visiter erice

Visiter Erice : un charmant village médiéval en Sicile

Erice n’est pas simplement un endroit à voir et à ne pas manquer en Sicile, mais c’est l’un de ces endroits où il est toujours agréable de revenir, à tout moment de l’année, car le sentiment de paix, de sérénité, de détachement du reste du monde que ce village est en mesure de vous donner est incomparable ! Perché au sommet d’une montagne de 750 m d’altitude et surplombant le golfe de Trapani, Erice est un petit village médiéval charmant et caractéristique, avec des rues étroites et pavées, des cours, des églises et beaucoup d’air pur et frais, même en plein été. Grâce à son altitude, vous pourrez profiter d’une splendide vue panoramique à 360° : d’un côté le golfe de Trapani, les marais salants, les îles Egades avec des couchers de soleil spectaculaires; de l’autre, l’immense vallée de Valderice, Custonaci et la campagne de l’arrière-pays. Vous pouvez passer des heures adossé à la balustrade à admirer l’immensité et la beauté du paysage.

La meilleure façon de visiter Erice est de flâner dans ses rues, de se laisser guider par l’instinct, de se perdre dans ses recoins et de savourer l’atmosphère unique de ce village.

Petite présentation du village d’Erice

L’origine du nom a des racines anciennes et mythologiques, selon la légende, la ville aurait été créée par Erice, le fils de Vénus et de Bute, le roi des Elymes, il y a bien longtemps (la date exacte n’est cependant pas connue). Les légendes et la forte charge mystique de cet endroit rendent Erice encore plus suggestif pendant une journée brumeuse.

erice en sicile

Erice se trouve à 15 km de Trapani et à 750 mètres d’altitude, dans une splendide position panoramique grâce à laquelle, par temps clair, il est même possible de voir l’Etna à l’horizon. Aujourd’hui, Erice est célèbre pour le prestigieux Centre de Culture Scientifique “Ettore Majorana”, fondé en 1963, qui le qualifie de Cité des Sciences pour la Paix.

Dans cette petite ville au charme intemporel, on trouve de nombreuses églises, construites par les différentes dominations qui se sont succédées au fil des ans : Normands, Souabes, Aragonais. Erice est en fait également connue sous le nom de Montagna del Signore (Montagne du Seigneur). En plus de la voiture, il est possible de rejoindre Erice en 10 minutes en téléphérique, un parcours de 3099 mètres.

telepherique trapani erice

Pour vous rendre à Erice en voiture, prenez l’autoroute A29 depuis la ville ou l’aéroport de Palerme; de Trapani vous pouvez vous y rendre en 15 minutes en voiture, 40 minutes en bus / autocar. En été, le téléphérique qui relie Trapani au sommet d’Erice est en service !

Visiter Erice : que faire et que voir

Une fois arrivé à Erice, je vous conseille d’acheter le billet qui coûte 5 euros et vous permet de visiter les sites culturels les plus importants (entrée au Château non incluse). Dans ce village qui a conservé son histoire et ses traditions, le temps s’est arrêté !

Voici mes conseils sur ce qu’il faut voir si vous venez visiter Erice :

Immédiatement après l’arche principale (Porta Trapani du 12ème siècle, c’était l’une des trois portes d’accès à la ville), à l’entrée de la ville, se trouve la cathédrale avec son haut clocher. Impossible de résister à la tentation de prendre une photo. Construite en 1314 par Frédéric d’Aragon avec un style gothique quelque peu hybride, la cathédrale est dédiée à la Vierge de l’Assomption. À côté de l’église se trouve le haut clocher qui avait également des fins défensives, c’est la Torre di Re Federico (tour du roi Federico), une ancienne tour qui semble remonter aux guerres puniques. Elle a été reconstruite fin 200 par Frédéric III d’Aragon. Haute de 28 m, le sommet peut être atteint par un escalier de 108 marches.

La tour du roi Federico et le petit portique lui donnent un aspect unique et monumental :

cathedrale erice

En partant directement des rues derrière la cathédrale, vous pouvez commencer la visite dans le centre-ville, parmi les coins suggestifs, les boutiques de souvenirs et les pâtisseries historiques qui offrent les meilleures pâtisseries siciliennes.

Le symbole de la ville est évidemment le Château de Vénus, de l’époque normande, qui se dresse juste sur le rocher en surplomb et offre une vue spectaculaire. Il a été construit aux 12ème et 13ème siècles sur les vestiges d’un ancien temple dédié au culte de la déesse Vénus. Grâce à sa position, il est facile de comprendre qu’il avait une grande importance militaire, car c’est d’ici que l’on peut admirer tout le paysage environnant.

Toute attaque depuis la mer pouvait être vue à l’avance, tant du côté de Trapani que du côté de Valderice, mais aussi par voie terrestre. Depuis le château, vous pouvez voir une grande partie du territoire, la chaîne de montagnes qui entoure la plaine de Trapani, la pointe de Capo San Vito, le promontoire de Cofano, la côte avec le petit port de Bonagia, Trapani, Marsala et, au ras de horizon, Mazara del Vallo. Sur la mer les îles Egades et lorsque la visibilité le permet l’île d’Ustica au nord-est, celle de Pantelleria au sud.

visiter erice sicile

À côté du château, vous pourrez admirer les tours Pepoli et la belle villa municipale de Balio. Si vous allez sur le balcon en hiver, couvrez-vous bien, car si le vent souffle, il gèle !

que voir à erice

Sous les tours, sur une plate-forme rocheuse, se dresse la suggestive Torretta Pepoli, construite par le comte Agostino Pepoli vers 1870. Ici, le comte aimait passer du temps avec des hôtes illustres et érudits, respirant l’air frais et admirant la beauté de la nature. La Torretta est de style mauresque. Après quelques travaux de restauration achevés en 2014, la Torretta est devenue un observatoire permanent de la paix et phare de la Méditerranée. À l’intérieur, on trouve un musée multimédia interactif, où à travers la voix du comte Agostino Pepoli, Erice est racontée avec son histoire et ses traditions.

Les autres lieux à découvrir lors d’une visite à Erice :

  • Les jardins du Balio : ces beaux jardins très bien entretenus serpentent autour du magnifique château de Vénus et l’encadrent. Ils sont célèbres surtout pour la vue imprenable sur Trapani, les îles Egadi, le mont Cofano et son golfe.
  • L’église de San Giuliano : construite par le Grand Comte Roger en 1076 en remerciement à San Giuliano pour l’aide qui lui a été apportée dans le siège du Mont contre les musulmans. Erice a gardé le nom de Monte San Giuliano jusqu’en 1936. Les particularités de cette Église sont les ‘Misteri’, ou groupes statuaires qui représentent les derniers moments de la vie terrestre de Jésus, tels qu’ils sont proposés dans la pratique chrétienne du Saint Rosaire. Fabriqués en bois par des artisans de Trapani, les costumes des statues suivent la mode espagnole de la fin des années 1600.
  • Le quartier espagnol : ce quartier se dresse sur l’éperon nord de la montagne surplombant toute la campagne d’Erice. La construction commencée au 17ème siècle pour abriter une garnison de soldats espagnols, n’a jamais été achevée.
  • Les murs cyclopéens : les murs d’Erice sont très anciens et représentent un énorme travail de génie militaire pour défendre la ville. La section la plus ancienne et la mieux conservée est celle de Porta Spada (datant du 8ème siècle avant notre ère).
  • Les ruines du monastère des SS. Salvatore : un bâtiment d’environ 1700 mètres carrés qui appartenait à la famille Chiaramonte au 13ème siècle. En 1292, le comte Enrico en fit don aux bénédictins pour le transformer en monastère.
  • L’église de San Martino : elle a été construite par Roger II de Sicile. Selon la tradition, les rois ont été amenés dans cette église lorsqu’ils sont venus à Erice.
  • L’église et le monastère de San Pietro (du XIVe siècle) : à l’intérieur, il y a un plan elliptique qui montre des références claires à Bernini et Borromini.

En vous promenant dans les rues de pierre de l’un des villages les plus enchanteurs de la Sicile, profitez de la détente et du shopping dans une multitude de boutiques colorées.

Où et quoi manger à Erice

La beauté de la Sicile est que l’expérience culturelle et historique peut toujours être accompagnée par l’expérience gastronomique. Après l’itinéraire à pied sur ce qu’il faut visiter à Erice, je vous recommande 2 endroits où vous pourrez goûter ses délices :

1. Pour une pause sucrée, le meilleur endroit est certainement la pâtisserie de Maria Grammatico (Pasticceria di Maria Grammatico), où vous pourrez déguster les bonbons typiques “génois” d’Erice, mais aussi des biscuits, des tartes et diverses douceurs. Je n’ai pas trouvé une seule chose que je n’ai pas aimé !!! A l’intérieur il y a un charmant jardin, où vous pourrez vous détendre tout en appréciant les spécialités de la maison.

2. Pour une pause salée, je vous suggère L’Oasi del gusto via Vittorio Emanuele 11, où vous pourrez manger de délicieux arancini, je vous conseille ceux avec du speck et de la pistache ! Et la crème glacée et le granité sont également très bons !

D’autres photographies prises à Erice

Ajouter un commentaire