visiter carnac

Visiter Carnac et ses alignements : une visite magique en Bretagne

Visiter Carnac dans le Morbihan, c’est découvrir une commune de la côte bretonne avec des plages spectaculaires et un charmant centre historique, bien qu’elle soit célèbre dans le monde entier pour son impressionnant complexe mégalithique.

Carnac est un lieu magique et très particulier, qui continue de nous faire rêver, puisque ses trois mille menhirs, dolmens, tumulus n’ont révélé qu’une partie de son mystère… Ces pierres qui ont été soulevées à l’époque néolithique, entre -5 000 et -2 000, ont donné lieu à de multiples théories, sans que les intentions de leurs bâtisseurs soient comprises à ce jour.

Carnac, le plus grand site mégalithique du monde, et ses quelques 3000 pierres levées révèlent toute une humanité encore nourrie de mystères et de secrets. Les alignements de Carnac se répartissent sur 40 ha et sur environ 4 km, selon une orientation architecturée.

Les légendes des alignements de Carnac

Gigantisme et multitude sont les clés de l’attraction universelle exercée par ces troublants champs de pierres levées. Outre les dolmens qui jonchent la campagne, ce sont surtout les alignements qui subjuguent le visiteur : 579 menhirs à Kerlescan, 999 à Kermario, 1099 au Ménec où ils se rangent sur 11 files qui, déployées, dépasseraient le kilomètre !

Il y a une beauté intrinsèque qui émane de ces blocs de granit plantés sur la lande sauvage comme une armée de soldats de pierre, figés dans un impressionnant garde-à-vous. Et il y a surtout les questions sans réponses posées par ces cohortes silencieuses et impénétrables. Temples, nécropoles, observatoires, instruments de calcul astronomique ? Lorsqu’on ne sait rien les hypothèses se déchaînent, jusqu’à faire intervenir les inévitables extraterrestres.

Sans compter que la répartition des mégalithes ne simplifie rien : on en trouve dans le monde entier, en Afrique comme en Orient. Il nous reste la possibilité d’admirer et de rêver devant ses pierres figées, si bien insérées dans l’univers magique de la terre bretonne.

Les multiples tentatives pour comprendre et interpréter l’origine des Alignements de Carnac ont donné lieu à plusieurs légendes différentes.

Dans les années 1950 et 1960, les enfants de Carnac récitaient la légende des menhirs : “Autrefois, toutes ces pierres étaient un ancien cimetière gaulois. Chaque fois qu’il y avait un mort, on posait une pierre ; s’il était riche, une grande ; s’il était pauvre, une petite…”

Une autre légende avec une longue tradition remontant au 18ème siècle est celle de Saint Cornély, pape au 3ème siècle et qui raconte : “le saint, poursuivi par des soldats païens jusqu’au bord de la mer et ne trouvant aucune barque pour s’enfuir, fit demi-tour et transforma tous les soldats en pierres”. A celles-ci s’ajoutent bien d’autres légendes recueillies par l’archéologue Zacharie Le Rouzic, qui présente les monolithes comme des êtres vivants transformés en pierre ou comme des pierres possédant un secret.

menhirs à carnac

En 1982, le livre “Megalithomania” est publié, où John Michell fait référence à la “mégalithomanie” comme le fait d’essayer d’expliquer la grande taille des pierres avec des hypothèses extravagantes. La plupart d’entre elles font référence aux Celtes, qui ont longtemps été considérés comme les auteurs des alignements de Carnac.

Toutes ces croyances populaires sont le désir d’essayer de justifier et d’expliquer la raison de ces menhirs, en essayant de trouver un sens sacré, et peut-être (fort heureusement) à cause de ce respect de l’inconnu, les mégalithes de Carnac ont été préservés.

Le mégalithisme en Europe occidentale

Ce phénomène apparaît à l’extrême ouest, au Portugal, dans l’ouest de la France et probablement sur les bords de la mer du Nord, dans la première moitié du 5ème millénaire avant notre ère. Il se termine entre 2000 et 1500 avant JC, au début de l’âge du bronze.

La répartition des mégalithes suit deux positions générales à évolution parallèle :

  1. La première est celle d’une architecture ouverte avec menhirs ou dolmens, isolés ou groupés en alignements et enclos, qui marquent un lieu sacré, comme les alignements de Carnac et le cercle de Stonehenge en Angleterre par exemple.
  2. La seconde est une architecture fermée avec dolmens et cryptes parfois accessibles par des couloirs aménagés dans les tumulus. Le dolmen est lié au culte des ancêtres.

Les hommes du Néolithique de la façade atlantique ont impressionné tous leurs successeurs par les mégalithes qu’ils ont érigés, marquant de leur empreinte des paysages impressionnants. Ces signes montrent une nette “domestication des terres”, mais ils font aussi penser qu’ils ont eu des connaissances astronomiques étendues.

Visiter Carnac : guide pour visiter les alignements

A 1 km au nord de Carnac, un grand nombre de monolithes forment divers alignements, tous distincts et visibles de la route, bien que clôturés et avec une entrée contrôlée.

La meilleure façon d’apprécier le grand nombre de menhirs lorsque l’on vient visiter Carnac est de se promener à travers les Alignements, bien que pour faire une visite assez complète, il faut emprunter la célèbre “Route des Alignements”, la D196, et faire les arrêts appropriés.

carnac d196

Il est également possible d’entrer dans les enceintes clôturées en faisant une visite guidée, ou en empruntant les sentiers en accès libre qui longent les alignements. Retrouvez plus d’informations sur cette page. Je vous laisse une carte avec les visites les plus intéressantes et qui, je l’espère, vous sera d’une grande aide pour planifier votre propre itinéraire :

=> La Maison des Mégalithes

C’est le centre d’information sur l’histoire des investigations des Alignements de Carnac. L’entrée est gratuite et vous y verrez une maquette qui permet de se situer et de contempler l’étendue du site mégalithique. Je vous invite à consulter le site officiel pour en savoir plus.

Elle dispose également d’une salle de projection, d’une librairie et d’une boutique de souvenirs, et propose des conférences, des ateliers de préhistoire et des visites guidées.

Dehors, il y a un parking gratuit, et cela me semble être le meilleur endroit pour commencer le parcours. Juste en face, en traversant la route, se trouvent les Alignements du Ménec.

Adresse : Maison des Mégalithes. Route des Alignements (D196)

  • Horaires et ouverture : ouvert tous les jours.
  • Du 2 janvier au 30 avril : 10h00-17h00
  • Du 2 mai au 30 juin : 9h00-19h00
  • Du 1er juillet au 31 août : 9h00-20h00
  • Du 5 septembre au 31 décembre : 10h00-17h00
  • Fermé les : 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

=> Les alignements du Ménec

C’est le plus grand du complexe mégalithique de Carnac, il regroupe 1 169 menhirs sur 950 mètres, disposés en 11 rangées. Ces alignements se trouvent à l’ouest de Carnac. L’un des menhirs présents ici, qui mesure 3,50 mètres de hauteur, est connu sous le nom de “Géant du Ménec” et est peut être antérieur à l’alignement lui-même, ne le manquez pas !

Les alignements se terminent par un cromlech : une enceinte de dalles jointes à l’extrémité d’un alignement. Ce sont en fait des pierres dressées sur des cercles ou des rectangles.

alignements du Ménec

A côté de ces alignements, et un peu cachée, se trouve une petite et charmante crêperie, la Crêperie au pressoir, avec une magnifique terrasse extérieure. Si vous venez visiter Carnac en haute saison, pensez à réserver car ce sera très probablement complet, c’est très petit.

=> Les alignements de Kermario

Depuis Le Ménec, la D196 continue vers le nord-est sur environ 1,5 km jusqu’aux alignements de Kermario, sans doute les plus beaux de Carnac.

Ils s’étendent sur 1 100 mètres et comptent 982 menhirs.

A mi-hauteur des alignements, se dresse une tour d’observation en pierre : “le Moulin de Kermaux” qui offre une belle et majestueuse vue sur Kermario.

Découvrez aussi :
Visiter Port-Louis en Bretagne : une petite cité de caractère

A proximité se trouve également une autre crêperie : “Chez Céline“.

A une extrémité et depuis la route, on peut voir un dolmen auquel manque le cairn d’origine (monument de pierre dont les tombes étaient recouvertes).

=> Le tumulus-dolmen de Kercado

Le fascinant tumulus de Kercado se trouve juste à l’est de Kermario, à 500 mètres au sud de la D196. Ce qui est vraiment top ici, c’est que vous pouvez visiter l’intérieur.

Le tumulus le plus complet de Carnac est situé sur le domaine du château de Kercado, une propriété privée mais ouverte au public. Il me semble que nous n’avions payé que 1€ par personne pour pouvoir le visiter, après avoir fait une courte promenade.

tumulus de Kercado

=> Le Géant du Manio

Situé dans les bois, au nord de l’alignement du Manio, le “Géant du Manio” est un menhir de plus de 6 mètres de haut. Si vous venez visiter Carnac, vous ne devez pas le plus haut menhir de la commune. Pour le voir, vous pouvez laisser votre voiture dans un centre équestre juste à côté, au lieu-dit Le Manio. Le menhir est indiqué à partir de là.

géant du manio

À 50 mètres de là, vers le nord, se trouve également le quadrilatère du Manio. C’est une sorte d’enclos rectangulaire de 37 mètres de long et d’une largeur variable entre 7 et 10 mètres. Ces pierres délimitaient sans doute autrefois un tumulus, aujourd’hui disparu.

=> Alignement de Kerlescan

Cet alignement se trouve au nord du hameau du Manio, et borde la route RD196. Il prolonge celui du Manio, lui-même prolongé par celui du Petit-Ménec. C’est le pus petit de la ville avec ses 555 pierres, réparties sur 13 files sur une longueur d’environ 350 mètres !

Alignement de Kerlescan

=> Dolmen de Kériaval

Le dolmen de Kériaval se trouve dans un bois, au nord-est du hameau du même nom. C’est une zone particulièrement riche en mégalithes, les dolmens de Mané-Kerioned se trouvant à environ 200 mètres à l’ouest, et avec d’autres lieux intéressants aux environs : dolmen de Kluder-Yer, alignement de Crucuny, alignement de Kériaval, menhirs de Kériaval…

Ce mégalithe est un dolmen à transept de 9 mètres de long et 6,6 mètres de large. Il possède un couloir central de 8 mètres de long qui aboutit sur une grande chambre funéraire plus ou moins carrée (tendant vers le cercle) de 2,4 par 2,2 mètres. Deux petites chambres latérales débouchent également sur le couloir, d’où parfois le S à dolmens de Kériaval.

=> Le site de Mané-Kerioned

Ce site mégalithique est composé de trois dolmens à couloir, formant les trois côtés d’un rectangle, et entourés de petits menhirs. Le nom de ce site, Mané-Kerioned, signifie littéralement “la butte aux lutins” : une référence au folklore breton qui fait des dolmens les maisons des Korrigans, lutins appelés Kerions dans cette région du Morbihan.

dolmen mane kerioned

Découvrir les alignements de Carnac autrement

Si vous ne souhaitez pas visiter Carnac et ses menhirs par vous-même, vous pouvez le faire en petit train ou en bus panoramique : à côté du centre d’information (la Maison des Mégalithes), il y a quelques petits kiosques où vous trouverez des informations sur ces visites et où vous pourrez acheter votre billet avec différents horaires.

Le petit train de Carnac suit un parcours de 50 minutes similaire à celui du bus panoramique. Avec CARNAC VISIO TOUR, vous pouvez faire une visite de Carnac et de ses menhirs d’environ 40 minutes au tarif de 6,50 € et de 4 € (enfants de 3 à 12 ans) et c’est gratuit pour les enfants de moins de 3 ans. Il y a des audioguides en plusieurs langues et le bus s’arrête pour que vous puissiez prendre des photos dans les endroits les plus célèbres.

Ce qui est sympa avec ce genre de visite de Carnac, outre le fait que vous n’aurez pas à chercher les différents sites, c’est que vous aurez aussi l’occasion de voir un peu la ville et la zone côtière. Lorsque les gens viennent visiter Carnac, ils ne s’arrêtent généralement que dans la zone des Alignements, mais il y a d’autres choses à voir dans cette ville.

visiter carnac

Conseils pour visiter Carnac et ses menhirs

Si vous avez le temps, je vous recommande de consacrer deux journées entières à cette zone, et non seulement pour voir les Alignements, mais aussi pour profiter de la ville et des plages, qui valent vraiment la peine. Il y a de nombreuses options d’hébergement sur Carnac, que ce soit à Carnac même (voir ICI) ou à Carnac-Plage (voir ICI).

Si vous avez déjà vu des photographies de coucher de soleil sur les Alignements de Carnac, vous savez déjà que c’est un endroit incroyable à voir en soirée !!! Donc si vous pouvez visiter Carnac en deux jours ou faire coïncider votre visite l’après-midi, et attendre la nuit tombée, vous pourrez en profiter… et encore plus dans un lieu aussi magique !!

Je vous conseille d’apporter des plats préparés ou des sandwichs, car dans les Alignements de Carnac, il n’y a que quelques crêperies et un supermarché, soyez donc prévoyant.

Avant de venir visiter Carnac, vérifiez s’il existe des visites guidées pour la date de votre venue, car il n’y a pas de meilleur moyen de connaître ce lieu énigmatique qu’avec l’aide d’un expert en la matière.

Visiter Carnac : que voir en dehors des mégalithes

Tout ce qui n’est pas mégalithe dans la région est trop souvent négligée par les touristes.Il y a pourtant d’autres choses à voir lorsque l’on vient visiter Carnac :

Le bourg de Carnac : ne manquez pas d’explorer le bourg de Carnac avec l’église Saint-Cornély en son centre, l’un des plus beaux monuments de style Renaissance. Le clocher date de 1639. Son porche septentrional à colonnes est coiffé d’un baldaquin ajouré en forme de bulbe : la tradition veut qu’il ait été taillé dans un menhir. À l’intérieur, un retable classique, d’inspiration italienne, est orné d’un décor surabondant. Saint Cornély est vénéré en Bretagne comme patron des bêtes à cornes. On lui offrait autrefois des têtes de bétail ; on se contente à présent de lui vouer une touffe de poils. Il est curieux de noter que le mot breton karn, que l’on retrouve dans Carnac, signifie “corne”, que l’on retrouve dans Cornély.

église saint cornely à carnac

Le Musée de Préhistoire : tout près de l’église, sur la route de la Trinité, le musée de préhistoire contient une collection d’objets mégalithiques (haches polies, colliers, bijoux…) qui peuvent vous éclairer sur la chronologie des peuplements dans cette zone.

Les plages de Carnac : les grandes étendues de sable sont appréciées de tous. Baignade, châteaux de sable, pêche à pied, clubs de jeux pour enfants, sports nautiques, farniente… vous pouvez faire de nombreuses activités sur les 5 plages de la ville. La Grande Plage est, comme son nom l’indique, la plus grande étendue avec deux kilomètres de sable et possède une belle vue sur la presqu’île de Quiberon. Les criques de Légenèse et Ty Bihan sont plus intimes, séparées par des rochers. La plage de St Colomban est réputée pour le windsurf.

plage carnac

Les villas de Carnac-Plage : ne manquez pas d’aller voir les villas sur la dune de Carnac-Plage. Elles ont été bâties au début du 20ème siècle alors que ce lieu n’était qu’une dune déserte. Ce sont les frères Jamet qui ont construit les premières villas. Vous verrez qu’elles sont surélevées : le but était d’y mettre des citernes d’eau car l’eau courante n’existait à l’époque ici. Ces villas de style balnéaire breton ont été construites entre 1900 et 1930.

Grand Hôtel de Carnac Plage

Les chapelles : si vous aimez l’architecture ancienne et en particulier les églises et les chapelles, vous pouvez visiter l’une des quatre chapelles de la commune !

chapelle saint michel carnac
La chapelle Saint-Michel de Carnac
Visiter Carnac est spécial et différent. Le but des alignements reste obscure, et cela en fait un lieu fascinant et magique. La visite des mégalithes de Carnac est une étape obligatoire de tout voyage à travers la Bretagne, car elle offre une approximation de l’histoire surprenante qui s’est écrite ici depuis des milliers d’années, et du désir de l’homme de laisser une sorte de message à la postérité.

Visiter Carnac à travers d’autres photographies :

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage