PARTAGER
Les ruines de Cobá

Du sommet de l’ancienne pyramide de Cobá, la jungle ressemble à un tapis vert vivant. Les ruines de Cobá sont l’un de mes sites préférés dans le Yucatan au Mexique. Les archéologues croient que les ruines mayas de Cobá étaient une ville incroyablement importante pour le peuple maya. Mais en raison de sa position éloignée, le site n’est pas aussi populaire auprès des touristes que d’autres ruines au Mexique. Mais il existe de nombreuses raisons de visiter Cobá. Cobá n’a pas autant de touristes que d’autres endroits comme Chichén Itzá ou les ruines de Tulum, et vous pouvez toujours escalader certaines des structures pour une perspective totalement différente et unique.

panorama nonoch mul coba

Un peu d’histoire sur les ruines de Cobá

Cobá signifie « les eaux remuées par le vent », un nom maya approprié puisque ce lieu est entouré par deux grands lagons. Pendant de nombreuses années, Cobá était une part ignorée de l’histoire maya en raison de son emplacement. Situé entre Tulum dans l’État de Quintana Roo et Valladolid dans l’État du Yucatan, les archéologues ont découvert le site au milieu des années 1800, mais la jungle dense, la guerre des castes et le manque de fonds ont rendu ce site difficile à explorer. Ce site maya est encore largement inexploré, ce qui en fait une véritable merveille dans le Yucatan. Les visiteurs peuvent profiter des promenades ombragées, de l’architecture, de la vaste zone de cette ville autrefois grande et peuvent escalader la plus haute pyramide maya du Yucatan : Nohoch Mul.

Cobá a finalement été ouvert au public en tant que site archéologique en 1973. Les archéologues ont estimé que 6 000 structures existaient, mais seulement trois sont visibles. Ce qui rend ce site différent de Chichen Itza, d’Ek Balam ou même Tulum, c’est que Cobá n’est pas un seul site, mais un grand groupe de sites reliés à la pyramide centrale, reliés par plus de 16 routes cérémonielles mayas. Les trois zones principales que l’on peut voir dans les ruines de Cobá sont les structures de Nohoch Mul (pyramide principale), Conjunto Pinturas (zone spirituelle) et Macanxoc (près de la lagune qui porte le même nom). Votre visite à Cobá peut durer jusqu’à 2H30 si vous marchez sur le site, 1H30 si vous louez un vélo à Cobá ou 1H00 si vous optez pour la limousine maya : un tricycle avec chauffeur où vous vous asseyez et profitez de la vue des sites touristiques. Les deux options en vélo sont peu coûteuses et très amusantes !

coba mexique
Terrain du jeu de balle à Coba

Explorer les ruines de Cobá

La renommée de Cobá est due à son plus grand réseau de chaussées en pierre dans l’ancien monde maya, appelé sacbes (routes blanches). Plus de 50 de ces routes ont été découvertes sur le site, mais seulement 16 sont ouvertes au public.

Les sentiers de pierre surélevés relient les grappes de zones résidentielles à la zone pyramidale principale de Nohoch Mul et aux petits lacs servant d’alimentation en eau à proximité. Il y a trois façons d’explorer les ruines le long de ces routes : vous pouvez marcher, louer un taxi bici (le tricycle dont je vous parlais plus tôt), ou louer un vélo.

Mystérieusement, personne ne sait vraiment comment les Mayas transportaient des marchandises le long de ces routes. Les scientifiques pensent que les Mayas connaissaient l’existence de la roue, mais il n’y a aucune preuve qu’ils en ont réellement utilisé.

L’entrée est gratuite et ce que j’adore dans les ruines de Cobá est que le site archéologique n’est pas aussi excavé que d’autres sites, vous avez donc l’impression d’errer dans une forêt, avec de nombreuses structures encore couvertes d’arbres.

ruines coba

Escalader la pyramide

La structure principale et l’activité la plus populaire à Cobá, Nohoch Mul (qui signifie grande colline) : l’escalade la pyramide de 42 mètres de haut. Soyez prêt pour 120 marches qui mènent à une vue remarquable sur le Yucatan et les zones non-publiques de Cobá, y compris les deux lagunes : la lagune de Macanxoc à l’est et la lagune de Cobá au sud-ouest. La pyramide était le cœur de la ville. Et contrairement à d’autres sites Maya, vous pouvez toujours grimper les marches de cette pyramide, si vous osez !

Les 120 marches en pierre sont beaucoup plus raides qu’elles n’y paraissent…

Les ruines de Cobá au mexique

C’est pourquoi il y a une corde épaisse au milieu pour la sécurité. Mais la vue depuis le sommet vaut totalement l’ascension. Une légère brise vous rafraîchit au sommet tout en admirant le paysage luxuriant de la jungle qui s’étend dans toutes les directions.

De plus, il n’y a pas beaucoup d’endroits où vous pouvez escalader une pyramide maya. Au fur et à mesure qu’un site devient plus populaire et que le tourisme augmente, les autorités finissent par restreindre l’escalade pour préserver les structures et réduire les accidents. Soyez prudent en descendant la pyramide, c’est plus difficile que de monter !

Conseils pour visiter les ruines de Cobá

Les ruines de Cobá sont à environ 44 kilomètres de Tulum, ou 109 kilomètres de Playa del Carmen. Vous pouvez accéder au site via les ADO Bus de Cancun, Playa del Carmen, ou Tulum. Les colectivos (fourgonnettes de taxi public) sont également une option, mais vous devrez changer de fourgonnette à Tulum. La location d’une voiture est le plus flexible et vous permet d’aller visiter également les cenotes. La route est un trajet facile.

En arrivant dans les ruines de Cobá, vous pourrez louer un guide pour qu’il vous explique l’histoire des lieux ou simplement vous promener seul. Louer un vieux vélo pour 45 pesos et faire du vélo vous permet de faire le tour du site plus rapidement.

Quoi que vous décidiez, n’oubliez pas d’apporter de la crème solaire et de l’eau car il peut faire chaud ! Et des chaussures robustes si vous voulez escalader la pyramide principale.

ruines de coba

Quelques faits intéressants sur les ruines de Cobá

  • Le plus long sacbe (route blanche) s’étend sur plus de 100 kilomètres à l’ouest du site de Yaxuna près de Chichen Itza.
  • La colonie de Cobá a été occupée par une population agricole importante au 1er siècle et a atteint 50 000 habitants au sommet de sa productivité entre 600 et 900 après JC.
  • Cobá a beaucoup commercé avec d’autres communautés mayas aussi loin que le Honduras et aussi près que Tulum, Xcaret, Xel Ha et Muyil.
  • La croissance rapide de Cobá était due au contrôle des terres agricoles, des routes commerciales et, surtout, de l’eau des deux lagunes.
  • Les structures de Cobá montrent les influences de l’architecture de Teotihuacan, preuve que les habitants ont eu des contacts avec le centre du Mexique.
  • L’ensemble du site s’étend sur plus 80 kilomètres carrés.
  • À environ 900 ou 1000 après JC, Cobá a commencé une longue lutte de pouvoir avec Chichén Itzá qui a gagné dans ce différend et est devenu le pouvoir du Yucatan.
  • On pense que la colonie de Cobá a finalement été abandonnée lorsque les Espagnols ont conquis la péninsule vers 1550.
  • Aujourd’hui, les visiteurs peuvent explorer les cénotes à proximité, Choo Ha et Tamchaha qui sont à 10 minutes en voiture de l’entrée principale des ruines. Les cénotes sont situés à l’ouest du village de Cobá où les Mayas vivent toute l’année.

Aller nager dans les cénotes

Aucune visite à Cobá ne serait complète sans prendre un bain dans les cénotes calcaires rafraîchissantes à proximité. Les cénotes sont des dolines souterraines remplies d’eau douce, que l’on trouve partout dans le Yucatan. Il y a 3 cénotes à 10 min des ruines.

Le Cenote Choo-Ha est un cénote d’eau peu profonde avec de l’eau cristalline et de nombreuses stalagmites suspendues au plafond. Mon préféré des trois.

Cenote Choo-Ha

Le Cenote Tamcach-Ha est une caverne souterraine profonde avec deux plates-formes de saut amusantes à 5 et 10 mètres de haut.

Cenote Tamcach-Ha

Le Cenote Multun-Ha est un peu plus loin dans la jungle et dispose d’une grande terrasse en bois.

Cenote Multun-Ha

Le prix d’entrée pour chaque cénote est de 55 pesos (2€60). Ils sont une merveilleuse façon de se rafraîchir après une journée chaude à explorer les ruines mayas de Cobá !

PARTAGER