Visiter La Grande Motte et ses alentours

Visiter La Grande Motte et ses alentours : une ville labellisée “Patrimoine du XXe siècle”

Située en Petite Camargue, entre Montpellier et Nîmes, La Grande Motte est le point de départ idéal pour découvrir la Gaule Romaine, la Provence et le Languedoc. Surplombant la mer Méditerranée, La Grande Motte se targue d’être une station balnéaire fréquentée. Depuis 2010, la ville est déclarée Patrimoine Architectural du XXe siècle pour la cohérence de l’ensemble urbain. Une raison de plus pour visiter La Grande Motte.

En effet, la ville se caractérise par une grande homogénéité architecturale, dans laquelle se distinguent les édifices des années 60 et 70, créés par l’architecte Jean Balladur, qui s’inspirent des pyramides précolombiennes. Les plages de la Grande Motte bénéficient d’un effort constant de protection et de mise en valeur ; le sable est nettoyé quotidiennement et la flore est protégée et valorisée. Les eaux de baignade sont contrôlées à chaque étape de l’année et présentent une haute qualité, également certifiée par le Pavillon Bleu.

De plus, la ville offre des kilomètres de sentiers pédestres et cyclables qui se marient bien entre les arbres luxuriants et les bâtiments modernes. Si La Grande Motte ne possède pas de sites historiques significatifs d’une part, elle dispose d’un large éventail d’équipements : courts de tennis, un centre nautique, des golfs, un parc des sports et un institut de thalassothérapie. A La Grande Motte, il y a la solution à chaque besoin.

Histoire de La Grande Motte

Située en région Occitanie, dans l’Hérault, cette station balnéaire de la Petite Camargue à 19 km au sud-est de Montpellier et 30 de Nîmes a été créée en 1967 suivant des critères résolument futuristes pour l’époque avec villas et immeubles pyramidaux et avec un port capable d’accueillir bien plus de 1200 (aujourd’hui plus de 1500) bateaux de plaisance.

Quelques années plus tôt, en 1963, le littoral côtier de ce coin de France surplombant la Méditerranée connaissait l’un des taux de boisement les plus bas de tout le pays grâce, il est donc décidé de reboiser le littoral. Un choix judicieux de la végétation a également favorisé la plantation d’une végétation résistante aux embruns salés, à l’eau et au soleil : pins, tamaris, lauriers roses, lilas indiens et, plus tard, palmiers exotiques.

Imaginez un paysage sans fin de sable, de vestiges de champs, de milliers d’oiseaux marins, de taureaux et de chevaux. Une Camargue extrême et solitaire, mer et marais, vent et nuées de moustiques. Nous sommes sur la côte languedocienne, au début des années 60. Le gouvernement français veut transformer ce littoral fait de rien en une grande ressource touristique. Et il fait appel à un architecte-philosophe, Jean Balladur, pour s’en occuper.

Celui qui fut élève de Sartre, travailla avec Le Corbusier, s’inspira pour ses premières œuvres de l’esthétique du Bauhaus. Humaniste, visionnaire, Jean Balladur crée à partir de rien une cité balnéaire parsemée de symboles, une géométrie de pyramides tronquées qui renvoie au culte du soleil et aux temples précolombiens du Mexique de Teotihuacán, sa grande source d’inspiration avec Brasilia (d’Oscar Niemeyer et Lucio Costa) et la ville de Chandigarh en Inde (de Le Corbusier). Ainsi est née une cité-jardin visionnaire tel son créateur avec ses pyramides blanches qui s’élèvent face à la mer, un parfait équilibre entre nature et béton.

Visiter La Grande Motte : que voir

La première pierre du premier bâtiment, le Point Zéro, date de 1967, la Grande Pyramide, le bâtiment emblématique de 15 étages, date de 1973, et en 1974 la Grande Motte est officiellement inaugurée. Avec l’église, les écoles, le nouveau quartier Le Couchant, des formes douces et arrondies, le pendant féminin du quartier “vertical-masculin” du Ponant.

Tout ici a une signification symbolique, une fonction précise, chaque détail est soigné par Jean Balladur et les jeunes artistes qu’il appelle à travailler avec lui : sculptures, passerelles, lampadaires, mobilier urbain… Ce n’est pas un hasard si La Grande Motte a obtenu la marque “Patrimoine du XXe siècle” du ministère de la culture, et est la seule ville de France à avoir reçu cette reconnaissance pour son ensemble urbain.

C’est donc une surprise d’aller découvrir (visites guidées ou seul) la Passerelle des Lampadophores, avec 12 personnages masculins et féminins soutenant les lumières, ou la Passerelle Saint Jean, avec l’oculus qui laisse passer la lumière du soleil au solstice d’été pour tracer un cercle parfait. Et c’est un jeu de reconnaître le nez de De Gaulle (qui est venu ici pour voir les travaux) dans le décor de la pyramide surplombant le port…

passerelle la grande motte

Et puis les sculptures-fontaines-douches de la place des Anciens d’Indochine et de la place du Cosmos, les vagues de béton du Parador du quartier Le Couchant, La Grande Pyramide qui rappelle dans sa forme le Pic Saint Loup, la montagne de Montpellier, la fontaine de la place du 1er octobre 1974, dominée par l’église, la mairie et le théâtre (les “trois pouvoirs”).

Vous ne devez pas manquer aussi de découvrir le littoral de la ville en allant vous balader sur la promenade Jacques Chirac : d’un côté vous aurez la vue sur les bâtiments de la ville et de l’autre sur la plage ! C’est l’endroit idéal pour faire une pause gourmande ou rafraichissante.

Aujourd’hui, 9 000 habitants vivent à La Grande Motte, et il y a de nombreux étudiants de l’université voisine de Montpellier : mais 2 millions de touristes arrivent en été. Et tout change constamment, pour préserver l’héritage de Jean Balladur : architectes et designers ajoutent des détails tout en respectant la philosophie du projet d’origine.

Bref, le projet de Jean Balladur continue. C’est sa ville idéale, une utopie devenue réalité : il est mort à Paris en 2002, mais il a voulu être enterré ici, dans le petit cimetière tranquille dans la verdure, à l’ombre de ses pyramides.

La plupart des gens qui viennent pour visiter La Grande Motte le font pour découvrir son architecture unique et originale… et pour profiter de ses plages.

immeuble la grande motte

Activités à faire à La Grande Motte

Vous connaissez ce sport né au milieu des années 1900 à Hawaï et qui vous oblige à vous tenir debout sur une sorte de planche de surf se déplaçant dans l’eau grâce à une pagaie ? On l’appelle “stand-up paddle”, ou encore SUP. Chaque année, les plages de La Grande-Motte accueillent le rendez-vous européen de ses fans (novices comme experts) qui viennent dans cette ville française s’amuser dans le plus pur esprit de la culture californienne.

La Grande Motte est particulièrement appréciée pour les nombreuses activités proposées. Contrairement aux autres stations balnéaires du Languedoc, la grande majorité des équipements de loisirs sont opérationnels toute l’année. Le golf de renommée internationale, sur une superficie d’environ 130 hectares, accueille 3 parcours 42 trous (tous conçu par Robert Trent Jones, architecte américain).

Au milieu d’une pinède enchanteresse, se trouve l’extraordinaire centre de tennis qui compte 33 courts (terre battue, synthétique, extérieur et intérieur). A proximité du port, le centre nautique donne la possibilité même aux moins expérimentés de pratiquer la voile ; en effet, grâce aux forts vents saisonniers, la voile est praticable toute l’année et il est possible de participer aux stages ou de ne louer que le matériel. Le Palais des Sports est le principal centre sportif de la ville où l’on pratique la gym, le yoga, l’athlétisme et bien plus encore.

Cependant, les touristes moins sportifs apprécieront de se détendre dans l’excellent institut de thalassothérapie qui propose des soins de haut niveau, des salles de relaxation de style zen et une vue fascinante sur la Méditerranée. La plage de La Grande Motte avec son sable fin et doux reste certainement la meilleure activité (baignade, farniente, etc), même si de nombreuses portions du littoral appartiennent aux hôtels.

La commune programme diverses manifestations culturelles en été telles que des concerts, des feux d’artifice et le Carnaval d’été fin août. De plus, des “sorties” hebdomadaires sont organisées au cours desquelles vous vous promenez dans les nombreux sentiers de la ville, en savourant l’harmonie créée par la nature et l’architecture moderniste.

Les plages de La Grande Motte

Située entre Nîmes et Montpellier, en Petite Camargue, La Grande-Motte a la chance de disposer d’une dizaine de kilomètres de littoral, pour le plus grand plaisir des vacanciers. Les plages de la Grande Motte qui descendent doucement dans la mer sont parfaites pour les enfants et la station balnéaire bénéficie d’un climat idéal, le vent du nord étant ici moins fort.

Les amoureux de la nature apprécieront la plage du Grand Travers (avec une zone où les chiens sont admis, ce qui est rare dans ce département) en direction de Carnon, bien protégée par les dunes. Aussi celle du centre-ville, connue sous le nom du Point Zéro près du casino, celle du Couchant et celle de la Motte du Levant sont très belles.

Événements et mobilité

Les événements auxquels vous pouvez participer et assister sont nombreux et pour tous les goûts : du festival son et lumière des Nuits d’Or entre fin juillet et début août jusqu’au carnaval d’été (dernière semaine de fin du mois d’août) avec défilés diurnes et nocturnes.

La Grande-Motte accueille également des marchés caractéristiques, des marchés artisanaux aux marchés alimentaires : tous les dimanches de l’année et jeudis de juin à septembre du 8 au 13 La place 1er octobre 1974 accueille le marché traditionnel de la ville ; les mercredis matins de septembre à juin et les mercredis soirs de juillet et août (de 16h à 20h) le marché du village a lieu au bord du lac Ponant ; en juillet et août, les marchés artisanaux organisés le soir ne manquent pas dans les différents quartiers de la ville.

Conseils de déplacement : déplacez-vous dans la ville à vélo ou à pied (les itinéraires dédiés sont géniaux) car, surtout en période estivale, trouver un parking pour la voiture peut ne pas être si facile. Départ de La Grande-Motte pour un circuit à la découverte de la Gaule Romaine, de la Provence et du Languedoc (Nîmes et Montpellier valent absolument le détour !). Mais pas avant d’avoir dégusté une exquise “bourride à la sétoise”, un ragoût de baudroie ou de poissons blancs lié à l’aïoli. C’est le plat typique de cette région. A ne pas manquer également les fromages de chèvre et de brebis, les figues sèches et les raisins.

Visiter La Grande Motte et ses alentours : que voir

Profitez de votre séjour pour visiter la Camargue, le Languedoc et les vignobles de la région. Entre balade dans la baie d’Aigues-Mortes et visite du Seaquarium au Grau du Roi ou du Pont du Gard, les possibilités ne manquent pas près de La Grande Motte !

Tout proche, Carnon est entourée par l’immense lac côtier de l’étang de l’or et le canal du Rhône à Sète. La ville est réputée pour le calme qui y règne, idéal pour une pause au cœur de l’été. On y vient aussi pour des excursions sur le canal pour longer les lacs côtiers à la découverte des nombreuses espèces d’oiseaux.

Après Carnon, ne manquez pas aussi de visiter Palavas-les-Flots. C’est un incontournable dans la région ! Cette ville au bord de la Méditerranée est une destination estivale prisée. Avec plus de 7 kilomètres de plages, de commerces, de restaurants et un large choix d’hôtels, Palavas-les-Flots est l’endroit idéal pour profiter du beau temps.

palavas les flots

A seulement une heure à l’intérieur des terres, dirigez-vous vers Claret, un petit village de garrigue où les pins s’étendent à perte de vue. Vous découvrirez l’huile de Cade, spécialité de ce village utilisée en cosmétique (une huile de genévrier), mais aussi l’église romane du 11ème siècle, le pont médiéval des Cammaous et bien d’autres choses…

Point de départ idéal pour découvrir la région, La Grande-Motte vous invite également à découvrir la Camargue, les vignobles du Languedoc, Arles, les Cévennes, Sète, Aigues-Mortes, la bambouseraie d’Anduze, le Duché d’Uzès, le musée du bonbon Haribo…

Si vous venez en vacances dans la région, vous ne devez pas manquer de visiter La Grande Motte et ses environs. D’autant plus si vous aimez l’architecture, plus les années passent et plus cette ville prend du charme (selon moi) avec ses bâtiments des années 70 !

D’autres photos prises lors de ma visite de La Grande Motte

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage