Visiter les îles Marquises : informations et conseils

visiter les îles marquises

Les îles Marquises (en marquisien Fenua Enata, soit la « Terre des hommes ») sont l’un des groupes d’îles les plus éloignés de la planète. Ancrées dans le Pacifique à plus de 1400 km au nord-est de Tahiti, le fait même de la localisation éloignée de ces îles est ce qui a longtemps captivé l’imagination des voyageurs. L’idée de l’évasion typique des mers du Sud a sans doute commencé avec le roman « Taïpi », le mémoire à succès d’Herman Melville de 1846, très embelli, de sa visite dans les îles Marquises à bord d’un baleinier d’autrefois.

Les îles Marquises se trouvent à l’extrême nord-est de la Polynésie française, un territoire semi-autonome de la France. L’heure locale est GMT-9: 30, une demi-heure avant Tahiti (qui est le même fuseau horaire que Hawaï). Bien qu’il y ait 14 îles dans le groupe, le tourisme est concentré sur les deux îles ayant un service aérien régulier : Nuku Hiva et Hiva Oa.

Les Marquises se divisent naturellement en deux divisions géographiques : le groupe nord, composé de Eiao, Hatutaa, Motu One; et les îles centrées autour de la grande île de Nuku Hiva : Motu Iti, Ua Pou et Ua Huka. Et le groupe sud de Fatu Uku, Tahuata, Moho Tani (ou Motane), Terihi, Fatu Hiva et Motu Nao sont regroupés autour de l’île principale de Hiva Oa. Avec une superficie totale de 1049 kilomètres carrés, les Marquises font partie des plus grands groupes d’îles de Polynésie française découverts à l’origine par les flottes de galions espagnols en route vers Manille, Nuku Hiva étant la deuxième plus grande île de tout le territoire, après Tahiti. À l’exception de Motu One, toutes les îles sont d’origine volcanique.

Langue : français et marquisien

Le français est la langue officielle de la Polynésie française. Alors que le tahitien est largement parlé dans les îles de la Polynésie Française, la langue locale est le marquisien. Le marquisien se subdivise en « ’eo enana », parlé dans le nord-ouest de l’archipel, et en « ’eo enata » parlé dans le sud-est. Ces deux dénominations se traduisent chacune littéralement par l’expression « langue des humains ». Le marquisien se distingue nettement du tahitien (50 % d’intercompréhension, lexique similaire entre 45 et 67 %). Le français est largement parlé partout, mais pourquoi pas apprendre quelques mots avant votre départ :

  • Bonjour : kaoha
  • Au revoir : apai
  • Bienvenue : mave mai
  • Merci beaucoup : vaie nui

Choses à faire aux îles Marquises

Du snorkeling à Tahuata à la randonnée en passant par une cascade à Hakaui, voici les principales choses à faire dans et autour des deux îles les plus populaires des Marquises :

1. Que faire à Hiva Oa

Sur Hiva Oa, une excursion populaire est une sortie d’une journée en bateau vers l’île voisine de Tahuata. En explorant la ville de Vaitahu (qui comprend une impressionnante église en pierre) et le hameau de Hapatoni (réputé pour ses sculpteurs sur bois et son artisanat local), votre guide partagera avec vous des aspects de la culture marquisienne. Les visites comprennent généralement un arrêt sur une plage pour le déjeuner et une séance de snorkeling avant de retourner à Hiva Oa.

Une autre excursion populaire est une visite au village d’Atuona pour voir les sites de ses deux habitants les plus célèbres : le peintre Paul Gauguin et le chanteur Jacques Brel, tous deux enterrés dans le petit cimetière de l’île. Le centre culturel Paul Gauguin d’Atuona se trouve sur le site de la maison du peintre et comprend une galerie de répliques d’œuvres de l’artiste. Le parc présente une réplique de sa maison (l’arche d’entrée en bois d’origine – sculptée par Gauguin lui-même – se trouve au musée d’Orsay à Paris). Un hangar voisin abrite JoJo, l’avion privé de Jacques Brel, aux côtés d’expositions de la carrière du chanteur.

2. Que faire à Nuku Hiva

À Nuku Hiva, les excursions comprennent une sortie dans la vallée de Hakaui, où une randonnée peut être entreprise pour visiter une cascade, ou à Taipivai, le « Taïpi » des écrits de Melville. Taiohae est également un village agréable pour se promener, où l’on est tout aussi susceptible de rencontrer un cheval capricieux grignotant de l’herbe à l’arrêt de bus qu’un résident local qui s’arrête dans un magasin ou une pizzeria.

Près de la jetée, il y a un centre artisanal où les artisans locaux vendent leurs produits faits main, avec un accent sur les sculptures sur bois marquisiennes : une compétence pour laquelle les maîtres sculpteurs des îles sont réputés dans tout le Pacifique. Il y a également des stands de produits et un snack-bar.

Les excursions à quatre roues motrices sont également populaires sur le site accidenté de Nuku Hiva, vers divers points de l’île pour visiter des sites archéologiques et profiter de la vue depuis des points de vue panoramiques sur de nombreux endroits de cette île montagneuse.

Toutes les excursions sont organisées par le biais d’hôtels ou de pensions. Il est d’usage de les réserver à l’arrivée à Nuku Hiva, car la disponibilité et les conditions peuvent varier.

Nuku Hiva

Où séjourner aux îles Marquises

Des pensions, ou maisons d’hôte tahitiennes, sont disponibles sur les deux îles. Généralement exploitées à l’intérieur ou à proximité de maisons privées, les pensions proposent généralement des chambres ou des bungalows avec salle de bain privée ou partagée. Il y a également des locations de logements privés. Les normes d’hébergement peuvent varier, mais elles offrent une atmosphère nettement locale et sont généralement moins chères que les deux hôtels de villégiature simples de Nuka Hiva et Hiva Oa :

Nuka Hiva by Pearl Resorts

Sur Nuku Hiva, le Nuku Hiva by Pearl Resorts est situé sur une colline surplombant Tai-O-Hae, la principale communauté de l’île et le centre administratif de tout le groupe insulaire. Les bungalows jumelés serpentent le long d’une colline jusqu’à une plage de sable noir. Chacun est équipé d’une salle de bain complète avec des équipements standard de l’hôtel. Le lodge principal possède une petite piscine et le seul restaurant gastronomique de l’île, un endroit idéal pour regarder la lune se lever au-dessus de la baie.

visite des iles marquises

Hanakee Lodge

Sur Hiva Oa, le Hanakee Lodge est situé sur une colline surplombant la baie de Ta’aoa avec ses imposantes falaises abruptes battues par les intempéries ressemblant à un décors de « King Kong ». Des bungalows entièrement indépendants se dressent en demi-cercle autour du petit jardin débordant de bougainvilliers, de plumeria (encore appelé « frangipanier » ou « tipanier ») et de tiaré en forme d’étoile, l’emblème parfumé de la Polynésie française. Les équipements standard peuvent être trouvés dans les unités, et le pavillon principal dispose d’une petite piscine, d’un bar et d’un restaurant gastronomique, ainsi que d’une petite sélection d’articles-cadeaux à vendre, y compris des sculptures sur bois marquisiennes.

voyager aux iles marquises

Sur le même terrain que le lodge se trouve la Pension Josephine, qui propose des bungalows pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes, avec petit-déjeuner buffet et dîners table d’hôte inclus dans le tarif.

Où manger aux îles Marquises

Sur les deux îles, des restaurants gastronomiques se trouvent dans les hôtels, proposant une cuisine de style français mettant l’accent sur les fruits de mer et les produits locaux, ainsi que des options internationales telles que des pâtes et des pizzas.

De nombreux menus comprennent de la chèvre, une protéine marquisienne typique et des produits végétaux locaux tels que la noix de coco et l’arbre à pain. Les Marquises sont également connues pour leur miel local, qui se retrouve dans de nombreux desserts de restaurants et buffets de petit-déjeuner d’hôtel.

Le « Snack » est un type de restaurant abordable que l’on trouve dans toute la Polynésie française, proposant une sélection de sandwichs, pizzas, hamburgers ou chinois.

Comment se rendre aux îles Marquises

Air Tahiti, la compagnie aérienne intérieure de la Polynésie française, est la seule compagnie aérienne offrant des services vers les Marquises – et uniquement au départ de Tahiti. Le service à bord des avions de 78 sièges de la société est généralement disponible une fois par jour. Les vols partent généralement tôt le matin et desservent à la fois Nuku Hiva et Hiva Oa (l’ordre alterne certains jours) avant de retourner à Tahiti en fin d’après-midi. Le temps de vol sans escale vers et depuis Tahiti est en moyenne de trois heures.

Comment se déplacer sur les îles des Marquises

Sur Nuku Hiva, l’aéroport se trouve à 90 min en voiture de Taiohae. Sur Hiva Oa, l’aéroport Autona se trouve à quelques minutes en voiture d’Atuona, le principal village de l’île.

Sur l’une ou l’autre des îles, les hôtels proposent des transferts pour un prix modique. De nombreuses pensions incluront également des transferts dans le prix. Dans les deux cas, il est d’usage de fournir les détails de l’arrivée et du départ du vol au moment de la réservation.

La location de voitures ou de scooters n’est pas particulièrement nécessaire sur l’une ou l’autre des îles (même si elle est disponible, bien évidemment), car les centres commerciaux sont généralement accessibles à pied et les clients de l’hôtel peuvent profiter de navettes gratuites. Il n’y a pratiquement pas d’installations commerciales ou publiques en dehors des villages. La plupart des sites les plus populaires de l’île étant éloignés, les visiteurs participent généralement à des excursions par voie terrestre ou maritime.

L’argent en Polynésie Française

  • Le franc pacifique français est la monnaie de la Polynésie française.
  • Les pourboires sont rares en Polynésie française. Les guides touristiques semblent être une exception, même s’ils ne s’attendent généralement pas à des pourboires.
  • Les cartes de crédit sont moins largement acceptées aux Marquises qu’à Tahiti. Il y a des banques et des guichets automatiques à Taiohae et Atuona, mais c’est une bonne idée d’apporter de l’argent avec vous (il y a un guichet automatique à l’aéroport international de Faa’a pour ceux qui effectuent des correspondances directes).
  • Négocier le prix de vente d’un article n’est pas d’usage aux Marquises.

Laisser un commentaire