visiter ialyssos

Visiter Ialyssos : que voir

Ialysos est la deuxième plus grande ville de Rhodes, située sur la côte nord-ouest de l’île. Ialysos était l’une des trois premières villes anciennes datant de 1500 avant notre ère. Si vous venez visiter Ialysos, vous trouverez ici l’un des sites archéologiques les plus importants de l’île sur la colline de Filerimos, avec les vestiges du temple de Zeus et d’Athéna, les vestiges des fortifications byzantines, l’église des chevaliers de Saint-Jean du 14ème siècle et les “13 stations du chemin de croix de Jésus” : un chemin de cyprès avec des sanctuaires impressionnants des deux côtés. Il y a une croix de 70 mètres de haut au bout du chemin, avec une des escaliers menant au sommet d’où les vues sont incomparables !

La station balnéaire d’Ialyssos : Trianta

Ialyssos était autrefois un lieu de villégiature pour les riches habitants de Rhodes et pour cette raison, la région se caractérise par ses maisons néoclassiques et ses grandes demeures avec des palmiers dans leur cour.  Les visiteurs peuvent trouver ici de nombreux hôtels !

La plage, longue de 10 km, est l’une des plus venteuses du côté ouest de l’île. La station balnéaire d’Ialyssos est donc un lieu de rencontre populaire pour les amateurs de kitesurf et de planche à voile. Ici, sur les plages, il y a tout ce dont vous avez besoin pour pratiquer ces sports : des vents forts du nord-ouest créent des conditions idéales. Depuis les années 90, cette station de traditions et de culture accueille des compétitions locales et internationales.

La station balnéaire d’Ialyssos est également nommée Trianta. Mais les principales valeurs historiques ne se trouvent pas dans la station elle-même, mais dans ses environs. Si vous avez déjà regardé les photos de l’île de Rhodes, vous avez probablement vu des temples antiques érigés en l’honneur de la déesse Athéna, ils sont situés près de Trianta. Les vestiges des bâtiments sont situés sur le mont Filerimos. C’est l’Ancien Ialyssos !

Visiter Ialyssos : que faire et que voir ?

Ce qui vaut la peine d’être visité à Ialyssos, ce sont les églises de l’Assomption de la Vierge, Agios Nikolaos et Zoodochos Pigi. L’église byzantine souterraine d’Agios Georgios de Hostos avec de grandes fresques du 15ème siècle vaut également le détour.

Vous devez également visiter l’Ancien Ialyssos sur le mont Filerimos, où vous avez l’occasion de voir des paons marcher avec fierté à côté de vous, puis d’aller voir le monastère des chevaliers avec la grande croix au sommet. Dernier point mais non des moindres, le Chemin de Croix ​, sur les côtés duquel il y a des représentations de la Passion du Christ.

La zone présente un fort intérêt archéologique car elle est habitée depuis la préhistoire. À Trianta, des ruines d’une colonie minoenne et des cimetières mycéniens ont été découverts dans les collines environnantes. Dans l’Ancien Ialyssos, l’une des trois grandes villes anciennes de l’île, se trouve l’acropole de monuments antiques, de la période byzantine et chevaleresque. Cela vaut la peine de visiter les ruines du temple d’Athéna. Les inscriptions caractéristiques sur les rochers du côté ouest auraient été utilisées à des fins de culte.

La plage d’Ialyssos

La plage d’Ialyssos (Ialysos) est l’une des plages les plus organisées de Rhodes, et de nombreux hôtels sont situés dans cette zone. Comme la plage d’Ixia, elle est en partie caillouteuse et très appréciée des véliplanchistes car elle est également venteuse.

Le paysage est plus ou moins le même, partout où vous vous trouvez le long du rivage d’Ialyssos : la plage se trouve en première position avec les jardins et la piscine juste derrière et à l’arrière les hôtels à plusieurs étages avec leurs courts de tennis et autres installations.

Ialyssos est l’endroit où le développement de Rhodes en tant que destination touristique a commencé dans les années 1960, à 5 km au sud-ouest de la ville de Rhodes. Aujourd’hui, il y a plus de 20 000 lits d’hôtel dans les zones hôtelières d’Ixia et de la ville d’Ialyssos.

Il se passe beaucoup de choses ici : au Strip dans le centre d’Ixia, mais aussi à la plage d’Ialyssos, il y a des bars et des restaurants, des boîtes de nuit sont également disponibles.

Ialyssos et Trianta sont l’un des meilleurs spots de surf de l’île. La plage de galets descend rapidement à de plus grandes profondeurs, le vent souffle de manière fiable pendant la journée en diagonale de la mer à la terre. C’est un grand avantage pour les débutants, car ils ne peuvent normalement pas dériver loin dans la mer.

Plusieurs écoles de surf proposent des cours et de la location de matériel. Tout comme à Ixia, les plages des hôtels s’alternent avec les plages publiques organisées, utilisées principalement par les visiteurs des hôtels locaux qui ne disposent pas de leur propre plage privée. C’est un endroit idéal pour ceux qui aiment la baignade. Le long des cafés et restaurants, il y a aussi de nombreux kiosques, supérettes et points de restauration rapide.

Pour une soirée détente, vous pouvez choisir parmi de nombreux cafés et restos le long de la côte, faire une promenade en mangeant des crêpes ou visiter les boutiques de souvenirs.

Ancien Ialyssos (Ialysos) à Rhodes

L’ancienne ville d’Ialyssos s’étendait tout autour de la colline de Filerimos, qui était l’ancienne acropole où se trouvent des vestiges de bâtiments des périodes archaïque, byzantine et des chevaliers. Le temple d’Athéna Polias, qui date du 3ème-2ème siècle avant notre ère, a été construit sur le site d’un ancien temple classique. Le dépôt du côté ouest contenait des poteries et des ex-voto datant du 9ème au 5ème siècle avant notre ère.

En plus du culte d’Athéna Polias, dans Ialyssos il y a aussi des références à un culte de Zeus Polias. Dans la période paléochrétienne (5ème-6ème siècle), une basilique à trois nefs avec un atrium a été construite sur les vestiges de l’ancien temple, dans l’aile nord de laquelle une église à nef unique avec une coupole a été construite au 10ème siècle.

Au temps des Francs, ce site était occupé par un monastère médiéval et une église.

Les bâtiments les plus importants du site historique :

Le temple d’Athéna Polias : un temple dorique amphiprostyle, tétrastyle ou hexastyle (c’est-à-dire avec un portique de quatre ou six colonnes à chaque extrémité) avec un pronaos, cella et opisthodomos. Dans la cella se trouve la base de la statue du culte. Les petits tambours à colonnes et les murs à l’intérieur de la cella peuvent avoir appartenu à une colonnade intérieure (3ème-2ème siècle avant notre ère). Les boutures sur le côté ouest du rocher auraient été utilisées comme dépositaires pour les ex-voto ou à des fins de culte.

ialysos

Maison-fontaine dorique : deux tunnels amenaient l’eau du haut de la colline à une citerne creusée dans la roche et fermée par un mur isodomique poros sous la forme d’un bec à tête de lion déchargeant l’eau de la citerne fermée dans un réservoir ouvert, qui était entouré de six piliers avec des panneaux de pierre entre eux, et de là à un portique de six colonnes doriques qui formaient la façade de la fontaine (4ème siècle avant notre ère). Une loi sacrée avec des interdictions pour la protection de la fontaine a été gravée sur l’un des piliers.

Église de la période des Chevaliers : du 14ème siècle, avec un toit voûté et deux chapelles hexagonales.

Baptistère d’une basilique paléochrétienne à trois nefs : construit sur les ruines du temple d’Athéna.

Fortifications byzantines : celles-ci sont sur le côté est de la colline et construits avec des matériaux provenant de l’ancien temple d’Athéna. Certaines parties des réparations effectuées par les chevaliers sont visibles.

Ruines du catholikon d’un monastère byzantin : il s’agit d’une église à inscription cruciforme de type C, qui date de la fin du 10ème au début du 11ème siècle.

Monastère médiéval : restauré pendant l’occupation italienne. Autour de la cour intérieure se trouvent les pièces d’un bâtiment de deux étages avec des portiques voûtés menant aux cellules des moines au rez-de-chaussée et aux quartiers de l’abbé au premier étage.

monastère ialyssos

Chapelle à cellule unique d’Ayios Georgios Chostos : avec des fresques du 15ème siècle dans un style éclectique.

Des fouilles ont été effectuées par l’école archéologique italienne (en 1914 et 1923-1926) pendant leur occupation de l’île. Les premières phases du temple d’Athéna ont été fouillées ainsi que le dépôt contenant des figurines, des poteries et des objets métalliques (9ème-5ème siècle avant notre ère). La maison-fontaine dorique a également été fouillée et restaurée à cette époque.

Ajouter un commentaire