Centre des girafes à Nairobi (Giraffe Centre)

Centre des girafes à Nairobi

Si vous vous rendez à Nairobi et que vous êtes passionné par la faune africaine, vous devez prendre le temps de visiter le célèbre Giraffe Centre de la capitale. Fondé et géré par le Fonds africain pour les espèces en péril (AFEW), le centre est sans aucun doute l’une des attractions les plus appréciées de Nairobi. Initialement mis en place comme un programme d’élevage pour la girafe de Rothschild en voie de disparition, le centre des girafes à Nairobi offre aux visiteurs la possibilité de se familiariser avec ces magnifiques créatures.

Aussi connue sous le nom de Baringo ou girafe ougandaise, la girafe de Rothschild est facilement identifiable des autres sous-espèces par le fait qu’elle n’a pas de marques sous le genou et que ses taches sont de forme variée et sont composées de deux tons. Dans la nature, elles ne se trouvent qu’au Kenya et en Ouganda, avec les meilleurs endroits pour des observations potentielles, notamment le parc national du lac Nakuru et le parc national de Murchison Falls. Cependant, avec un nombre de girafes à l’état sauvage encore très bas, le Giraffe Centre de Nairobi reste votre meilleur pari pour une rencontre rapprochée.

Histoire du centre des girafes à Nairobi

Le Giraffe Centre a vu le jour en 1979, lorsqu’il a été fondé en tant que programme d’élevage pour les girafes de Rothschild par Jock Leslie-Melville, le petit-fils kenyan d’un comte écossais et sa femme, Betty. Les Leslie-Melville ont décidé de remédier au déclin de la sous-espèce, qui était au bord de l’extinction par la perte d’habitat dans l’ouest du Kenya. En 1979, on estimait qu’il ne restait que 130 girafes de Rothschild à l’état sauvage.

Les Leslie-Melville ont commencé le programme d’élevage avec deux bébés girafes capturés, qu’ils ont élevé à la main chez eux à Lang’ata, le site du centre actuel. Au fil des ans, le centre a réintroduit avec succès des couples reproducteurs de girafes de Rothschild dans plusieurs parcs nationaux du Kenya, notamment le parc national de Ruma et le parc national du lac Nakuru. Grâce aux efforts de programmes comme celui-ci, la population de girafes sauvages de Rothschild est désormais passée à environ 1 500 individus.

En 1983, les Leslie-Melville ont achevé les travaux de création d’un centre d’éducation à l’environnement et des visiteurs, qui a été ouvert au grand public pour la première fois plus tard la même année. Grâce à cette nouvelle initiative, les fondateurs du centre espéraient faire connaître le sort de la sous-espèce à un public beaucoup plus large.

Vision et mission du centre

Aujourd’hui, le Giraffe Centre est une organisation à but non lucratif dont le double objectif est d’élever des girafes et de promouvoir l’éducation à la conservation. En particulier, les initiatives éducatives du centre sont destinées aux écoliers kényans, avec la vision d’inculquer à la prochaine génération les connaissances et le respect nécessaires pour que les humains et la faune coexistent en harmonie. Pour encourager la population locale à s’intéresser au projet, le centre propose des frais d’admission très réduits pour les Kenyans.

Le centre organise également des ateliers d’art pour les écoliers locaux, dont les résultats sont exposés et vendus aux touristes dans la boutique de cadeaux du centre. Les produits de la boutique de cadeaux, de la maison de thé et de la vente de billets aide à financer des sorties écologiques gratuites pour les enfants défavorisés de Nairobi. De cette façon, visiter le centre des girafes de Nairobi n’est pas simplement une journée amusante, c’est aussi un moyen de contribuer à assurer l’avenir de la conservation au Kenya.

nairobi centre girafes

Choses à faire au Giraffe Centre

Bien sûr, le point culminant d’une visite au Giraffe Centre est de rencontrer les girafes elles-mêmes. Une plate-forme d’observation surélevée au-dessus de l’enclos naturel des animaux offre une perspective surélevée unique, et la possibilité de caresser et de nourrir à la main toutes les girafes qui se sentent l’envie de vous approcher. Il y a aussi un auditorium sur place, où vous pouvez assister à des discussions sur la conservation des girafes et sur les initiatives auxquelles le centre est actuellement impliqué.

Ensuite, cela vaut la peine d’explorer le sentier de la nature du centre, qui parcourt 1,5 kilomètre à travers le sanctuaire animalier adjacent de 95 acres. Ici, vous pouvez apercevoir des phacochères, des antilopes, des singes et une véritable profusion d’oiseaux indigènes. La boutique de cadeaux est un endroit idéal pour s’approvisionner en objets d’art et d’artisanat fabriqués localement; tandis que la maison de thé propose des rafraîchissements légers donnant sur l’enceinte des girafes.

Informations pratiques

Le centre des girafes est situé à 5 kilomètres du centre-ville de Nairobi. Si vous voyagez seul, vous pouvez utiliser les transports en commun pour vous y rendre; alternativement, un taxi du centre devrait coûter environ 4 000 KSh (environ 30 €). Le centre est ouvert tous les jours de 9h00 à 17h00, y compris les week-ends et jours fériés. Visitez leur site internet pour les prix actuels des billets ou envoyez-leur un courriel à info@giraffecenter.org.

Centre des girafes Nairobi

1 réflexion au sujet de « Centre des girafes à Nairobi (Giraffe Centre) »

  1. Très sympa….je pensais ; bof ça va être comme au zoo…surprise !!! Car ces élégantes s’aprochent au point de les toucher et leur donner quelques friendises…
    Agréablement surpris…à voir et a profiter de ce moment unique….

    Répondre

Laisser un commentaire