Wat Phnom

Le temple Wat Phnom au Cambodge : guide de visite

Wat Phnom (traduit par “temple de la colline”) est le temple le plus haut et le plus important de la capitale cambodgienne de Phnom Penh. Le temple, construit pour la première fois en 1373, a été érigé sur un monticule artificiel de 27 mètres de haut surplombant la ville.

L’agréable jardin autour de Wat Phnom (de son vrai nom Wat Phnom Daun Penh) offre aux touristes et aux habitants un répit agréable du bruit, de l’agitation et du chaos dans les rues animées de Phnom Penh. Les terrains attrayants sont utilisés pour des concerts, des festivals et, une fois par an, deviennent l’épicentre de la célébration du Nouvel An cambodgien. Angkor Wat à Siem Reap peut monopoliser la plupart du tourisme au Cambodge, mais Wat Phnom est un incontournable si vous êtes près de Phnom Penh.

La légende

La légende locale affirme qu’en 1373, une riche veuve nommée Daun Chi Penh a trouvé quatre statues de Bouddha en bronze à l’intérieur d’un arbre flottant sur la rivière Tonlé Sap juste après une grande inondation. Elle a rallié les résidents voisins et leur a demandé de créer un monticule de 27 mètres de hauteur, puis a érigé un sanctuaire sur le dessus pour accueillir les statue de Bouddha. On dit que cette colline est à l’origine de la ville de Phnom Penh moderne, qui signifie littéralement “la colline de Penh”.

Une autre théorie affirme que le roi Ponhea Yat, le dernier roi de la civilisation khmère, a construit le temple en 1422 après avoir déplacé son empire d’Angkor vers la région de Phnom Penh. Il mourut en 1463 et le plus grand stupa de Wat Phnom contient toujours ses restes.

Histoire de Wat Phnom

Ne soyez pas dupe en pensant que tout ici remonte à 1373. Le temple a dû être reconstruit plusieurs fois au cours des siècles; la structure actuelle a été construite en 1926.

Les français ont amélioré les jardins lors de leur colonisation et le dictateur Pol Pot (architecte khmer rouge du génocide cambodgien) a apporté de nombreuses modifications dans les années 1970. De nombreuses nouvelles statues ont été ajoutées pour répondre à différents intérêts politiques et religieux : même des sanctuaires pour les croyances taoïstes et hindoues ont été ajoutés. La peinture murale fanée au plafond au-dessus de la plus grande statue de Bouddha est originale et n’a jamais été restaurée.

Wat Phnom

Visiter le temple Wat Phnom

Les touristes doivent acheter un billet (coût 1 $, soit environ 0,80 €) à la billetterie avant de monter la colline jusqu’au temple. La billetterie est située au bas de l’escalier est. L’entrée au musée attenant est en supplément. Le temple est ouvert tous les jours de 8h à 18h.

Retirez vos chaussures lorsque vous entrez dans la zone de culte principale.

Des chariots ambulants proposant de l’eau, des collations et des bibelots de toute sorte ont été installés partout autour de l’entrée du temple. Les enfants et les vieilles femmes vendent de petits oiseaux en cage à relâcher au sommet de la colline qui est censée porter chance. Ne pensez pas que dépenser votre argent aidera les créatures effrayées, les mêmes oiseaux sont à nouveau capturés peu de temps après leur libération.

Choses à voir à Wat Phnom

  • Le petit sanctuaire dédié à Daun Chi Penh dans un pavillon voisin.
  • La peinture murale originale au plafond de la zone de culte principale.
  • Le grand stupa contenant les cendres du roi Ponhea Yat.
  • Le sanctuaire de Preah Chau qui est vénéré par les fidèles vietnamiens.
  • Derrière le temple se trouve un stupa déchiré par les racines d’un grand arbre.
  • Les peintures représentant des histoires de Bouddha avant l’illumination.

Comment venir sur place

Phnom Penh est la plus grande ville du Cambodge et est bien reliée par avion et par bus au reste de l’Asie du Sud-Est, vous y viendrez donc facilement. Le temple Wat Phnom est situé dans la partie nord de Phnom Penh, près de la rivière Tonle Sap. Depuis le marché central, marchez sept pâtés de maisons au nord-est du temple ou suivez le boulevard très fréquenté de Norodom qui s’étend directement au nord et au sud jusqu’au temple.

Sécurité et avertissements

  • Toute concentration de touristes au Cambodge amènera inévitablement des colporteurs, des vendeurs et des mendiants; soyez prêt à refuser poliment de nombreuses offres au temple Wat Phnom à Phnom Penh.
  • Les voleurs qui ciblent les touristes patrouillent dans les jardins du temple; gardez toujours un œil sur vos affaires et soyez encore plus vigilent dans les jardins.
  • Des singes malicieux errent au temple Wat Phnom; laissez toujours tomber rapidement tout ce qu’il saisit pour éviter une morsure et d’éventuelles vaccinations contre la rage ! Assurez-vous de vous familiariser avec les morsures de singe.
  • Pendant Chaul Chnam Thmey, le Nouvel An cambodgien, Wat Phnom se remplit à pleine capacité et le trafic devient incontrôlable.

Ajouter un commentaire