PARTAGER
le parc national de Timanfaya

« Montañas del Fuego » (montagnes de feu) tient son nom des années 1730 lorsque plus de 100 volcans, dans ce qui est maintenant le parc national de Timanfaya, se sont levés pour dévaster la partie sud de l’île. Les éruptions ont duré six ans et plusieurs villages ont été complètement détruits. La dernière éruption sur l’île date de 1824.

Le parc national de Timanfaya est l’attraction touristique la plus populaire de l’île. Chaque année, près d’un million de personnes visitent ce paysage de lave étonnant et exceptionnel, suivant une route définie à l’origine par l’artiste et l’architecte César Manrique, né sur l’île, c’est un peu l’âme de Lanzarote.

D’innombrables comparaisons avec un paysage lunaire ont déjà été faites. Mais en réalité, les paysages bruts du parc national de Timanfaya permettent aux visiteurs d’imaginer ce à quoi la terre pouvait ressembler lors de sa première formation.

Visiter le parc national de Timanfaya

timanfayaL’île de Lanzarote a de faibles précipitations (et donc peu d’érosion), c’est pourquoi la zone apparaît encore comme elle l’était à l’époque. Cette zone a été déclarée parc national « Parque Nacional de Timanfaya » en 1968.

Vous pouvez faire une journée complète à Timanfaya pendant votre séjour, c’est un must pour tout visiteur de l’île, en raison de son paysage « martien » unique et des espèces végétales rares. À l’entrée du parc national De Timanfaya la première chose qui va vous taper à l’œil c’est la vue des chameaux : vous pourrez d’ailleurs faire une balade à dos de chameau dans un décors plus qu’atypique !!

Cette promenade offre une vue originale sur le parc : le train des chameaux part chaque 20 minutes d’une zone spéciale proche du centre des visiteurs près de Mancha Blanca.

parc timanfaya

Vous pourrez ensuite vous diriger vers le parking de Islote de Hilario, où vous verrez certainement une foule de gens debout autour d’un trou à observer les manifestations tout à fait stupéfiantes de la nature et à sentir à quel point c’est chaud sous la terre. Les températures à quelques mètres sous terre sont incroyablement élevées : 400° à 600°. Si un buisson sec est jeté dans un trou, il flambe en moins d’une minute !

timanfaya

 

Si de l’eau est versée dans un trou, quelques secondes plus tard de l’eau éclate dans l’air sous forme de vapeur et vous risquez de vous prendre une douche si vous êtes du mauvais côté.

 

Pour le repas, vous pouvez faire une pause au restaurant « El Diablo », une autre création du célèbre artiste César Manrique, dont l’influence se retrouve partout sur l’île. Vous y trouverez de la nourriture traditionnelle locale cuite à la chaleur géothermique (un grill en fonte placé au-dessus d’un grand trou dans le sol). Où ailleurs dans le monde pouvez-vous manger de la nourriture cuite sur un volcan ?!!

Vous pourrez ensuite faire une excursion en car dans le Parc national de Timanfaya (compris dans le prix d’entrée). Si vous êtes mal à l’aise avec les hauteurs ne vous asseyez pas près de la fenêtre, car cela peut être assez effrayant (mais très sûr et les enfants adorent). Le bus s’arrête à plusieurs endroits stratégiques afin que vous puissiez prendre des photos étonnantes (il ne faut pas oublier de prendre l’appareil avec vous).

parc national de timanfaya

Il y a aussi un commentaire tout au long de l’excursion en bus (anglais, espagnol et allemand). Vous entendrez aussi ce qu’a vécu un témoin oculaire des éruptions, le père Curbelo, qui a enregistré des événements dans son journal pendant qu’il regardait les éruptions de sa paroisse à Yaiza. Pendant environ six ans, l’île a été ébranlée par des explosions massives et couverte de fumées noires épaisses, avec 30 fermes et hameaux inondés de lave ou enterrés dans les gravillons volcaniques noirs, connus localement comme picón. Telle était l’ampleur des éruptions au cours de ces années, que bien que personne ne soit mort, de nombreux villageois qui avaient cultivé avec succès la région ont dû fuir leurs maisons, en quittant complètement l’île de Lanzarote.

Il y a eu tellement de chaleur et de fumée rejetés dans l’atmosphère que le soleil a pratiquement disparu pendant une grande partie de ce temps. Trois petits villages ont été engloutis par les rivières de lave, qui coulaient à travers la campagne. Dévastant ce qui fut autrefois l’un des terrains les plus fertiles et les plus productifs de l’île de Lanzarote.

parc national timanfaya

Le parc national contient maintenant de nombreux micro-habitats intéressants, car les plantes et les animaux commencent à repeupler les flux de lave stériles, connus sous le nom de Malpais – littéralement les mauvaises herbes.

Avec plus de 200 espèces de lichen, et quelques-uns des figuiers les plus anciens de l’île, la zone n’est pas aussi stérile qu’elle ne semble. Les faucons de Barbarie nichent dans le parc et on peut régulièrement apercevoir des lapins et d’autres petits mammifères qui ont fait leurs habitats dans les flux de lave fracturés. La meilleure façon de visiter Timanfaya est de commencer par le centre des visiteurs, également conçu par César Manrique.

Situé dans le paysage noir de la laque déchiquetée, le centre est pratiquement invisible de la route et possède des écrans interactifs et des vidéos qui décrivent graphiquement les processus volcaniques et leurs effets sur l’histoire de Lanzarote et des îles Canaries.

L’entrée du parc, marquée par un diable à cornes conçu par César Manrique, est à 3 km plus au sud et les voitures peuvent aller jusqu’à Islote de Hilario, où le restaurant « El Diablo » se situe : au point où des éruptions majeures ont eu lieu.

entrée parc national timanfaya

La marche non surveillée n’est pas permise dans le parc national de Timanfaya, à cause de la fragilité des roches et du risque éventuel d’effondrement. Cependant, les bus spéciaux partent toutes les 20 minutes pour la « Ruta de los Volcanes » (route des volcans).

Ceux qui souhaitent explorer le parc à pied peuvent prendre la « Ruta de Tremesana ». Une randonnée facile de trois heures a lieu dans le parc et est escortée par un garde forestier : elle se déroule quatre fois par semaine et est très populaire, alors n’hésitez pas à vous inscrire au centre des visiteurs du parc ou par courrier électronique.

Informations pratiques sur le parc national de Timanfaya

Le parc national de Timanfaya se trouve dans la partie sud de l’île de Lanzarote, entre les deux centres municipaux de Yaiza et Tinajo. Couvrant une superficie de 51 kilomètres carrés, le parc national s’étend des Montañas del Fuego jusqu’à la mer.

  • Entrée : adultes 8€ / enfant 4€
  • Ouverture : tous les jours de 10h00 à 17h45
  • Excursion en chameau : 12€ par chameau

le parc national de timanfaya

Enregistrer

Enregistrer

PARTAGER