croisière arctique ou antarctique

Croisière Arctique ou Antarctique : 5 différences fondamentales

Souvent confondus et rarement différenciés, l’Arctique et l’Antarctique sont deux lieux situés l’un par rapport à l’autre, aux antipodes du monde. Nord ou Sud, comment les différencier pour ne pas se tromper ? Beaucoup de gens ne peuvent pas dire exactement où l’Arctique et l’Antarctique se rencontrent. Lequel est au Sud et lequel est au Nord du globe ? La réponse est que l’Arctique est au pôle Nord et que l’Antarctique est au pôle Sud.

En tout cas, ces deux terres similaires, séparées de plus de 20 000 kilomètres et situées à deux points opposés du monde, présentent certaines différences. Entre terre de glace ou mer de glace, hospitalière ou séculaire, quelles sont les principales différences entre une croisière en Arctique et une croisière en Antarctique ? Voici quelques réponses.

1. Terre de glace ou mer de glace ?

La première différence notable entre ces deux continents est géologique. L’Arctique se compose principalement d’eau de mer gelée. On pourrait dire que, de façon générale, c’est un peu comme un énorme sac de glace. L’Arctique est donc une immense mer de glace, entourée de terres, qui s’étend sur six pays qui bordent l’océan Arctique : le Canada, l’Alaska (États-Unis), le Groenland (Danemark), la Russie, la Norvège et l’Islande.

D’autre part, l’Antarctique est considéré comme un continent à part entière. Il est facile de s’en souvenir grâce à l’expression utilisée par Michel Berger : « Je voudrais m’envoler vers ce paradis blanc ». Historiquement appelé “le Continent Blanc”, l’Antarctique est constitué à 98% d’une calotte glaciaire, c’est-à-dire qu’il y a une croûte terrestre située sous une épaisse couche de glace où se trouvent montagnes et volcans.

antarctique

Les scientifiques préfèrent ne pas parler de continent, mais d’un “archipel caché sous une épaisse couche de glace”, avec une moyenne de 2 300 mètres et des montagnes qui culminent à 4 897 mètres. L’Antarctique est 25 fois plus grand que la France.

2. De grandes masses de glace pour de grands horizons

Isberg (en suédois) signifie littéralement montagne. Les icebergs arctiques proviennent des calottes glaciaires qui se jettent dans la mer, créant des glaciers déchiquetés et écorchés. En raison de séracs violents, les icebergs arctiques sont pour la plupart de taille moyenne, mais aussi incroyablement et déraisonnablement abondants.

En revanche, les plus grands icebergs se trouvent en Antarctique. C’est normal si on suit la logique annoncée plus haut. En raison de ses montagnes et de son paysage volcanique, le pôle Sud possède des icebergs vraiment étonnants.

3. Terre de vie ou terre inhospitalière ?

La troisième différence à noter concerne les lieux de vie dans ces terres de glace. Au pôle Nord, dans l’Arctique, on trouve des populations indigènes éparpillées à différents endroits. En Amérique du Nord se trouvent les Inuits, en Europe du Nord les Samis et en Sibérie les Yakoutes. Alors que ces habitants se contentent de ces terres accidentées, avec des animaux sauvages, avec une nature sauvage et les baisses de température qui en découlent, l’Antarctique est resté sans aucune présence humaine jusqu’à la décennie de 1821, lorsque les premières expéditions ont été menées. Comme dans le roman La Nuit des Temps de l’auteur René Barjavel, à l’heure actuelle, l’Antarctique n’est habitée que par quelques bases scientifiques au cours de l’année.

inuit

4. Températures hivernales ou températures glaciaires ?

Avec des températures enregistrées aussi basses que -93,2°, l’Antarctique est de loin le continent le plus froid de la planète. Les scientifiques s’accordent à dire que les températures diminuent vers l’intérieur du continent, mais aussi en fonction de l’altitude. La zone la moins inhospitalière se trouve le long de la côte ouest, vers la partie océanique, où les températures en été ne descendent pas en dessous de 0° et, en plein hiver, de -10°.

En revanche, dans l’Arctique, les thermomètres varient assez brutalement. La région se caractérise par des hivers longs et froids et des étés courts et chauds. Les températures hivernales peuvent varier entre -40° et 0°, atteignant même -50°. En été, la moyenne dépasse rarement les 10°. Exceptionnellement, certaines régions atteignent parfois 20°.

5. Sang chaud pour froid extrême

La dernière différence est la faune locale. L’Arctique, comme l’indique sa racine grecque arktos (ours), est le pays des ours polaires. Le terme remonte également à l’Antiquité, lorsque les navigateurs se dirigeaient vers la Grande Ourse et la Petite Ourse pour s’y rendre.

ours polaire

Ces prédateurs, au pelage aussi blanc que la nacre, partagent leur habitat avec d’autres espèces telles que les renards polaires, les caribous, les hiboux, les bœufs musqués, les narvals et les baleines boréales. L’Arctique abrite également des bélugas, des morses, des phoques et la sterne arctique, une espèce d’oiseau qui, dans sa migration saisonnière de l’Arctique à l’Antarctique, parcourt plus de 35 000 km.

Par contre, en Antarctique, il y a beaucoup plus d’espèces d’oiseaux, plus de 40 espèces répertoriées. Il est également possible d’observer des baleines, des phoques, des éléphants de mer et des manchots. Quatre espèces vivent en Antarctique. Alors que les manchots à jugulaire et papous fréquentent la presqu’île, seuls Adélie et les empereurs nichent sur la côte. Ces derniers se regroupent par milliers sur les banquises, formant des « rookeries » pour se réchauffer lors des fortes baisses de température.

En raison de la présence partielle de l’homme, les animaux qui habitent l’Antarctique sont moins craintifs et se rapprochent donc des visiteurs de jour. Les animaux de l’Arctique sont plus capricieux. Dans les deux cas, le spectacle s’annonce incroyable et impressionnant.

Croisière Arctique ou Antarctique, que choisir ?

Les croisières à travers l’Arctique visitent généralement les îles Svalbard, qui sont l’endroit peuplé le plus au nord de la planète, et où vous aurez l’occasion de voir toute la faune mentionnée ci-dessus. De plus, vous verrez des fjords fascinants et le glacier Monacobreen.

Faire une croisière en Antarctique est une expérience très différente, d’abord parce qu’à l’exception des camps scientifiques, il est inhabité, et cela génère un sentiment très différent, car vous marchez pratiquement sur des paysages vierges. Si vous connaissez l’histoire de l’expédition transantarctique impériale d’Ernest Shackleton, vous serez ravi de visiter certains des endroits qui ont joué un rôle de premier plan dans cette odyssée, comme la Géorgie du Sud. La faune est très différente, en Antarctique il y a beaucoup de manchots et les phoques ne s’enfuient pas à l’approche car il n’y a pas de prédateurs terrestres.

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage