure pour tous les âges. Cit’Loisirs est un parc d’accrobranche magnifique, également connu comme un monument historique. Ils proposent de nombreuses activités adaptées à tous les âges. Les enfants vont adorer le KOALA, qui propose des obstacles difficiles. Peut-être que rejoindre “L’arbre, ce héros” fera bouger tout le monde : c’est une chasse au trésor qui vous fera découvrir les merveilles de la nature et de la flore du parc. Si vous en voulez plus, essayez leur tyrolienne et surmontez votre peur des hauteurs. Le Parc Cit’Loisirs accueille également des événements spéciaux comme des anniversaires, des team building, des séminaires, etc.

11. La carrière Wellington

Aux alentours du centre d’Arras se trouve la carrière Wellington, un lieu où l’on peut voir une partie importante de l’histoire de la ville et de ses habitants. Je suppose que vous vous demandez pourquoi une carrière à Arras porte le nom de la capitale de la Nouvelle-Zélande.

Cette carrière de pierre calcaire témoigne de la Première Guerre mondiale et plus particulièrement de la bataille d’Arras en 1917.

Abandonné au 18ème, ce lieu est redécouvert lors de la Première Guerre mondiale, lorsque les généraux français décident à l’automne 1916 de mettre fin à la guerre d’usure. Pour cela, ils élaborent avec les forces britanniques un plan de plusieurs attaques consécutives et brutales sur le front situé entre Vimy et Reims pour le printemps suivant. L’armée française lancera une offensive connue plus tard sous le nom d’Offensive Nivelle, tandis que l’armée britannique attaquera le front occidental au large d’Arras pour provoquer une diversion.

Les Britanniques utiliseront l’expérience des tunneliers néo-zélandais pour créer, dans le plus grand secret, un réseau de tunnels reliant les anciennes carrières entre elles et permettant aux soldats d’atteindre les lignes allemandes par surprise et sans s’exposer à l’artillerie.

En six mois, une véritable ville souterraine est construite. Les tunnels auront l’électricité, un système de récupération d’eau, et seront suffisamment larges et suffisamment hauts pour que les soldats puissent se tenir debout et traverser ; Des douches, des latrines, une infirmerie et même une chapelle seront également construites.

Environ 24 000 soldats de l’Empire britannique ont été cantonnés dans ces galeries pendant une semaine en attendant d’entrer en action.

Descendre dans le Mémorial de la Bataille d’Arras coiffé d’un casque façon “Tommie” est une expérience inoubliable. Cent ans plus tard, les voûtes de la carrière Wellington résonnent encore des pioches des tunneliers néo-zélandais et des rires des soldats britanniques. Vingt mètres sous terre, vous trouverez une ville souterraine sous la vraie ville.

  • Durée : 1h30 de visite guidée + 10 minutes de projection d’un documentaire
  • Tarifs : à partir de 4,50€/personne (réductions importantes pour les groupes de 2 à 8 personnes ou avec le Pass Émotion / Évasion)
  • Horaires : tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.
  • Attention : comme aux Boves, la température dans les tunnels est d’environ 11° toute l’année. Apportez des vêtements chauds !

12. La Cité Nature

La Cité Nature d’Arras est l’un des plus grands pôles scientifiques de France. Installé depuis 2005 dans une ancienne fabrique de lampes pour mineurs, il propose une visite complète : expositions, expériences vivantes, ateliers interactifs, circuits pédagogiques…

En plus des deux bâtiments industriels en béton et en verre, un jardin de 15 000 m2 recrée différents types de cultures, de la vigne aux plantes aquatiques, en passant par les plantes médicinales et exotiques. Le parcours complet des aliments du champ à notre assiette est également représenté. Il y a même une maquette géante d’un être humain pour mieux comprendre le parcours des aliments dans notre corps.

  • Horaires : mardi au vendredi de 9h à 17h, samedi et dimanche de 14h à 18h.
  • Tarifs : 7€/adulte, 3€ enfant
visiter arras

Visiter Arras en une journée : les plus beaux sites

Si vous souhaitez visiter Arras en 1 jour vous ne pourrez pas découvrir tous les lieux mentionnés ci-dessus, voici ce que je vous conseille de faire si vous n’avez qu’un jour :

  1. Passez à l’Office de Tourisme pour découvrir les “Géants” de la ville.
  2. Montez au beffroi.
  3. Visitez les boves.
  4. Explorez le centre historique pour découvrir la Grand’Place, la place des Héros et leurs magnifiques bâtiments. Prenez un verre ou un déjeuner sur la place des Héros.
  5. Visitez la carrière Wellington.
  6. Visitez la citadelle (s’il vous reste du temps).

Visiter Arras et ses environs : que voir dans les alentours

Voici les choses incontournables à voir en dehors de la ville :

1. Mémorial de Vimy

Lorsque vous avez fini de visiter Arras, vous pouvez aller explorer ses environs. Dominé par la statue de Mère Canada, le parc commémoratif de Vimy rend hommage aux soldats canadiens qui ont perdu la vie lors de la Première Guerre mondiale.

La bataille de Vimy demeure une page importante de l’histoire de la jeune nation canadienne puisque, pour la première fois de sa jeune histoire, toutes les divisions d’infanterie canadiennes se sont battues pour reprendre cette crête côte à côte. Chaque année, 200 000 visiteurs descendent dans les tranchées reconstituées avant de grimper sur les hauteurs à l’ombre du vertigineux Mémorial de 30 mètres de haut.

memorial de vimy

C’est ici que débuta la célèbre bataille d’Arras le 9 avril 1917 à 5h30 du matin. Trois jours plus tard, la crête de Vimy était aux mains des Alliés sous le commandement du général Byng. Mais la victoire ne tombe pas du ciel : du début du conflit jusqu’à la fin de 1916, les alliés affrontent ce plateau inexpugnable au prix de 150 000 victimes. En effet, son contrôle était d’une importance stratégique : des hauteurs de Vimy on pouvait dominer à la fois la ville d’Arras et ses environs (que l’on aperçoit en regardant vers le sud) et le bassin minier (nord).

Les forces allemandes ont transformé les flancs de cette tour de guet naturelle en une formidable forteresse, dotée de grands bunkers en béton, de tranchées stratégiques et de canons particulièrement meurtriers. Les soldats canadiens ont dû se préparer à l’offensive pendant des semaines. Ne manquez pas ce lieu si vous venez visiter Arras et ses environs.

  • Horaires d’ouverture du 1er avril au 30 septembre : lundi de 12h00 à 18h00 et du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00.
  • Horaires d’ouverture du 1er octobre au 31 mars : lundi de 11h00 à 17h00 et du mardi au dimanche de 9h00 à 17h00
  • Visites guidées toute la journée (sauf de 12h00 à 13h00), sans réservation. Dernier départ 30 minutes avant la fermeture du Centre.
  • Tarifs : l’entrée au mémorial et la visite guidée sont entièrement gratuites et réalisées par des étudiants canadiens

2. Louvre-Lens

Lens, à environ 20 minutes en voiture, a été choisi pour accueillir le premier musée satellite du Louvre en 2012. L’idée était de commencer à partager davantage de grandes institutions culturelles françaises avec des régions en dehors de Paris.

louvre lens

Le musée est une structure d’aluminium et de verre presque éthérée et des expositions principalement temporaires avec des œuvres provenant des archives inépuisables du musée mère. C’est un musée incontournable si vous venez visiter Arras et ses environs.

L’exposition permanente se trouve dans la Galerie des Temps, longue de 120 mètres, qui présente l’histoire de l’art du monde par ordre chronologique, vous pourrez ainsi admirer des statues mésopotamiennes, des sculptures funéraires égyptiennes, des sculptures romanes et un tableau de Rembrandt : une promenade passionnante dans le temps.

3. Centre d’Histoire du Mémorial’ 14-18

Vous pouvez intégrer ce musée à votre visite des champs de bataille au nord d’Arras.

Tout est contenu dans de sombres cubes de béton noir décrits comme des “chapelles”, presque exactement là où se trouvait la ligne de front.

Par une muséologie innovante, le centre d’interprétation évoque la réflexion sur la Première Guerre mondiale dans le Pas-de-Calais, évoquant films d’époque, cartes, photographies d’archives… Presque tous les aspects de la guerre dans la région sont couverts, tels que les causes, la guerre des tranchées, l’occupation allemande du nord de la France, etc.

4. Le beffroi de Douai

Peut-être que le beffroi d’Arras a suscité votre curiosité pour découvrir les beffrois de la région, déclarés site du patrimoine mondial par l’UNESCO.

L’autre beffroi le plus proche est à seulement 25 kilomètres, à Douai, qui date de 1380 et est considérée comme l’un des plus beaux. C’est ce que pense Victor Hugo quand il visite Douai en 1837 avec enthousiasme. C’est un méli-mélo de tourelles coniques à la Disney, chacune coiffée d’un toit en ardoise bleue et d’une girouette dorée.

Le carillon a 62 cloches sur cinq octaves, et certaines de ces cloches ont été coulées dès le 14ème siècle. Ne le manquez pas si vous venez visiter Arras et ses alentours !

Ce sont là les choses incontournables à voir si vous venez visiter Arras, mais il y a d’autres visites et activités à découvrir sur le site de l’office de Tourisme !

Visiter Arras et ses environs : d’autres photos

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage