Visiter Bréhat

Visiter Bréhat : guide complet pour découvrir l’île aux fleurs

Au large de Paimpol, l’île de Bréhat doit son surnom de “île aux fleurs” aux nombreuses plantes exotiques et indigènes qui prospèrent ici dans la douceur du climat. Sur l’île de Bréhat baignée par le Gulf Stream, il n’y a pratiquement pas de gel. Conditions optimales pour les agaves, les mûriers, les hortensias, les eucalyptus et les camélias. Mais de toutes, celle qui symbolise le plus Bréhat est l’agapanthe, fleurissant de juin à septembre. Dans les jardins bien entretenus des maisons et dans les lieux publics, elle fleurit de sa belle couleur bleu violacé. Visiter Bréhat, c’est découvrir une des plus belles îles de Bretagne !

Les animaux se sentent aussi chez eux dans son flair presque méditerranéen. L’île de Bréhat abrite et est aussi l’étape de nombreuses espèces d’oiseaux. Outre les mouettes et les goélands, obligatoires pour la Bretagne, il y a des cormorans et de rares macareux.

Arrivée sur l’île de Bréhat et tour de l’île : petit aperçu

En Bretagne, vous trouverez de nombreuses villes dont le nom commence par “Plou” qui signifiait à l’origine “église” ou “ville”. Pour visiter Bréhat il faut se rendre à l’une d’elles, à Ploubazlanec et depuis la pointe de l’Arcouest, de son embarcadère, prendre une vedette.

Les vedettes arrivent et partent de Port-Clos à l’extrémité sud de l’île toutes les demi-heures en saison : comptez une dizaine de minutes de trajet. L’arrivée à l’embarcadère de l’île anticipe ce qui vous accompagnera tout au long de la visite de Bréhat : de belles demeures en granite, avec de magnifiques jardins impeccables. Les véhicules motorisés ne sont pas autorisés sur l’île, donc à partir d’ici, vous devez compter sur vos pieds ou sur un vélo.

Vous pouvez également opter pour un tour de l’île en vedette : au lieu de vous emmener directement en 10 minutes sur l’île, vous faites une visite guidée de 45 minutes en vedette dans l’archipel avant d’arriver à l’embarcadère. Vous pouvez ensuite visiter Bréhat à pied ou à vélo avant de reprendre la vedette à l’heure de votre choix pour retourner sur le continent. Ce “tour de l’île” vaut vraiment le coup selon moi, car il vous permet de découvrir toutes les côtes et les plages de l’île vues de la mer, mais également d’apprendre beaucoup de choses sur Bréhat et ses environs. Pour en savoir sur les horaires et les tarifs des vedettes, je vous invite à regarder cette page pour les traversées directes et cette page pour le tour de l’île.

Voici quelques photos que j’ai prises lors du tour de l’île, comme vous pourrez le voir la qualité n’est pas top (c’était très nuageux et venteux le matin) : le temps peut être très changeant à Bréhat, il ne faisait pas beau lorsque nous sommes partis pour le tour de l’île, puis le beau temps est arrivé une fois sur l’île, ensuite les nuages sont revenus en milieu de journée pour terminer la journée sur un beau ciel bleu. Je vous conseille de prévoir une veste.

En raison de la grande différence de marées, il y a plusieurs quais pour les vedettes sur l’île. Parfois, vous pouvez embarquer directement près de l’hôtel BelleVue à Port Clos et parfois vous devez d’abord marcher quelques minutes. En raison de la différence de marée, vous devrez peut-être embarquer à une jetée différente pour le trajet de retour, alors assurez-vous de toujours disposer de 20 minutes supplémentaires pour déterminer où embarquer.

De nombreux visiteurs de Bréhat arrivent au port et louent un vélo pour découvrir l’île en deux roues. Avec 1,5 km de large et une extension nord-sud de 3,5 km, l’île est aussi de taille idéale pour les amoureux de la marche. Les pistes cyclables goudronnées et développées sur toute l’île permettent d’accéder facilement à tous les sites touristiques. En roulant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, les points forts sont : la citadelle au sud-ouest, le Moulin à Marée du Birlot au nord-ouest de l’île et la chapelle Saint-Michel toute proche.

A partir du dernier point (chapelle Saint-Michel), un détour par Le Bourg vaut vraiment la peine. La plupart des quelque 300 insulaires vivent dans ces alentours, où vous pouvez vous attendre à trouver des restaurants, des glaciers, des bars et des locations de vacances.

Lors de la visite circulaire faite ci-dessus, le visiteur ne découvre que l’île du Sud. En fait, Bréhat est un mini archipel avec deux grandes îles principales reliées entre elles par un petit pont : l’île du Nord et l’île du Sud. Certaines des 8 petites îles sont accessibles à pied à marée basse. Mais quelle que soit la marée, l’île du Nord est toujours accessible via le pont.

Pont ar Prat Bréhat
Le pont qui mène vers l’île du Nord

Dans cette zone de l’île, on comprend immédiatement pourquoi le deuxième surnom de Bréhat est “l’île aux rochers roses”. L’île rocheuse du Nord montre son beau côté sauvage lors d’une randonnée côtière. La cerise sur le gâteau d’une visite de l’île de Bréhat sont ses deux phares : le phare du Paon  au nord-est et le phare du Rosédo au nord-ouest.

Les incontournables d’une visite à Bréhat

Port Clos : vous ne pourrez pas le manquer puisque c’est ici que vous débarquerez. C’est un lieu plein de charme qui vous met déjà dans l’ambiance de ce que vous allez découvrir. Aménagé en 1770 par Charles Cornic, l’anse protégée (d’où le nom Port Clos) a conservé les vestiges des anciens retranchements espagnols, venus combattre en 1592.

port clos

La Citadelle : cette petite forteresse a été construite en 1863 à des fins militaires, mais il n’a jamais connu le feu. De plan carré, le fort est composé d’une cour centrale entourée de pièces à usages variés (caserne, prison, logement, etc). La forteresse, appelée la Citadelle, a été entièrement restaurée en 1998 et est désormais ouverte à la visite (gratuit) et abrite les ateliers et la boutique d’une verrerie d’art. Vous pourrez y faire une pause et boire un verre.

Moulin à Marée du Birlot : datant probablement du début du 16ème siècle, le moulin du Birlot appartenait autrefois aux moines de Beauport. Il a été reconstruit à plusieurs reprises au fil des siècles et est classé monument historique depuis mai 1940. Il est actuellement en restauration grâce aux bénévoles du moulin à marée du Birlot qui souhaitent le remettre en marche d’ici quelques mois et refaire de la farine pour l’été 2022 (voir le site de l’association).

Moulin à Marée du Birlot

Chapelle Saint-Michel : si vous venez visiter Bréhat, ne manquez pas de monter au point culminant de l’île pour visiter la chapelle Saint-Michel construite au milieu du 19ème siècle sur le sommet rocheux d’une colline. De sa position, vous pouvez avoir une vue à 360 degrés sur l’île : c’est magnifique. Cette simple chapelle a remplacé une plus ancienne qui a servit de refuge plus d’une fois dans les soubresauts révolutionnaires de l’histoire de France. La chapelle actuelle, petite et blanche, est dédiée à Saint Michel et aux marins.

Phare du Rosédo : indiquant l’entrée du Trieux et construit à l’ouest de l’île en 1862, il est indissociable du phare du Paon se trouvant sur la pointe nord de l’île.

phare du rosedo

Phare du Paon : celui-ci indique les abords de Bréhat. Les phares du Rosédo et du Paon font partie des 170 phares détruits en août 1944 par les Allemands sur l’ensemble du pays. Le phare du Rosédo est restauré dans les années 50 mais le phare du Paon n’aura pas cette chance. Il ne se résume plus aujourd’hui qu’à une tourelle. Mais ça vaut vraiment le coup d’y venir pour son environnement et ses vues, les rochers sont incroyables ici !

Le Bourg : un lieu incontournable si vous venez visiter Bréhat. C’est le centre névralgique de l’île, là où vous pourrez faire une pause bien méritée tout en buvant un verre ou en mangeant une crêpe. Près de la place, ne manquez pas l’église Notre-Dame, qui date de 1651. Sur son portail se trouvent les noms de tous les habitants de l’île qui ont perdu la vie dans les batailles des guerres mondiales. Pour y accéder, il faut entrer dans le cimetière.

le bourg de brehat

Plage du Guerzido : c’est la plage principale de l’île de Bréhat, celle où tout le monde se baigne en été. C’est une belle plage de sable et de galets où vous pouvez pratiquer différentes activités nautiques, comme de la voile, du kayak ou de la plongée.

Visiter Bréhat en vélo : informations pratiques

Après avoir débarqué et fait le point sur les endroits que nous souhaitions voir et sur l’itinéraire que nous souhaitions emprunter, nous avons décidé de louer des vélos, afin de nous déplacer sur l’île. Près de l’hôtel BelleVue au Port Clos (là où on débarque de la vedette), il existe plusieurs entreprises qui louent des vélos simples et des vélos électriques, c’est le seul moyen de transport pour les touristes, l’autre est à pied, les distances ne sont pas très grandes, mais si vous voulez visiter Bréhat en un jour, je vous recommande le vélo.

Comme je l’ai déjà dit, il y a deux îles reliées par un pont. Le débarquement se fait sur l’île du sud, qui est l’île la plus boisée et celle avec la végétation la plus méditerranéenne, où se situent le Bourg et une grande majorité des habitations. L’île du nord est plus déserte et rocheuse où l’on peut voir de superbes vues sur la côte et ses falaises. Pour visiter l’île de Bréhat, il y a cinq itinéraires balisés, dans lesquels en les faisant tous selon l’ordre que je détaille ci-dessous, vous pourrez visiter tous les lieux d’intérêt touristique des deux îles :

Découvrez aussi :
Chaos de Toul Goulic : un site naturel magnifique

Étape 1 : en commençant par le “circuit du camping et citadelle” cela vous permettra de visiter la zone sud-ouest de l’île du Sud, où se trouve la citadelle et la verrerie, qui est un petit fort dont le bâtiment a été construit en 1863 et est protégé par de hauts murs et un ancien fossé. Plus tard, ce bâtiment a été restauré pour pouvoir abriter un atelier et une boutique d’articles en verre. En suivant la route le long de la côte ouest, vous pouvez vous connecter avec le “circuit de la chapelle Saint-Michel Croix de Maudez et Moulin du Birlot”.

citadelle de brehat

Étape 2 : en suivant la côte ouest de l’île du sud, vous atteignez le Moulin à Marée du Birlot. Il s’agit essentiellement d’un petit barrage dans lequel ils retiennent l’eau au moment de la marée basse. Autrefois, au moment de la marée basse, le moulin broyait en vidant l’eau stagnante. Ce moulin a été restauré en 1995 et est actuellement considéré comme un monument historique. Juste au-dessus du moulin sur une colline, on peut visiter la chapelle Saint-Michel, construite en 1852, juste à côté se trouve une croix du 17ème siècle, d’où l’on peut voir de magnifiques vues à 360° sur la partie ouest de l’île. En suivant la route, vous atteignez ensuite la Croix de Maudez, qui fait face à l’île Maudez (ou Modez).

De là, vous pouvez avoir de belles vues sur la côte ouest. En suivant le parcours, vous arriverez au Pont Vauban (Pont ar Prad en breton, qui signifie pont de la prairie), qui relie l’île du Sud à l’île du Nord. De ce point, vous pouvez vous connecter avec le “circuit du Rosédo”.

Étape 3 : en suivant la route vous accédez à l’île Nord pour visiter l’ouest de cette île. La première chose vous allez croiser est la chapelle de Kéranroux, construite en 1860 en remplacement d’une plus ancienne. Elle est considérée comme l’église des pêcheurs, car au sommet de l’autel se trouve un bateau. En suivant l’itinéraire, vous arrivez ensuite au sémaphore, qui est un bâtiment de la marine nationale, situé à 40 m au-dessus de la mer.

Les rayons de ce sémaphore atteignent 24 milles (près de 45 kilomètres). En suivant l’itinéraire, vous découvrirez ensuite le phare du Rosédo, qui émet un signal toutes les 5 secondes, indiquant l’entrée du Trieux. En suivant la route goudronnée vers l’étang du Lenn ​​et en le bordant, vous pouvez rejoindre le “circuit du phare du Paon”.

Étape 4 : à partir de ce point, en continuant vers le nord, vous arriverez au phare du Paon, qui est un phare moderne construit en 1949, qui a remplacé un ancien qui a été détruit par les Allemands en 1944. De ce point vous pouvez voir de belles vues sur la côte, avec des falaises imposantes et des rochers de granit rose. En revenant sur vos pas, ne manquez pas les vestiges d’une chapelle dédiée à Saint Riom. Autrefois c’était un quartier où vivaient les lépreux de l’île. Revenez ensuite au pont Vauban et récupérez le “circuit du Guerzido”.

phare du paon

Étape 5 : le circuit du Guerzido suit la côte est-sud de l’île du Sud de Bréhat, la première chose que vous verrez est la Croix de Kerano, construite en 1642. Ensuite, vous entrez dans le Bourg où vous pouvez profiter de boutiques, restaurants, bars, boutiques… Il est également incontournable de visiter l’église Notre-Dame de Bonne-Nouvelle du 14ème siècle, reconstruite au 18ème siècle. L’itinéraire continue le long de la côte est-sud jusqu’à la plage du Guerzido, avec vue sur le port de plaisance, le port de pêche et l’île Logodec.

La charmante plage du Guerzido est orientée vers le sud de l’île. C’est une bande de sable protégée des vents d’ouest, idéale pour une bonne baignade. De ce point, en suivant toujours la route goudronnée, vous revenez à Port Clos, où vous pouvez rendre les vélos et embarquer sur la vedette pour retourner au parking de la jetée de Ploubazlenec.

Si vous souhaitez visiter Bréhat, le vélo est idéal et vous permettra de découvrir tous les attraits touristiques de l’île en une journée !

Certains points touristiques de cette visite de Bréhat à vélo nécessitent de marcher pour les atteindre, comme le phare du Paon où la route goudronnée s’arrête un peu avant. En effet, les vélos ne sont autorisés que sur les petites routes goudronnées et les sentiers sont réservés uniquement aux piétons. Mais ça vaut vraiment le coup de poser un peu les vélos pour marcher. Sur la carte ci-dessous, vous pouvez voir les routes goudronnées auxquelles vous avez accès en vélo : ce sont tous les sentiers en noir, les autres sont pédestres.

carte de brehat

Visiter Bréhat à pied : informations pratiques

Si vous souhaitez visiter Bréhat à pied, vous pourrez voir tous les points forts de l’île en suivant le sentier côtier de 9,5 kilomètres. Mais cela vaut également la peine de prendre les petits chemins, car vous pouvez vous promener à l’intérieur de l’île et en voir beaucoup plus.

Si vous longez l’île dans le sens des aiguilles d’une montre, vous trouverez des curiosités de Bréhat. Non loin du port se trouve la citadelle qui abrite aujourd’hui une verrerie. Ensuite, vous passez un petit étang avec une digue construite en 1633. Vous y verrez le Moulin du Birlot, un moulin à marée.  Après cela, si vous montez la colline, vous arriverez à la Chapelle St-Michel, d’où vous aurez une vue fantastique sur la mer et de nombreuses petites îles.

Ensuite, vous marchez vers l’île du Nord et atteignez la partie la plus spectaculaire de la randonnée sur l’île de Bréhat. La côte nord-ouest est parsemée d’énormes rochers de granit rose. Avec ses formations rocheuses rondes et brun-rosé, cela rappelle la côte de granit rose à Ploumanac’h. Et c’est aussi impressionnant ! À marée haute, les hautes vagues viennent clapoter contre les rochers et offrent un beau spectacle. À marée basse, vous pouvez marcher autour des impressionnantes formations rocheuses et même les escalader.

En arrivant au phare du Paon, à la pointe nord de Bréhat, vous aurez une belle vue sur la côte de granit rose d’un côté et les rochers gris plus déchiquetés de l’autre côté. Vous marchez ensuite le long du côté est de l’île pour revenir vers l’embarcadère en 1h30. Aux beaux jours, vous pourrez faire une pause à la plage du Guerzido, la seule plage de sable de l’île.

=> Carte de l’île de Bréhat et des sentiers pédestres

Si vous prévoyez de venir visiter Bréhat à pied, il est bon d’avoir à l’avance un aperçu de l’île sur une carte. Seuls les principaux itinéraires sont marqués sur la carte ci-dessous, pas les petits sentiers que vous pouvez parcourir tout le long de la côte. Cependant, vous pouvez voir tous les sites touristiques de l’île. Enfin, rappelez-vous qu’il n’y a pas de voitures ni de bus sur l’île de Bréhat, il faut donc toujours revenir au point de départ à pied.

plan ile de brehat

Séjourner sur l’île pour en profiter plus longtemps

Si vous souhaitez visiter Bréhat à pied ou profiter plus longtemps de ses attraits, je vous conseille de passer une nuit ou deux sur l’île. Vous pouvez par exemple séjourner à l’hôtel BelleVue, tout de bleu et de blanc. Il se trouve juste à l’orée de Port-Clos et compte une vingtaine de chambres, simples mais modernes et dispose d’une bonne connexion internet. Je vous recommande également de manger au restaurant de l’hôtel, très réputé.

Il n’y a pas une tonne d’autres options, mais vous en avez. Vous pouvez par exemple réserver un appartement ou une chambre à La Potinière. Cette charmante bâtisse se trouve au-dessus de la plage du Guerzido et offre une vue imprenable. C’était autrefois un restaurant très populaire, mais le chef a pris sa retraite et vendu la propriété à un couple qui venait souvent sur l’île de Bréhat. Ils ont ajouté 4 chambres et un appartement à louer. Il y a également le Men Joliguet, un Bed & Breakfast dans une bâtisse en pierre, ou encore cette maison de vacances avec 5 chambres à 4 minutes à pied de la plage.

Il y a également un petit camping appelé Camping Municipal De Bréhat (voir cette page pour de plus amples informations) situé sur la pointe de Goaréva, proche de la Citadelle.

Visiter Bréhat : d’autres photos prises sur l’île aux fleurs

visiter bréhat

maisons en granit

maisons en granit bretonnes

brehat

Ajouter un commentaire

Booking.com
chasse voyage