Visiter San Miniato : le village de la truffe blanche en Toscane

visiter San Miniato

La Toscane est une terre de villages médiévaux. Parmi ceux-ci, San Miniato mérite une place d’honneur. Certains pensent qu’il s’agit d’un quartier de Florence, faisant une confusion avec la basilique homonyme près de la Piazzale Michelangelo. San Miniato est plutôt une ville à mi-chemin entre Florence et Pise, appartenant à la province de Pise. Dans cet article, je vais vous donner de nombreux conseils pour visiter San Miniato, en commençant par quelques informations historiques. Plus des bons plans gastronomiques pour vous faire vivre l’expérience dans ce village qui, avec ses spécialités et ses saveurs, sait satisfaire le goût.

San Miniato : un peu d’histoire

L’histoire du village de San Miniato commence à partir de l’an 783. C’est alors que les Lombards fondèrent une église dédiée au martyr Miniato. Un petit village se développa autour de l’église qui, grâce à sa position géographique favorable, attira l’attention des empereurs allemands, qui, à partir d’Otton Ier, l’élisent comme centre de l’administration impériale. Sans surprise, San Miniato était connu sous le nom de « San Miniato al Tedesco ». Le système de fortifications construit par Ottone Ier fut achevé par Frédéric II, qui fut responsable de la construction de la forteresse, vers 1220.

San Miniato présente également un autre avantage de par sa position : il est situé le long de la Via Francigena. Ce fait favorisait le transit des pèlerins et la visite de divers papes. L’exemple le plus important est contenu dans un manuscrit de Michel-Ange, selon lequel c’est à San Miniato qu’en 1533, le pape Clément VII lui a commandé la chapelle Sixtine.

Informations touristiques pour visiter San Miniato

Se déplacer à San Miniato est très simple. Le village se compose essentiellement d’une route qui traverse tout le centre, avec la nécessité de faire un petit détour pour se rendre à la cathédrale, reliée à la Piazza della Repubblica par deux escaliers. La tour Rocca di Federico II est une exception, accessible depuis la Piazza del Duomo par un autre escalier.

Maintenant, je vais vous fournir une liste de choses à voir à San Miniato, à laquelle vous devez ajouter les vues d’en haut. Tout le centre médiéval de San Miniato se trouve en effet dans une position élevée, avec une vue fabuleuse sur la vallée de l’Arno.

Visiter San Miniato : que faire et que voir

San Miniato est un important pôle économique et industriel du cuir, mais aussi une ville d’art, une ville slow food (mouvement pour l’alimentation et la biodiversité) et un lieu d’excellence pour la truffe blanche. Voici la liste des choses à voir si vous venez visiter San Miniato :

1. La cathédrale

La cathédrale de Santa Maria Assunta et San Genesio se dresse sur une place surplombant le hameau de San Miniato Basso. Sa construction a commencé au 12ème siècle. Le titre de cathédrale est venu plus tard, en 1622, l’année où San Miniato est devenu un siège diocésain. À première vue, sa façade saillante peut sembler anonyme. Elle possède en effet quelques éléments intéressants comme les 26 vasques en céramique décorées, d’origine principalement tunisienne. Cependant, il s’agit d’une copie. Les originaux sont conservés dans le musée diocésain adjacent. Un autre détail à noter sont les quatre rosaces !

cathédrale de San Miniato

La sobriété de la façade est contrastée par l’opulence de l’intérieur, notamment du plafond. A l’entrée, vous remarquez immédiatement la différence de style, principalement due aux décorations du 19ème siècle.

Enfin, je crois qu’il est juste de ne pas omettre un triste événement historique. En plein essor de la Seconde Guerre mondiale, cette cathédrale a été le théâtre de la mort, due à un obus d’artillerie américaine qui a pénétré à l’intérieur, tuant 55 personnes.

2. Le Musée Diocésain

Le musée diocésain d’art sacré (c’est son nom complet) est installé dans les salles de la sacristie de la cathédrale. Ses cinq salles contiennent les bassins en céramique originaux susmentionnés de la façade et d’autres œuvres d’églises du diocèse, notamment des peintures, des croix, des bas-reliefs et d’autres trouvailles à thème religieux.

3. La Torre di Matilde (tour de Mathilde)

La Torre di Matilde est la tour de la cathédrale. Dans une position isolée par rapport à la place, elle peut être visitée avec un billet unique ou avec un billet cumulatif qui comprend l’accès au Musée diocésain. Le nom dérive d’une légende selon laquelle Matilde di Canossa est née dans le Palazzo dei Vicari voisin. Mais cela reste une légende, car le lieu de naissance le plus probable de Mathilde de Tioscane est cependant une autre ville : Mantoue.

Bien que certaines des marches de cette tour romane, équipée d’une horloge, ne soient pas très faciles, la montée jusqu’au sommet n’est pas trop difficile, comparée à d’autres clochers. Attention aux horaires : en basse saison, la tour n’est ouverte que le week-end. Au contraire, en haute saison, elle est ouverte tous les jours, le matin, les samedis et dimanches même l’après-midi. Pour les horaires, vous pouvez vous référer au site internet du Musée diocésain. Je parlerai du panorama dans le paragraphe suivant, où je le comparerai avec celui de Rocca.

4. La Torre Rocca di Federico II

La tour Rocca di Federico II est l’autre tour à ne pas manquer lors de votre visite de San Miniato. Construite au 13ème siècle, elle a été détruite pendant la Seconde Guerre mondiale et fidèlement reconstruite en 1958. Elle se dresse dans une position isolée, mais peut être atteinte sans difficulté, avec une courte et agréable promenade, malgré la montée.

Rocca di Federico II
La tour Rocca di Federico II vue depuis la tour de Mathilde

Au pied de la tour il y a déjà un panorama élégant à photographier. Un amoureux des vues d’en haut, cependant, n’est pas facilement satisfait et devra donc monter au sommet. Après tout, pourquoi se priver de l’opportunité d’aller au point culminant de San Miniato ? La montée est encore moins exigeante que celle de la tour Mathilde et le prix du billet est modéré. Ici aussi, en saison non touristique, les horaires sont restreints (renseignez-vous à l’office de tourisme). Au printemps et en été, c’est beaucoup plus facile de la visiter.

Avant de clore la partie sur les tours, je voudrais vous donner quelques conseils. Ne les considérez pas comme des alternatives : l’une ou l’autre. Si possible, grimpez au sommet des deux. Bien que non loin l’une de l’autre, la vue est différente. Depuis la tour Rocca, il y a une vue imprenable sur la campagne environnante, embellie par la tour de Mathilde. De cette dernière tour, cependant, en plus de la tour Rocca, vous aurez une bonne vue sur la Piazza del Duomo, la Piazza Buonaparte, le Séminaire épiscopal et San Miniato Basso.

village de san miniato

5. La chiesa del Santissimo Crocifisso

Parmi les choses à voir à San Miniato, vous ne pouvez pas manquer l’église del Santissimo Crocifisso. Située devant l’hôtel de ville, en haut d’un escalier, cette église-sanctuaire de style baroque doit sa construction à la nécessité de disposer d’un endroit digne pour exposer le crucifix en bois vénéré qui lui donne son nom. Avant sa construction, le crucifix était situé de l’autre côté de la rue, à l’intérieur de l’Oratoire Loretino. L’extérieur est un peu délabré, contrairement à l’intérieur qui est en excellent état et riche en fresques.

6. Le palazzo Comunale (hôtel de ville)

Visiter le Palazzo Comunale est un autre must. Au rez-de-chaussée, vous pourrez admirer l’oratoire Loretino, également connu sous le nom de chapelle de la Madonna di Loreto. Comme je l’ai écrit quelques lignes ci-dessus, le crucifix a été conservé ici avant le transfert, qui a eu lieu en 1718, à l’église susmentionnée. Suite au déménagement, le crucifix a été remplacé par une statue de la Vierge de Lorette.

Le véritable chef-d’œuvre, cependant, se trouve au premier étage : la salle des sept vertus. C’est la pièce la plus ancienne du bâtiment, où les décisions concernant l’administration de la municipalité ont été prises après la mort de Frédéric II. Parmi les magnifiques fresques, se distinguent les armoiries et l’œuvre de Cenni di Francesco di Ser Cenni, dans laquelle la Vierge allaite l’enfant, entourée des quatre vertus cardinales et des trois vertus théologales.

7. Le Seminario Vescovile (séminaire épiscopal)

Sur la Piazza della Repubblica centrale, se trouve l’un des bâtiments emblématiques de San Miniato : le Séminaire épiscopal. Les principales caractéristiques de ce bâtiment qui ne se visite pas sont : la longueur, la forme particulière qui rappelle celle des anciens remparts de la ville et la façade décorée de fresques, avec des motifs répétitifs et, dans la partie supérieure, des panneaux contenant des maximes latines. À voir absolument.

séminaire épiscopal san miniato

8. La chiesa di San Domenico

Une autre place au cœur du village de San Miniato est la Piazza del Popolo. Cela vaut la peine de s’y arrêter pour voir l’église de San Domenico. Contrairement à la façade inachevée et oubliable, l’intérieur est remarquable. Les beautés se concentrent dans les chapelles autour de l’autel. Outre les fresques, incontournables à San Miniato, je pense que le tondo en céramique émaillée polychrome de Giovanni della Robbia, spécialité familiale, mérite une mention. L’œuvre en question représente l’Annonciation. Enfin, jetez un œil à l’orgue principal et à la loggia extérieure à deux étages, à côté de l’église, dans la Via Ser Ridolfo.

9. La piazza Buonaparte (place Bonaparte)

Ma liste de choses à voir à San Miniato se termine par Piazza Buonaparte. Ici, vous remarquerez la statue de Leopoldo II, à ne pas manquer, et un bel aperçu vers la tour Rocca. Au bout de la place, à l’endroit où commence la Via Maioli, se trouve le Palazzo Buonaparte. L’édifice appartenait au chanoine Filippo Buonaparte, oncle du général corse. Comme le rappelle une plaque sur la façade, Napoléon s’est rendu à San Miniato deux fois dans sa vie.

San Miniato place bonaparte

Les attractions de San Miniato ne sont pas rares, malgré la petite taille de son centre historique. Si vous souhaitez visiter tous les lieux décrits ci-dessus, prévoyez au moins une demi-journée, peut-être même un peu plus. Si vous êtes satisfait d’une visite moins approfondie, cela vous prendra 2-3 heures. San Miniato est une destination recommandée pour tous ceux qui aiment les villages et les vues panoramiques.

Visite à San Miniato : quoi et où manger ?

San Miniato est un village pour les fins palais. Vu les avis très positifs en moyenne, nous pensions manger à la taverne L’Upupa (Via Conti 15). L’endroit, cependant, est petit et était plein. Nous sommes donc allés à « La Cantina del Fondo » toute proche (Via Conti 27), où nous avons déjeuné sur une terrasse panoramique. Les prix, moyens-élevés mais en phase avec la ville, augmentent si vous optez pour des truffes. Il existe évidemment des alternatives, dont des plats toscans classiques : pappardelle au sanglier, tagliata, etc. La qualité me parait bonne. J’ai eu un petit coup de cœur pour la revisite du tiramisu !

En tant qu’amatrice de sucreries que je suis, je pense qu’il est de mon devoir de signaler « Il Cantuccio di Federigo » (Via Maioli 67), une pâtisserie historique dirigée par une famille qui a atteint sa cinquième génération. Ce paradis gourmand est en dehors des sentiers touristiques, mais non loin du centre. La façon dont le propriétaire décrit les desserts en vente montre sa passion et son souci de la qualité. Leurs cantuccini sont différents de ceux que l’on peut trouver ailleurs, en raison de la présence de raisins secs. Je sais qu’ils produisent aussi du panettone, du colombe et bien d’autres gourmandises. J’aurais aimé goûter les tartes (mais on ne peut pas tout manger), leur aspect était vraiment super invitant.

Quand visiter San Miniato

Ici, je vais essayer de répondre à la question de savoir quand visiter San Miniato. L’idéal est d’y aller par une belle journée de printemps : le climat est plus agréable qu’en été et la végétation offre de belles couleurs. L’automne n’est pas à sous-estimer, et c’est une saison particulièrement recommandée pour les amateurs de truffes. À cet égard, je tiens à souligner que chaque année, au cours des trois derniers week-ends de novembre, se déroule l’exposition nationale de la truffe blanche de San Miniato. Cet événement bondé est une excellente occasion de faire des achats gourmands et de déguster des truffes et d’autres produits locaux de qualité tels que : huile, vin, confiseries, viandes et fromages.

L’exposition nationale de la truffe blanche est précédée d’autres fêtes liées à la précieuse truffe dans les villages voisins : elle commence en mars à Cigoli (ville natale du peintre Ludovico Cardi dit « Il Cigoli ») avec la truffe marzuolo et se poursuit avec Balconevisi (en octobre) et Corazzano. Dans ce village il y a une église paroissiale du 12ème siècle et le Théâtre Quaranthana, qui abrite le Centro Fotografia dello Spettacolo, le Centre de cinéma Paolo et Vittorio Taviani et le Centre international d’écriture dramatique.

D’autres photographies prises à San Miniato

Laisser un commentaire