visiter le teide

Visiter le parc national du Teide : informations et conseils

Au centre de l’île de Tenerife se trouve le Teide, le troisième volcan le plus haut du monde, avec une altitude officielle de 3715 mètres. El Teide est le plus haut sommet d’Espagne et l’icône par excellence de Tenerife, un endroit que vous devez voir au moins une fois dans votre vie. Si vous souhaitez visiter le parc national du Teide, je vais vous donner les différentes manières de gravir le sommet et quelques curiosités du volcan.

Le parc national du Teide a une superficie de 190 kilomètres carrés et a été déclaré site du patrimoine mondial par l’UNESCO depuis le 28 juin 2007 et déclaré parc national en 1954. C’est également un espace naturel protégé dans la catégorie des monuments naturels.

Ses paysages sont d’une autre planète, vous aurez l’impression d’être sur la lune. Mais en dehors du Teide, vous pourrez trouver de nombreux points d’intérêt dans le Parc qui vous fascineront, tels que les Roques de garcía, la tarta del Teide, la Montaña Blanca…

Parc national du Teide

Localisons-nous un peu. El Teide est un volcan situé au cœur de Tenerife, l’une des sept îles principales des îles Canaries. En 1954, la zone environnante a été déclarée parc national. Au total, environ 190 km² composent le parc national du Teide, qui comprend d’autres lieux d’intérêt tels que le Pico Viejo, les Roques de García, l’Alto de Guajara, la Montaña Blanca ou l’Observatoire du Teide. Le parc, qui fait partie du site du patrimoine mondial depuis 2007, dispose de quatre entrées principales : deux au nord et deux au sud !

paysage teide

Ascension du Teide

Grimper au sommet du mont Teide est l’une des principales choses à faire à Tenerife. Cependant, grimper littéralement au sommet n’est pas si simple, puisqu’il faut un permis qui doit être demandé bien à l’avance (surtout en haute saison, car il peut y avoir deux mois d’attente). Regardons ensemble les options plus en détail pour monter au sommet du Teide :

1. Visiter le Teide en voiture

Le moyen le plus simple et le moins cher de visiter le mont Teide est de se rendre en voiture (ou en bus) jusqu’à la base du volcan, où se trouve la station du téléphérique (2356 m). De là, vous avez une bonne vue sur les environs, bien que seule une partie du sommet soit visible. À la station de base, il y a un petit restaurant, mais il n’y a pas grand-chose d’autre à faire.

Si vous ne prenez pas le téléphérique, une bonne façon de terminer votre visite du Teide est de vous rendre à Los Roques de García, situé à 4,5 km de là. Nous en reparlerons plus tard et nous verrons aussi comment se rendre exactement au Teide.

2. Monter au Teide en téléphérique

Sans aucun doute, l’option la plus populaire pour visiter le Teide est de monter dans le téléphérique, géré aujourd’hui par la société Volcano Teide. Pour ce faire, vous devez vous rendre à la station de base susmentionnée, où ils disposent d’un parking gratuit pour 220 voitures. De là, une cabine d’une capacité de 44 personnes vous conduira en 8 minutes à la Gare Supérieure, située à 3 555 m d’altitude. Cette montée vertigineuse à elle seule rendrait l’expérience intéressante, même si le meilleur reste à venir.

Bien que les vues d’en haut (Mirador de la Rambleta) soient fantastiques, je vous recommande de faire au moins l’un des 3 itinéraires qui partent de là : l’itinéraire Telesforo Bravo, (n°10), l’itinéraire vers le Mirador de la Fortaleza (n°11) ou l’itinéraire jusqu’au point de vue du Pico Viejo (n°12). Je reviendrai plus tard sur l’itinéraire 10, celui qui monte au sommet. L’itinéraire 11 fait 427 mètres de long et prend environ 25 minutes (aller simple). L’itinéraire 12, celui qui mène au point de vue du Pico Viejo, mesure 732 mètres et il faut compter environ 30 minutes (aller simple). Ces temps sont peut-être exagérés, mais là-haut il y a 20 % d’oxygène en moins, ce qui rend la marche plus épuisante.

Hormis l’inconvénient de l’altitude, le chemin est assez simple et la seule chose à garder à l’esprit est que les températures peuvent être basses, que les roches volcaniques ne sont pas confortables pour marcher et que là-haut il n’y a pas de bar, pas de restaurant, ou autre.

téléphériquez teide

Conseils : portez des vêtements chauds, une protection solaire, de bonnes chaussures et ayez de l’eau. Le parcours compte 3 arrêts clés : les fumerolles de la partie initiale (avec son odeur particulière de soufre !), une section panoramique à partir de laquelle la caldeira volcanique de Las Cañadas del Teide peut être appréciée et, enfin, le point de vue Pico Viejo.

De ses près de 3 500 mètres, on aperçoit évidemment l’imposant Pico Viejo (3 135 m), avec son cratère de 800 mètres de diamètre. Ce volcan (également appelé Montagne Chahorra) a été le protagoniste de la dernière éruption du parc, en 1798. Mais en plus de ce fabuleux paysage volcanique, qui nous rappelle ces films se déroulant sur Mars, par temps clair, vous pouvez voir les îles de La Gomera, La Palma et même l’île d’El Hierro.

Prix du téléphérique pour visiter le Teide :

  • Adulte : 37 € aller-retour | 21 € par trajet
  • Montée et descente adulte + audioguide : 39,50 €
  • Mineurs (3 à 13 ans) : 18,50 € aller-retour
  • Enfants de moins de 3 ans : non admis

Horaires : toute l’année de 9h00 à 15h00 (dernière montée à 14h00)

Réservation de billets : volcanoteide.com (site officiel)

3. Gravir le Teide à pied

La seule façon d’accéder au sommet du Teide est de marcher. Cela nécessite un permis accordé par le réseau des parcs nationaux, qui n’est accordé qu’à 200 personnes par jour pour des raisons de conservation. Au moment où j’écris cet article, il n’y a même pas de place disponible pour les deux prochains mois, il faut donc être proactif. Le permis d’ascension du Teide est gratuit et permet un accès par tranches de deux heures (entre 9h et 17h).

Le moyen le plus rapide de gravir le mont Teide est de prendre l’itinéraire 10 (Telesforo Bravo), qui part de la station supérieure du téléphérique. La distance du sentier est de 614 mètres, il faut environ 40 minutes (aller simple) et est classé comme ayant une difficulté élevée (sans doute en raison de la hauteur et des dénivelés). Pour ceux qui veulent vraiment marcher, l’itinéraire le plus populaire est le numéro 7 (Montaña Blanca – Pico del Teide), long de 8,3 km et de grande difficulté. Il faut compter environ 5h30 et ce que beaucoup de gens font c’est dormir au Refuge Altavista (en réservant à l’avance) pour continuer à l’aube et rejoindre le Teide à temps pour voir le lever du soleil. Ensuite, vous pouvez revenir à pied… ou économiser une grande partie du trajet en descendant en téléphérique.

Visiter le Teide sans permis : le contrôle d’accès au sommet du Teide s’effectue de 9h à 17h, tranche horaire dans laquelle le permis est requis. En dehors de ces horaires la montée est gratuite. Une autre possibilité de gravir le Teide sans permis est de contacter les guides.

Autres visites dans le Parc National du Teide

Au-delà du volcan lui-même, le parc national du Teide abrite plusieurs trésors intéressants. En dehors des nombreux itinéraires balisés, des langues de lave, des paysages magnifiques, des formations géologiques incroyables et un bon nombre de points de vue disséminés le long des itinéraires, il y a au moins deux endroits à ne pas manquer…

1. L’observatoire du Teide

À environ 18 km de la base du volcan, sur la Carretera de la Esperanza, se trouve l’observatoire du Teide, appartenant à l’Instituto de Astrofísica de Canarias. Il s’y trouve certains des meilleurs télescopes solaires au monde, puisque l’étude du Soleil est la spécialité de la maison. Volcano Teide gère également les visites de l’observatoire, qui ont lieu pendant la journée. Vous pouvez ne savoir plus sur le visite de l’observatoire ICI.

observatoire de teide

2. Les Roques de Garcia

Comme je l’ai déjà dit, à un peu plus de 4 km du téléphérique se trouvent Los Roques de García. En laissant la voiture sur l’immense parking devant le Parador del Teide, vous pouvez emprunter un chemin très court qui vous rapproche de ces formations, parmi lesquelles le Roque Cinchado se démarque sans aucun doute. De plus, il y a un petit point de vue qui offre une vue spectaculaire sur le Llano de Ucanca.

Roque Cinchado

Comment se rendre au parc national du Teide

Le parc national du Teide dispose de quatre accès principaux :

  • Au nord, il y a une distance de 35 km de La Orotava au téléphérique (route TF-21). Compte tenu des courbes et des dénivelés, cela peut représenter une heure de trajet.
  • Au NE, il y a une distance de 55 km entre La Laguna et le téléphérique sur la route TF-24 (Carretera de La Esperanza). Ce parcours se fait en 1h15 environ.
  • Au sud, il y a une distance de 44 km de Los Cristianos au téléphérique sur la route TF-21, en passant par Vilaflor. Cela prend environ 1h.
  • Au SO, il y a environ 50 km entre Los Gigantes et le téléphérique, en remontant la TF-38. Cela prend environ 1h. Nous avons emprunté cet accès particulier deux fois et l’avons trouvé très bon (peu de virages et route fraîchement goudronnée).

Pour vous rendre au Teide en bus, vous pouvez utiliser la ligne 348 (depuis Puerto de la Cruz – La Orotava) ou la ligne 342 (depuis Playa de las Américas – Adeje).

Plus d’informations pour visiter le Teide

Permis pour gravir le Teide : réserves de parcs nationaux – Teide

Billets pour le téléphérique du Teide : volcanoteide.es (site officiel)

Où dormir : il n’y a qu’un seul hôtel dans le parc national de Teide, le Parador de las Cañadas del Teide. Si vous allez gravir le Teide à pied avec la longue randonnée, il est quasiment indispensable de réserver au préalable au refuge Altavista.

Où manger : il n’y a pas beaucoup de restaurants à l’intérieur du parc. Les seules options sont le Parador lui-même, le bar-restaurant du téléphérique et quelques endroits à Portillo Alto et Portillo Bajo, juste au confluent des deux accès par le nord. Où que ce soit, ne manquez pas les pommes de terre au mojo, l’escaldón (ragoût au gofio), le lapin au salmorejo, etc.

D’autres photos prises dans le parc national du Teide

Ajouter un commentaire