Visiter Cagliari en 1 jour

Ayant déjà été trois fois en Sardaigne, certains me demandent si cela vaut la peine de visiter Cagliari. Et la question est légitime après tout, car généralement quand on pense à la Sardaigne, de nombreuses plages de rêve viennent à l’esprit (voir les meilleures plages de Sardaigne), mais certainement pas la capitale. Et ma réponse est absolument oui : cela vaut la peine de visiter Cagliari, et vous pouvez très bien visiter Cagliari en 1 jour !

Il faut au moins quelques jours pour visiter entièrement Cagliari, mais j’ai décidé de commencer par vous proposer une excursion d’une journée uniquement, convaincu que vous aussi serez enchanté par le charme de Cagliari et que vous voudrez ensuite y retourner. Dans ce deuxième cas, vous aurez plus de temps pour découvrir ses trésors.

Visiter Cagliari en 1 jour : que faire et que voir

À savoir : le fait que le parc Molentargius avec ses marais salants et ses flamants roses, la surprenante nécropole de Tuvixeddu, les musées de Cagliari plutôt que le sanctuaire de Bonaria ne soient pas inclus dans cet itinéraire d’une journée est un choix délibéré et pensée, pas un oubli. La raison est simple : j’ai sélectionné quelques lieux emblématiques et incontournables de la ville, tout en essayant de créer un itinéraire qui incluait un peu de tout. Si vous en voulez plus… il vous suffit de visiter Cagliari en 2 jours !

Quartiere della Marina (Quartier de la marina)

Pour plus de commodité, je commence cet itinéraire d’une journée à Cagliari depuis le quartier de la Marina, puisque la gare se trouve ici et les bateaux de croisière s’arrêtent à proximité. Et même ceux qui arrivent en voiture n’auront aucune difficulté à trouver un parking à proximité. Bref, un endroit confortable pour tout le monde.

Le quartier est multiethnique, pittoresque et coloré : idéal pour commencer à visiter la ville du bon pied. Promenez-vous un peu dans les rues, jetez un œil à l’intérieur des magasins et dirigez-vous vers la place Yenne (piazza Yenne), l’un des coins les plus animés de la ville. Même si c’est le soir qu’elle vibre, étant le pivot de la vie nocturne de Cagliari, la place n’est jamais vide et ne faire que la traverser transmet la joie et le désir de vivre.

cagliari place yenne

Mercato di San Benedetto (Marché de San Benedetto)

De Piazza Yenne, prenez d’abord via Manno puis, en passant devant Bastione Saint Remy bien visible, via Garibaldi. Ce sont deux rues commerçantes très populaires de Cagliari où, avec les chaînes habituelles présentes dans les centres historiques de toute l’Italie, des magasins plus originaux et de très nombreux magasins locaux s’alternent.

En une vingtaine de minutes, vous arrivez au marché civique de San Benedetto. Si vous souhaitez prendre un petit-déjeuner, il y a ici non pas une, mais deux pâtisseries top moumoute situées respectivement dans la rue et juste en face du marché : Chez Les Negres via Sidney Sonnino 175 et la Pasticceria Piemontese via Francesco Cocco Ortu 39. Ce sont deux lieux historiques de la ville , deux confiseurs qui fournissent depuis longtemps des pâtisseries du dimanche aux habitants de Cagliari sans jamais les décevoir.

Après ce petit encas de sucre et de caféine, allez dans le marché de San Benedetto : une structure couverte avec des étals bien approvisionnés. Du poisson à la viande, du pain aux fruits, des fromages au vin. C’est une véritable débauche de parfums et de couleurs qui vous donneront envie de tout acheter… et de manger à nouveau !

visite cagliari un jour

C’est le plus grand marché couvert d’Europe : 8000 m² ! Il est situé via Francesco Cocco Ortu 50 et est ouvert du lundi au samedi, de 7H du matin à 3H de l’après-midi.

Quartier Villanova et la rue cachée des peintures murales

Du marché, on retourne au centre. Mais cette fois, nous le faisons à travers le quartier de Villanova (ville nouvelle) avec ses rues pavées, ses maisons basses et ses fenêtres avec pots de fleurs. Un arrêt dans la paisible Piazza San Domenico est un must : un coin très discret de la ville et réservé plus aux habitants de Cagliari qu’aux touristes.

villavona cagliari

Et après avoir flâné dans les rues du quartier, dirigez-vous vers la Piazza Marginotti pour partir à la recherche d’un joyau caché. C’est via San Saturnino, la continuation piétonne de la rue. C’est une sorte de zone libre pour les artistes de Cagliari, qui ont entièrement recouvert les murs de peintures, d’un côté le mur et de l’autre les façades basses des maisons, chacune avec son beau jardin caché. Ce n’est pas un hasard si la cerise sur le gâteau est le bougainvillier qui sort des murs. Bref, la rue la plus colorée de Cagliari !

via San Saturnino cagliari

Ce n’est pas si évident que ça de trouver cette ruelle, mais lancez-vous et cherchez-la car cela en vaut la peine, croyez-moi : allez à Piazza Giovanni Marghinotti et, en tournant le dos au Palazzo Valdès, vous devriez voir l’entrée de l’allée sur la gauche.

Bastione di Saint Remy (Bastion Saint Rémy)

Une fois que vous êtes sorti l’arc-en-ciel de couleurs de la via San Saturnino, le moment est venu d’entrer dans le quartier de Castello et nous le faisons à travers l’un des monuments les plus beaux et les plus voyants de la ville, le bastion Saint Rémy, qui tire son nom du premier vice-roi piémont, Filippo-Guglielmo Pallavicini, baron de Saint Rémy. Le bastion, après plusieurs années de restauration, est plus brillant que jamais !

bastion saint remy cagliari 1

La mauvaise nouvelle c’est qu’il va falloir grimper les marches (mais ça vaut le coup) pour atteindre la grande terrasse panoramique où la vue sur Cagliari et la mer est magnifique !

Quartier Castello, les tours et la cathédrale

Maintenant, vous êtes officiellement dans le quartier de Casteddu, Castello, le cœur de Cagliari, ainsi que l’un des quartiers les plus intéressants de la ville. Le château, entouré de murs blancs et protégé par des remparts, représente la partie la plus élevée de Cagliari. C’était autrefois la zone habitée par les autorités religieuses et nobles et, bien que ce ne soit plus le cas, c’est ici que les Sardes identifient la ville de Cagliari. Des rues raides et étroites, des trésors cachés, des vues inoubliables et de charmants petits endroits font de ce coin de Cagliari un endroit super agréable pour passer du temps.

Depuis la terrasse du bastion Saint Rémy, où je vous ai laissé, vous pouvez rejoindre en quelques minutes la Torre dell’Elefante (Tour des Éléphants), l’une des deux tours jumelles de la ville édifiées au début du 14ème siècle et qui, depuis, dominent et caractérisent l’horizon de la ville. Vous pouvez décider de gravir la tour si vous avez du temps mais si ce n’est pas le cas, je vous suggère de sacrifier la tour des éléphants et de ne grimper que sur sa jumelle San Pancrazio, où je vous emmènerai sous peu. Le prix du billet est de 3€ et les heures d’ouverture sont : en hiver (généralement à partir du 1er octobre) tous les jours de 9H à 17H et en été (à partir de mi-mai) tous les jours de 10H à 19H.

tour elephant cagliari

Si vous vous posez la question, le nom « Elephant » est dû à une petite statue d’éléphant que l’on peut apercevoir près du passage au sud de la tour. Mais peut-être que tout le monde ne sait pas que deux sculptures d’éléphants ont été trouvées dans la tour : la première est celle connue du grand public, tandis que la seconde est toujours restée dans les coulisses, et on pense qu’elle ressemble plus à un mammouth qu’à un éléphant.

En continuant via Santa Croce, vous trouverez des restaurants intéressants : Su Tzilleri E Su Doge et Pani e Casu à Castello. Je n’ai pas eu l’occasion d’essayer l’un ou l’autre des deux restaurants mais les emplacements parlent d’eux-mêmes. De plus, dans la même rue, il y a un endroit panoramique, le Libarium Nostrum, qui est idéal pour boire un verre !

Libarium nostrum vue
Vue depuis le Libarium Nostrum

Un peu plus loin, toujours via Santa Croce, il y a ce qui était autrefois le ghetto juif, dont il ne reste quasiment plus rien aujourd’hui… au fond seulement le nom.

Dirigez-vous maintenant vers la cathédrale Sainte Marie (Santa Maria), principal lieu de culte de la ville, où vous pouvez entrer pour jeter un coup d’œil (l’entrée est gratuite, les jours et les heures d’ouverture et les services religieux sont indiqués ici) : entre choses à voir il y a une épine qui appartenait à la couronne de Jésus, du moins on le pense.

cathédrale Sainte Marie cagliari

J’adore l’espace ouvert qui s’ouvre devant la cathédrale sur deux étages et en partie fermé et protégé par la façade de l’ancien palais de la ville, (Piazza Palazzo). L’étage « en bas », c’est-à-dire la Piazza Carlo Alberto, abrite les tables extérieures d’un snack-bar tranquille et est baigné par un bâtiment photogénique légèrement débraillé. C’est un bon endroit pour s’arrêter faire une courte pause et prendre un rafraichissement.

Piazza Palazzo cagliari

Ensuite, en prenant via Pietro Martini, vous arrivez sur la Piazza dell’Indipendenza où se trouve l’autre tour jumelle de Cagliari, la Torre di San Pancrazio. De ses 129 mètres d’altitude (39 mètres de haut auxquels il faut ajouter le fait qu’elle est située au point culminant de la ville), elle offre des panoramas à couper le souffle qui s’étalent sur la ville et tout le golfe. Vous devez absolument grimper en haut de cette tour, étant le point d’observation le plus élevé de la ville ! Le prix du billet et les heures d’ouverture sont les mêmes que ceux de la tour des éléphants dont je vous ai parlé plus haut.

San Pancrazio cagliari

Juste au-delà de la tour de San Pancrazio se trouve la Cittadella dei Musei qui constitue le complexe muséal de Cagliari, dont les fleurons sont le musée archéologique et la galerie nationale d’art. Le complexe est ouvert du mardi au dimanche de 9h à 20h. Si vous êtes pressé (comme j’imagine, puisque vous n’avez qu’un jour pour visiter Cagliari) je vous suggère de garder cet intermède culturel pour une autre fois et de continuer plus loin votre visite, car il y a encore beaucoup de choses à voir dans la capitale de la Sardaigne !

Cittadella dei Musei cagliari

Anfiteatro romano (Amphithéâtre romain)

Maintenant, en quittant Castello par la Porta Cristina et en prenant viale Buon Cammino, en une dizaine de minutes, vous arrivez à l’amphithéâtre romain, le monument le plus important de la ville. Ça va sans dire que c’est une étape à ne pas manquer ! C’est incroyable de se dire que pendant son âge d’or il accueillait jusqu’à 10 000 personnes ! L’amphithéâtre est ouvert tous les jours de 9H à 17H et le billet d’entrée coûte 3€.

visite de cagliari en un jour

Sous l’amphithéâtre se trouve le jardin botanique de Cagliari, l’un des plus grands d’Italie où, entre une plante et une autre, il y a des ruines romaines. Il est ouvert tous les jours sauf le lundi avec des horaires légèrement différents selon la saison (vous pouvez les consulter ici) et le billet d’entrée coûte 4 €. C’est un endroit où vous pouvez passer une heure agréablement, mais ma suggestion est de continuer plus loin et de le visiter une prochaine fois : vous avez peu de temps disponible pour visiter Cagliari en 1 jour.

Avant de vous jeter dans les rues de Stampace, visitez « Villa di Tigellio », un complexe de ruines romaines qui est ce qui reste d’une villa aristocratique, juste au-delà du jardin botanique. Ce lieu représente l’un des sites archéologiques les plus importants de toute la Sardaigne, ne le manquez pas ! Il est ouvert tous les jours en hiver de 9h à 17h tandis qu’en été de 10h à 14h et de 15h à 19h et le ticket d’entrée ne coûte que 2€.

Stampace, l’église de Sant ‘Efisio et la crypte de Santa Restituta

Il est maintenant temps de déambuler dans les rues du quartier Stampace plus ou moins sans but. C’est un quartier d’origine médiévale où vivaient autrefois marchands et artisans. Aujourd’hui, cachées parmi les rues étroites de maisons basses et les entrées pleines de senteurs, il y a quelques attractions de la ville intéressantes.

L’église baroque de Sant ‘Efisio, dédiée au saint patron de la ville très aimée des habitants de Cagliari, est construite sur la grotte où son martyre a eu lieu. L’église peut être visitée gratuitement de 10h à 14h du mardi au dimanche mais, personnellement, je ne l’ai pas trouvée incontournable à l’intérieur. Alors si c’est fermé, ne soyez pas triste !

Certainement plus intéressante, un peu plus loin, la suggestive crypte de Santa Restituta, est une grotte naturelle qui au fil des années a eu plusieurs usages, de la carrière de blocs de calcaire au dépôt d’amphores en passant par un lieu de culte. Les reliques de Santa Restituta ont été retrouvées dans la grotte et, selon la tradition, elle aurait donné des cours aux enfants du quartier juste en dessous. La crypte se visite tous les jours de 9H à 17H, le ticket d’entrée coûte 2€. À la billetterie, vous pouvez aussi demander à visiter la « prison » de Sant ‘Efisio (ou crypte de Sant’ Efisio), qui est le lieu d’emprisonnement du martyr. Dans ce cas, vous devrez acheter un ticket cumulatif qui coûte 5€.

La plage de Poetto

Pour conclure en beauté… je vous emmène à la mer ! Et pas dans n’importe quel endroit, mais dans un emplacement exceptionnel : Poetto, une plage de sable blanc à quelques kilomètres du centre-ville. Une mer spectaculaire pour cet endroit faisant partie des plus belles plages de Sardaigne. Ici, vous pouvez marcher (vous avez 8 km de plage disponibles !) ou vous asseoir quelque part pour profiter de toute cette beauté.

plus belles plages de sardaigne

D’autres photos prises lors de notre visite de Cagliari en 1 jour

Et vous, avez-vous fait un autre itinéraire lorsque vous êtes venus visiter Cagliari en 1 jour ?

D’AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR EGALEMENT :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici