Les gorges d'Olduvai

Les gorges d’Olduvai et la dune de sable mouvante : guide

Pour ceux qui s’intéressent à l’archéologie et à la paléontologie, il y a plus en Tanzanie que ses spectaculaires réserves de gibier et ses belles plages. Situées sur la route du cratère du Ngorongoro dans le parc national du Serengeti, les gorges d’Olduvai (officiellement connues sous le nom de gorges d’Oldupai) est sans doute le site paléoanthropologique le plus important de la planète, grâce à la découverte d’une série de fossiles qui documentent l’évolution de l’humanité. Ceux qui voyagent dans la région peuvent combiner un passage à Olduvai avec une visite des mystérieux Sables Mouvants (Shifting Sands), une dune de cendres volcaniques qui se déplace à travers le désert (environ 17 mètres chaque année).

Les révélations des gorges d’Olduvai

Les gorges d’Olduvai ont été découvertes en 1911, mais ce sont les fouilles archéologiques de Mary et Louis Leakey à partir de 1935 qui ont intensifié les études des premiers hommes avec un certain nombre de découvertes. Il est devenu clair pour beaucoup que l’Afrique était à l’origine de l’évolution des humains.

Des milliers d’outils en pierre ont été trouvés au cours de nombreuses années, mais la découverte par Mary d’un hominidé robuste (une espèce plus primitive que l’homme primitif) en 1959, a fait beaucoup de bruit sur l’échelle de la pensée évolutionniste à l’époque. La découverte suivante de Leakey en 1960 de ce qui est maintenant connu sous le nom de “Homo habilis” semblait indiquer 2 espèces différentes d’hominidés vivant dans le même laps de temps. Il semble que l’un fabriquait des outils et a survécu, et l’autre s’est éteint.

Homo Habilis à Olduvai

La famille Leakey a déterré 2 os du crâne et la mâchoire inférieure d’un enfant. Ce sont les premiers fossiles jamais trouvés de “Homo habilis”, également connu sous le nom de Handy Man. Ce type d’humain primitif avait un cerveau plus gros, une mâchoire plus fine et des dents plus petites que ses prédécesseurs.

Homo habilis semble avoir fait un saut évolutif avec l’utilisation d’outils en pierre primitifs pour transformer les aliments en coupant, écrasant et grattant. En conséquence, on pense que les traits du visage raffinés se sont développés au fil du temps, car des mâchoires lourdes et des dents plus grandes n’étaient plus nécessaires pour une mastication, un grincement et une déchirure puissants.

Site archéologique d’Olduvai

Lorsque les Leakey ont fait leurs découvertes aux gorges d’Olduvai, une nouvelle référence a été établie. Toutes sortes de questions sur l’évolution humaine ont soudainement exigé des réponses : que mangeaient les hominidés ? Y avait-il un comportement coopératif dans un type de camp ? Comment les outils en pierre étaient fabriqués et d’où venaient les pierres ?

Les fossiles peuvent être créés de plusieurs façons : c’est un processus complexe, mais de nombreux indices sur la créature et l’environnement dans lequel elle vivait sont révélés. L’eau et ses nombreuses formes peuvent être l’un des composants de la fossilisation. Cet Homo habilis vivait-il près de l’eau ? Quand vous regardez maintenant les plaines poussiéreuses du Serengeti, cela semble improbable, mais ce type d’humain primitif vivait il y a environ 2 millions d’années, alors y avait-il un lac à cette époque ?

Les gorges d’Olduvai continuent d’être une source de référence incroyable. Il y a eu de nombreuses découvertes à ce jour avec au moins 60 fossiles d’hominidés montrant le développement de la lignée humaine, y compris ceux trouvés par les Leakey. Le site montre une occupation d’il y a 2 millions d’années jusqu’à environ 15 000 ans avant notre ère.

gorges d'olduvai

Où sont situées les gorges d’Olduvai ?

Les gorges d’Olduvai sont situées à l’est de l’écosystème du Serengeti, dans la zone de conservation du Ngorongoro, site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Les plaines du Serengeti sont réputées pour la plus grande migration annuelle de gnous au monde.

Les gorges d’Olduvai mesurent environ 48 km de long. Il y a un musée au bord du ravin où les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur les fouilles de fossiles et voir des expositions de découvertes des gorges et de ses environs. Une salle est dédiée à la famille Leakey tandis qu’une deuxième salle présente des informations pour une autre des découvertes de Mary Leakey, le sentier des empreintes fossilisées de Laetoli : ce site archéologique est situé à 45 km au sud des gorges d’Olduvai.

Dans le musée, qui a été ouvert dans les années 1970 par Mary Leakey et rénové dans les années 1990 par une équipe du Getty Museum, vous verrez une collection de fossiles d’hominidés et d’animaux, ainsi que les anciens outils appelés Oldowan (un terme qui se traduit par “des gorges d’Olduvai”). Ces outils représentent la première industrie d’outils en pierre connue dans l’histoire de nos ancêtres. Afin de préserver les originaux, de nombreux fossiles exposés sont des moulages, y compris ceux des premiers crânes d’hominidés.

Aujourd’hui, les sites de fouilles de la famille Leakey sont toujours opérationnels, et les archéologues du monde entier continuent de percer les mystères entourant nos propres origines. Les visiteurs de la région d’Olduvai peuvent voir ces sites avec un guide.

musée d'olduvai

Découvrir la dune de sable mouvante près d’Olduvai

Une dune noire en mouvement, composée de cendres volcaniques de la montagne volcanique voisine (Oldoinyo Lengai), qui se déplace lentement vers l’ouest à travers les plaines du Ngorongoro à un rythme d’environ 15 à 20 mètres par an. La dune mesure normalement environ 8 mètres de haut, 30 mètres de large et 20 mètres de long.

En dehors de cette dune, il y a peu ou pas de sable ou de cendres dans les zones environnantes et les sables mouvants sont déplacés par les vents forts qui soufflent à travers les plaines environnantes, une condition qui crée parfois une mini tempête de sable dans les zones qui l’entourent, ce qui rend difficile de voir ou de visiter la dune.

On dit que la dune a été créée il y a plus de 3000 ans à la suite d’une éruption massive à Oldoinyo Lengai : un volcan actif, situé à environ 60 km au nord-est. Au fil des années, la dune s’est lentement déplacée, changeant parfois de forme et même de direction.

En arrivant dans la plaine, les cendres volcaniques se sont déposées et rassemblées autour d’une seule pierre puis se sont accumulées pour devenir la dune spectaculairement symétrique qu’elle est aujourd’hui. Le sable est riche en fer et hautement magnétisé, de sorte qu’il adhère à lui-même lorsqu’il est projeté en l’air : un phénomène qui crée des opportunités photographiques intéressantes.

Les archives montrent que le mouvement de la dune se dirigeait à l’origine vers le sud-ouest en direction de la rivière dans les gorges d’Olduvai à proximité (créant des craintes parmi les habitants qui pensaient la voir disparaitre) pour changer de direction et se diriger vers l’ouest. Il y a aussi une autre dune beaucoup plus petite à environ 3 km au nord qui aurait fait partie de la dune actuelle, avant de se diviser et de se diriger dans sa propre direction.

Les Maasai locaux croient que la dune de sable mouvante provient de la montagne sacrée voisine Ol Doinyo Lengai, vaguement traduite par la Montagne de Dieu (où Dieu réside). En conséquence, cette dune est également considérée comme sacrée par les Masaï, qui se réunissent près d’elle en cas de manque d’eau prolongé. A ces occasions, une chèvre est sacrifiée aux dieux pour que la pluie puisse tomber prochainement.

Trouver la dune : la dune est située au nord des gorges d’Olduvai dans les plaines du nord-est de la zone de conservation du Ngorongoro, au nord de la Tanzanie. La plus grande des deux est située à environ 2 km au nord des gorges d’Olduvai, la plus petite étant à 7 km des gorges. Les sentiers menant à la zone où la dune de sable mouvante erre nécessitent un véhicule 4×4, et visiter la dune peu après la pluie est non recommandé, car les sentiers peuvent se transformer en fosses de boue infranchissables.

La dune de sable mouvante peut être difficile à trouver en raison de sa nature mobile, et souvent le trajet pour y arriver implique une conduite technique hors route. En conséquence, il est recommandé de voyager avec un guide et / ou un chauffeur local.

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage