visiter gênes et ses alentours

Visiter Gênes et ses alentours : en plus de l’aquarium, il y a (beaucoup) plus à découvrir

Gênes est une ville qui a besoin de temps pour être appréciée par la plupart des touristes qui la visitent. Ne faites pas l’erreur de la sous-estimer et prenez le temps de visiter Gênes et ses alentours. Il y a ceux qui arrivent à Gênes, visitent l’aquarium et repartent. Quelle erreur ! Toute sa beauté est ailleurs. Ils manquent alors les bâtiments anciens, les ruelles pleines de vie, le street art du port. Mais aussi les quartiers de Nervi et Bocadasse qui valent à eux seuls le déplacement. Ne vous méprenez pas, l’aquarium est magnifique et est sans aucun doute l’un des fleurons de la ville, mais ne vous arrêtez pas là, allez plus loin, allez dans les ruelles, mangez de la street food, visitez ses bâtiments anciens, profitez des couchers de soleil…

Visiter Gênes et ses environs : que faire et voir ?

“Couchée au fond de son gouffre avec la majesté insouciante d’une reine… Gênes vient, pour ainsi dire, à la rencontre du voyageur” (A. Dumas, 1841). Il est dommage que les voyageurs la traversent souvent à la hâte, privilégiant d’autres lieux de la Ligurie, comme les Cinque Terre ou Portofino, perdant ainsi l’occasion de découvrir une ville riche en histoire, trésors cachés et lieux suggestifs. L’histoire de Gênes se raconte surtout le long de la Via Garibaldi et du Rolli, qui abrite de magnifiques demeures regorgeant d’œuvres d’art extraordinaires.

Le charme de cette ville coincée entre la montagne et la mer, fragmentée entre passé et présent, carrefour de différents peuples et cultures (ce n’est pas un hasard si le nom médiéval de Gênes est Janua, signifiant “porte” en latin), a frappé écrivains, poètes et auteurs-compositeurs, qui dans leurs vers ont raconté sa beauté, ses contrastes, son âme cachée. Tout d’abord Fabrizio de André, qui est aujourd’hui célébré avec un petit mais magnifique musée Via del Campo 29. Bien que Gênes soit surtout connue pour son Aquarium, l’ancienne république maritime renferme dans ses murs de merveilleux témoignages de son passé glorieux mais aussi audacieux, et des œuvres modernes !

Ainsi, en vous promenant dans la ville, vous pourrez admirer des palais nobles et des églises anciennes, vous perdre dans le dédale des ruelles caractéristiques (carroggi) dans lesquelles le noyau de la vieille ville est organisé, visiter des musées intéressants, être surpris par les symboles de la nouvelle Gênes, tournée vers l’avenir mais superbe gardienne d’un passé toujours présent. N’oubliez pas qu’avec la Genova Museum Card pour seulement 15 €, vous pouvez visiter 28 musées (les plus importants de la ville) et voyager gratuitement dans les transports en commun. Prêt à visiter Gênes et ses alentours ? Voici les choses à voir !

Si vous cherchez un hôtel à Gênes, je vous propose de choisir parmi ceux proposés par Booking.com. Il y a environ 100 hôtels avec des prix, des photos et des commentaires des clients précédents.

1. Le vieux port de Gênes

Autrefois, cette région était le centre de l’activité marchande génoise. Après la reconversion réalisée par Renzo Piano à l’occasion des Colombiadi (célébrations du 500ème anniversaire de la découverte de l’Amérique) en 1992, la célèbre Piazza di Genova donnant sur la Méditerranée est devenue un lieu entièrement dédié au tourisme et aux loisirs.

En fait, vous trouverez ici : l’Aquarium, une grande attraction pour les visiteurs de tous âges, avec sa Biosphère, une bulle d’acier et de verre au-dessus de l’eau conçue par Piano qui reproduit à l’intérieur un environnement tropical avec une grande variété de plantes tropicales, mais aussi des papillons et des petits animaux (iguanes, oiseaux); le Galata Museo del Mare, le le plus grand musée maritime de la Méditerranée consacré à l’histoire de la navigation (ne manquez pas la terrasse panoramique du Mirador pour profiter d’une vue splendide sur le port et la ville); le Bigo de Renzo Piano, la structure métallique ressemblant à une grue avec un ascenseur panoramique qui est devenu l’un des symboles de Gênes.

La transformation de ces lieux ne s’est pas faite qu’avec la création d’ouvrages modernes mais aussi en faisant revivre d’anciens bâtiments portuaires, dont les anciens Entrepôts de Coton qui accueillent aujourd’hui des équipements culturels et récréatifs comme la Cité des Enfants, le plus grand espace en Italie dédié aux jeux, à la science et à la technologie.

Les piliers en béton de la route qui passe au-dessus, sorte de frontière qui sépare la ville de la mer, sont devenus de véritables œuvres d’art à ciel ouvert grâce aux célèbres artistes de rue qui les ont décorés, promenez-vous dans toute cette zone, ça vaut vraiment le coup !

2. L’aquarium de Gênes

L’Aquarium (site internet) est la principale attraction touristique de Gênes. Inauguré en 1992 dans la zone du vieux port, c’est le plus grand aquarium d’Italie et le deuxième d’Europe.

Le parc marin abrite 12 000 spécimens de 600 espèces différentes (non seulement des espèces marines mais aussi des animaux de la forêt tropicale et d’eau douce) dans un cadre spectaculaire qui reproduit exactement leurs habitats naturels d’origine. La visite de l’Aquarium est une expérience amusante et passionnante car elle offre la possibilité de connaître la faune aquatique en “marchant” dans les mers et les eaux les plus fascinantes du monde. Le chemin entre les différents pavillons de l’Aquarium serpente à travers les plus de 70 bassins d’exposition où vous pourrez également observer des requins, des phoques, des tortues, des pingouins et les zones populaires qui intègrent l’expérience visuelle aux notions scientifiques. Le nouveau pavillon des cétacés conçu par Renzo Piano a été récemment inauguré pour admirer les adorables mammifères marins à la fois d’un point de vue sous-marin, grâce au tunnel, et d’un point de vue d’en haut qui permet d’observer les dauphins.

3. Le phare de Gênes (La Lanterna)

Preuve de la vocation maritime de cette ville, son phare, communément appelé “La Lanterna“, qui a toujours été le symbole de Gênes. Haute de 77 mètres, la tour historique se dresse sur les vestiges d’une colline de 40 mètres, elle se situe donc à environ 177 mètres.

Créée pour signaler aux navires l’entrée du port mais aussi pour contrôler leur mouvement à l’intérieur, la tour a été construite au 14ème siècle à l’emplacement où déjà en 1128 se trouvait un phare en activité avec un système au bois. En 1326, la première lanterne à huile (d’olive) est installée et en 1340 les armoiries municipales sont peintes sur la partie inférieure de la tour. Son aspect actuel est le résultat de la reconstruction effectuée au 16ème siècle et malgré les interventions suite aux événements de guerre et à la foudre, la Lanterna ressemble à ce qu’elle était alors : une tour à deux volumes élancés superposés avec une galerie au sommet de chacun d’eux (la première terrasse est accessible), un escalier intérieur de 172 marches, une lanterne à l’intérieur de laquelle se trouvent les éléments d’éclairage.

la lanterna gênes

Attaché à la tour se trouve le Museo della Lanterna, un musée multimédia consacré à la ville et au territoire provincial, accessible par une promenade d’environ 800 mètres qui, depuis le terminal des ferries, longe les vieux murs jusqu’au phare.

4. Le centre historique de Gênes

Le centre historique de Gênes est le noyau de la ville, un lieu chargé d’histoire et de charme qui, après des années de négligence et de délabrement, a finalement été restauré. Pour découvrir le charme de l’ancienne Gênes, il faut marcher et entrer dans les “caruggi”, les ruelles pittoresques d’origine médiévale et les creuze (ruelles étroites entre les murs), se perdre dans les belles rues bordées de palais et de places nobles harmonieuse (Piazza delle Erbe, Piazza San Donato) dominée par des églises anciennes (San Donato, San Matteo).

Ce n’est pas un hasard si une grande partie du centre historique a été déclarée site du patrimoine mondial. Il existe de nombreux sites d’intérêt historique tels que le Castrum, ou le premier établissement urbain de la ville datant de la période des Romains et des Etrusques, de grande valeur le patrimoine architectural avec le célèbre Palazzo Spinola et le Palazzo Ducale (je vous en reparle un peu plus loin dans cet article), deux magnifiques bâtiments à travers lesquels on découvre la splendeur de l’ancienne république maritime. Les possibilités de loisirs ne manquent pas non plus, car les auberges caractéristiques abondent dans tout le centre historique où il est possible de déguster les plats typiques de la cuisine génoise, les bars historiques, les clubs et des boutiques centenaires !

5. La via Garibaldi et ses palazzo

La belle Via Garibaldi, la “Strada Nuova” du milieu du 16ème siècle, également connue sous le nom de “Via Aurea” pour la splendeur de ses édifices (les splendides palais Cambioso et Carrega-Cataldi) fait partie de la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Un itinéraire muséal unique consacré à l’art ancien qui relie les trois propriétés municipales historiques : Palazzo Rosso, Palazzo Bianco et Palazzo Doria Tursi. Dans le premier bâtiment, la résidence du 17ème siècle des Brignole-Salé, sont conservés le mobilier historique et les collections d’art que la famille noble a rassemblées pendant plus de deux siècles. On y expose des œuvres de Van Dick, Veronese, Guercino, Strozzi, Dürer.

Le Palazzo Bianco abrite une précieuse collection de peintures italiennes (ne manquez pas Ecce homo du Caravage), flamandes (Rubens, Van Dick, Memling), hollandaises (Steen), françaises (Vouet) et espagnoles (Murillo) du 16ème au 18ème siècle .

Enfin, l’aristocratique Palazzo Tursi, en plus d’abriter les salles statutaires du maire, présente une remarquable exposition d’art décoratif (céramiques, tapisseries) et abrite le “Cannone” et le célèbre violon Paganini construit en 1734 par le luthier Bartolomeo Giuseppe Guarnieri.

6. Les Palazzi dei Rolli à Gênes

Ces belles demeures de la noblesse génoise offraient, au tournant des 16ème et 17ème siècles, l’hospitalité aux illustres personnages de passage dans la ville.

Les résidences (plus d’une centaine) que la République de Gênes avait attribuées à cet effet ont été inscrites sur des listes spéciales (Rolli degli Alloggiamenti pubblici) qui ont été périodiquement mises à jour. Sur la base de leur valeur architecturale et de leur somptuosité, les Palais étaient divisés en trois catégories (bussoli) dont chacune était associée à une certaine catégorie d’invités : le premier bussolo pour les cardinaux, les princes et les vice-rois ; le deuxième bussolo pour les seigneurs féodaux et les gouverneurs ; le troisième pour les princes et les ambassadeurs. Depuis 2006, quarante-deux de ces bâtiments prestigieux “disposés en séquence atrium – cour – escalier – jardin et riches en décorations intérieures”, ont été reconnus par l’UNESCO comme “patrimoine mondial” comme “expression d’une identité sociale et économique singulière qui inaugure “l’architecture urbaine de l’ère moderne en Europe”. Une promenade dans les rues Balbi, Garibaldi, Lomellini et San Luca vous fera découvrir ces demeures historiques et un riche passé qui a fait de l’hospitalité un modèle culturel. Les bâtiments peuvent être visités pendant les Rolli Days que la municipalité de Gênes organise presque tous les week-ends.

palazzo della meridiana

7. La cathédrale de Gênes (San Lorenzo)

La majestueuse et solennelle cathédrale San Lorenzo a été construite à partir du 9ème siècle et a été remaniée jusqu’au 16ème siècle, ce qui explique la juxtaposition de différents styles architecturaux tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Elle fut consacrée en 1118 par le pape Gélase II.

La cathédrale de la ville se présente au visiteur avec sa belle façade gothique de style génois (13ème siècle) aux influences françaises comme en témoignent la disposition des portails et la rosace centrale. Les côtés latéraux avec les deux portails datent de l’époque romane, tandis que le dôme (conçu par Galeazzo Alessi) et le clocher sont du 16ème siècle.

L’intérieur, divisé en trois nefs, contient d’innombrables œuvres sculpturales et picturales. Le long de la nef gauche se trouve la chapelle de San Giovanni Battista où sont conservés les ossements de San Lorenzo ; au bas de l’allée droite, vous entrez dans le musée du Trésor de la cathédrale qui abrite des chefs-d’œuvre de l’art sacré dont le Sacro Catino que la légende identifie avec le Saint Graal, l’Arche des Cendres de Saint-Jean-Baptiste et d’autres objets.

Ne manquez pas de monter à la loggia panoramique de la tour nord d’où vous aurez une superbe vue sur les toits de la ville (gratuit pour les enfants et 5,00 € pour les + de 12 ans).

Dans la via Tommaso Reggio, entre la cathédrale et le palazzo Ducale, se trouve le musée diocésain avec des vestiges archéologiques et des objets sacrés. Mais cela vaut le détour surtout pour la section textile avec des exemples significatifs de la production qui a rendu Gênes célèbre dans toute l’Europe. Surtout, un regard incontournable sur les Serviettes de la Passion, peintes en 1538 sur toile de lin teinte en bleu indigo, en pratique la toile dite de Gênes, c’est-à-dire le fameux jean que tout le monde croit être américain !

8. Le palazzo Ducale

Après avoir visité la cathédrale San Lorenzo, continuez sur quelques mètres pour tomber sur le palazzo Ducale. Sa construction remonte au 13ème siècle et au fil des années ses fonctions ont alterné et changé, pour devenir aujourd’hui un espace d’exposition, un lieu pour organiser des événements et se détendre devant un café.

Il abrite plusieurs associations et l’objectif principal de la fondation qui veille à sa performance est la promotion culturelle et sociale.

Ne manquez pas également une visite des prisons !

9. La porta Soprana et la maison de Christophe Colomb

Continuez votre visite dans les rues du centre génois en visitant Porta Soprana et, située à quelques mètres de celle-ci, la maison de Christophe Colomb.

La Porta Soprana est la seule des portes d’entrée de la ville datant du 9ème – 10ème siècle, elle a une architecture médiévale et est en pierre. Son architecture est impressionnante et, en franchissant ses frontières, vous entrez dans le centre historique.

Juste à côté de la Porta Soprana, au point où commence la promenade d’accès, se trouve la maison de Christophe Colomb. C’est une petite maison-musée dédiée au découvreur des Amériques, reconstruite au 18ème siècle sur les vestiges de celle d’origine. Colomb y passa les années de sa jeunesse : qui sait s’il rêvait déjà de mondes lointains !

10. La piazza De Ferrari et le théâtre Carlo Felice

En poursuivant votre promenade et le long de la via Dante, vous rencontrerez la place la plus célèbre de la ville de Gênes, la Piazza De Ferrari. Avec sa grande fontaine au centre, c’est le centre névralgique des événements, des manifestations et de la vitalité de la ville.

Près de la Piazza De Ferrari, vous pourrez admirer le théâtre Carlo Felice, l’opéra de la ville, qui accueille des saisons d’opéra et des concerts uniques. Ces dernières années, il a également accueilli des événements non strictement liés au répertoire classique, tels que des comédies musicales, des concerts de musique pop et des compagnies de ballet.

11. La via XX Settembre : idéale pour le shopping

Après tant de culture, qui ne voudrait pas faire un peu de shopping ? Dans la rue principale du centre, via XX Settembre, vous pourrez vous faire plaisir en faisant du shopping dans les grands magasins de distribution mais aussi dans les petites boutiques de Gênes.

Librairies, vêtements, accessoires et parfumeries seront prêts à satisfaire tous vos besoins !

via XX Settembre gênes

12. Le Mercato Orientale

Sur la via XX Settembre, à peu près à mi-chemin, vous trouverez le Mercato Orientale, un marché où vous pourrez trouver de nombreuses spécialités culinaires et plus encore.

Entièrement rénové, c’est aujourd’hui un point de rencontre et de loisirs, un lieu pour savourer des saveurs uniques et se rencontrer, un centre d’agrégation culturelle et sociale.

13. La villa del Principe

Si vous voulez vous immerger dans l’histoire génoise des Dorias, vous ne pouvez pas manquer une visite à la villa del Principe. Cette ancienne demeure est la plus grande de toute la ville : construite sur ordre d’Andrea Doria au 16ème siècle, c’est aujourd’hui un véritable musée regorgeant de trésors et d’œuvres d’art.

Les jardins, surplombant la mer, sont de splendides œuvres architecturales, dont les fontaines contribuent à enrichir leur magnificence.

villa del Principe gênes

14. Le palazzo Reale

Poursuivant la visite des bâtiments historiques les plus importants de Gênes, le Palais Royal, voulu à l’origine par la famille Balbi au 17ème siècle et acheté par les Savoie dans les années 1820, vous fera découvrir les salles d’apparat, les fresques, les peintures et mobilier appartenant à des familles qui, au fil du temps, ont habité ici.

15. Le panorama de Gênes depuis Spianata Castelletto

Après avoir visité les bâtiments historiques et les musées, un ascenseur urbain part de la Piazza Portello qui vous mènera au point de vue de Spianata Castelletto.

Dans ce grand espace du quartier du même nom, vous aurez une vue générale sur la ville, une vue imprenable qui vous envoûtera.

Vous pourrez voir le port, les petites maisons des ruelles aux toits d’ardoise grise, l’opéra et les collines environnantes surplombant la mer.

visite de gênes

16. Le castello d’Albertis

Le Castello D’Albertis domine la ville de Gênes surplombant le port depuis la colline de Montegalletto. Conçu par le capitaine Enrico Alberto D’Albertis avec un goût prononcé pour le collage architectural et le renouveau néogothique, il a été construit sur les vestiges de fortifications du 16ème siècle et de la fin du Moyen Âge entre 1886 et 1892.

À sa mort (1932), le capitaine fit don du château et de ses collections à la ville de Gênes, restituant non seulement la résidence qu’il a lui-même enrichie avec imagination de références exotiques, néogothiques et hispano-mauresques, mais aussi un morceau de l’histoire de Gênes : un bastion de l’enceinte du 16ème siècle contenant les restes de base d’une tour de l’ancienne enceinte médiévale, sur laquelle repose la construction du château.

Ici, vous pouvez profiter d’une belle vue sur la ville mais le château lui-même est aussi très intéressant pour les amateurs d’art car il abrite un musée des cultures du monde voulu par le capitaine Enrico Alberto D’Albertis, son créateur et grand voyageur qui a enfermé dans sa maison le monde connu par terre et par mer entre les 19ème et 20ème siècles.

17. Le quartier de Boccadasse

Non loin du centre-ville, le long de la promenade qui part de la longue promenade du front de mer de Corso Italia, l’ancien village balnéaire de Boccadasse attire les touristes du monde entier avec d’excellents restaurants et un paysage de carte postale.

Dans le village de Boccadasse, vous pourrez admirer les maisons colorées caractéristiques qui appartenaient autrefois aux pêcheurs, une petite plage avec des bateaux amarrés et des goitres, des glaciers, des petits commerces qui préparent des plats typiques et des rochers facilement accessibles pour prendre le temps d’admirer la mer et le village.

boccadasse gênes

18. Le quartier de Nervi

Aux portes de la ville, à environ 15 minutes du centre de Gênes, Nervi offre une promenade tranquille et ensoleillée en bord de mer, entièrement piétonne, des restaurants à proximité immédiate des vagues et des établissements balnéaires avec piscines d’eau de mer.

Son joyau est sans aucun doute la Promenade Anita Garibaldi, plus connue sous le nom de Promenade Nervi. Environ deux kilomètres de marche surplombant la mer et les rochers vous donneront une impression générale de l’est de la ville. Depuis cette promenade, en plus des bars et des restaurants, vous pouvez voir la montagne de Portofino à l’est et immortaliser le port caractéristique du quartier de Nervi à l’ouest.

Le quartier génois de Nervi offre de beaux paysages, dont l’un a été réaménagé et amélioré à l’occasion d’Euroflora 2018 : les parcs de Nervi. Ce splendide quartier verdoyant de la ville offre des espaces de détente, des jeux pour enfants, de la nature et des écureuils dans un écrin de ruelles entourées de prairies et de roses. Depuis les parcs de Nervi, il est également possible d’accéder aux musées du Parc : la Galerie d’Art Moderne, la Wolfsoniana, les Collections Frugone et le Musée Giannettino Luxoro.

Beaucoup de gens qui visitent Gênes ne vont pas jusqu’au quartier de Nervi et passent à côté de quelque chose de vraiment charmant. La promenade en bord de mer, le soleil, les restaurants de poissons sont un vrai bonheur. Si vous ajoutez également les maisons colorées qui prennent de la hauteur, il est impossible de ne pas en tomber amoureux.

19. Le petit train de Casella

Après votre visite à Castelletto, à côté de la Piazza Manin, vous trouverez le départ du train caractéristique de Casella ! Ce petit train vous emmènera à la campagne et au cœur de la Haute Vallée de Scrivia, et vous fera atterrir dans la petite ville de Casella.

Ici, vous pouvez faire une pause déjeuner dans une trattoria typique de la région puis retourner en ville à bord du charmant petit train.

20. Camogli et San Fruttuoso

Si vous prévoyez de visiter Gênes et ses alentours, vous devez absolument prendre un train à destination de Levante destination Camogli ! Cette petite ville offre un panorama unique, inoubliable et reconnaissable entre mille. Des petites maisons colorées, des restaurants caractéristiques en bord de mer, une petite église perchée et un port charmant : Camogli est un village de pêcheurs caractéristique à ne pas manquer ! Et si vous décidez de passer la soirée à Camogli je vous propose d’aller déguster un rhum au pub del Pirata.

De plus, de petites excursions en bateau partent de la marina pour visiter l’abbaye de San Fruttuoso, un endroit magnifique situé dans une crique caractéristique et très suggestive.

21. Il Cristo degli Abissi (Le Christ des Abysses)

Le Christ des Abysses est une statue de bronze située à 17 mètres sous le niveau de la mer dans la baie devant l’abbaye de San Fruttuoso, entre les villes de Camogli et Portofino.

Bien visible également depuis le bateau, il s’agit d’une sculpture particulièrement suggestive, positionnée dans les années 1950 et la destination de nombreuses plongées sous-marines.

22. Santa Margherita Ligure et Portofino

Santa Margherita Ligure et Portofino sont ce qui a rendu la Ligurie et Gênes célèbres dans le monde. Places, boutiques, cafés, journaux internationaux et grands yachts : Santa Margherita et Portofino sont les destinations d’excellence pour ceux qui aiment le luxe et la mondanité.

Si vous souhaitez visiter Gênes et ses alentours, je vous conseille d’y consacrer au minimum 3 jours, l’idéal étant d’y passer une semaine.

Ajouter un commentaire