PARTAGER
que manger à tahiti

L’une des joies du voyage est d’essayer les aliments locaux et la Polynésie française sert une variété de gâteries : certaines vous sembleront familières et d’autres exotiques. Que vous prévoyiez de voyager à Tahiti, Moorea, Bora Bora ou les atolls des Tuamotu en famille ou en lune de miel, vous découvrirez que savourer les mets des îles est l’une des activités incontournables (même si la plupart des établissements proposent également des hamburgers, salades, pizzas et pâtes pour les non-aventureux). Voici un petit guide pour savoir que manger à Tahiti / Polynésie Française.

Que manger à Tahiti : petit guide du meilleur de Polynésie Française

Fruits de mer et poissons frais : aliment de base du régime tahitien, le poisson frais (en particulier le thon, le mahi-mahi, le mérou et le bonite) est à chaque menu. Vous pouvez également essayer des aliments plus exotiques comme le poisson perroquet, le barracuda, le poulpe et l’oursin. Les crevettes de rivière, connues sous le nom de chevrettes, sont également populaires lorsque l’on cherche que manger à Tahiti lors d’un séjour.

Poisson cru : le plat national de Tahiti, connu sous le nom de poisson cru à la tahitienne et i’a ota en tahitien, est une variante du ceviche du Pacifique Sud; du thon rouge cru mariné dans un délicieux mélange aromatique de jus de citron et de lait de coco.

Hima’a : chaque culture du Pacifique Sud, des Fidjiens aux Maoris, utilise un four souterrain pour préparer un festin traditionnel. À Tahiti, les locaux préparent généralement leurs propres fêtes le dimanche, où la nourriture est cuite dans le hima’a, sorte de four traditionnel tahitien, c’est une technique de cuisson qui consiste à creuser un trou puis à disposer des branches dans le fond et poser des pierres volcaniques dessus. On allume un feu qui va chauffer les pierres et on recouvre de feuilles de bananiers et des différents aliments que l’on a préparé, on recouvre le tout et on laisse cuire à l’étouffée ! Au menu du fameux hima’a tahitien : fafa de poulet (avec lait de coco et épinards), poisson, cochon de lait, crevettes, homards, bananes, fruits de l’arbre à pain, taro et igname.

Fāfaru : le fāfaru est un plat de poisson traditionnel polynésien. Des filets de poisson, généralement du thon, sont mis à macérer dans une préparation d’eau de mer et de têtes de chevrettes pressées (crevettes d’eau douce). Il s’agit d’une forme de saumure. La préparation est mise à fermenter pendant 2 jours, puis filtrée avant l’ajout des filets de poissons qui sont laissés à mariner pendant 3 heures, et parfois jusqu’à 8 heures ou plus, en fonction de la saveur souhaitée. Les filets sont consommés dans un état de décomposition léger ou très avancé, à l’odeur forte. Loin de correspondre à son odeur de pourriture, le fāfaru a une saveur douçâtre légèrement piquante. Un plat incontournable si vous cherchez que manger à Tahiti lors de votre futur voyage en Polynésie Française.

Cuisine française avec une touche asiatique : le peuple chinois est arrivé depuis longtemps en Polynésie française. Ils sont maintenant considérés comme polynésiens et leur nourriture est très appréciée en Polynésie française. La cuisine chinoise de Tahiti est relativement proche de la cuisine de style Hong Kong mais adaptée aux goûts tahitiens. Ainsi vous retrouverez le fameux poisson cru mais la version chinoise. Essayez les « chao men » (nouilles frites avec légumes, viande et crevettes), le poulet à la sauce citron, le « chao chap », le canard rôti, le « mapo tofu », le « pua taro » et autres plats délicieux.

Bœuf et agneau de Nouvelle-Zélande : à Tahiti, ils ont d’excellentes viandes de bœuf et d’agneau de Nouvelle-Zélande, donc si vous êtes amateur de viande, vous serez heureux en Polynésie française. Avez-vous déjà entendu parler du cœur de veau en brochette ? Ne faites pas attention au nom qui pourrait vous dégoûter. Ce cœur de veau en brochette est très apprécié des Tahitiens et ils le mangent avec de la moutarde et de la sauce barbecue. Essayez-le, vous ne le regretterez pas, c’est absolument délicieux.

Ananas : les vallées verdoyantes et luxuriantes de Moorea sont célèbres pour leur production de petits ananas juteux et sucrés. Leur saveur fraîchement cueillie vous manquera une fois rentré à la maison. Un must dans la liste de que manger à Tahiti.

Noix de Coco : appelées arbres aux 100 usages, les cocotiers de Polynésie Française sont la source de vie de Tahiti. Les îles en ont beaucoup et les Tahitiens utilisent chaque bout pour la nourriture et les produits cosmétiques (l’huile de monoï, utilisée pour les massages et pour conditionner la peau et les cheveux, est faite d’huile de coco infusée de fleurs de tiaré). Vous goûterez de l’eau de noix de coco (idéale pour se réhydrater sous le soleil), du lait de coco (de nombreux aliments y sont marinés) et de la chair de noix de coco (mangée crue ou râpée, du coco gluant au pain sucré à la noix de coco).

Banane : ce fruit, également abondant localement, est consommé de diverses façons; nature, grillé au feu ou édulcoré dans un pudding de taro appelé po’e.

Vanille : jusqu’à 80% de la vanille tahitienne est cultivée sur Taha’a, une île non loin de Bora Bora, et la cuisine des îles regorge de sa saveur familière et apaisante. De nombreux plats de poisson, tels que les crevettes et les mahi-mahi, sont arrosés de sauce vanille et les menus de desserts incluent plusieurs options avec de la vanille comme ingrédient.

Gingembre : cette racine aromatique est également largement utilisée dans la cuisine tahitienne, en particulier avec le poulet et le thon; mais aussi dans les cocktails.

Fruit de l’arbre à pain : Appelé uru en tahitien, ce fruit riche en vitamines est en général consommé comme plat d’accompagnement après avoir été cuit dans un hima’a.

Ignames : ces petites pommes de terre violettes douces sont un autre aliment de base.

Taro : moins familière pour la plupart des français, cette plante est appréciée à la fois pour ses grandes feuilles en forme de flèche (appelées callaloo dans les Caraïbes) et sa racine féculente. Vous trouverez des feuilles de taro utilisées dans les soupes et les ragoûts, tandis que la racine est utilisée pour faire de tout : frites, pudding (po’e), etc.

Petit déjeuner tahitien : pour le petit déjeuner, si vous voulez savoir que manger à Tahiti, voici ce que vous pouvez essayer; poisson cru tahitien ou chinois, « firi firi » (beignets tahitiens), crêpes à la banane, « pua roti », pain à la noix de coco et boulangeries chinoises (chao pao, nem, navet). En fait, en Polynésie française, vous pouvez tout manger pour le petit déjeuner (salé et sucré), cela ravira les amateurs !

J’espère que cette petite mise en bouche vous aidera à mieux savoir que manger à Tahiti et en Polynésie française en général. Et quand vous serez sur place, vous découvrirez sans doute d’autres plats qui ne sont pas dans cette liste de mets tahitiens. Bon voyage dans les îles et n’oubliez pas de dire avant de manger : Tama’a Maita’i (bon appétit) !

PARTAGER