Les villages perchés de la Costa Verde

Prenez une journée pour aller explorer les villages perchés de la Costa Verde, de Cervione à Talasani (ou l’inverse). De là-haut, vous aurez de magnifiques vues sur la plaine et la côte et certains villages valent vraiment le détour. Vous passerez même par une cascade.

C’est également un itinéraire où vous êtes susceptible de croiser des animaux en liberté : vaches, cochons ou chèvres. C’est un plaisir de les croiser, alors roulez doucement.

Les villages perchés de la Costa Verde : CERVIONE

Commencez votre itinéraire par Cervione accessible à partir de la T10 qui longe la côte. Il suffit de prendre la D71 qui monte au village, on pourrait même dire une ville car Cervione est relativement grand comparé aux autres villages que vous découvrirez ensuite.

cervione

Vous arriverez en bas de Cervione où vous verrez plutôt des maisons récentes, garez-vous quelque part ici et commencez à monter dans une des rues ou ruelles que vous voyez. C’est une bonne grimpette pour atteindre le haut du village à pied, ça monte. Mais ça vaut vraiment le coup de prendre toutes les petites ruelles que vous verrez, c’est le vieux Cervione avec ces anciennes hautes habitations en pierre. Pour ceux qui n’aiment pas la marche, vous pouvez aller en haut en voiture mais il y aura moins de place pour garer votre voiture et vous allez passer à côté de l’âme de ce village pittoresque.

Une fois en haut, prenez un autre chemin pour redescendre afin d’explorer d’autres ruelles. Lors de votre descente, vous ne pourrez pas manquer la magnifique cathédrale Saint-Érasme, récemment rénovée : elle est superbe parée de sa couleur orange ! Elle a été construite à l’emplacement de l’ancienne cathédrale datant de 1578. Elle date de la première moitié du 18ème siècle. La date de 1714, gravée sur le mur nord est celle du début des travaux. Sa construction a été très longue, puisqu’elle continuera 30 ans après le début des travaux, pour s’achever vers l’année 1745. Elle est classée depuis 1928.

Cette cathédrale est l’une des plus importantes églises baroques de l’île. Sa façade à 3 étages rappelle l’église des Jésuites de Cambrai, débutée 35 ans avant, en plus dépouillée.

cathédrale de cervione

Pour ceux que ça intéresse, il y a un musée ethnographique d’arts et de traditions populaires juste derrière la cathédrale. Il est ouvert toute l’année du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Tarifs : 5€ adulte, 2€ 12-16 ans et gratuit pour les -12 ans !

Cervione musée

Les villages perchés de la Costa Verde : Santa-Maria-Poggio

Reprenez votre véhicule et dirigez-vous vers Santa-Maria-Poggio en prenant la D330 (la route des corniches). Situé à seulement 2 km de Cervione, ce village vaut également un arrêt. Il y a quelques places pour se garer un peu après l’église et la place.

église santa maria poggio

Cette place et l’église seront sans doute votre premier arrêt. L’église Santa Maria Assunta a été construite au 17ème siècle par les villageois. De style baroque, elle a un clocher surmonté d’une croix et d’un « oriflamme » original. Elle domine ce petit village pittoresque.

clocher église santa maria poggio

La grande place de l’autre côté de la route (en face de l’église) bénéficie d’une vue exceptionnelle sur la plaine et le littoral (un endroit idéal pour prendre des photos).

village perché de la costa verde

N’hésitez pas à prendre ensuite une petite ruelle pour entrer dans le village et explorer ses petites ruelles et ses anciennes maisons en pierre. C’est un village typique charmant.

Tout en haut, en allant vers la droite, un petit sentier mène à un ancien lavoir…

santa mario poggio lavoir

Passage par la cascade de l’Ucelluline

Reprenez la route D330 en direction de San Nicolao, vous ne pourrez pas manquer la belle cascade de l’Ucelluline. Vous allez passer dans un tunnel creusé dans la roche et elle se trouve juste après sur la gauche, avant le deuxième tunnel, vous ne pourrez pas la manquer car elle est au bord de la route. Il n’y a pas de place pour se garer entre les deux tunnels mais aux deux sorties il y a 2-3 places où garer votre véhicule sur le côté.

 

C’est une très belle cascade qui se divise en 3 chutes d’eau, elle vaut donc le détour !

cascade de l'Ucelluline

Optionnel : San Nicolao

Après la cascade, vous n’êtes plus qu’à quelques minutes du village de San Nicolao. Il n’est pas aussi intéressant que les autres mais il possède quelques belles bâtisses.

san nicolao costa verde

Ici, on ne retrouve pas les petites ruelles et arches typiques que j’aime dans les petits villages corses traditionnels. Mais vous pouvez prendre un peu de temps pour l’explorer !

San Nicolao possède une superbe église baroque, mais elle se trouve un peu plus loin et plus bas du village (il faudra revenir sur vos pas pour la suite de cet itinéraire), c’est la route qui redescend vers la T10. Reprenez votre voiture et roulez un peu, vous ne pourrez pas la manquer car elle est en bordure de la route. C’est l’un des plus grands édifices baroques de Corse servant aussi de tour de guet. Sa construction a débuté en 1686 pour se terminer vers 1740. Elle est classée monument historique depuis 1976.

En contrebas, vous pourrez voir le cimetière avec de superbes tombeaux corses.

san nicolao cimetière

Les villages perchés de la Costa Verde : San-Giovani-di-Moriani

Si vous avez fait le petit détour par San Nicolao, revenez un peu sur vos pas pour reprendre la D330 en direction de San-Giovani-di-Moriani. C’est le plus haut village de la Costa Verde, il se compose de 6 hameaux : Casone, Cioti, Reghjetu, Serra, Serrale et Tribbiolu. C’était autrefois le plus riche village de la pieve, et on peut encore voir ses belles maisons, témoins de sa grandeur passée. Vous n’allez pas visiter tous les hameaux (enfin c’est votre choix, je ne vous le conseille pas), vous ne ferez peut-être même que traverser cette zone. Si je ne dois vous en conseiller qu’un seul, ce serait Tribbiolu, on peut se garer à l’entrée du hameau et monter à pied. Allez toujours tout droit et ouvrez un portail pour entrer et explorer les ruelles, c’est un hameau plein de charme !

San-Giovani-di-Moriani chapelle santa divota
La chapelle Santa Divota sur la commune de San-Giovani-di-Moriani

Passage par le Pont de l’Enfer

À la sortie de San Giovani, selon la route que vous avez pris, vous allez passer devant une grande église sur votre droite : prenez vers la gauche sur la D330 en direction de Talasani.

Après environ 15 min de route, vous arriverez au Pont de l’Enfer qui mérite un arrêt. Le site est très beau et est idéal en été pour profiter d’une baignade fraiche dans un site peu fréquenté. Ce vieux pont de pierre sur un ruisseau de montagne est aussi le point de départ de plusieurs sentiers balisés, idéal pour une excursion dans les environs.

Les villages perchés de la Costa Verde : Poggio-Mezzana

Après cette pause rafraichissante, reprenez votre route sur la D330, vous arriverez rapidement sur la commune de Poggio-Mezzana. Vous allez arriver à un carrefour avec une belle église (arrêtez-vous), c’est l’église St Jean Baptiste : une magnifique église baroque du 17ème siècle implantée à la croisée des chemins en l’honneur de Saint le Baptiste.

église St Jean Baptiste poggio mezzana

Poggio Mezzana se compose de 5 hameaux épars : Renoso, Mezzana, Poggio, E Murelle et Pianella. Ces hameaux dévoilent des rues pavées étroites, des escaliers et des passages voûtés qui leur confèrent un charme authentique. Ils présentent également un exemple typique de l’architecture locale avec de hautes maisons aux murs de pierre et aux toits de lauze. Ils offrent en prime un superbe panorama sur la mer et les îles de l’archipel Toscan.

arche poggio mezzanamaison corse

Dans le charmant hameau de Renoso (la route pour y accéder se trouve juste derrière l’église St Jean Baptiste), en plus des ruelles et des maisons en pierre, vous pourrez découvrir, tout en haut du hameau, la chapelle Saint Laurent datant du 18ème siècle.

chapelle Saint Laurent renoso

Petit détour qui vaut le détour : Velone

Si vous avez un peu de temps pour un petit crochet, prenez la D430 en direction de Velone. Nous sommes tombés sous le charme de ce village corse typique entièrement en pierre. C’est une route sans issue, une fois arrivé au village, il y a quelques places à l’entrée pour garer votre véhicule. Allez explorer, c’est rapide car c’est petit mais ça vaut le coup d’œil si vous aimez les vieilles pierres et souhaitez découvrir l’architecture corse !

Les villages perchés de la Costa Verde : Talasani

Si vous êtes allés à Velone, revenez sur vos pas pour reprendre la D330 en direction de Talasani. Vous trouverez quelques places pour vous garer à la sortie du village.

talasani

Voilà un autre village traditionnel avec d’anciennes maisons en pierre que vous pouvez explorer entièrement à pied. Ses nombreuses ruelles sont un vrai plaisir à parcourir !

Lors de votre exploration, vous ne manquerez pas de tomber sur l’église Sainte Lucie avec sa superbe façade baroque. Elle a été construite au 17ème siècle et est inscrite aux monuments historiques. Le clocher à arcades est intégré à la composition de la façade.

eglise sainte lucie talasani

En haut du village, il y a une randonnée en forêt d’environ une heure pour atteindre un ancien couvent de franciscains, le couvent Saint François (aussi appelé couvent de Talasani, de Pero ou de Tavagna). C’est une randonnée agréable (ça grimpe un peu) et la façade du couvent est encore très belle mais vous ne pourrez pas entrer sur le site, cela semble privé dorénavant. Il avait été construit en 1636 sur la crête à l’ouest du village.

D’AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR EGALEMENT :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici