PARTAGER

Sur une rive du Blavet, des anciens bateaux en bois reposent dans la boue. Les plus anciens sont là depuis les années 20 : c’est le cimetière de bateaux de Kerhervy à Lanester, près de Lorient en Bretagne. Le cimetière se trouve dans un méandre de la rivière à une petite distance en amont du pont Bonhomme entre Lanester à Kervignac. Il y a des dizaines de bateaux, la plupart d’entre eux étaient des bateaux de pêche au thon de l’île de Groix, au large de la ville de Lorient. À mon avis, c’est le plus beau cimetière de bateaux que l’on puisse apercevoir en Bretagne.

cimetière de bateaux de Kerhervy

Histoire du cimetière de bateaux de Kerhervy

Thoniers, vieux gréements, chalutiers… les premiers bateaux déposés ici en 1923 sont les dundees de l’île de Groix (des bateaux pour la pêche au thon). L’île de Groix, au large de Lorient, était le premier port thonier français à cette époque.

cimetière de bateaux de Kerhervy bretagne

Après la construction de la base des sous-marins de Lorient en 1943, les Allemands ont donné l’ordre à l’armement Le Calloc’h, basé à Groix, de transférer ses épaves, que l’entreprise abandonnait à Larmor-Kernével, vers Kerhervy : les sous-marins qui entraient ou sortaient de la base devaient avoir le chemin libre de tout encombrement !

cimetière bateaux de Kerhervy

À la 2ème guerre mondiale, avant de partir à la bataille, des patrons pêcheurs ont laissé leurs bateaux ici. D’autres bateaux hivernaient déjà sur cette vasière à l’époque. C’était une façon de les cacher et d’éviter que les allemands, qui avaient interdit les campagnes de pêche ou imposé des restrictions aux armateurs, ne les prennent. Après la guerre, quelques thoniers sont restés là, bombardés ou laissés par les marins morts au front.

cimetière bateaux Kerhervy

C’est la naissance du cimetière de bateaux de Kerhervy en Bretagne. Nullement besoin d’avoir une autorisation de déposer les vieux bateaux à l’époque et c’est ainsi que de vieux gréements et d’anciens chalutiers ont été ajoutés près des épaves déjà envasées dans le Blavet. La vedette transrade ci-dessous, encore très colorée, faisait la navette entre Lorient et Port-Louis : elle a rejoint le cimetière de Kerhervy dans les années 80.

cimetière bateau Kerhervy

Un petit chalutier en bois, nommé L’Ouragan, est le dernier bateau à avoir été abandonné au cimetière de Kerhervy à Lanester en 2001. Le patron du bateau a profité d’un plan de sortie de flotte pour mettre son bateau à la casse. Il a été désarmé et remorqué jusqu’à Kerhervy. Ils n’ont pas réussi à percer la coque pour le faire couler et ont fait remplir les cales d’eau et le bateau s’est enfoncé… Depuis, il n’a pas bougé. Éric Le Goff, l’ancien patron du chalutier, jette un œil quand il va à Lorient : « Il est entouré d’épaves de bateaux que je connais. Ils reposent en paix. Ce n’est pas triste. »

cimetière de bateaux de Kerhervy

De nos jours, les vieux bateaux sont démolis sur terre à l’aide d’engins mécanisés, et l’immersion des navires est formellement interdite au cimetière de Kerhervy en Bretagne… et partout ailleurs ! Vous pouvez visiter le cimetière de bateaux de Kerhervy tous les jours en accès libre, il y a un petit parking où se garer : vous pouvez ensuite vous promener et admirer le paysage des bateaux de Kerhervy avec le pont du Bonhomme au loin. Un superbe site pour prendre de belles photos (encore mieux au coucher de soleil) !

cimetière de bateaux de Kerhervy cimetiere bateaux kerhervy cimetière de bateaux de Kerhervy cimetière de bateau de Kerhervy

Source : Ouest France

PARTAGER