visiter furiani

Furiani est une charmante ville touristique située au sud de Bastia. La ville date du Moyen Âge, comme en témoigne encore son ancien village. Avec un beau patrimoine historique et architectural, Furiani est aussi connue pour son sa nature exceptionnelle avec quatre aires protégées sur son territoire, dont un ZNIEFF et trois sites classés Natura 2000. Visiter Furiani c’est découvrir de belles places, des paysages et des bâtiments anciens !

Visiter Furiani : explorer l’ancien village à pied

Ce village offre une vraie pause dans le temps avec ses fontaines, ses lavoirs et sa tour génoise supportant un superbe clocher. Il connut une grande expansion économique en 1920 avec l’autorisation de la culture libre du tabac et l’installation de l’usine Job-Bastos.

Les gens vivaient autrefois groupés sur cet éperon rocheux, en place forte autour du château de Furiani. De cette forteresse, il ne reste qu’une tour restaurée par Pascal Paoli.

Pour visiter ce village typique, prenez la D364 au niveau du rond-point près du stade de foot et suivez-la jusqu’à arriver en haut. À l’entrée du village, il y a un parking sur votre gauche le long d’un haut mur où vous pourrez vous garer pour aller explorer.

parking furiani

Vous pouvez également rouler plus loin dans le village et vous garer sur un parking derrière l’église (il y a plus de places sur ce parking) : ici vous serez déjà en haut du village alors qu’au parking précédent vous serez en bas (tout dépend si vous voulez monter en premier pour visiter Furiani ou si vous préférez commencer par descendre les marches).

parking furiani

Quelque soit le parking que vous avez choisi, vous pouvez partir pour votre exploration du village. Ici c’est de nombreux escaliers et beaucoup de toutes petites ruelles qui relient les maisons entre elles. Ce village a vraiment beaucoup de charme et possède des vues extraordinaires sur la côte et sur l’étang de Chiurlinu, c’est magnifique !

vue village furiani

Lors de votre visite de Furiani, vous ne pourrez pas manquer la Tour Paoline, une ancienne tour génoise carrée, qui se dresse au centre du village, à 220 mètres d’altitude. C’est ce qui subsiste de l’ancien château (Furiani était un fief seigneurial au Moyen Age). Elle a été entièrement rebâtie après 1763 par Pascal Paoli, d’où son nom de « Tour paoline ».

tour paoline furiani

Sur une plaque au pied de la tour, il est écrit : « Cette tour carrée dont les échauguettes sont restées inachevées, a été édifiée par Pascal Paoli à l’époque de son généralat (1765 – 1769). Assiégé sept fois entre 1729 et 1769, Furiani fut à l’époque des révoltes, un haut lieu de la résistance contre la République de Gênes. La date de l’édification du clocher qui surmonte la tour est incertaine mais sa présence est notée en 1839 ».

clocher tour paoline furiani

Non loin de la tour, vous découvrirez également l’église Saint-Jean-Baptiste. Elle était à l’origine la chapelle de Confrérie Santa Croce. Après la destruction de l’église paroissiale Saint-Érasme qui lui était voisine, lors de la grande révolte contre Gênes au 18ème siècle, elle est devenue église paroissiale. Sa façade a été magnifiquement restaurée !

église Saint-Jean-Baptiste furiani

D’autres photos prises lors de notre visite de Furiani

Randonnée au départ du village de Furiani

Depuis le village de Furiani, une randonnée facile vous mène à la Chapelle Santa Maria Assunta qui a une superbe vue sur le cordon lagunaire de la Marana et l’étang de Biguglia.

vue depuis chapelle santa maria furiani
Par beau temps, on peut même apercevoir l’île d’Elbe de l’archipel toscan

Cette chapelle romane, qui daterait du 9ème ou 10ème siècle, se trouve à environ 2 kilomètres du village. On y accède en 30-40 minutes de marche relativement facile. La première partie monte vers les hauteurs et la deuxième partie est plus plate.

chapelle santa maria furiani

L’environnement autour de la chapelle est vraiment sympa, elle est comme posée sur cette colline avec son enceinte de pierre. Et il y a même quelques tables de pique-nique.

chapelle santa maria furiani chapelle santa maria furiani

Le départ de cette randonnée se trouve juste après l’église et le parking, continuez sur une route qui passe près d’un cimetière et vous serez alors sur son large sentier.

Il y a d’autres chemins de randonnée dans cette région qui mènent aux chapelles de Sant’Antone, Saint Pancrace, Santa Agata, Santa Lucia et bien d’autres encore, souvent ruinées et que l’on découvre au détour d’un sentier car elles ne sont pas sur les cartes. Chapelle Sant’Antone : en contrebas du village de Furiani, un sentier vous mène jusqu’à la petite chapelle Sant’Antone (Saint Antoine), ainsi qu’à une fontaine sous les châtaigniers.

chapelle saint antoine furiani

La plage du Lido de la Marana

Un des meilleurs atouts de la commune est sans aucun doute la plage du Lido de la Marana (ou plage de Tombulu Biancu) avec son sable fin et ses eaux d’un bleu profond. Cette plage est facilement accessible à partir du rond-point proche du stade de foot et est assez calme en été. En fait, il y a du monde en saison, mais cette plage est tellement grande qu’il y a toujours de la place pour poser sa serviette en marchant un peu.

plage et bastia au loin

L’étang de Chiurlinu (aussi appelé étang de Biguglia)

Ne manquez pas l’étang de Biguglia au sud de Bastia, c’est le plus grand lagon de l’île et un refuge pour les oiseaux migrateurs. Plus de 100 espèces peuvent être observées ici !

etang de chjiurlinu

Le parc de Fornacina, le sentier de découverte de Tombulu Biancu, l’embouchure (ou grau) de l’étang, mais aussi l’écomusée du fortin vous permettent de découvrir les richesses de ces milieux et de profiter au mieux de cet environnement remarquable mais fragile.

étang de biguglia

Selon la période où vous venez, vous pourrez même observer des flamants roses !

flamants roses etang biguglia

Une nature exceptionnelle

Furiani possède en effet quatre espaces protégés, une ZNIEFF et trois sites Natura 2000. Les quatre espaces protégés sont la Galerie de Furiani Paterno (zone de 2,59 ha créée en 1995 par arrêté préfectoral de protection de biotope, d’habitat naturel ou de site d’intérêt géologique), la Réserve naturelle de Corse (réserve naturelle de l’étang de Biguglia créée par décret en 1994 qui concerne les communes de Furiani, Biguglia, Borgo et Lucciana), les Rives de l’étang de Biguglia (le Conservatoire du Littoral a acquis près de 549 ha du cordon lagunaire longeant le littoral des communes de Furiani, Biguglia, Borgo et Lucciana) et l’Étang de Biguglia (zone humide protégée par la convention de Ramsar, d’importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux d’eau).

ZNIEFF (Étang, zone humide et cordon littoral de Biguglia) : avec Bastia, Furiani, Borgo et Lucciana, Biguglia est concernée par la Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique de 2e génération. L’étang de Biguglia, aussi appelé étang de Chjurlinu, situé au sud de Bastia, est le plus vaste plan d’eau lagunaire de Corse (1 450 ha).

panneau etang de biguglia

Les trois sites Natura 2000 sont l’Étang de Biguglia (habitats, faune, flore), la Région de Furiani et monte Canarinco (protégé au titre de l’arrêté de protection de biotope, d’habitat naturel ou de site d’intérêt géologique pris pour la Galerie de Furiani Paterno, pour les mammifères et amphibiens qui le fréquentent) et, encore une fois, l’Étang de Biguglia (oiseaux, couvre une Zone d’une superficie de 1 808 ha et bénéficie d’une double protection, au titre de Réserve naturelle nationale et de zone humide.

oiseaux etang biguglia

Activités sur la commune de Furiani

Rico et les Super Héros : parc de jeux pour enfants (10 mois à 12 ans) de 1400 m2, à l’abri du vent, de la pluie et du mauvais temps et à l’extérieur dès qu’il fait beau ! (site)

Factory Zones : Laser Games Hélios dernière génération (mon fils a testé avec des amis : ils ont adoré), Mini Golf (j’ai testé : très sympa mais peut-être un peu court, on est resté sur notre faim), Baby Foot ou Billard. Le lieu propose aussi de la restauration rapide. (site)

Brasserie PIETRA : première brasserie dans l’histoire de la Corse (site), la brasserie est ouverte au public en juillet et août, du lundi au vendredi de 9h à 12 h et de 14h à 17 h 30.

D’AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR EGALEMENT :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici